Leuleu : un parcours classique,

Règles du forum
Ce forum est verrouillé.
C'est à dire qu'aucune réponse n'est possible aux témoignages postés et que chacun d'entre eux consiste en un fil à part entière, mais verrouillé.
Pour poster votre témoignage, merci de cliquer sur "Nouveau".

Leuleu : un parcours classique,

Messagede changethescript » 30 Mai 2018, 14:47

Leuleu » 02 Aoû 2014, 17:15

Témoignage de guérison,
(Première partie à 5 mois de traitement.)
Je consommais au minimum 200g d’alcool par jour, un alcoolisme qui s’est installé insidieusement en 44 ans de consommation, j’ai aujourd’hui 62 ans.
A 18 ans les premiers panachés pour faire comme les collègues puis les consos excessives le samedi soir puis ce remède efficace contre l’anxiété puis, puis, puis …
Puis le livre d’Ameisen puis la consultation des forums spécifiques.
J’ai commencé le traitement baclo le 12 février.
Un médecin traitant à convaincre que j’ai convaincu au dosage de 120 mg (dans le cadre de la RTU) en lui montrant que mes gamma GT étaient passés de 70 u/l à 18 u/l en 3 mois de traitement.
J’ai commencé par me faire un tableau Excel avec en ordonnée les dates jour après jour et en abscisse : mg/j // paliers // 4 à 6 colonnes heures de prise // conso/j // moyenne conso par sem // et une colonne plus large pour les commentaires sur les E.I., les notes perso, prétextes à boire, les soirées ou périodes particulières, les prises d’autres médocs, etc.
J’ai fais le choix d’une progression prudente en augmentant de + 10mg par paliers de 7 jours suivant ainsi les conseils de ce forum et de son oracle.
Ces paliers longs permettent de confirmer les déplacements de périodes de craving et ainsi adapter ses heures de prises et d’être à l’écoute des E.I., de leur atténuation ou de leur persistance.
Au 4eme mois j’atteints ma dose seuil à 160mg/j consolidée à 180mg/j en 4 prises.
JE N'AI JAMAIS FAIS AUCUN EFFORT D'ABSTINENCE, ma consommation d’alcool a diminué progressivement passant de semaine en semaine d’un minimum 200g à 53/66/81/81/79/84/77/89/63/50/54/27/43/59/46/48/26/34/22/15/20/23/9/23/9 puis 9 à la 26 eme semaine avec de + en + de journées à 0g et très occasionnellement des pics à 80g.
(Retour au panaché bien blanc)
Et du coup je me rends compte que je buvais de mauvais picrates, aujourd’hui j’apprécie une gorgée d’un bon Gigondas indissociable d’avec un fromage, j’aurais même envie de la recracher dans l’évier mais je m’abstiens par respect pour mes convives.
En début de traitement je me trouvais toujours un bon prétexte pour picoler : colère, fatigue, une contrariété quelconque etc. Je me laissais aller plus facilement à l’occasion de soirées conviviales, j’avais l’impression que mon entourage m’avait cadré dans ce comportement d’alcoolo mais en fait j’ai réalisé que je m’étais moi-même mis dans cette image là.
Aujourd’hui je continue à remplir quotidiennement ce tableau, il me sert de mémoire comme il m’a servi de stimulant traçant l’évolution de mon parcours de début de guérison.
En début de traitement qq légers acouphènes, qq légers maux de tête mais les principaux E.I. étant la constipation, les somnolences diurnes et surtout les insomnies.
Les acouphènes et maux de tête n’ont pas duré longtemps. Pour la constipation il existe des traitements efficaces et sans ordonnance.
Les somnolences diurnes peuvent être gênantes mais étant en retraite une bonne sieste et hop ! Au lit.
Parfois des pb d’anorgasmie autour des paliers à 120 et 170 mg mais est-ce lié ? Et ça n’a pas duré puis ça peut même être agréable …
L’insomnie a été et est tjs l’effet indésirable le plus gênant, les benzo ou hypnotiques (léxomil, zopiclone, imonave ou autre lysanxia ) sont efficaces et parfois nécessaires mais il y a risque d’accoutumance donc à consommer avec modération.
Le théralène peut être également efficace mais il faut en trouver le dosage adapté, trop dosé et les insomnies sont encore pires et accompagnées d’un sommeil agité. J’en suis encore à chercher un équilibre entre ces formules.
Voilà, ce n’est pas encore la fin du parcours et je reviendrais faire le point dans qq mois. J’ai l’intention de rester 6 mois à cette dose seuil ce qui me reporte au 31/12/2014 et en 2015 je descendrais de 0.5 mg tous les 15j jusqu'à trouver ma dose confort mais JVTAC et je continuerais à mettre mon grain d’eau salée sur ce forum.
Post scriptum : une question me taraude (Encore que le mot est fort, disons plutôt qu’elle me turlupine) sur le fonctionnement de ce forum et de l’association sur laquelle il s’appui. Vous la retrouverez en filigrane sur mon fil. Si demain Change * tombe amoureuse d’un ascète et décide de se mettre au vert avec lui, que deviennent ce forum et ce site ? Pourquoi n’y a-t-il pas plus de transparence sur le fonctionnement de cette association ? A laquelle je n’ai tjs pas adhéré d’ailleurs tant que je n’ai pas la confirmation que ce n’est pas une secte organisée autour de son gourou. Hé bien me voilà moins turlupiné, tiens ! Il est joli ce mot.
* Dont on ne peut nier l’expertise.
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12536
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Retourner vers Témoignages de guérison

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

x