Posté: 14 Oct 2010, 15:01
de pierre olivier
Bonjour,

La plupart de ces associations (vie libre, AA, etc) on pour origine les 'ligues" qui ont mélangé la morale chrétienne (peu chrétienne en fait) et la morale "civile" de la révolution industrielle. Avec la découverte du baclofene, nous assistons à la déculpabilisation de addicts et surtout, nous mettons en cause un dogme (j'ai bien écrit "dogme") qui est celui que "l'abstinence est la seule solution". Il est très difficile de bousculer un dogme ! Mais les mentalités évoluent, par la base. Après tout, l'église catholique romaine a bien réhabilité Galilée et commence à admettre l'évolution.

Il commence à y avoir des discussions hors réunion sur le baclofene. Un jour, j'ai appris qu'un militant AA distribuait à la sortie des réunions un bout de papier où il y avait le titre et l'éditeur de "le dernier verre" ainsi que l'URL du forum.

Donc, OUI ! Ne pas faire le forcing pour en parler en réunion mais en parler à la sortie ! Bientôt les responsables de associations commenceront à se poser des questions ... Tout évolue.

Maintenant, pour les défendre un peu, il est vrai que l'abstinence est restée pendant longtemps la solution la moins mauvaise ... Le concept d'indifférence est nouveau, il dérange. Il y a eu aussi tellement de charlatans qui proposaient des solutions miracle, qu'il faudra un peu de temps pour comprendre que le baclofene est fondamentalement différent.



PO