Posez vos questions à un médecin prescripteur.

Re: Posez vos questions à un médecin prescripteur.

Messagede A&B » 20 Fév 2016, 13:53

domicani a écrit:Bonjour,
Bonjour,
Je me pose la question de savoir si le baclofène est compatible avec une prise de médicaments pour le cœur. Ce que j'ai n'ai pas très sérieux, mais j'ai un "bloc de branche gauche" et je prends quotidiennement du "coversyl - 2.5mg" ainsi que de l'"amlor 5mg" depuis 2000 ?
Aucun problème d' incompatibilité entre ces deux médicaments et le Baclofène
Mais il est préférable d'en parler à vos médecins, généraliste ou cardiologue.
Et encore une fois, mieux vaut se traiter au baclofène que s'alcooliser...

Merci de votre réponse
NE NOUS REMERCIEZ PAS : ENGAGEZ VOUS.
Parlez du traitement autour de vous, de Aubes et de son engagement, du dévouement des malades et de leurs médecins.
Incitez votre prescripteur à s'inscrire sur notre forum médecins : lieu d'échange entre professionnels de santé, sur lequel il pourra obtenir informations et aide de confrères aguerris à la prescription de baclofène.
Avatar de l’utilisateur
A&B
 
Messages: 511
Inscription: 29 Juil 2009, 13:51

Re: Posez vos questions à un médecin prescripteur.

Messagede A&B » 02 Mar 2016, 14:07

chouchou » 02 Mar 2016, 02:37
Bonjour,

Bonjour chouchou, je vous ai reconnue !

J ai plusieurs questions auxquelles mon medecin prescripteur be repond pas vraiment. Pauvre homme, il est toujours dans le même état ? (joke, je ne peux pas m'en empêcher...)
Depuis q´q temps ( je suis à 120 mg) j ai des crises de boulimie le soir. Je précise que je me fais pas vomir ms que Ca répart tout seul çar trop plein. Est ce lie au baclofene, je suis également sous effexor a 225 mg .

Je réponds oui : nous avons constaté, mes confrères et moi, avec notre expérience de 8 ans de prescription, que l'addiction est une maladie souvent multiple : en interrogeant systématiquement les patients, nous nous apercevons qu'ils souffrent d'autres addictions, mais plus ou moins avouables, telles que drogue, sexe, cleptomanie ou troubles du comportement alimentaire.
Et, il arrive, bien souvent, que l'arrêt d'une addiction par le baclofène, fasse passer (momentanément) par une autre addiction, comme vous me le décrivez. Pas d'inquiétude, cela passera.
Restez sereine, gérez la situation le plus calmement possible et n'augmentez vos doses de baclofène que très lentement, en analysant bien tous vos symptômes.


J ai constaté egalement ûne chute de cheveux est ce lie au baclofene ou pas?

Ce n'est pas très commun, mais tout est possible. J'incriminerais plutôt votre grossesse relativement récente

Merci pour vos reponses
NE NOUS REMERCIEZ PAS : ENGAGEZ VOUS.
Parlez du traitement autour de vous, de Aubes et de son engagement, du dévouement des malades et de leurs médecins.
Incitez votre prescripteur à s'inscrire sur notre forum médecins : lieu d'échange entre professionnels de santé, sur lequel il pourra obtenir informations et aide de confrères aguerris à la prescription de baclofène.
Avatar de l’utilisateur
A&B
 
Messages: 511
Inscription: 29 Juil 2009, 13:51

Re: Posez vos questions à un médecin prescripteur.

Messagede A&B » 03 Mar 2016, 11:01

chouchou a écrit:Bonjour j zi ûne autre question. Voila j zi 3G/les cholesterol , les triglycérides au plafond. Ka je n ai que des conso sporadiques 1 mois de sevrage Dc zero consommation.et depuis q´q craquages 1 / semaine va dire 2 verres de rose, 1 biere, 1 coupe de chamoagne comment expliquer ce tayx si eleve?
Qd je buvais tout les jours 2 verres de rose j etais a 2,7 et qye du bon cholesterol hdl.
Je vous precise qye je prend de l effexor a rauson de 225 mg / j
Merci pour votre aide
Les anomalies lipidiques ne représentent pas le même danger immédiat cardio-vasculaire que l'hypertension, par exemple.
Ne vous en souciez pas trop, il n'y a pas urgence.
Concentrez vous sur l'arrêt de votre addiction, c'est cela le plus important.
Nous savons néanmoins que le baclofène peut être responsable d'une montée des triglycérides, continuez à les faire surveiller

NE NOUS REMERCIEZ PAS : ENGAGEZ VOUS.
Parlez du traitement autour de vous, de Aubes et de son engagement, du dévouement des malades et de leurs médecins.
Incitez votre prescripteur à s'inscrire sur notre forum médecins : lieu d'échange entre professionnels de santé, sur lequel il pourra obtenir informations et aide de confrères aguerris à la prescription de baclofène.
Avatar de l’utilisateur
A&B
 
Messages: 511
Inscription: 29 Juil 2009, 13:51

Re: Le Baclofène peut-il favoriser une arthrose du genou ?

Messagede A&B » 13 Juin 2016, 17:37

Apolisson a écrit:Bonjour Docteur,

Je me permets de demander votre avis en qualité de médecin spécialiste du Baclofène.

Comme je suis nouveau, je me présente : Je suis âgé de 45ans et Ingénieur en "Physique dynamique".

Votre temps devant être précieux, je vais m'efforcer d'être le plus bref possible afin de me concentrer sur ma question.

J'ai compris que j'avais un problème avec l'alcool à partir de mes 24ans.
S'en sont suivis plusieurs sevrages en milieu hospitalier... jusqu'à perdre totalement confiance.
D'autant que j'ai l'habitude de toujours faire en sorte d'obtenir ce que je désire avec force.

A 35ans, un psychiatre me diagnostique une Bipolarité "de type 2" et m'affirme qu'un traitement adapté (lithium) pourrait être la clef de la guérison.
Ce ne fut - bien hélas - pas le cas pour les épisodes "d'envies irrépressibles d'alcool".
Durant cette période, suivant les conseils de mon généraliste, je me suis "bourré" de B1, B6 ; et fais attention à mes apports en Calcium, vitamine D et autres Oméga 3...

J'avais 42 ans quand Le Baclofène a fait (difficilement) son entrée dans l'arsenal thérapeutique. Mais l'alcoologue qui me suit me l'a prescrit sans difficulté.

A partir de la dose journalière de 120mg par jour s'opère un quasi-miracle. Le Stress et mes anxiétés n'entrainent plus de désir de consommation...
De surcroit j'ai la chance de n'avoir eu presque aucun effet indésirable. Mieux encore, l'endormissement est facilité et ne suis pas fatigué en journée.

Mais j'en viens à l'objet de ma question :
Moi qui suis du genre "athlétique", n'ayant jamais eu à souffrir du moindre problème osseux ou articulaire (Pas la moindre fracture, tendinite ni même une minuscule luxation) - j'ai commencé à souffrir du genou gauche. Je n'y ai pas porté une attention particulière, pensant à une banale et anodine inflammation musculaire, au point de ne même pas en parler à mon généraliste.

Sauf qu'au bout de 10 mois, sans amélioration, il a bien fallu que je lui en fasse part.
Hé là, mauvaise surprise, Radiographie et IRM étaient formelles : Arthrose (très évoluée) des 2 genoux - Expédition chez le chirurgien qui me parle "prothèse". Brutal.
D'autant que dans mon cas, avec une hérédité nulle dans ce domaine, une hygiène de vie "correcte" et mon activité professionnelle, cela s'avérait difficilement explicable.
Et très curieusement, le dit chirurgien - averti simplement par la lettre de mon généraliste que j'avais un problème avec l'alcool (mais Sans mentionner le Baclofène) - m'a posé cette question déconcertante : "Avez-vous eu un traitement par Baclofène ? A quelle dose et durant combien de temps ?... Alors cela peut s'expliquer..." - Mais sans dire plus !

Une prothèse avant 50ans ? L'avenir m'a paru bien sombre. Après une abstinence (totale) de 3ans, mon moral s'est à nouveau mis à décliner.

Mais mon métier n'exigeant pas - loin sans faut - un usage extrême de mes genoux, je consulte un Rhumatologue qui ne me promet - non pas de restaurer mon cartilage détruit (c'est impossible !) - mais de pouvoir marcher et effectuer toutes les tâches "modérées" nécessaires à la vie quotidienne (Monter les escaliers, faire du jardinage, tondre la pelouse...) avec de simples - mais stricts - conseils orthopédiques. Et, de fait, cela a donné les résultats espérés.

Sauf que, le problème alcool ayant refait surface avec l'idée d'être handicapé à un âge que je jugeais trop précoce, je me "suis remis" au Baclofène.
(Sur prescription et à doses progressives)
Et là catastrophe : Dès 30mg par jour, Mon genou gauche refusait à nouveau de m'obéir !
N'étant pas en capacité de savoir s'il s'agissait d'une coïncidence, j'ai alors alterné empiriquement arrêt (d'une semaine minimum) puis reprise du Baclofène.

A présent la chose est quasi évidente : chaque fois que je reprends du Baclofène, je me retrouve dans les 2 jours qui suivent à marcher avec une canne...

Je vous remercie donc de bien vouloir m'éclairer sur l'éventuel rapport possible entre la prise de Baclofène et l'aggravation d'une arthrose articulaire.
Car ni mon alcoologue, ni mon psychiatre, et moins encore mon généraliste, n'ont le recul nécessaire pour répondre à cette question.

Cordialement, Philippe

Bonjour,

Tout est possible...
Mais je rajoute surtout que :

1/ le baclofène est connu pour donner des arthralgies (douleurs articulaires) mais pas d'arthrose précoce (nous avons maintenant huit ans de recul et d'expérience)
2/ l'arthrose précoce nécessitant une intervention majeure existe depuis longtemps chez certaines personnes et bien avant l'ère du baclofène.
3/ L'injustice de ce bas-monde et tout particulièrement en médecine, fait que vous pouvez souffrir tout à la fois, d'alcoolisme, d'arthrose précoce, d'alzheimer et encore bien d 'autres choses +/- charmantes ...
4/ le niveau de stress augmentant, votre niveau d'addiction peut augmenter naturellement aussi.

Pour conclure, je suis sûr que vous allez - nous allons - trouver un compromis viable, entre arthralgies, alcoolisme et baclofène.

NE NOUS REMERCIEZ PAS : ENGAGEZ VOUS.
Parlez du traitement autour de vous, de Aubes et de son engagement, du dévouement des malades et de leurs médecins.
Incitez votre prescripteur à s'inscrire sur notre forum médecins : lieu d'échange entre professionnels de santé, sur lequel il pourra obtenir informations et aide de confrères aguerris à la prescription de baclofène.
Avatar de l’utilisateur
A&B
 
Messages: 511
Inscription: 29 Juil 2009, 13:51

Re: Posez vos questions à un médecin prescripteur.

Messagede A&B » 24 Juin 2016, 15:56

sinca » 21 Juin 2016, 23:20
Bonsoir, Je suis actuellement sous baclofene 3x 50 mg /jour et afin de vouloir perdre du poids je suis au régime;Ce qui ne sert pas à grand chose, si cela marchait, ça se saurait... vous reprendrez systématiquement vos kilos perdus + 2 à 5 de plus ...
Seule, l'activité physique vous fera remplacer votre masse graisseuse par de la masse musculaire = même poids mais vous rentrerez dans du 40 au lieu du 50...

Lors d'un controle chez ma diététicienne , à la pesée mon poids avait augmenté, ma masse graisseuse diminuée, mais ma masse "liquide " avait solidement augmentée, donc d'après elle je fais de la rétention : serais ce du au Baclofène? Je ne trouverais pas ça très grave car mon envie de boire diminue de jour en jour mais il y a-t-il quelquechose, un medicament qui m'aiderais à contrer ce désagrément?
Sous baclofène, vous devez impérativement contrôler votre fonction rénale. Selon les résultats, on pourra agir.
Merci de me répondre
Bonne continuation.
Sinca
NE NOUS REMERCIEZ PAS : ENGAGEZ VOUS.
Parlez du traitement autour de vous, de Aubes et de son engagement, du dévouement des malades et de leurs médecins.
Incitez votre prescripteur à s'inscrire sur notre forum médecins : lieu d'échange entre professionnels de santé, sur lequel il pourra obtenir informations et aide de confrères aguerris à la prescription de baclofène.
Avatar de l’utilisateur
A&B
 
Messages: 511
Inscription: 29 Juil 2009, 13:51

Re: Posez vos questions à un médecin prescripteur.

Messagede A&B » 13 Juil 2016, 13:48

stefapsy a écrit:Bonjour,
Bonjour,
j ai un peu le meme probl que la personne qui vous a sollicité avant moi. Ceci dit je ne suis pas au régime et je fais environ une heure de marche sportive par jour. C est mon médecin gen qui m préscrit le baclo. Je suis à 60 et il ne souhaite pas augmenter la dose. Je suis dans un rapport à l alcool bcp plus confortable, mais ne dirais pas que j puisse parler d indifférence. Néanmoins j ne bois plus que très rarement (une fois tous les 2 mois environ) et j n ai plus d reve alcool.

Vous ne pensez plus à l'alcool et vous buvez moins que moi ! Que souhaitez vous de plus ? Votre médecin a certainement tort de se limiter arbitrairement à 60 mg, mais il a raison de ne pas augmenter la dose chez vous.

Parcontre, mon poids augmente doucement mais surement avec la dose de baclo. Rien n'est moins sûr !!
Vous pouvez tout à fait avoir compensé votre arrêt d'alcool par une nourriture plus riche ou votre marche sportive n'en est pas une...
Mon conseil de médecin et coach sportif :
marche sportive =
- avec des bâtons (le haut du corps participe à l'effort )
- à la vitesse de six km/h
- pendant 45 minutes, chaque matin
- si vous le pouvez, à jeun, MAIS EMPORTEZ AVEC VOUS BANANES OU BARRES ÉNERGÉTIQUES EN CAS DE FRINGALE OU MALAISE
- emporter de quoi boire (1 litre )
- essayer de rester à jeun pendant les 45 minutes suivant le retour... petit déjeuner normal ensuite
Arriver à cet exercice PROGRESSIVEMENT : ne faites pas Paris Roubaix à pied, demain...

Je répète que tout "régime" est totalement illusoire, à long terme, sur la perte de poids.
Seule une activité physique régulière et à bon niveau peut apporter des résultats.


Que faut il faire po verifier si evtl probl rénal?
Merci bcp stefanie
Le bilan rénal (urée, créat, iono) doit être systématique avec la prescription de baclofène et régulier ensuite, selon les résultats ou les doses de baclofène.


NE NOUS REMERCIEZ PAS : ENGAGEZ VOUS.
Parlez du traitement autour de vous, de Aubes et de son engagement, du dévouement des malades et de leurs médecins.
Incitez votre prescripteur à s'inscrire sur notre forum médecins : lieu d'échange entre professionnels de santé, sur lequel il pourra obtenir informations et aide de confrères aguerris à la prescription de baclofène.
Avatar de l’utilisateur
A&B
 
Messages: 511
Inscription: 29 Juil 2009, 13:51

Re: Posez vos questions à un médecin prescripteur.

Messagede A&B » 04 Jan 2017, 11:26

Uriane a écrit:Bonjour, tout d'abord mes meilleurs vœux pour 2017 Merci, bonne année à vous aussi, je vous contacte :snif: :snif: pour avoir des infos sur un effet secondaire du Baclofêne . Je suis sous Baclofêne depuis le 11/11 et actuellement à 90 mg . Je suis boulimique /hyperphagique depuis 30 ans , en obésité morbide. Mon médecin est le dr Rousseau Philippe a Paris. Je le vois la semaine prochaine. Je subis des effets indésirables tel qu'une tension permanente et surtout une faim constante qui ne me quitte pas . Je dérape sur les quantités lors de mes repas et j'ai des pulsions le soir (même la nuit). Je viens de réaliser des bilans , le fibroscan montre une fibrose stade 3++ , je n'ai pas encore les bilans sanguins. Je voudrai savoir si la faim va persister car je n'étais pas à ce point affamé avant le traitement

Dans le cadre des troubles du comportement alimentaire (TCA), le baclofène a des résultats beaucoup plus mitigés que dans l'addiction alcoolique et ainsi, les effets secondaires beaucoup plus prégnants, voire violents..., y compris ces effets paradoxaux. Le traitement est d'ailleurs "validé" dans la maladie alcoolique, mais pas dans les TCA. Vous devez être suivie de très prêt, cliniquement, psychologiquement et biologiquement. Le dr Rousseau possède l'expérience de ce traitement.

et si le baclo est bien toléré par la fonction hépatique.

Tout ce que vous absorbez, nourriture ou médicaments, est métabolisé par le foie ou les reins, cela ne veut pas dire que cela "abime" ces organes. Vous avez une surcharge hépatique, cela ne signifie pas obligatoirement une insuffisance. Le baclofène est éliminé pour 1/4 par le foie et 3/4 par le rein, donc pas de problème particulier pour le foie.

Avez vous des conseils à me proposer ? Suivez bien les conseils et prescriptions de votre médecin.

Cordialement
NE NOUS REMERCIEZ PAS : ENGAGEZ VOUS.
Parlez du traitement autour de vous, de Aubes et de son engagement, du dévouement des malades et de leurs médecins.
Incitez votre prescripteur à s'inscrire sur notre forum médecins : lieu d'échange entre professionnels de santé, sur lequel il pourra obtenir informations et aide de confrères aguerris à la prescription de baclofène.
Avatar de l’utilisateur
A&B
 
Messages: 511
Inscription: 29 Juil 2009, 13:51

Re: Re : Posez vos questions à un médecin prescripteur.

Messagede A&B » 23 Fév 2017, 12:57

Manubac a écrit:Bonjour, suite a des périodes douloureuses dans ma vie, j'ai des fringales toute la journée, ce qui me fait grossir. Les psy, acuponcteurs ou autres hypnotiseurs n ont rien pu faire. J ai lu sur internet que le baclofene pouvait aider a ne pas se jeter sur la nourriture car la molecule active joue sur la zone du cerveau de la dependance. Sinon existe_il d autres moyens ? Merci d avance de votre reponse.

Bonjour,
La molécule baclofene semble agir sur le circuit de la récompense comme un freinateur de l'emballement de ce circuit
Elle donne des résultats intéressants
  • dans l'addiction à l'alcool,
  • au jeu,
  • aux achats compulsifs,
  • et dans la compulsion alimentaire (boulimie vomitive ou pas et hyperphagie)
NE NOUS REMERCIEZ PAS : ENGAGEZ VOUS.
Parlez du traitement autour de vous, de Aubes et de son engagement, du dévouement des malades et de leurs médecins.
Incitez votre prescripteur à s'inscrire sur notre forum médecins : lieu d'échange entre professionnels de santé, sur lequel il pourra obtenir informations et aide de confrères aguerris à la prescription de baclofène.
Avatar de l’utilisateur
A&B
 
Messages: 511
Inscription: 29 Juil 2009, 13:51

Re: Posez vos questions à un médecin prescripteur.

Messagede A&B » 31 Mai 2017, 11:46

loops59 a écrit:Bonjour à vous
Bonjour,
Je me présente, Tony 40 ans. Je suis bipolaire T2 (diagnostiqué en 2006) et alcoolique depuis plus de 13 ans. J'ai commencé le baclofène il y a 2 mois d'abord à 30mg/j et maintenant à 120mg/j. Mon ttt habituel est 200mg de lamotrigine, tranxene 20x3, arrêt des hypnotiques (noctamide et theralene).

Depuis l'instauration du baclo, je ressens une fatigue très intense, une faiblesse musculaire inquiétante, une très nette baisse de la vigilance et de la concentration et des acouphènes entêtants. J'ai perdu 11 kg en 2 mois, je n'ai plus faim (1 repas par jour me suffit quand j'y arrive). J'ai des nausées permanentes, parfois des vomissements. Mon sommeil est perturbé je n'arrive plus à me coucher avant 03/04h du matin malgré cette fatigue. Cependant je ne bois plus que 3 à 4 bières par jour au lieu de 14 à 16.
Rien de bien inquiétant dans ces signes : Nous le savons, le baclofène n'est pas toujours très bien toléré et cela nécessite un suivi attentif et une augmentation des doses très très progressives, voire quelques retours en arrière avant de reprendre l'ascension...
En tout cas, rien à voir avec ce qui vous attendait si vous aviez continué votre consommation excessive d'alcool...

Je souhaite reprendre le sport (step 2x par semaine et marche intense 1h30 par jour) mais je n'y arrive pas. J'arrive à peine à marcher 30 mn et lentement alors que je marchais vite auparavant et longtemps sans problème. Aujourd'hui, j'ai les pieds engourdis en permanence et parfois je ne sens même plus mes orteils. Le step ne m'est plus accessible, sport que j'adore, je n'arrive absolument pas à me concentrer et je ne retiens pas du tout les pas qu'il faut enchaîner. Je ressemble à un légume qui essaie de monter une marche :-/ aucun tonus musculaire. Mes jambes ont fondu... Je suis passé de la taille 44 à la taille 40.

J'appelle cela "se cacher derrière son petit doigt" et "courir deux lièvres à la fois" : vous trouvez des arguments spécieux pour accuser le baclofène de vous empêcher de faire des actions "nobles" (le sport).
Mais quel est votre but véritable ? Faire du sport ? Continuer à boire comme si de rien n'était ? ou prendre conscience de votre pathologie, l'accepter et accepter de vous soigner ?


Tout cela me rend très triste et j'ai l'impression de repartir en phase dépressive. Dois-je envisager de baisser la dose de baclofène, voire l'arrêter ? Mon sport me manque trop. La marche me permet de sortir de chez moi et de voir du monde, le step m'insère dans un groupe et me vide la tête pendant 1h. Je ne veux pas renoncer à cela même si je constate un baisse significative de ma consommation d'alcool ce qui est vraiment appréciable.

Ah ! tout de même ! N'était-ce pas le but PREMIER de votre thérapie ?
Pensez vous que les malades guéris de leur cancer vont reprocher au médecin la perte de leurs cheveux ?
Monsieur Tony, je ne cherche pas à vous humilier ni à fustiger vos réactions : elles sont d'autant plus fréquentes dans la pathologie que vous évoquez, la bipolarité, parfaitement liée à l'addiction.
Tout ces effets secondaires existent, je ne le nie pas, mais il y a moyen d'y remédier, de les améliorer et de vivre un état meilleur. Prenez du recul, interrogez vous sur ce que vous souhaitez réellement et demandez vous si les 4 à 6 bières que vous continuez à consommer sont vraiment nécessaires, sont' elles liées à un craving irrépressible ou à un contexte rituel ou social.
Le baclofène ne résout pas TOUS les problèmes annexes à la consommation excessive : vous avez besoin du psy, de votre entourage affectif, des services sociaux, etc...
Je suis sévère, mais ne vous découragez pas et continuez à communiquer, nous restons à votre écoute.

Merci d'avance pour vos conseils.
Cordialement
NE NOUS REMERCIEZ PAS : ENGAGEZ VOUS.
Parlez du traitement autour de vous, de Aubes et de son engagement, du dévouement des malades et de leurs médecins.
Incitez votre prescripteur à s'inscrire sur notre forum médecins : lieu d'échange entre professionnels de santé, sur lequel il pourra obtenir informations et aide de confrères aguerris à la prescription de baclofène.
Avatar de l’utilisateur
A&B
 
Messages: 511
Inscription: 29 Juil 2009, 13:51

Re: Posez vos questions à un médecin prescripteur.

Messagede loops59 » 31 Mai 2017, 19:11

Bonjour

En effet la réponse est cinglante :-/

Je suis sorti de l'hdj il y a 2 mois après 6 mois d'hospitalisation. C'est pour cela que j'essaie de me réinsérer au mieux et d'éviter de m'enfermer chez moi comme je le faisais ces dernières années ce qui me poussait à boire et bien sûr à m'isoler. En faisant cela j'avais déjà réduit ma conso car je pouvais allègrement dépasser les 24 bières par jour.

Je pense que j'ai voulu mener trop de fronts en même temps : socialisation, reprise du travail, engagement en tant que bénévole, sport et bien sûr gérer tous les problèmes qui s'étaient accumulés lors de mon hospitalisation.

J'ai peut être entrepris trop tôt le combat contre l'alcool (c'était à ma demande). Je n'en sais rien mais au vu de mon état, je repars en hdj la semaine prochaine. Le psy m'a déconseillé d'arrêter le baclofène donc je vais continuer et on verra bien. Sinon, pas de craving, je me "force" à boire ces 3-4 bières aujourd'hui juste pour avoir l'ivresse qui vient très vite avec le baclo mais je n'en ai pas envie. Je pense que c'est plus un rituel installé depuis bien trop longtemps et que j'essaie de casser en sortant de chez moi, mais là je m'isole de nouveau car je ne sors plus (trop épuisé). J'essaie de lutter de toutes mes forces mais apparemment je n'en ai pas assez...

Merci pour votre franchise en tout cas.
Avatar de l’utilisateur
loops59
 
Messages: 8
Inscription: 29 Mai 2017, 18:41
Localisation: Ch'ti

Précédente

Retourner vers Posez vos questions à un médecin prescripteur et nous publierons ses réponses.

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

x