Discussion sur le dosage, les paliers, la régularité

Messagede vero » 27 Mai 2011, 21:44

Salut Piou,

Je vais avoir un avis different.
Pourquoi pas 3 prises en effet si tu reste a la meme dose..
Matin/midi et soir.
A toi de faire tes calculs.


Congratulations !! bravo !! Piou tu peux etre fier de toi, parcours sans faute !

bises,

Vero
Avatar de l’utilisateur
vero
 
Messages: 430
Inscription: 26 Sep 2010, 14:26

Messagede bean74 » 20 Juil 2011, 17:49

bonjour,

personellement j'ai mis 4 mois et demi pour arriver a 250mg/j avec des paliers plus longs sur la fin ( de 200 à 250 mg augmentation de 10mg tout les 10 jours)
Patience donc...
par contre j'ai la chance d'avoir pu me permettre de ne pas travailler car ca aurait tout simplement impossible pour moi vu la fatigue.
Mais bref ca commence a marcher, je me suis surpris a boire une ou deux gorgée par bière et les jeter et quelques jours ou je n ai plus bu du tout...

A plus...

olivier (Annecy)
bean74
 
Messages: 1
Inscription: 20 Juil 2011, 17:29

Messagede Gigiparis13 » 28 Juil 2011, 16:07

Je suis à 135 mg/j depuis 10 jours et je suis totalement épuisé; je prends 15 jrs de vacances qui n'étaient pas prévus! ça va me faire du bien.<br />Je ne sais pas bien si je dois poursuivre dans cette voie ou diminuer un peu?<br />J'en parle avec mon médecin demain.
Gigiparis13
 
Messages: 1
Inscription: 13 Juil 2011, 17:51

Messagede valmy » 14 Oct 2011, 19:54

Bonsoir,
voilà,je suis à ce jour à 90mg/jour,et tout ce passe bien,je vais monter jusqu'à 100 mg.J'aimerai savoir combien de temps,et ensuite pouvoir redescendre petit à petit jusqu'à 0,mais je ne suis pas pressé,je suis trop bien comme ca,mis à part cette impression de fausse fatigue.
A présent je paye le baclofene,42 euro par moi(1/5 de ce qu'il me faudrai pour acheter de l'alcool),ce n'est pas trop cher payé,pour retrouver le gout de vivre dignement.
valmy
ps: un palier, c'est quoi ?
valmy
 
Messages: 1
Inscription: 13 Oct 2011, 19:41

Messagede changethescript » 14 Oct 2011, 20:03

Bonsoir Valmy

Je te conseillerais de rester environ 6 mois à ta dose seuil, et de redescendre ensuite de 10 mg par semaine, voire tous les 15 jours. Certains préfèrent même descendre de 0.5 mg.
En redescendant trop vite, tu prendrais le risque d'avoir à remonter, plus haut en dosage que celui où tu as atteint ta dos seuil.

Il faut donc être très prudent.
Quant à redescendre à zero ... Pour le moment ce n'est pas conseillé, car la plupart qui s'y sont essayés, on rechuté à 2 ans si mes souvenirs sont exacts.

Bises
Alexandra
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12565
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Messagede Gipsy » 15 Oct 2011, 20:38

Bonsoir,

Je m'immisce dans la discussion. Ma psy, à qui je posais la question, me disait que 6 mois était un petit minimum. Elle est plutôt partante pour y rester 1 an.
Avatar de l’utilisateur
Gipsy
 
Messages: 38
Inscription: 07 Sep 2011, 22:34

Re:

Messagede Polymie » 10 Déc 2011, 21:19

clairette a écrit:Bonjour et Image

Ton problème est intéressant... Je recommencerais à ta place dès le départ...

Tu dis que tu as tout stoppé.. Comment l'as tu vécu? Ou bien as-tu diminué petit à petit ?

Bon, quoi qu'il en soit... Tu as un prescripteur !! c'est déjà SUPER !

Tu as à présent toutes les données pour les dosages, et les paliers. je te suggère d'aller voir le fil de jack daniel avec son super tabeau: http://forum-baclofene.fr//topic-501-2.html
et les explications ultérieures: (8/04, 8h54) http://forum-baclofene.fr//topic-501-2.html

Donnes-nous de tes nouvelles, le mieux serait que tu crées un fil à "toi" , pour ne pas surcharger ce fil-cil. il suffit de creer un nouveau fil. Si tu ne sais pas, envoie moi un message privé.

Amicalement, Clairette.


Bonjour,

J'aurais aimé voir le fichier, ms il n'est pas là erreur 404. Désolé je ne sais pas qui est le ou la spécialiste technique : )
Merci d'avance,
Polymie
"Parait que je râle, mais c'est pas vrai!"
Avatar de l’utilisateur
Polymie
 
Messages: 22
Inscription: 03 Déc 2011, 23:13

dosage = mieux le maîtriser

Messagede PhilippeC » 25 Avr 2012, 06:59

Bonjour,
Je suis comme vous alcoolique mais je dois tout de même me situer dans le domaine du "raisonnable" puisque j'avais l'habitude de prendre une mini cuite chaque semaine (15 bières). Particularité, je suis pharmacien et je vis au Viêt-Nam.
J'ai commencé mon traitement de baclofène sur proposition d'un ami qui a totalement arrêté de boire depuis un an après un seul mois de traitement (80mg par jour) et arrêt due à des problèmes de miction. Il était comme moi un alcoolique occasionnel mais régulier. Je ne connaissais même plus le baclofène, ne pratiquant plus la pharmacie depuis une quinzaine d'année. Étant pharmacien et peu alcoolisé au final, l'auto-médication ne m'a pas posée de problème de conscience.
J'en suis à 120mg par jour en trois prises et je ne m'étais que peu intéressé au départ à l'aspect pharmacocinétique n'ayant que très peu de problème de craving (une légère envie de boire toutes les fin d'après midi, plus prononcée une seule fois par semaine).
Je suis comme tout le monde, je subis des effets secondaires : somnolence, vertiges, crampes et très récemment deux nuits sans sommeil.

Du coup, à la lecture du témoignage guérison de nightwish "le baclofène pour les nuls", j'ai jeté un oeil intéressé sur sa stratégie anti-cravings. Elle a adopté une posologie journalière très particulière et intéressante basée sur son propre cycle d'alcoolisme journalier (cravings) et l'intensité des effets secondaires. Son idée de vouloir interpréter ses résultats sur des graphiques n'est peut-être pas très scientifique mais a le mérite de faire apparaître visuellement l'heure des prises, la montée et la descente du baclofène, l'incidence supposée de la dose sur l'effet terminator du baclofène sur le craving et la montée des effets secondaires. Une sorte d'étude empirique de la pharmacocinétique du baclofène avec le peu d'infos dont elle disposait : temps qu'il faut pour atteindre le pic, demi-vie.

Suite à ma propre expérience et le fait de ne pas avoir de craving trop souvent, je rejoins son analyse, il y a une grosse partie de la journée où un fort dosage de baclofène est inutile et une partie où un juste dosage est nécessaire pour atteindre son objectif anti-craving et une faible montée des effets secondaires.

Bien que je n'ai lu qu'une assez faible partie des messages postés sur ce site et sur d'autres sites consacrés au baclofène, je me suis bien sûr rendu compte que beaucoup de malades alcooliques (pour ceux qui veulent bien se considèrer comme tel) avaient une posologie très importantes et devaient être aidés pour mieux la répartir dans la journée.

En tant que pharmacien, l'histoire de nightwish m'a tout de suite fait penser à une astuce toute simple : diluer la dose quotidienne de baclofène dans un récipient (je propose une bouteille d'eau de 1,5l) et de prendre des doses unitaires de 15ml (une cuillère à soupe rase) comme base plutôt que des morceaux de comprimés (un demi-comprimé de 10mg = 5mg). Une telle façon de faire permet des dosages très fin à chaque prise.

Exemple : nighwish prend 200mg répartis en 5 prises
- 9h30 : 40mg
- 12h : 40mg
- 14h30 : 40mg
- 16h30 : 50mg
- 18h : 30mg

200mg dans la bouteille de 1,5 litre d'eau = chaque cuillerée à soupe (cas) de 15ml contient un centième de cette dose journalière donc 2mg.
- 9h30 : 40mg = boire 20 cas soit 20 x 15ml = 300ml d'eau dosée au baclofène (une cannette de bière :pack37: fera donc l'affaire)
- 12h : 40mg = 300ml
- 14h30 : 40mg = 300ml
- 16h30 : 50mg = 25 x 15ml = 300ml + 75ml (verser 5 cas dans un verre à part)
- 18h : 30mg = 15 x 15ml = 225ml

On voit que l'usage d'un verre-doseur devient judicieux et que chaque dose prise à un certain horaire peut elle même être mieux répartie (une ou deux gorgées tous les quart d'heures) pour éviter une montée trop brusque des effets secondaires. L'augmentation progressive de la posologie peut-être controlée en ajoutant des demi-comprimés de 5mg dans telle ou telle dose horaire avant de décider de refaire ses calculs. Un vrai calcul d'apothicaire à faire chez soi (merci Excel) et à adopter uniquement pour soi. Comme avec un pilulier - pour faire joli et ne pas vous tromper - vous pouvez rajouter un peu de sirop (par exemple de menthe, sans sucre) ou tout autre liquide dans votre bouteille de 1,5l et versez la quantité correspondante à chaque tranche horaire dans plusieurs grands verres, complêter ensuite avec de l'eau pure : la couleur de votre verre sera plus ou moins claire, elle vous rappellera lequel est celui le plus fortement dosée. Évitez le perroquet pour faire vos jolis couleurs...
PhilippeC
 
Messages: 14
Inscription: 25 Avr 2012, 05:28

Re: Discussion sur le dosage, les paliers, la régularité

Messagede PhilippeC » 27 Avr 2012, 07:17

Je suis tombé sur ce lien : http://www.i-med.fr/spip.php?article461

Un pharmacien de Nouméa licencie deux de ses assistantes (pharmaciens) pour délivrance du baclofène hors AMM à une patiente.
<< " Le pharmacien employeur a déclaré aux médias qu’elles avaient fait une faute lourde qui l’obligeait à les licencier, et que la patiente, sans son intervention, serait sans doute au cimetière, suite à une hépatolyse, pour avoir pris plus de 900 comprimés de baclofène en deux mois ! "
" Elles se sont permises, sans que je sois au courant, 24 comprimés de bacloféne par jour chez un malade pendant deux mois. J’ai réussi à bloquer seize boites que je devais à cette patiente. Elle a quand même eu le temps de prendre 960 comprimés de bacloféne. C’est des produits qui sont en liste 1, utilisés en France, je l’ai appris dernièrement, par des ..., des malades, par certains médecins qui sont complètement en dehors de l’AMM, qui engagent donc leur responsabilité civile et pénale. Et le pharmacien qui délivre ses ordonnances engage aussi sa responsabilité civile et pénale. Donc cette personne aurait pu faire une hépatolyse foudroyante et aujourd’hui être au cimetière. "
Dans la littérature, on ne retrouve pourtant aucune mention d’une hépatolyse sous Baclofene. Dans la monographie suisse on trouve la notion de possibles perturbations du bilan hépatique. Je n’ai pas trouvé de décès sous surdosage en Baclofene. Cet article évoque une tentative d’autolyse avec 800 mg de Baclofene.... L’affaire s’est bien terminée pour le malade, mais l’auteur met en garde par contre les conséquences du syndrome de sevrage [2] en cas d’arrêt brutal ou de baisse trop rapide du traitement. Visiblement ce pharmacien n’est pas très bien formé sur la prescription du bacloféne et les conséquence d’un sevrage brutal !>>

Il y a 20.000 personnes aujourd'hui en France sous traitement avec baclofène pour des problèmes d'alcool. Combien prennent au moins 240mg par jour comme cette personne ? Combien ont été victimes d'une hépatolyse foudroyante et aujourd'hui au cimetière ? Il y a déjà de nombreux patients à plus de 400mg par jour.
PhilippeC
 
Messages: 14
Inscription: 25 Avr 2012, 05:28

Re: Discussion sur le dosage, les paliers, la régularité

Messagede PhilippeC » 27 Avr 2012, 10:51

Techniquement,
(1) il a raison, elles auraient dû lui demander son autorisation de dépasser la posologie autorisée par l'AMM. Elles engageaient sa responsabilité civile et pénale en tant que pharmacien titulaire et ce, sans qu'il soit au courant. Là réside leur faute.
Par contre,
(2) il est aller trop loin en affirmant dans sa lettre de rupture de contrat pour faute grâve que la patiente aurait pu faire une hépatolyse foudroyante et aujourd’hui être au cimetière.
Au prudhommes, elle ne gagneront pas sur le point (1) et donc elles ne pourront être réintégrées dans la pharmacie mais il est probable qu'elles pourront négocier une indemnité de rupture en raison du point (2).

Je ne crois pas à une histoire due au contexte économique du pays, en fonction de son chiffre d'affaire, le pharmacien est OBLIGÉ d'avoir deux pharmaciennes assistantes (ou adjointes selon la nouvelle terminologie).
PhilippeC
 
Messages: 14
Inscription: 25 Avr 2012, 05:28

message urgent

Messagede laurence 35 » 30 Juin 2012, 14:20

:merci: bonjour a tous
mon histoire est un peu longue avec l'alcool
en fait depuis que je suis ado je bois,un,beaucoup
quand j ai eu mes enfants je consommais peu,un a deux verres,le soir,ensuite avec mon mari,nous avons un peu sombrer dans "l acoolisme mondai",avec notre bouteille,voir deux tous les soirs, c'était devenu une habitude
en 2008 mon mari jacques et mon fils Arthur 15 ans on été tue dans un accident de voiture,un chauffard a saute un muret de protection a cause de sa trop grande vitesse.J'ai sombré dans une grave dépression et suis en congé longue durée depuis ce drame.J ai 53 ans et j ai été infirmiere en psychiatrie pendant 30 ans.Je suis sous haute de médicament depuis,et j'ai sombré dans un alcoolisme ou je bois depuis 4 ans,une bouteille voir une et demi tous les soirs.Samedi dernier,j ai fait un malaise et me suis cognée la tete contre le lavabo,resultat une grosse bosse et une grosse frayeur.J ai décidé d'allé voir mon medecin traitant qui m'a prescrit du baclofene.6 par jour.J ai appelé mon psy qui m'a dit de commenser par 3 comprimé.J ai des grosses insomnies les 2 premiers jours.Mon psy m'augmenté mon tt.Depuis 4 jour je suis redescendu a 3 verres de vin.Hier soir c'etait difficile.Je voudrai bien augmenter le baclofene mais j ai peur de recommenser a avoir des insomnies.Que dois je faire.je suis prise dans un dilemme assé fou.Augmenter le baclofene et augmenter mon tt pour dormir.Je dois dormir car je suis trés mal le lendemain.Le proces a lieu jeudi prochain et j ai peur de craquer
laurence 35
 
Messages: 8
Inscription: 30 Juin 2012, 13:49

Re: Discussion sur le dosage, les paliers, la régularité

Messagede laurence 35 » 30 Juin 2012, 14:21

merci de vos reponses rapide
laurence 35
 
Messages: 8
Inscription: 30 Juin 2012, 13:49

Re: Discussion sur le dosage, les paliers, la régularité

Messagede laurence 35 » 30 Juin 2012, 18:28

svp lisez mon message que j ai poste"discution sur le dosage,les paliers......" je suis désèpérée pendant 3 jours je n'ai eu aucune envie de boire avant 19 voir 20 h et que trois verre dans la soirée ,ce soir il es a peine 18h30 et j'ai envi d'un verre,que faire?
laurence 35
 
Messages: 8
Inscription: 30 Juin 2012, 13:49

Re: Discussion sur le dosage, les paliers, la régularité

Messagede joseph99 » 04 Juil 2012, 16:59

Bonjour Laurence,

Sur ce forum, chacun tente d'aider chacun au mieux ceux qu'il peut aider avec ses tout petits moyens. Depuis quelques temps, le nombre croissant d'inscriptions, le très petit nombre "d'experts" et les congés qui arrivent font que les réponses se font attendre ; les choses devraient reprendre un cours normal ; nous comprenons ta détresse en ce tout début de contact sur ce forum qui est bien l'endroit où il te fallait venir pour trouver conseils et aide.
j'aimerais que Marco40 te guide pour créer ton propre fil afin que tu reçoives directement les réponses et que nous puissions suivre ton parcours avec l'alcool mais surtout le traitement que tu débutes ; ce qui, en passant, est déjà une très bonne chose puisque beaucoup de malades galèrent avant de trouver un médecin prescripteur.
Toutefois quand tu ouvres le portail du forum tu peux cliquer sur "une demande de répartition" et c'est Changethescript qui te répondra mais ce que je te disais plus haut c'est qu'elle est débordée ; d'où les interventions - non expertes - de nous autres.
Si Change ne peut pas te répondre, j'ai envie de te dire que tu as ton médecin il peut t'aider ; n'hésite pas à le contacter. par ailleurs, essaie de ne pas culpabiliser sur le fait que tu continues à boire avec le traitement ; c'est sûr que moins on boit plus son action est efficace mais au début du traitement c'est plus facile à dire qu'à faire. Laisse la molécule s'installer et faire son travail et aide-la dès que tu peux en réduisant ta consommation.
Rassure-toi, le baclofène n'a aucun effet dangereux ; va sur le portail du forum et lis ce qui est dit sur les effets secondaires ; tu n'as pas à choisir entre baclofène et insomnies ou alcoolisme et ses conséquences ; tu as déjà fait la démarche de te soigner, il te faut poursuivre en ce sens.
Change va te demander de décrire ton rapport à l'alcool, il te faudra être plus précise sur les moments de craving durant lesquels l'envie de boire est irrésistible.
Voilà un peu en vrac ce que je voulais te dire pour te soutenir dans ta démarche. Sois confiante, tu vas y arriver.
Crée un fil de discussion afin que l'on puisse te suivre et t'aider.
Bon courage
J99 Joséphine
Avatar de l’utilisateur
joseph99
 
Messages: 782
Inscription: 14 Avr 2012, 10:26

Re: Discussion sur le dosage, les paliers, la régularité

Messagede hbb » 04 Juil 2012, 22:04

Chère Laurence,
Les informaticiens du forum et le lien qui unit les uns aux autres ont fait fort. Vous voilà avec un fil, pas encore le vôtre, et nous voilà auprès de vous.
Vous avez eu une fameuse chance de tomber sur un médecin qui vous prescrive du baclofène. Vos problème d'insomnies vont pouvoir se résoudre. Certains ajoutent tel ou tel produit pour mieux dormir. Nous avions remarqué que notre fils dormait une heure après la prise de baclofène. Il en donc prenait en début de nuit, voire en pleine nuit. Avez-vous posé la question, tout bêtement, à votre médecin ?
S'il ne vous donnait pas la réponse attendue, confiez votre souci au médecin du forum : (questions-medecin/posez-vos-questions-medecin-prescripteur-t52-255.html?hilit=posez%20vos%20questions%20%C3%A0%20un%20m%C3%A9decin#p66003)
Vous savez ce que vous devriez faire ? un journal de votre marche vers la guérison. Dans quel état étais-je au moment où j'ai commencé le baclofène ? Au bout de tant de temps, ma consommation a baissé à 3 verres, etc. Notez les augmentations et leurs effets, sur vous, sur vos angoisses (qui devraient s'estomper), sur votre envie de boire, sur votre façon de regarder les gens, d'envisager la vie qu'il vous reste à parcourir, malgré les horreurs que vous avez vécues.
Pour la prescription, le mieux est de vous analyser. étudiez votre état au moment où vous avalez les cachets, puis 1h ou 1h30 après : êtes-vous mieux ? plus apaisée ?
Puis au bout de 4 heures. Et tout au long de la journée, etc. En fonction, vous verrez s'il faut en rester aux 4 heures de délai, aller jusqu'à 5 heures si les effets cumulés des prises sont trop importants, ou baisser les doses en les rapprochant toutes les deux heures. Chacun réagit à sa façon. Pour notre fils, ce fut 5 doses espacées de 4heures et demie ou 5 heures.
Allez sur le fil de Change. Il est plein de recherches et de tuyaux formidables (http://arreter-de-boire.fr/)
Et surtout, continuez à communiquer. Vous aurez des réponses.
Je vous souhaite un beau courage.
hbb
hbb
 
Messages: 15941
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

PrécédenteSuivante

Retourner vers Discussion sur le dosage, les paliers, la régularité

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron

x