Posté: 12 Nov 2020, 20:57
de pierre92
salut jaja
Oui, c'est la merde. j'ai fait ce qu'il fait actuellement. je me suis senti plus fort, j'ai baissé ma dose, apres n'avoir quasiment rien bu pendant 9 mois. et je me suis fait avoir. j'ai repris. pendant plus de deux ans,sans vraiment de raison ni de craving, je m'étais remis a boire du vin tous les soirs, 3, 4, 5, 6 verres.. et j'étais super mal le lendemain. jusqu'a ce que j'arrive a reprendrfe les choses en main. au plus haut, j'ai été a 135. au plus bas, a 50 je crois, bien trop bas. je suis remonté a 80, puis 90, et enfin j'ai resserré mes prises l'aprem pour cibler le soir, j'ai refait un bon travail et j'ai réarrété il y a 7 semaines. mais je n'étais pas dans le déni. Le pire dans ton cas est son déni. c'est le deuxième ennemi (l'alcool étant le premier).
j'ai peur que sans lui balancer dans la figure qu'il est clairement retombé dedans et qu'affirmer le contraire est un gros mensonge, ca n'avance pas,et que meme ca recule. le plus tot sera le mieux, parce que chaque recul demandera ces efforts pour remonter.
a mon avis, il n'aura par contre pas a remonter a ses 220, moi a 90, je n'ai plus de craving. mais des sales habitudes, et ca c'est dur. c'est ce qu'il est en train de se remettre des sales habitudes. et ca, c'est tenace...
courage en tous cas
Pierre