Posté: 30 Sep 2018, 19:34
de retrouversonmojo
Bonjour à tous! Bonjour Hbb!
Oui, tout va bien! Toujours aussi sobre, avec des moments rares et exceptionnels (dans le sens où ils font exception, et pas parce qu'ils sont meilleurs) où il m'arrive de prendre un verre.
Un dîner entre amies que je n'avais pas vues depuis longtemps. Je les accompagne, pour trinquer, mais je savoure toujours bien plus mon eau minérale que le rouge moyen qui traîne au bout de mon assiette. Ce seront elles qui finiront la bouteille, et qui du coup elles songent parfois au baclofène quand elles réalisent que moi, j'ai oublié mon verre... (Affaire à suivre, mais je ne les lâcherai pas...)
Et puis dernièrement un mariage merveilleux. Repas parfait, boissons en accord. J'ai bu plus que d'habitude, mais bien moins qu'avant... En l'espace de 7 heures de fête, j'ai dû boire 2 coupes de champagne et deux verres de vin rouge. En revanche, des litres d'eau, et je me suis dépensée, la musique aussi était bonne. Mais pas de lien entre le plaisir de la fête et l'alcool. Le seul plaisir éprouvé en dégustant ces verres, est que le champagne et le vin étaient de très très bonne qualité. J'ai été un peu gourmande, mais pas pour m'enivrer.
Et depuis lors, zéro craving. Toujours cette joie de vivre sans attache(s?)...
Et puis surtout, toujours vigilante. Guérie, certes. Sous baclofène. Toujours une démarche consciente d'analyse dans les moments festifs, où, évidemment, l'alcool n'est pas systématique. Cela reste une exception, sans devenir exceptionnel! (Vous voyez ce que je veux dire?)
Je vous embrasse!
Emma