Posté: 07 Oct 2019, 14:34
de Francine_05
Bonjour Change !
Comme promis je reviens vers toi après un long périple sur le Chemin de Compostelle.

- Répartition actuelle :
75mg en 3 prises

13h00 : 25 mg
15h00 : 37.5 mg
17h00 : 12.5 mg

Effets indésirables très importants lors des premières prises (il y a plus d'1 mois) : nausées, énorme fatigue mais qui ses sont estompés en une semaine. En revanche, je ressens toujours une grosse fatigue en début de soirée, vers 18h.

HEURES de cravings:
Heures de craving variables. Je dirais qu'elles se manifestent parfois en milieu d'après-midi, vers 15h ou parfois plus tard, entre 17h et 19h. Auparavant heures de craving se manifestaient uniquement en début de soirée 17h - 19h. Je précise que je ne travaille pas en ce moment, donc cela laisse parfois plus de place à la pensée et à l'envie d'alcool.

Consommation d'alcool détaillée :
Durant tout mon périple d'un mois, j'ai réussi à modérer très fort ma consommation, malgré la profusion de vin et bières mis à disposition dans les soirées. Très souvent je buvais une bière à l'apéro et un, voire 2 verres de vin à table. Pendant 2 jours, aucune envie d'alcool alors qu'il m'était très facile d'en acheter et d'en consommer. Le 3è jour, ai juste pris un verre de vin pour accompagner mon repas. J'ai même acheté une bouteille de vin un soir, bu 2 petits verres et laissé la bouteille pour les pélerins suivants. Un miracle en ce qui me concerne. Puis vers la fin de mon périple, après 3 semaines environ, je me suis accordé 2 jours de repos en bord de mer, seule, et j'ai recommencer à avaler une bouteille de vin, voire plus : 1 bouteille + 2 verres. Depuis, je suis rentrée chez moi et je continue à consommer beaucoup durant les soirées, seule ou avec les amis, enchaînement des verres alors qu'auparavant, cette attitude de manque s'était vraiment estompée. Et je consomme à nouveau entre 3/4 de bouteille (si je suis seule à la maison) à une bouteille +2 verres chaque soir.

QUANTITÉ
HEURES de début : vers 17h30 - 18h (parfois plus tôt, vers 15h30 - 16h, mais en général, je parviens à me retenir de boire jusqu'au début de soirée)
et HEURES de fin de consommation d'alcool. Vers 22h (ou plus tard si je suis en soirée avec des amis)

Quels sont les paliers prévus ? C'est à dire : tous les combien de jours et de combien de mg augmentez vous la posologie de Baclofène ?
Aucun pour le moment. La psychiatre qui me suit me dit que les petites améliorations constatées jusqu'à présent (consommation un peu freinée) sont déjà encourageantes et qu'elle n'a par ailleurs jamais vraiment vu de guérison totale grâce au Baclofene. Je lui disais que mon objectif était d'arrêter totalement la consommation en semaine et de pouvoir atteindre une forme de désintérêt, de manière à pouvoir boire un verre quand je suis en soirée avec des amis, mais ne pas les enchaîner avec cette horrible sensation de manque qui m'accompagne toute la soirée. Elle m'a dit que si je ne réagissais pas aux alentours de 75mg, on pouvait monter à 100mg, mais qu'elle pensait que cela ne changerait rien et que les études montraient qu'augmenter au delà de 100mg ne montrait pas d'amélioration significative.

Voilà, j'avoue être un peu perdue, car j'avais vraiment l'impression de m'être débarrassée de ce sentiment d'esclavage et de cet appel irrépressible de l'alcool. Or, aujourd'hui, je recommence à me sentir comme avant, je DOIS enchaîner les verres, sinon je me sens mal. Et puis, idem, la culpabilité le lendemain, le sentiment de gêne par rapport à ma famille, mes amis qui me voient boire démesurément.

Merci pour tes conseils.
F.