marc2marseille : Le bilan d'une année sous Baclo.

marc2marseille : Le bilan d'une année sous Baclo.

Messagede marc2marseille » 21 Jan 2016, 12:57

Nous sommes le 21 janvier 2016.

J’ai envie de vous parler de mon parcours, en quelques mots.
J’espère qu’il pourra aider, donner de l’espoir, du courage, à toutes et à tous.

Ce 21 janvier est une date pour moi.
Cela fait 1 an exactement, le mercredi 21 janvier 2015 (à 130 mg de Baclo), que j’ai connu mon 1er jour sans consommation.
Avant cette date, c’était une consommation journalière et forte. Vin, rhum. Des weekends à boire, au point d’être incapable d’aller travailler le lundi.
Un accident de voiture, sous alcool (police, jugement…). Aucune vie sociale.
Des arrêts de travail, ou des jours de congés, pour récupérer.
Et j’en passe, des vertes et des pas mûres.
Quelques chiffres : 100 kg, GGT à 300.
Mon maximum en Baclo : 180 mg.
Les EI : j’en ai bavé, comme tout le monde.

Puis ce 21 janvier 2015, pourquoi ce jour ?
Je ne sais pas ou si je le devine.

Mais bon, aujourd’hui c’est les 1 an de ma connaissance avec la liberté.
Mais, ce n’est pas les 1 an de non consommation.

Le dimanche 13 septembre 2015, j’ai eu ma 1ère réalcoolisation.
Donc, après 7 mois d’abstinence complète.
Je me suis senti fort, j’ai entamé une réduction de mes AD et anxios en automédication, pendant le mois d’août, j’étais à 80 mg de Baclo.
Soucis personnels de tous ordres, des situations anxiogènes, retour des angoisses, des anxiétés.
Et moins protégé par les AD et les anxios.
J’ai bien senti le craving pointé son nez, mais j’ai mal géré la situation.
J’ai trop tardé à demander de l’aide, à Change, aux docteurs.
J’ai donc consommé, par périodes entre coupées de périodes sans consommation, jusqu’à la fin de l’année 2015.

Comme je tiens un journal de bord, je peux dire qu’entre le 13 septembre et le 31 décembre 2015, j’ai consommé (plus ou moins fortement) au total ; 43 jours sur 3 mois et demi.

À ce jour, quelques chiffres : 85 kg (hé ! à cause des fêtes de fin d’année :pack37: ), GGT à 35.
Baclo à 120 mg.
Je conduis (avant mes enfants ne voulaient plus monter en voiture), mes enfants ont retrouvés un papa, digne de ce nom. Plus tout le reste…

Le maître mot, en ce qui me concerne est : VIGILANCE constante.
Faire un appel au secours dès les premiers signes d’un retour de craving.
Ne pas rester seul.
L’expérience acquise avec le temps, ne peut être que profitable pour gérer les mauvaises passes de la vie.

Finalement, ce n’est pas mal. Je suis assez content de moi. De plus je démarre bien l’année 2016. Conso ‘’ 0 ’’.

Je termine, car sinon, vous allez vous lasser.

J’espère que ce témoignage, donnera de la force à celles et ceux qui commencent le traitement Baclo. Et, qu’il confortera les autres malades dans leur parcours.

Le Baclo ne fait pas tout, c’est certain. Je suis incapable de lui donner son % de participation à la guérison. Mais, sans son %, le % restant pour réussir est impossible à atteindre (heu ! je ne sais pas si j’ai été clair, là ? :pack37: ).

Bonne route à toutes et tous.
Marc.
Docteur, soignez mon anxiété, mon angoisse et j'arrêterai de boire.
M. Olivier AMEISEN.

Et non pas le contraire.
M. marc2marseille.
Avatar de l’utilisateur
marc2marseille
 
Messages: 1898
Inscription: 29 Aoû 2013, 17:17
Localisation: MARSEILLE

Retourner vers Nos témoignages de guérison

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

x