micheline : Un cas positif: mon mari

discussion libre d'entraide sur le baclofène
Règles du forum
Bienvenue aux nouveaux !

* Ici vous pouvez créer votre propre sujet, c'est à dire le fil de discussions sur lequel vous pouvez vous présenter et serez suivis tout au long de votre parcours.

* Si vous en avez déjà un, le forum libre est à votre disposition pour aborder d'autres thèmes.

micheline : Un cas positif: mon mari

Messagede micheline » 14 Oct 2016, 14:01

Bonjour

Mon mari est sous baclofène.

Il a fait une cure en hospitalisation du 22/08 au 13/09. C'est là qu'il a commencé le baclofène après une semaine pour le sevrage (29/08).

Il avait déjà fait des sevrages sans traitement après, mais il rechutait chaque fois.
C'est pour ça que les médecins lui ont proposé ce traitement.

Le 26 septembre, les médecins ont décidé d'arrêter l'augmentation, vu qu'il n'a plus de pensées d'alcool. Il est depuis à 15 comprimés par jour.
Il trouve que c'est le jour et la nuit par rapport à ses tentatives précédentes, puisqu'il n'a plus du tout d'envie de boire.

Au niveau des effets secondaires, mon mari n'a pas grand chose. A la sortie de l'hôpital, il laissait souvent tomber des objets de ses mains. Le neurologue s'est montré rassurant: c'est normal et dure peu de temps. Effectivement après moins de deux semaines, cela a disparu.

Donc je peux témoigner que cela semble marcher, le baclofène. Mais je suis prudente: j'attends de voir les mois à venir.

C'est l'essai de la dernière chance. Pour lui d'abord, il en est bien conscient. Pour notre couple ensuite qui ne survivrait pas à une nouvelle rechute.

Merci de votre lecture.

Micheline.
micheline
 
Messages: 5
Inscription: 14 Oct 2016, 13:17

Re: Un cas positif: mon mari

Messagede jocelyne1955 » 14 Oct 2016, 15:31

Bonjour Micheline et bienvenue à toi sur notre forum
Merci pour ton témoignage qui montre l'efficacité du baclofène sur l'alcoolodépendance
Ce n'est pas que "cela semble marcher", ça marche vraiment le baclofène !
Ton mari a trouvé l'indifférence à l'alcool à 150mg de baclo par jour. Qu'est-ce qui est prévu pour la suite ? Combien de temps lui a-t-on conseillé de rester à cette dose ? Pour descendre en dosage de combien et à quelle fréquence ?
A bientôt
Jocelyne
Avatar de l’utilisateur
jocelyne1955
 
Messages: 6181
Inscription: 22 Juin 2014, 09:27
Localisation: 91

Re: Un cas positif: mon mari

Messagede yannstella » 14 Oct 2016, 15:38

Bonjour micheline et bienvenue...
Vous avez pris une bonne décision en vous inscrivant sur ce forum.vous allez y trouver des messages de soutien et vous allez bénéficier de l'aide de change pour les repartitions...
Je fais moi aussi des témoignages depuis début août qui je pense sont interressants,ça me fait un bien fou a chaque fois...
C'est important de lire d'autres histoires pour pouvoir se faire une idée de ce qui nous arrive a tous quand on est sous baclofene et les différents combats menés car ce n'est pas le même pour tous...Chacun a une histoire avant et pendant le traitement...
il ne faut pas hésiter à visionner le maximum de vidéos,c'est très enrichissant...on vous donnera les meilleurs liens...
Et puis votre mari a de la chance de vous avoir à ses côtés pour l'épauler,on est toujours plus fort quand on est aidé...continuez à le soutenir comme vous le faite depuis des années et vous verrez que tout va vite rentrer dans l'ordre...comme vous dites c'est une affaire à suivre sur plusieurs mois...
Cordialement...
YAnn...
yannstella
 
Messages: 39
Inscription: 31 Juil 2016, 11:15

Re: Un cas positif: mon mari

Messagede hbb » 14 Oct 2016, 23:27

Merci, Micheline, d'avoir ouvert ce sujet si plein d'espoir.

Vous nous racontez ce dont j'aurais rêvé pour notre fils : une cure intelligemment menée et la guérison-sous baclofène à la clé.
Cela me fait doublement plaisir : pour vous deux en premier lieu avec tout l'espoir d'une nouvelle vie sans poison, et des jours de plus en plus heureux, avec l'oubli progressif des mauvais moments.
Et pour d'autres malades qui vont pouvoir compter sur cet établissement et son staff médical.

J'imagine que votre mari va rester à sa dose seuil durant 6 bons mois avant de descendre en dose.

Encore mille mercis.

hbb
hbb
 
Messages: 15941
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: micheline : Un cas positif: mon mari

Messagede micheline » 21 Oct 2016, 18:28

Merci pour votre accueil.

Les pensées d'alcool ont disparu totalement, me dit-il. Il n'a pas d'effets secondaires. Cela fait un bon mois maintenant. Et deux mois d'abstinence.
Je ne crie pas victoire trop tôt, mon mari non plus. On sait que le chemin sera long. Mais cela a l'air d'être bien parti. En tout cas il trouve qu'avec le baclofène, c'est réellement plus facile que lors des essais précédents.

@hbb
Tu as tout à fait raison, c'est important d'avoir un bon service d'addictologie.

Là où est suivi mon mari, ils préconisent une prise en charge globale et pluridisplinaire. Même les proches sont reçus, s'ils le souhaitent.
On m'y a proposé de suivre des groupes de paroles de proches d'alcooliques. J'ignorais que cela existait et c'est vrai que cela m'apporte beaucoup. L'alcoolisme n'est pas seulement une plaie pour celui qui en est atteint, mais aussi pour tout son entourage. Alors rencontrer d'autres proches me permet de me sentir moins seule face au problème et surtout d'adopter de nouvelles attitudes plus efficaces et protectrices de ma personne.

Je te conseille donc cela. Dans le groupe que je fréquente, il y a une mère et un couple d'enfant alcoolique. Les discussions les aident bien, disent-ils.

Bref: la volonté d'en sortir, un service hospitalier expérimenté, un médecin généraliste bienveillant et disponible, l'appui d'autres dans nos situations, tout cela amène à la réussite, je crois.

Quand je repense à une foldingue, ailleurs sur le web, qui voulait me faire croire, au début, que les addictos feraient tout pour faire échouer le traitement au baclofène de mon mari ! J'ai eu bien raison de ne pas l'écouter et de l'envoyer paître.

Micheline
micheline
 
Messages: 5
Inscription: 14 Oct 2016, 13:17

Re: micheline : Un cas positif: mon mari

Messagede hbb » 21 Oct 2016, 23:18

Merci, Micheline.
J'ai la grande chance que notre fils soit guéri grâce au baclofène depuis 5 ans. Mais Dieu que la bataille fut rude ! Je me suis retrouvée seule, sans aucune aide médicale si ce n'est une ordonnance envoyée de bien loin par une personne de la famille, jusqu'à sa guérison. Puis il a fallu encore que nous battions pour convaincre un médecin de poursuivre la prescription... Heureusement, le travail des associations et des médecins impliqués et courageux commence à changer les données. Mais il reste un chantier énorme, surtout dans la prévention et les mises en garde.

Vous avez entièrement raison : l'alcoolisme détruit bien plus que celui qui boit. En ce moment, nous en avons l'exemple sur le sujet de Thierry. Il est fort difficile pour nous les accompagnants de ne pas se révolter et de ne pas faire des erreurs de comportement.

Continuez dans cette excellente dynamique et revenez nous donner de vos nouvelles de temps à autre.

hbb
hbb
 
Messages: 15941
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: micheline : Un cas positif: mon mari

Messagede micheline » 29 Aoû 2021, 11:35

Bonjour

Hasard ou travail de l’inconscient freudien ?

En mettant de l’ordre dans ma messagerie, je retombe sur un antique mail d’il y a 5 ans contenant mes identifiants pour ce forum.

Ce qui me fait relire qu’il y a 5 ans tout juste, au jour près, mon mari commençait son traitement.

En octobre 2016 j’écrivais ici :

Donc je peux témoigner que cela semble marcher, le baclofène. Mais je suis prudente: j'attends de voir les mois à venir.

Eh bien, il faut le dire, 5 ans plus tard, ma prudence a disparu : mon mari n’a jamais retouché à la moindre goutte d’alcool, ce qui me semblait déjà incroyable, mais surtout il n’y pense même plus depuis, pas une fois en 5 ans il n’a eu ne fut-ce qu’une petite envie, et c’est cela, dit-il, qui est le plus incroyable pour lui avec le baclofène. C’est comme si l’alcool n’existait plus.


Bref, il faut le dire : arrêter toute consommation d’alcool avec le baclofène, non seulement ça marche, non seulement ça marche sans inconfort, mais surtout : cela dure dans le temps, sans rechute !!!


------

J’écrivais aussi, il y a 5 ans :

C'est l'essai de la dernière chance. (…) Pour notre couple ensuite qui ne survivrait pas à une nouvelle rechute.


Sur ce front-là aussi les nouvelles sont tout aussi bonnes. Notre couple en sort renouvelé et renforcé.

Mais, il faut le savoir, cela fut parfois plus dur : on n’imagine pas comment et combien , au fil du temps des années d’alcool, le couple s’est insidieusement adapté à la situation.

Quand l’alcoolisme a disparu, il y a tout un travail à faire pour se réadapter à la nouvelle situation.

Nous avons dû nous faire aider par une professionnelle de la chose pendant la première année.
Mais cela valait la peine.


Micheline
micheline
 
Messages: 5
Inscription: 14 Oct 2016, 13:17

Re: micheline : Un cas positif: mon mari

Messagede pierre92 » 29 Aoû 2021, 15:07

bonjour micheline
Je viens de lire ton histoire a ma femme, elle m'a répondu : encore un qui a une femme formidable !
et je suis bien d'accord avec elle. ma femme en a enduré des souffrances et du déni pendant 15 ans d'alcool.
Je ne bois plus depuis 11 mois, bien décidé a continuer, et votre temoignage me conforte dans cette voie.
Merci de ce témoignage, J'espère que Nicolas82 le lira aussi :)
Amitiés,
Pierre
pierre92
 
Messages: 803
Inscription: 07 Sep 2011, 20:03

Re: micheline : Un cas positif: mon mari

Messagede hbb » 29 Aoû 2021, 15:08

Merci d'avoir pris le temps de ce beau témoignage, Micheline.
Encore un exemple que le Baclofène est un merveilleux outil, mais qu'il faut vouloir s'en servir.
hbb
hbb
 
Messages: 15941
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: micheline : Un cas positif: mon mari

Messagede micheline » 30 Aoû 2021, 19:33

Bah avec tout ce que ce traitement nous a apporté de positif, c’est normal aussi de témoigner positivement en retour.

pierre92 a écrit: Je ne bois plus depuis 11 mois, bien décidé a continuer, et votre témoignage me conforte dans cette voie.


Si cela peut vous aider, j’ai demandé à mon mari ce qu’il en avait été du dosage de baclofène pendant ces années.
Voici le protocole suivi par mom mari en concertation avec l’équipe soignante qui le suit depuis le début :
- Il a eu besoin d’une dose de 150 mg pour que les pensées disparaissent complètement ;
- Il est resté à cette dose 15 mois ;
- Il a entamé une descente très lente (+/- 2ans & ½) pour arriver à une dose résiduelle de 10 mg ;
- Depuis plus d’un an, il conserve ce petit comprimé par jour.

Il prend ce comprimé avec le repas de midi, moment où commençait jadis sa prise d’alcool.
C’est probablement davantage une prise « placebo », me dit-il, surtout psychologique. Mais cela lui rappelle chaque jour d’où il vient et il pense que c’est important de ne pas oublier.
S’il le sent bien ainsi…

hbb a écrit: Encore un exemple que le Baclofène est un merveilleux outil, mais qu'il faut vouloir s'en servir.

Vouloir et…. Savoir s’en servir.
L’encadrement thérapeutique est important. En tout cas dans notre expérience.

Puis il faut éviter de suivre les élucubrations (pleines de promesses irréalistes) de certain(e) gourou qu’on peut trouver sur le net, hélas, concernant ce traitement.

pierre92 a écrit: Merci de ce témoignage, J'espère que Nicolas82 le lira aussi :)

Je vais regarder ce qu’il en est quand j’aurai un peu de temps…
micheline
 
Messages: 5
Inscription: 14 Oct 2016, 13:17


Retourner vers Fil solidaire. Bienvenue aux nouveaux ICI

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron

x