Posté: 26 Nov 2016, 10:13
de cerise75
Rebonjour, ce que je voudrais dire aussi c'est que heureusement qu'il n'y a plus d'alcool, un an sans boire pour moi c'est une réelle victoire. Mais je me sens fragile je n'ai pas envie de boire grâce au baclofene mais j'ai peur que mes angoisses, surtout pendant la période de Noël que j’appréhende, prennent le dessus, soit plus forte et me déclenche un craving.
Pour l'instant tout va bien, je suis à 190 et je dois descendre de 10 le 1 décembre mais je voulais votre avis : peut-être ne pas descendre en décembre et attendre janvier ? Après tout oui je perd un mois, j'ai hâte de finir le traitement car les EF me bloquent mais j'ai trop peur, ma solitude et mes angoisses ont beaucoup contribué à ma descente aux enfers, je ne veux pas y retournée.

Je vois que mon ex mari continu de boire, il sent l'alcool que je le voie. Il a toujours réussit à se lever le matin pour travailler,par contre quand il arrivait à 17h il allait se coucher ! c'est moi qui faisais tout ! mais quand même il tenait et tiens l'alcool beaucoup plus que moi. Je ne l'ai jamais vu vomir pourtant il buvait et boit encore minimum 8 litres de pastis par semaine plus du vin. Moi quand je buvais j'étais malade, crise de foi, vomissement, mal à la tête grande fatigue..., et avec beaucoup moins d'alcool que lui . Après moi c'était les angoisses et je n'étais pas heureuse avec lui, il ne rentrait pas à la maison après le travail le vendredi soir il rentrait le dimanche ou le lundi moi j'étais seule avec les enfants et quand il rentrait il étais ivre, je me rappelle des week end passé à le guetter des heures d'angoisse et de peur, il pouvait arrivé à tout moment, la nuit aussi je ne dormais pas. Et quand il arrivait c'était l'horreur. C'est pour ça la séparation c'était bien.
Mais ce que je n'accepte pas c'est que 6 ans après je n'ai toujours pas construit ma vie. Toujours pas de travail, de vie sociale et la famille je n'en ai jamais eu. Je ne comprends pas qu'elle est mon problème ? pourquoi je ne construit pas ma vie ? à chaque fois que je trouve du travail cela s'arrête au bout de plus au moins un an. Pour les amis c'est pareil je sympathise et puis je ne revoie plus les gens. Je ne comprends pas. Merci au forum c'est la première fois que je me confie, que j'exprime ce que je ressens, je commence à prendre confiance et je pense que je vais écrire des choses que je n'ai jamais dis à personne en tout cas cela me fais du bien d'écrire, je n'ai jamais fais de psychothérapie mais là ça ressemble, l'anonymat m'aide beaucoup. En tout cas cette année Noël c'est trop dur pour moi. merci à tous