Mon médecin a accepté de me prescrire le baclofène

Racontez nous ici comment vous avez réussi à convaincre votre médecin, ou comment il a accepté facilement, de vous prescrire du baclofene.
IMPORTANT: Merci de ne poster sur ce fil, uniquement votre témoignage qui concerne ce sujet.

Messagede Pascal17 » 17 Nov 2010, 22:42

Bonsoir,

Moi c'est mon psy qui m'a prescrit le baclo mais hier j'ai vu mon medecin traitant pour un renouvellement, il me l'a fait sans probleme et lui aussi est convaincu des bienfaits du baclo sur l'alcoolisme. Dons un de plus.
Amitiés, Pascal
Avatar de l’utilisateur
Pascal17
 
Messages: 290
Inscription: 01 Oct 2010, 11:18
Localisation: Gemozac (17)

Messagede croquelavie » 17 Nov 2010, 23:11

Génial Pascal!

Moi je vais demain matin voir le remplaçant de mon médecin habituel. Jeune médecin très compétent mais psycho-rigide. Je me prépare au combat, mais entre une vieille bique et un jeune coq, je sais déjà qui va gagner!

A+
Alcoobique Anonyme
Avatar de l’utilisateur
croquelavie
 
Messages: 1032
Inscription: 07 Mai 2010, 15:28

Messagede baclofan » 03 Jan 2011, 18:59

Bonjour à tous et Bonne Année!

Je suis nouvelle sur le forum.

Je prends du Baclofene depuis le 18 décembre.

Mi-novembre, j'ai avoué à mon médecin généraliste ma dépendance à l'alcool. Il m'a envoyé à l'hôpital pour un sevrage en ambulatoire. Le 1er rendez-vous a été fixé au 16 décembre. Cà fait long quand on a décidé de décrocher de ses mauvaises habitudes. Mon généraliste a volontiers accepté que cette attente n'était pas encourageante quand on avait décidé d'arrêter l'alcool! En plus, lors de ce premier rendez-vous, je n'ai vu qu'une infirmière qui a fixé le début de ma cure, qui commence avec un rendez-vous avec le médecin alcoologue, le 6 janvier. Et encore, elle a fait le "forcing" pour que le médecin me prenne rapidement (sinon le rendez-vous était pour le 27) car elle m'a sentie très fragile mais aussi très motivée pour m'en sortir (malheureusement çà ne suffit pas!!!). En attendant ce rendez-vous, le conseil qu'elle m'a donné, c'était de réduire ma consommation! Mais moi, si j'ouvre une bouteille, je la finis!!! Cela paraissait incongru!

En attendant l'aide de ce médecin que je ne connais même pas, je trompais mon envie d'alcool en faisant des recherches sur les traitements de l'alcoolisme... qui n'existent pas! C'est ainsi que j'ai rencontré le baclofene et que j'ai lu le livre du Dr Ameisen. Je ne savais pas comment présenter ce médicament à mon généraliste. C'est une personne jeune mais assez stricte et qui respecte les protocoles à la lettre. Pas question de lui demander un certificat de complaisance ou un médicament sans qu'il ne vous aie examiné et fait son propre diagnostic (et non celui qui vous arrange!)... Bref, un bon médecin! J'ai donc déposé le livre du Dr Ameisen à son cabinet dans une enveloppe avec une lettre lui expliquant que j'avais trouvé ce traitement en faisant des recherches, que cela semblait intéressant et que, si après sa lecture, et ses propres recherches, il était d'accord, je lui demandais de me le prescrire. Dans l'après-midi, il me laissait un message sur mon répondeur, comme quoi il allait lire le livre et qu'il me tiendrait au courant. J'étais déjà contente car je n'étais pas sûre qu'il en aie le temps. Une semaine après, il me rappelait et me demandait si j'acceptais un rendez-vous l'après-midi. J'étais surexcitée et aussi terrifiée à l'idée qu'il ne me dise qu'il ne me prescrirait pas ce médicament. Ce fut tout le contraire! Non seulement il m'a remercié mais il m'a prescrit le Baclofene en instaurant un suivi tous les 10 jours (et il m'a même donné son numéro de portable) pour être sûr que tout se passait bien.

Pour le moment je suis à 60mg: 10mg à 8H, 10mg à 12H, 20mg à 16H, 20mg à 20H. J'augmente de 10mg tous les 4 jours. Je ne suis pas encore indifférente mais j'arrive à ne pas boire grâce à la détente que me procure la molécule (je suis une angoissée +++ et très nerveuse) depuis 3 jours. Par contre je ressens de très forts vertiges et parfois de grosses nausées (mais qui sont sûrement dûes au manque).

Voilà quelques éléments de mon histoire qui j'espère, aidera d'autres personnes à convaincre leur médecin. J'avais honte de lui parler de mon problème mais il a été très compréhensif et jamais dans le jugement! Alors courage, parlez-en! Si vos médecins vous jugent ou n'écoutent pas vos demandes, changez-en, ils ne respectent pas leur serment d'aide et de soins.

A bientôt
baclofan
 
Messages: 8
Inscription: 25 Nov 2010, 16:21

Messagede pierre olivier » 12 Mar 2011, 23:47

De ganymede de retour de chez le docteur, sous baclofène pendant un mois pour commencer. Elle à été super à l'écoute, un peu retissante au départ puis très curieuse. Elle est venue ici même sur ce forum, l'a patiemment parcouru, puis m'a dit que c'était une bonne chose que je sois venu lui en parler, que cela lui permettait d'apprendre et de se perfectionner. Je l'a revois donc dans un mois, pour voir où j'en suis.
un demi comprimé pendant 3 jours matin midi et soir puis on augmente d'un demi comprimé tous les 3 jours, jusqu'à arriver à 4 comprimé par prise soit 120mg par jour.
Voilà ! merci de votre soutient, j'ai pensé sans cesse à vous dans la salle d'attente... ;)


Un petit "up" sur ce fil ! Ce serait sympa que, celles et ceux qui ont réussi à mettre en confiance leur médecin (ou un autre) viennent le raconter ici ...
pierre olivier
 

Messagede popo » 23 Juin 2011, 13:33

Bonjour julien,je sais pas comment rentrer sur ce forum, je viens de m'inscrire et j'ai pas encore tout compris,j'ai 62 ans , je suis en thailande depuis plusieurs mois, j'ai trouvé des infos baclofene sur internet et j'ai trouvé du baclo en vente libre ici, c du liobac. Automédication depuis 45 jours, je suis à 60mg, j'y vais doucement, tout va bien, j'ai baissé ma conso de moitié avec des jours abstinent de temps en temps, conso 10 verres/jour. Comme je vais revenir en France dans 15 jours, j'ai contacté mon medecin traitant par mails et expliqué ce que je faisais, bonne surprise, il a accédé à ma demande, il est d'accord pour continuer l'experience avec moi à mon retour, donc prescription, tout s'annonce bien. il a l'air d'etre bien au courant du rapport entre baclofene et alcool, par contre il se demande comment faire passer le traitement auprés de la sécu pour que je sois remboursé. savez vous comment faire, il semble evidemment que l'AMM ne reconnaissant pas cette molécule efficace contre l'alcool il ne vont peut etre pas rembourser?.ou alors peut etre seulement jusqu'au plafond de L'AMM. C'est important que je sache avant de repartir, vu que je peut acheter du baclofene ici, pour eventuellement faire l'appoint s'il refuse de depasser 90mg, ça on en a pas encore parlé.Pouvez vous m'aider, merciDonc, je ne peut que vous conseiller pour ceux qui cherche un prescripteur de faire comme moi. Commencez par votre MG, peut etre que comme moi vous aurez la chance qu'il se soit interressé à la question, positivement.j'ai trouvé ce site par hasard, je suis content d'etre avec vous,
POPO
popo
 
Messages: 3
Inscription: 22 Juin 2011, 06:29

Messagede maryphi » 20 Sep 2011, 11:21

bonjour pour ma part c'est après avoir parcouru plusieurs forum que j'ai decide d'en parler à mon medecin il connait ma situation d'alcoolique et ça depuis des années avec des hauts des bas mais toujours avec lui des encouragements car dit il une femme qui en parle c'est deja un grand pas de fait donc j'ai pris rendez vous avec lui et là dans son cabinet le trou noir plus moyen de me souvenir du nom "lioresal" qu'a cela ne tienne je lui explique que j'ai vu ça sur des forums etc etc mon medecin qui est je dois le dire un tres tres bon médecin a décide de chercher sur google ca lui a pris un quart d'h avant de trouver lioresal molécule baclofene il a pris le temps de lire quelques pages en me disant ce qu'il lisait et hop pas de probleme pourquoi pas m'a t il dit je prend donc le baclo depuis le 28 juin tout doucement en augmentant mes doses progressivement je vois regulierement mon medecin a qui je donne egalement des nouvelles par telephone a sa demande 10 jours apres ma visite je l'ai rencontre et il m'a dit qu'une cliente a lui été venu dans son cabinet apres avoir vu un reportage a la tele la veille au soir son mari étant au plus mal et sans hésitation il lui a prescrit le baclo s?étant un peu plus renseigner sur internet voila mon médecin super cool pas d'apriori au contraire pour lui si çà peut fonctionne il y va. et pour finir il m'a dit en rigolant ""maintenant ce sont les clients qui renseigne leur médecin c'est le monde a l'envers""Image cool mon médecin
Avatar de l’utilisateur
maryphi
 
Messages: 2556
Inscription: 07 Sep 2011, 11:47

Messagede docteurjeckyll » 23 Oct 2011, 03:46

Bonjour pour ma part après de nombreux refus j'ai fini par trouver un médecin prescripteur (une femme), pourtant elle n'avait prescrit du baclofène qu'une seule fois et ça c'était soldé par un échec (problèmes dus aux ES) mais elle a tout de même accepté. Deux choses l'effrayaient = les doses que je prenais (j'étais déjà à 160mg quand je suis allée la voir, j'avais commencé à m'en procurer en Espagne puis chez un prescripteur, habitué du baclo mais que je n'arrivais plus à joindre, je pense qu'il a du avoir des problèmes car il ne marquait pas "hors AMM" sur ses ordos). Sur la posologie j'ai su la rassurer en lui disant que je supportais très bien les ES et que j'avais grandement diminué ma conso.
La deuxième chose qui l'inquiétait c'était que ça soit hors AMM je lui ai dit qu'elle avait légalement toute liberté de le faire mais elle craignait un contrôle de la sécu je lui ai dit qu'elle n'avait qu'à inscrire "hors AMM" sur l'ordo pour ne pas avoir de problèmes et elle m'a dit "mais ça ne vous embête pas de devoir payer?" et moi = "ben non pas du tout" et j'ai eu une ordonnance pour deux mois à 160mg comme quoi parfois les arguments à donner tiennent à pas grand chose !
Ah ! Petite anecdote rigolote elle m'a demandé "je veux bien vous rendre ce service mais je vous demande d'avoir la gentillesse de ne pas porter plainte contre moi s'il vous arrive quoi que ce soit" je lui ai répondu qu'elle n'avait pas à s'inquiéter, que si un jour je devais causer des embêtements à des docteurs, ce serait contre ceux qui ne m'ont pas prescrit de baclofène... ET TOC !

Par contre je me dois de mettre un bémol parce que, avant ça, j'ai passé 6 mois de médecins en médecins à essuyer des refus et des arguments tous plus bidons les uns que les autres... Quelques exemples =

"vous avez un léger dysfonctionnement hépatique c'est trop risqué" (ok je vais donc continuer de boire ça va arranger mon foie)

"c'est dangereux !" (en quoi? je n'ai jamais eu la réponse)

"moi mademoiselle, j'ai 33 ans de pratique, vous n'allez pas m'apprendre mon métier" (et oui pour qui je me prends à vouloir informer monsieur la science?)

"c'est interdit de prescrire hors AMM"

"ça peut marcher mais uniquement si vous arrêtez l'alcool au moins 4 semaines avant" (sur les conseils d'un centre d'addictologie qu'il venait d'appeler)

"la volonté devrait suffire si vous voulez vous en sortir"

"les médecins qui en prescrivent sont dangereux et sont la honte de la profession"

"et vous prenez 14 comprimés par jour ????" (ben oui c'est mieux que 25 verres, non ?)

"je veux bien vous suivre et vous aider dans la posologie mais je ne veux pas prendre le risque de prescrire hors AMM, allez-donc vous le procurer en Espagne, je suis déjà un autre patient comme vous et c'est ce qu'il fait"

"vous avez vos convictions, laissez-moi avoir les miennes" (euh... et qui est malade ici ?)

"ça ne marche pas, la preuve, vous buvez encore"

etc... etc... etc...

Bref, armez-vous de patience et attendez vous à entendre un flot de préjugés et de manque d'empathie absolue. Le pire dans tout ça c'est que nombre de ces médecins m'ont dit que l'alcoolisme était "une maladie comme une autre". Non, docteur, l'alcoolisme est une maladie honteuse que vous même refusez de soigner comme vous soigneriez une autre maladie, voilà ma réponse.
Avatar de l’utilisateur
docteurjeckyll
 
Messages: 106
Inscription: 19 Avr 2011, 11:21

Re: Mon médecin a accepté de me prescrire le baclofene

Messagede cooks » 31 Jan 2012, 14:20

Coucou, voilà comme ça s'est passé pour moi:

Yessss ! Je sors à l'instant de chez mon toubib avec une ordonnance.

Bon alors en Suisse le baclo s'appelle Liorésal et il y a des comprimés de 10 et 25 mg.

A peine avais-je prononcé le mot Baclofène que mon docteur m'a dit que c'était une très bonne
idée, qu'il avait déjà lu des revues professionnelles qui préconisaient ceci, et du coup tout l'argumentaire
que j'avais préparé est tombé à l'eau, j'ai voulu lui donner un petit papier avec 2 ou 3 mots clé et l'adresse
du forum reservé aux médecins mais il n'en a pas voulu, il m'a dit que j'avais l'air bien informé, et qu'il était content
que je puisse lui servire de cobaye (en riant) je suis son premier patient qui fait une telle demande. Même s'il est "open", dommage qu'il ne vienne pas se renseigner sur les dosages et échanger avec ses confrères, je pense qu'il le fera quand même, peut-être avec des médecins suisse-alémaniques (il est de langue maternelle allemande) ailleurs ou en colloque, je ne sais pas.

Il m'a aussi dit qu'il connaissait le terme "craving".

Par contre il m'a dit que l'assurance de base en Suisse ne payerait pas des surdosages (à priori la dose max est de 120mg),
et il n'est pour l'heure pas (encore ?) question de dépasser cette dose.

Voilà je sors donc avec une ordonnance de:

3x10mg par jour (à moi de gérer les paliers, je pars du principe lu ici de +10 par jour tous les 5 jours) puis

3x25 mg par jour (à gérer comme je veux) jusqu'à dans un mois pour un contrôle + bilan sanguin comme je fais déjà
tous les 3 mois.

Voilà, il m'a félicité, ça fait du bien, j'ai l'impression d'avancer. Sinon j'ai le bouquin mais toujours pas ouvert une page.
Ca va venir.

Bises à tous et à Smooch.
Avatar de l’utilisateur
cooks
 
Messages: 21
Inscription: 25 Jan 2012, 18:44

Re: Mon médecin a accepté de me prescrire le baclofène

Messagede hbb » 01 Fév 2012, 00:39

Lisez donc le bouquin : Si la descente aux enfers est trop dure, bien que tous s'y reconnaissent et que cela ôte la honte et casse le déni, commencez à la page 176. À la page 278, vous trouverez la façon progressive d'augmenter la dose qui a convenu au Professeur Ameisen... et à notre fils, guéri en un petit mois.
Cela vous donnera de la force et de la détermination. La guérison est à votre portée.
Et vous avez une autre mission : réussir pour que votre médecin soit convaincu et qu'il puisse soigner d'autres malades.
Bravo et continuez.
hbb
hbb
 
Messages: 15711
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: Mon médecin a accepté de me prescrire le baclofène

Messagede clara » 01 Fév 2012, 01:18

Bonjour hbb, je suis rentrée de plusieurs semaines au Canada et je ne savais pas pour votre fis, super heureuse ppour lui et pour vous

Amitiés

Clara
La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé. (Socrate)
Avatar de l’utilisateur
clara
 
Messages: 2905
Inscription: 21 Sep 2010, 01:19
Localisation: Bordeaux

Re: Mon médecin a accepté de me prescrire le baclofène

Messagede mostro2 » 05 Mai 2012, 10:05

Bonjour,

Je connais mon généraliste depuis 5 ans. J'ai eu toutes les peines du monde à me décider afin de lui parler de ma maladie. Je n'ai pu le faire qu'après être sorti du déni et entré sur ce forum. Il n'était pas très au courant de cette fameuse molécule en suivant l'affaire de loin. Pour ma part, sans ma femme, sans ce forum, sans sortir du déni de mon alcoolisme, je ne lui en aurait jamais parlé. Le dossier à monter de "changethescript" sur son site est un must. J'ai donc tout imprimé, lu le bouquin, lu un maximum d'articles sur le sujet, bref avoir un maximum d'infos, pris mon courage à deux mains (mon dieu que cela a été dur, le plus dur devrais-je dire) et j'y suis allé. Je n'ai pas pris rendez-vous, je me suis rendu sur place et attendu sagement dans la salle d'attente, quitte à y rester la journée. Lorsqu'il m'a demandé l'objet de ma visite dans la salle d'attente, je lui ai dit que je voulais le voir 10mn pour lui confier un problème de santé. Il m'a demandé de repasser le soir. Je suis reparti avec mon dossier sous le bras en me disant que c'était foutu. Je n'oserai pas y retourner. Bref, à 18h30, j'étais de nouveau dans sa salle d'attente, à moitié décomposé, essayant de savoir comment j'allais lui exposé le problème. Tout était confus dans ma tête, je ne savais pas par quoi commencer. Parler du baclofène en premier, lui parler de moi, d'Olivier AMEISEN ? c'était l'embrouille totale. La porte s'ouvre, le toubib est là et me demande de venir avec lui. Je m'assois et là, au pif, je lui raconte tout simplement mon addiction depuis 30 ans à l'alcool, mes défonces, mes habitudes, mes craving etc... Je lui ai fait un résumé de mon vécu avec l'alcool et que la rencontre d'un forum, d'un livre, d'une molécule pourrait changer ma vie, sauver ma vie et celle de mes proches. Boum, je lui sort le dossier, je lui dit que tout est pour lui, que je suis prêt à signer toutes les décharges qu'il veut mais que je n'espère qu'une chose de lui. Qu'il me suive, lui en priorité, que j'ai confiance en lui, qu'il est le mieux placé pour ce suivi etc... qu'il pourra être en relation avec plein d'autres médecins pour s'informer avec le lien internet adéquat, me guider dans ce traitement, qu'il existe des centaines de toubib qui prescrivent ce médicament et qu'aucun problème sérieux, voire létal n'a été rencontré parmi les 30 000 personnes se soignant avec cette molécule. Bref, tout en partie de ce que je voulais dire a été lâché en 5 ou 10 mn avec un big dossier sur son bureau.
Devant cette confession, ce dossier épais, il m'a simplement dit qu'effectivement il allait voir tout ça à tête reposée et n'avait pas à priori rien contre le fait de me prescrire ce traitement à condition de minimiser les risques pour moi et pour lui (le hors AMM le gênait apparemment).
Un coup de fil de sa part m'avertirait dans les 3 jours maximum de sa réponse (plus positive que négative à priori). Boum, je me suis mit à pleurer en le remerciant de m'avoir écouter, j'étais soulagé de lui avoir exposé ce souci énorme. Il savait maintenant que j'avais confiance en lui et ne voulait que lui pour ce traitement, le sachant rigoureux etc..
Effectivement, 3 jours après, il m'a demandé de passer le voir au cabinet pour une ordonnance. J'étais fou de joie et impatient.
Le jour J, il m'a proposé un protocole de départ, avec une réévaluation suivant ma convenance et ma tolérance au baclofène, prises de sang tous les 15 jours au départ, achat d'un tensiomètre (je risque des hypotensions avec l'autre médicament que je prends pour l'arythmie) et contacts téléphoniques pour les effets secondaires en cas de besoin.
Voilà pour cette expérience ! j'espère qu'elle pourra servir à celles et à ceux qui n'ont pas encore franchi le pas. Je voulais remercier tous les membres de ce forum pour leurs soutiens, leurs conseils et particulièrement "changethescript" pour la construction de ce dossier (entre autres) car il me parait essentiel pour le premier rendez vous avec son généraliste et notamment la décharge à son nom pour la prescription hors AMM qu'il a beaucoup appréciée.
Bon courage à tous et encore merci pour tout le bien que vous nous faites.
Qu'est ce que c'est une vie sans alcool ?
Avatar de l’utilisateur
mostro2
 
Messages: 73
Inscription: 13 Avr 2012, 12:56
Localisation: Guernes 78520

Re: Mon médecin a accepté de me prescrire le baclofène

Messagede changethescript » 05 Mai 2012, 12:00

Génial tout ça Mostro !
Et merci pour ces compliments. Si mon article sert à vous rassurer, à vous donner un angle d'approche, et, ne serait ce qu'un pe, à emporter la conviction des médecins, j'en suis ravie, tu t'en doute, car c'est le but.

Et tu en es où actuellement ? Quel dosage ? Et ça se passe comment pour toi?

Grosses bises
Change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12539
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: Mon médecin a accepté de me prescrire le baclofène

Messagede mostro2 » 11 Mai 2012, 23:09

Hello change,

de rien pour les compliments, ils largement mérités.
et bien je n'ai pas encore atteint la dose seuil je crois car je bois toujours. Je me lâche un peu à vrai dire. Mais rien de grave rassures toi. depuis 2 jours j'ai des nausées, j'en suis à 80mg/jour. j'ai fait mes paliers depuis le 27 avril que je suis sous baclo. J'ai 2 craving, vers 11h et 18h (pour l'apéro quoi). je dose comme suit : 1cp à 9h - 2cp/10h - 2cp à 15h - 3cp/17h. est-ce ue bonne chose ? ah oui depuis que je suis à 80, j'ai des insomnies. Ces ES je ne m'en plains pas, ce n'est pas hyper fort je vais attendre le nombre de jours qu'il faut pour continuer à monter dans le dosage (+10).
Voilà miss "change"
et toi comment vas tu ?
bises
Qu'est ce que c'est une vie sans alcool ?
Avatar de l’utilisateur
mostro2
 
Messages: 73
Inscription: 13 Avr 2012, 12:56
Localisation: Guernes 78520

Re: Mon médecin a accepté de me prescrire le baclofène

Messagede changethescript » 11 Mai 2012, 23:26

Coucou Mostro !

J'ai 2 craving, vers 11h et 18h (pour l'apéro quoi). je dose comme suit : 1cp à 9h - 2cp/10h - 2cp à 15h - 3cp/17h. est-ce ue bonne chose ? ah oui depuis que je suis à 80, j'ai des insomnies. Ces ES je ne m'en plains pas, ce n'est pas hyper fort je vais attendre le nombre de jours qu'il faut pour continuer à monter dans le dosage (+10). [/quote

Les insomnies sont un ES récurrent... Pas grand chose à faire. Peut être un somnifère léger pour t'aider ?
Pour ta répartition et tes cravings : elle est bonne. Va falloir attendre la montée.
Combien de temps que tu es à 80 mg au fait ?
et toi comment vas tu ?

Super super bien là ! Merci !

Grosses bises
Change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12539
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: Mon médecin a accepté de me prescrire le baclofène

Messagede mostro2 » 12 Mai 2012, 00:02

Ok pour la répartition, c'est cool. Je suis à 80mg depuis hier. Que veux tu dire par attendre la montée ? Bon je vais faire dodo de suite, les yeux se ferment, pas pour longtemps mais ce qui est pris est pris lol. Merci de ton msg change. Gros biz et à très très bientôt. Bonne nuit.
Je reviendrai demain matin de bonne heure. Très content que tu ailles bien, c'est cool d'avoir de bonnes nouvelles.
Qu'est ce que c'est une vie sans alcool ?
Avatar de l’utilisateur
mostro2
 
Messages: 73
Inscription: 13 Avr 2012, 12:56
Localisation: Guernes 78520

PrécédenteSuivante

Retourner vers Comment mon médecin à accepté ?

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

x