Baclofène, crack, héro et alcool

Messagede Lodger » 13 Avr 2010, 10:53

Bonjour, je suis nouvelle ici.
Polytoxicomane et alcoolique depuis 25 ans, je vous écrit d'une clinique où je suis en train de me sevrer du subutex.
J'ai été abstinente de 2000 à 2006 en fidèle assidue des Narcotiques Anonymes. Je n'ai jamais été aussi heureuse de ma vie, mais l'envie de consommer a hélas repris le dessus et je suis retombée plus bas encore à consommer 30g de crack par jour et 5g d'héro quotidien. Je me demande comment je ne suis pas morte, les médecins ne le comprennent toujours pas...
Les craving de crack sont 100 fois pire que les craving d'alcool et je me croyais condamnée à vivre dans cette prison obsesionnelle jusqu'à ma mort proche. J'ai tout perdu, famille, enfant, mari, boulot, logement etc...
Au bout du rouleau je suis allée voir le docteur Sokolow après une énième sevrage d'alcool chez moi bourrée de séresta. En écoutant mon parcours elle me dit que ce n'était plus la peine pour moi d'aller dans un centre type Minessota (12 étapes) en ayant déjà fait 8 ou 9 je risquais de jouer moi même à la thérapeute. Et elle me dit "je pense que vous une bonne candidate pour le Baclofène" Je n'avais jamais entendu de cette molécule alors que je suis pourtant assez au fait car j'ai longtemps travaillé dans l'industrie pharmaceutique.
Nous avons donc commencé à 30mg, (diahrées pendant 3j puis disparues) puis augmenté le traitement petit à petit.
Je suis aujourd'hui à 150mg et ma vie a changé dedu tout au tout. C'est un véritable MIRACLE! Je n'ai plus de craving de crack, c'est absolument inimaginable et le peu de fois où j'ai rebu j'ai été dégoutée très vite. Contrairement au Docteur Amsein, mon objectif tend vers une abstinence totale car je réaccroche à NA.
Dans cette clinique où je suis, les avis sont très partagés mais j'ai la chance d'être tombée sur un psy qui est pour le Baclofène. Il m'a donc prété le livre du docteur Olivier Amsein et j'ai été totalement admirative du courage de cet homme brillant, de son altruiseme et surtout, après avoir à peu près tout lu sur les addictions, c'est la première fois que je pouvais m'identifier à chaque page et que je lisais des choses si intelligente sur la maladie de la dépendance! De plus il a eu le bon sens d'intégrer à chaque fois les toxicomanes dans son raisonnement alors que nombreux sont ceux qui hélas différencient les 2 pathologies pourtant identiques. Mais les toxicos dérangent, on les jugent on les fuit ce sont des délinquants irrécupérables etc... Pfffff.
Je vais faire lire ce livre à ma mère et à tous mes amis thérapeutes encore un peu septiques.
On m'a découvert un léger syndôme bipolaire, ce qui expliquerai que dès 15 ans je recherchais des produits pour calmer mes angoisses et le jour où j'ai trouvé l'héroïne, j'avais enfin trouvé ma meilleure amie avant qu'elle ne deviennent ma pire énemie naturellement.
Je voudrai pouvoir adresser un courrier ou un mail à ce merveilleux médecin qui me sauve la vie tous les jours. Avez vous une idée ?
Je ne sais aujourd'hui combien de temps j'aurai besoin de Baclofene. 1 an minimum, mais comme on m'a mise sous lithium, peut être que je pourrai un jour vivre sans. En attendant pas question que j'arrête, je vois enfin la lumière alors que j'étais perdue au fond d'un trou noir.

Merci Docteur Amsein. (j'espère qu'il lira ses lignes)
Avatar de l’utilisateur
Lodger
 
Messages: 2
Inscription: 03 Déc 2009, 23:15

Retourner vers Nos témoignages de guérison

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron

x