Posté: 11 Fév 2020, 16:51
de hbb
L'important, c'est de ne pas créer d'habitudes (l'apéro du vendredi ou du samedi par exemple) parce que le craving se réinstallera bien vite en ajoutant un verre au premier ou un jour dans la semaine, etc.
et que ces verres soient liés à des "événements" exceptionnels.
C'est cette liberté que le baclofène permet. Il peut même y trouver du plaisir, dans la mesure où cela reste occasionnel.

Autre notion importante : s'il se force à nouveau à boire même lorsque le goût n'est plus agréable : cela prouve que le lien psychologique avec l'alcool n'est pas encore rompu et cela peut entraîner la reprise des alcoolisations, tout doucement, insidieusement.