Posté: 15 Mar 2019, 10:36
de hbb
Elle a raison, Nicolas.
Vous en êtes à un point où vous ne souffrez pas du manque d'alcool en semaine et où ce manque se déclenche lorsque vous êtes seul. De plus, la ré-alcoolisation en semaine vous guette parce qu'il n'y a pas cette coupure nécessaire entre l'alcool et vous durant un laps de temps suffisant et ça risque de lamentablement annihiler tous vos efforts. Le baclofène fait beaucoup, mais pas tout, d'autant que vous vous plaignez de somnolence : vous êtes donc à une dose qui dépasse peut-être celle d' l'indifférence.

Voyez avec Change à quelle heure vous ressentez le craving durant les jours où vous êtes seul, pour envisager peut-être une répartition spécifique à ces 3 jours dangereux. Mais c'est à vous de faire un gros effort pour ne pas boire du tout et vous constaterez, comme vous l'avez fait pour les jours de la semaine, que c'est bien plus facile que vous le craignez grâce à la protection du baclofène.

Courage, lancez-vous durant ce week-end, en changeant la répartition si besoin. Prenez vos cachets et, au moment du craving, sortez, allez faire une promenade, changez-vous les idées pour ne pas être obsédé par l'idée de boire.

Vous êtes à un doigt d'y arriver. Il manque un coup de pouce et vous aurez gagné.

hbb