Posté: 26 Nov 2016, 08:28
de cerise75
Bonjour à tous oui je comprends se que vous voulez dire. Quand je faisait les cours de peinture c'étais déjà un groupe de retraités en fait c'est pas tellement ça le problème c'est que tous avaient une vie : mari ou femme, enfants, petits enfants donc leurs vies étaient en fonction des anniversaires des uns des autres des événements de la famille, le dimanche repas de famille, pique-nique ... Moi je suis seule, je n'ai pas de famille et l'approche de Noël m'angoisse depuis fin octobre. Apparemment mes enfants iront chez leur père mais c'est pas sur. Je me sens dépressive, j'ai des angoisses qui me brûlent le ventre c'est horrible. Le médicament que ma donné mon médecin me fait du bien, mais çà ne dure pas longtemps. C'est surtout la solitude, ce vide, personne qui me téléphone et quand je regarde mon portable je ne vois pas qui je pourrai appeler.
Si ils vont chez leur père c'est une semaine en les vacances c'est le 16 au soir et Noël c'est le 25 donc toute la semaine la plus difficile je serai seule. Je ne sais pas si je vais accepter qu'ils les prennent. Jusqu’à maintenant j'ai jamais rien dit parce qu'il les prends très peu. Leur père regarde d’abord avec les copains les sorties, les croisières les weekend et quand ca l'arrange il prend les enfants et il les ramène quand cela l'arrange aussi. Il pourrait les voir beaucoup plus. Surtout qu'il les a voulu et une fois là ! il ne s'en ai jamais occupé et il est parti en me mettant tous les torts sur moi pour le divorce. Il ne payait plus le loyer de l'appartement où j'étais avec les enfants et il a fait couper l'EDF. J'ai vécu l'horreur. Il me donne une pension misérable alors qu'il à de l'argent il a triché avec le juge il a donné des fausses fiches de paies, Mais bon la séparation était une bonne nouvelle il était violent. c'était un cauchemars. Il faut que je résiste jusqu’à janvier.