Cédric

Règles du forum
Ce forum est verrouillé.
C'est à dire qu'aucune réponse n'est possible aux témoignages postés et que chacun d'entre eux consiste en un fil à part entière, mais verrouillé.
Pour poster votre témoignage, merci de cliquer sur "Nouveau".

Cédric

Messagede changethescript » 30 Mai 2018, 14:33

Cédric » 27 Jan 2012, 20:42

Bonsoir à tous !

Je prends enfin le temps d'écrire sur le forum, car je n'avais parlé qu'en MP à certains d'entre vous ici depuis mon inscription.
Je viens donc maintenant vous parler de ce que je pense être le début de ma guérison grâce au baclofène.
Tout d'abord, j'ai suivi de nombreux soins entre Juillet 2010 et Août 2011. En tout 4 sevrages d'une semaine et 2 cures de 28 jours, soit 3 mois en tout.
J' avais déjà connaissance du baclofène en 2010 mais à plusieurs reprises j'ai dû faire face à un refus de prescription. Même avec l'addictologue du centre d'alcoologie d'Angoulême où je faisais ma 1ère cure en Mars 2011. On m'a bien évidemment prescrit des benzodiazépines et de l'acamprosate. A l'époque je prenais aussi un antidépresseur.

Les benzo m'ont « shooté » au départ, mais au fil du temps les dosages ont augmenté et mon corps s' y habituait...et finalement aucun effet sur l'envie de boire. Je ne parle même pas de l'acamprosate qui ne m'a strictement rien fait.
Il n'y a que quand j'étais en soins que mon envie d'alcool diminuait mais à l'approche de la sortie, je ne pouvais pas me retenir de préméditer ma reconsommation d'alcool. Sauf une fois où j'ai tenu 15 jours suite à un sevrage. Il faut dire qu'à l'époque je débutais une relation amoureuse, mais bon... vu où cela m'a conduit au final! Cette relation était tout simplement vouée à l'échec et je ne m'en rendais pas compte, je me suis à reboire, vite, beaucoup...

Lors de ma 2ème cure en Juin 2011, en discutant avec un autre patient, j'ai appris qu'il prennait du baclofène, 90 mg par jour je crois. Il avait demandé lui même à l'addictologue pour en avoir. Je me suis donc pris en main pour faire de même ! Lors de mon suivi avec ce docteur, je lui parle du baclofène, il me répond que « oui si cela peut être une béquille … mais n'oubliez pas surtout pas que vous devez avoir un projet d'abstinence clair et que ce ne reste qu'un médicament... » Là je me dis Bingo ! Enfin un docteur qui accepte de prescrire le baclofène ! J'avais hâte de commencer !!
30 mg la 1ère semaine, 60 la 2ème, 90 la 3ème et 120 à la sortie.
J'ai ressenti des effets, bons et mauvais... Les bons : détendu, relaxé mais les mauvais : j'ai commencé à mal dormir et surtout à faire des cauchemars, j'avais aussi de la somnolence.

A ma sortie de cure début Juillet, je suis rentré chez moi. Et je n'ai pas pu m'empêcher de reboire. Pas vraiment par besoin, mais plutôt par envie et par habitude. J'avais toujours cette fâcheuse habitude justement à vouloir me tester. C'est idiot... C'est tout ce qu'il ne faut pas faire. Mais il y avait toujours cette envie de boire.
Je ne travaillais pas, d'ailleurs je n'ai pas travaillé jusqu'à la fin du mois d'octobre.
Il faut dire que mis à part mes réalcoolisations durant l'été, j'ai eu de nombreux revers avec ma relation amoureuse pour que cela finisse en pugilat verbal fin Août avec ces paroles blessantes : « tu n'es qu'un connard d'alcoolique et j'espère que tu vas en crever... je me sortirais de ma dépression bien avant que tu sois soigné ! ». Mots qui résonnent encore dans ma tête. Bon, depuis ce temps je suis seul mais mieux que mal accompagné !
Je parle maintenant de la valse des effets secondaires que j'ai subi pendant 3 mois, de juillet à septembre : cauchemars terrible à vouloir régler mes comptes avec mes proches, limite somnambule parfois, je me battais contre des fantômes dans mes rêves, je me réveillais complètement abasourdis et exténué. Durant la journée, toujours besoin de dormir; fatigue.. j'ai diminué à 90 mg, j'ai étalé mes prises...Douleurs musculaires, maux de têtes, vertiges, impression d'être « ailleurs » à côté de mes pompes...
Début août je me suis trop alcoolisé à cause des « misères » de ma petite amie qui voulait rompre , non pas à cause de mes alcoolisations, mais car elle était bipolaire et m'en a fait voir de toutes les couleurs. Il se trouvait que j'avais rdv avec mon prescripteur et je m'y suis rendu alcoolisé. Il ne souhaitais pas continuer à me suivre si je ne faisais à nouveau un sevrage. Il m'a fait soufflé et j'avais 1,8 g/l...pas rien. Je comprenais que je n'avais pas le choix...je devais retourner en soin et aussitôt. Ce dernier sevrage m'a beaucoup fait réfléchir. J'ai repris le baclo à 90 mg puis 120. Je me ré-alcoolisais mais de moins en moins souvent, 2 fois par semaine. Les doses d'alcool diminuaient. Je saturais. Puis fin septembre, j'ai bizarrement ressenti un dégout de l'alcool, la bière la 8-6 que je prenais habituellement avais un immonde goût de ferraille... Le baclofène commençait il à faire effet ?? Je commençais à ne plus y croire !!
J'ai stoppé l'antidépresseur et tout benzo début octobre, sans trop de « dégâts » et là .. j'ai commencé à me sentir de mieux en mieux dans ma peau. Comme si toute ces cochonneries masquaient l'effet du baclofène. Au contraire, un moral en hausse sans AD !
J'ai repris le boulot petit à petit et je m'y tenais ! De moins en moins d'ES jusqu'à disparaître. Ma consommation à fortement diminué en novembre-décembre, espacée tout les 3 jours, le soir, jamais plus durant la journée. Dégoût de l'alcool au point de ne plus pouvoir avaler que de la bière blanche, pas plus de 5° ! Je savoure mon bien-être !
Puis depuis le 3 janvier 2012 exactement, une seule alcoolisation, et quasiment plus aucune envie, du moins gérable mentalement.
J'ai même demandé le droit lundi d'augmenter doucement ma dose, à 150 mg en cas de stress ! Je me sens bien et je touche du bois je veux que cela dure ENFIN !!

Merci d'avoir pris de temps de lire ce long témoignage.

A bientôt !
Cédric
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12501
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Nick bị die do upload 72h lên, nó chuyển sang 583 yêu

Messagede StephenCoozy » 04 Aoû 2019, 09:01

Nick bị die do upload 72h lên, nó chuyển sang 583 đề xuất chúng ta phải tuân thủ luật cùng đồng của FB, khi này Anh chị xài tool mở nick đc rồi chậm tiến độ.tai khoan fb bi checkpoint 72h!..


Sujet remonté par anonymous le 04 Aoû 2019, 09:01.
StephenCoozy
 


Retourner vers Témoignages de guérison

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron

x