Discussion sur les effets secondaires

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede Papillon34 » 29 Sep 2012, 17:56

Réflexions du samedi :

Qui de la poule ou de l'oeuf ?
Pour ce que j'en sais, et j'ai l'âge de le savoir, l'éjaculation a pour vocation première de permettre (ou non) la procréation.
Il se trouve que la nature fait bien les choses : pour la reproduction de l'espèce, l'orgasme est le bonus qui favorise l'émission de sperme, le but suprême.
- Mais est-ce l'orgasme qui produit l'éjaculation ou l'éjaculation qui produit l'orgasme ?

De toute façon à s'astiquer comme un forcené, c'est pas la solution. Je conseillerais aux hommes d'espacer les rapports et d'attendre une descente significative du Baclo.

Je comprends mal, Alex : tu parles de petites contractions vaginales.
Or, chez beaucoup de dames, l'orgasme est atteint grâce à la stimulation du clitoris. Possible que tu évoques alors que ton orgasme se manifeste par ces contractions-là ? Mais pour y arriver, pense-tu à stimuler (ou à le faire -faire ?) cette partie essentielle de ton sexe ?
Hypothèse : le clitoris qui est un petit muscle se durcit pendant l'excitation montante. On le sait.
Le baclo provoquant un ramollissement des muscles, cela jouerait-il ?

Enfin, l'épanouissement sexuel (ta recherche) est lié à l'épanouissement tout court.
La recherche de l'épanouissement est un signe du changement bénéfique de notre "guérison".
CQFD.

C'était ma psy du samedi.
Demain, je vais aux champignons.

Bernard.
Vous pourrez me l'habiller de toutes les couleurs et bulles qui soient, j'ai mis ce maquereau-pourrisseur en taule à vie et au régime limonade. C'est tout ce qu'il mérite.
Avatar de l’utilisateur
Papillon34
 
Messages: 175
Inscription: 17 Aoû 2010, 19:23

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede changethescript » 30 Sep 2012, 01:55

Papillon34 a écrit:Réflexions du samedi :

Qui de la poule ou de l'oeuf ?
Pour ce que j'en sais, et j'ai l'âge de le savoir, l'éjaculation a pour vocation première de permettre (ou non) la procréation.
Il se trouve que la nature fait bien les choses : pour la reproduction de l'espèce, l'orgasme est le bonus qui favorise l'émission de sperme, le but suprême.
- Mais est-ce l'orgasme qui produit l'éjaculation ou l'éjaculation qui produit l'orgasme ?

De toute façon à s'astiquer comme un forcené, c'est pas la solution. Je conseillerais aux hommes d'espacer les rapports et d'attendre une descente significative du Baclo.

Je comprends mal, Alex : tu parles de petites contractions vaginales.
voui mossieur ... contractions vaginales...
Or, chez beaucoup de dames, l'orgasme est atteint grâce à la stimulation du clitoris.
mais quand on arrive au but en stimulant le clitoris ça provoque des contractions vaginales comme manifestation de la jouissance ... tu comprends...
et voui on a ça aussi en magasin ! Le clitoris messieurs ouvrez bien vos zoreilles est une sorte de petit pénis qui n'a rien à voir avec le vagin. Vous pouvez le stimuler avec les doigts avec la langue. Il durcit, il bande... comme votre pénis

Possible que tu évoques alors que ton orgasme se manifeste par ces contractions-là ? Mais pour y arriver, pense-tu à stimuler (ou à le faire -faire ?) cette partie essentielle de ton sexe ?
Hypothèse : le clitoris qui est un petit muscle se durcit pendant l'excitation montante. On le sait.
Le baclo provoquant un ramollissement des muscles, cela jouerait-il ?

Enfin, l'épanouissement sexuel (ta recherche) est lié à l'épanouissement tout court.
La recherche de l'épanouissement est un signe du changement bénéfique de notre "guérison". messi
CQFD.

C'était ma psy du samedi.
Demain, je vais aux champignons.
Bernard.

Si tu vas aux champignons essaies de ne pas ramener de candida albicans ... Ce sera toujours ça de gagné !

Quant à moi je vais peut être choquer certaines personnes mais au point où nous en sommes pas grave.

La sexualité féminine est complexe et riche mais je vais vous faire un cours de sexualité féminine parce que les mecs comme les femmes j'ai la vague impression que vous en avez besoin.
Certaines femmes, toutes les femmes peuvent connaitre 3 formes de jouissance, les veinardes. A condition de bien connaître son corps.
  • Le clitoris :
    Le clitoris est un organe du sexe féminin dont la partie visible se situe au sommet des petites lèvres ; il forme une proéminence d’environ 0,7 à 1 cm de diamètre, mais s’avère en fait être la conjonction, en profondeur, de deux racines de 10 cm qui entourent le vagin et l’urètre.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Clitoris_fr.jpg
    Cet organe, bien plus innervé que le gland du pénis chez l’homme, joue un rôle similaire dans l’excitation sexuelle.
    C'est un petit pénis .Le clitoris a un prépuce, un gland, un frein, comme un pénis. Il durcit sous les caresses, et amène à la jouissance clitoridienne dont se contentent la plupart des femmes,et d'hommes quand ils savent qu'il existe, la femme comme l'homme...
  • La jouissance vaginale par pénétration donc : un peu plus difficile à atteindre ...
  • Et l’"éjaculation" féminine : ça existe et c'est accessible à toutes les femmes qui connaissent bien leur corps.
    Change





Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12393
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede untel » 30 Sep 2012, 04:10

changethescript a écrit:
  • Le clitoris[/b] :
    Le clitoris est un organe du sexe féminin dont la partie visible se situe au sommet des petites lèvres ; il forme une proéminence d’environ 0,7 à 1 cm de diamètre, mais s’avère en fait être la conjonction, en profondeur, de deux racines de 10 cm qui entourent le vagin et l’urètre.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Clitoris_fr.jpg
    Cet organe, bien plus innervé que le gland du pénis chez l’homme, joue un rôle similaire dans l’excitation sexuelle.
    C'est un petit pénis .Le clitoris a un prépuce, un gland, un frein, comme un pénis. Il durcit sous les caresses, et amène à la jouissance clitoridienne dont se contentent la plupart des femmes,et d'hommes quand ils savent qu'il existe, la femme comme l'homme...
    Change[/color]

Ah c'était donc ça ! Je ne comprenais pas pourquoi cet endroit vous faisait tant couiner ...
Sacré Change !
Tu nous en apprends tous les jours, que ferait-on sans toi ?
untel
Rappelez-moi mon nom ?
untel
Avatar de l’utilisateur
untel
 
Messages: 2247
Inscription: 28 Juin 2011, 22:14

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede changethescript » 30 Sep 2012, 13:17

Et encore untel ...

Je vous ai épargné le point g ... Parce qu'il y en a à dire sur la jouissance vaginale si difficile à atteindre pour bon nombre de femmes qui se contentent de la jouissance clitoridienne. Et il y a des femmes qui ne jouissent jamais de toute leur vie ...

Ces 3 formes de jouissances sont différentes, la plus puissante et la plus profonde étant la troisième. Très particulière. Mais il les faut toutes ! Enfin moi il me les faut toutes ...
Toutes les femmes je pense peuvent être des femmes fontaine, même si on dit qu'il n'y en a que 10 %. Je ne me suis pas étendue sur le sujet... La fatigue sans doute... ou la pudeur. Ouais, je suis pudique ! Étonnant non ?

Et pour en revenir au sujet qui nous occupe, lorsque je faisais une grosse fixette sur la jouissance, j'avais recours à la 3 ème qui peut se provoquer quasi mécaniquement et nécessite non pas une contraction mais un relâchement total des muscles tout en intervenant sur le point g. Ça me permettait de faire redescendre cette libido au zénith jamais satisfaite. Faut dire que j'étais seule ce qui n'aide pas des masses non plus ...
Et vous les hommes, vous avez aussi un point g . Le savez vous ? Je vais montrer le sien à mon compagnon de jeu tiens, si il est d'accord bien évidemment !

En conclusion, la sexualité féminine est très complexe et très riche, ignorée de la plupart des femmes elles mêmes bien souvent. Je suis stupéfaite des discussions que je peux avoir avec certaines de mes copines de la méconnaissance qu'elles ont de leur propre corps. Je passe un peu pour une affolée du cul mais peu importe ... Pour moi, le sexe est très fortement lié à l'affect. Je suis très très chiante avec ça quand j'aime ...
Quant aux hommes ... Certains pensent que clitoris est le nom de la dernière voiture à la mode sans doute.
Nous avons la chance de pouvoir jouir de multiple façons, de les combiner, de les cumuler, enfin moi en tout cas, et je trouve ça fantastique. Je suis un brin frustrée de ne pas pouvoir en profiter pleinement !

Bisous
Change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12393
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Faisons le point

Messagede untel » 30 Sep 2012, 13:47

Ainsi que maryphi je crois, je dirais que G est une jolie lettre, et qu'il faut s'attarder sur chacune des autres. Le A profond le C myrifique, jusqu'au X qui n'est qu'un commencement, car si l'on fait un peu de mathématiques, on peut imaginer de doubler les lettres et d'arriver au XX voire au XXX, on peut même rajouter des numéros pour les départements. Un monde à explorer.
Et faire des statistiques !
Ah la science soeur de la poésie !
A propos change pas demain, tu me l'envoies ce mp ?
Parce que je languis, je veux bien qu'à l'Administration vous soyez surchargés mais je souffre quand même c'est dingue ça !
Franchement pour un site d'entraide, vous ne faites rien pour moi.
Salut je vais à la piscine, me tremper le chou dans l'eau.
untel
Rappelez-moi mon nom ?
untel
Avatar de l’utilisateur
untel
 
Messages: 2247
Inscription: 28 Juin 2011, 22:14

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede changethescript » 30 Sep 2012, 14:50

Untelounet,

Tu vas l'avoir ton emmepé poétique pas plus tard que tout de suite.
L'administration est débordée mais tient toujours ses engagements. Je t'avais promis un emmepé sur les vraies femmes, je m'en souviens farpaitement. Je ne vais pas te laisser languir plus longtemps et à ton retour de la piscine tu l'auras dans ta boite. Il n'aura rien à voir avec des statistiques, ni avec des considérations scientifiques Image.

A tout de suite donc.

Bisous Image
Change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12393
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede Papillon34 » 30 Sep 2012, 17:13

Alex,

Ton cours d'anatomie ne m'a pas appris grand chose (ma femme étant toubib a achevé mon éducation catholique pratiquante sur ce point).
Comme elle est très belle (oui, oui) ce furent des cours fort instructifs : pas besoin de me demander derrière une interro-écrite. J'ai fait les cours supplémentaires et même les heures de colle. Gratis.

La suite : je connais par coeur la dite supériorité des féministes, pardon des femmes, sur leurs manières diverses et variées de jouir.

Je te fais remarquer que tu ne réponds pas à mon intuition à savoir que ton clito débande sous baclo.

Une femme fontaine, j'ai connu : c'était mon ex. C'était affreusement mouillé et ça éprouvait les sensations.
Pas de quoi se vanter d'une telle tare !

L'éjac féminine (allons au bout) est un truc porno à la mode. C'est en fait du pipi, ni plus ni moins. Une horreur perverse et urologique qui ne s'avoue même pas : Dieu m'en garde.

Moi, je suis fleur bleue, romantique et depuis mon plus jeune âge, j'ai jamais couru après une demoiselle. Ce sont elles qui m'ont toujours couru derrière. Faut dire que je suis beau gars, grand brun ... et mince et très intelligent. Très modeste aussi. Je fais 28 ans ! (par derrière).
Donc, vu le canon, ces dames se sont bien gardées de m'enquiquiner avec leurs dépits, leur fantasmes.
C'était moi et sans commentaires !!!

Je suis bien content de pas être mariée avec toi. Tu es vraiment trop vorace.
(je viens de faire 3 signes de croix devant le clavier)

... D'ailleurs, et enfin, je m'économise : l'orgasme chez l'homme s'appelle aussi en psy "la petite mort". (tu dois le savoir).
A force de cumuler les petites, on se tape la grande.
Et je veux pas encore mourir.

Bien à toi, Bernard

Ps : j'edite :

Je suis pas allé aux champignons, j'aime pas ça,
c'était pour faire "plaisir" à ma femme.
Malheureusement, à peine démarrée la corvée,
mon engin a calé après deux ou trois soubresauts : j'étais tombé en panne... de sens.
Vous pourrez me l'habiller de toutes les couleurs et bulles qui soient, j'ai mis ce maquereau-pourrisseur en taule à vie et au régime limonade. C'est tout ce qu'il mérite.
Avatar de l’utilisateur
Papillon34
 
Messages: 175
Inscription: 17 Aoû 2010, 19:23

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede rivarol » 30 Sep 2012, 23:24

hbb a écrit:Et si votre dose de baclofène était tout simplement un peu trop élevée?
Où en êtes-vous de la dose journalière, de sa répartition, des autres effets secondaires et de votre consommation d'alcool? Vous pourriez peut-être évoquer tout cela sur le sujet "demandes de répartition”, dont s'occupe Changethescript.
hbb


Salut hbb. À tous, merci de vos nombreuses réactions et désolé de revenir si tard, je ne "suis" pas très "forum" et je ne m'y sens pas à l'aise (je parle en général, pas de celui-ci en particulier of course). De ce fait je n'y viens pas très régulièrement. C'est pas grave.

En effet, je suis actuellement en train de baisser régulièrement mes doses journalières (notamment pour tenter de résoudre ce problème, anéjaculation) ; auparavant: augmenté les paliers de 10 mg tous les 5 jours pour arriver à 150, depuis je suis redescendu à 90 par jour et ma consommation d'alcool n'a pas remonté.
rivarol
 
Messages: 13
Inscription: 10 Juin 2012, 15:20

Re: Discussion sur les effets secondaires : anéjaculation

Messagede rivarol » 30 Sep 2012, 23:26

untel a écrit:Bonjour Rivarol,
Ton message m'interpelle salement : ça fait une semaine que je m'échine et que je ahane sur sous et sous toutes les coutures une semaine de cul à faire pâlir d'envie le jeune homme que je fus jadis, mais pour ce qui est de la mousse, zéro, nib, ça commence à bien faire. A force, j'ai le chibre en dentelle, un vrai bibelot, va falloir que je me ménage. C'est comme ma partenaire, ça la contrarie de pas m'emmener au pinacle, c'est désobligeant de ma part. Mon médecin prétendait que l'alcool une fois éliminé tout ça se remet à plat. Ça fait deux mois et demi passés que je ne bois plus, et je ne vois rien venir.
Alors, je vais tenter l'expérience et faire comme toi : de 180 mg / jour en ce moment je vais passer à 130 mg voir 100, juste ce ouikende. Pour voir.
Promis, je vous dirai.
untel

rivarol a écrit:Dans ce thread baclofene/rivarol-presentation-t3929.html je raconte un peu mon historique.
Pour résumer j'en suis à 150 mg par jour et ma consommation d'alcool s'est bien limitée.

Cependant je voudrais attirer l'attention des lecteurs sur un ES qui n'a pas souvent été évoqué ici : il s'agit de l'anéjaculation. C'est-à-dire la quasi impossibilité d'éjaculer. J'ai commencé à ressentir cet effet lorsque je suis "monté" à 100-110 mg par jour, mais je n'y ai pas prêté attention.
Ensuite cela a commencé à m'inquiéter. Toute éjaculation est devenue impossible.
J'ai cherché un peu sur ce forum, le problème est évoqué mais peu. La "littérature médicale" disponible sur internet idem, on en parle mais peu aussi.
Une page intéressante qui décrit bien le problème http://arreter-de-boire.fr/?p=2238

Avant-hier et hier j'ai fait une sorte de test : je n'ai pris que deux fois 50 mg, rien le soir, et le lendemain rien le matin. Donc deux jours avec seulement 100 mg au lieu de 150 normalement. Et ça n'a rien changé du point de vue de ma consommation. En revanche la possibilité d'éjaculer est revenue.

Je me demandais donc s'il était possible d'arrêter la prise de baclofène par exemple pendant deux ou trois jours (à passer en charmante compagnie) puis de reprendre ensuite. S'il le faut je poserai la question directement dans le thread "Posez vos questions à un médecin prescripteur et nous publierons ses réponses" mais si quelqu'un avait déjà un élément de réponse merci d'avance :)



Ça m'intéresse, évidemment. Redescendre de 180 à 100, juste pour un WE (ça n'a pas donné grand chose, apparemment), c'est en effet un peu comme ce que j'essaie de faire pour l'instant en redescendant de 150 à 90. Mais je vais continuer et essayer d'en faire un truc permanent. Ma consommation d'alcool ne diminuera plus, mais si elle n'augmente pas non plus ce sera déjà ça, càd une amélioration significative par rapport à "avant".

Même à 90, l'éjaculation est toujours quasi impossible. Ça m'est arrivé avant-hier, mais c'était de faible qualité (et de faible quantité aussi); la "littérature" confirme que c'est sans doute bel et bien un ES du Baclo, dont on parle peu peut-être par pudibonderie, je sais pas...

Aujourd'hui redescendu à 90, je redors bien et mes douleurs musculaires ont disparu. Mais cette histoire d'anéjaculation ou d'éjaculation impossible ou très très difficile ou de très mauvaise qualité, me pousse à diminuer encore. Je vais essayer de descendre à 60, si tout va bien ma consommation devrait rester stable et ne pas réaugmenter comme je vois le truc pour l'instant. Je vous tiendrai au courant ;-)
rivarol
 
Messages: 13
Inscription: 10 Juin 2012, 15:20

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede rivarol » 30 Sep 2012, 23:27

Salut Change :-)
Intéressant aussi ton témoignage... un peu flippant quand même, car il confirme (peut-être, je suis pas médecin non plus) qqch que je soupçonne depuis longtemps (il faut dire que je n'ai pas lu toute la littérature médicale, y compris sur ce forum) càd que le Baclo fait son effet en agissant sur le système nerveux central, qui commande aussi l'orgasme (je m'excuse si je dis des bêtises, c'est juste mon ressenti); d'un autre côté ça remet sérieusement en cause le principe des paliers et de l'augmentation jusqu'à des doses invraisemblables. Hypothèse à creuser, peut-être. Je commence à être convaincu que même de faibles doses peuvent avoir l'effet escompté (sur la consommation d'alcool) à condition de cibler correctement les périodes de craving. À creuser aussi, dans mon cas en tout cas, on sait bien que tout le monde ne réagit pas de la même façon aux doses, au traitement en général...

changethescript a écrit:J'avais remarqué qu'il ne fallait pas prendre de baclo au moins 6 heures avant le rapport sexuel pour caresser l'espoir de peut être jouir.
Et si l'orgasme arrive enfin : vas y ! Ne te dis pas je le garde pour plus tard ...
L'éjaculation sera sans doute merdique, pas très apaisante mais ce sera toujours ça !


Alors ça j'ai tenté aussi: bien vu :-)
Reste à voir si on peut étendre ça sur un jour entier, ou deux (ou trois... :-D on peut rêver non ?)

Si j'arrive à redescendre à 60, j'essaierai de descendre à une très faible dose pendant 2 ou 3 jours (et tenter un marathon au plumard), quitte à remonter à 60 par la suite.
Je continue mes investigations :-)
Bisous aussi :-)

changethescript a écrit:Coucou Rivarol,

Je suis également interpellée par ce problème que j'ai mis sur le tapis depuis longtemps, dont j'ai fait un article sur le site arrêter de boire, article que tu cites d'ailleurs.

Car concernant l'anorgasmie, vous n'êtes pas les seuls les mecs ! J'y suis aussi abonnée et depuis un moment !
Je suis en descente là : 200 mg depuis 2 jours, et tu me croiras si tu veux, je ne suis pas à la fête non plus ! Pas d'anéjaculation me concernant mais d'orgasme niet ou très difficile à obtenir.
J'avais remarqué qu'il ne fallait pas prendre de baclo au moins 6 heures avant le rapport sexuel pour caresser l'espoir de peut être jouir.
Et si l'orgasme arrive enfin : vas y ! Ne te dis pas je le garde pour plus tard ...
L'éjaculation sera sans doute merdique, pas très apaisante mais ce sera toujours ça !
Lorsque cela m'arrive, mes contractions vaginales sont toutes petites et pas très satisfaisantes mais au moins ça permet de calmer cette excitation qui est à son comble depuis des jours...
Être au bord de la jouissance en permanence c'est génial peut être mais à force épuisant, voire frustrant ...

En descente, ça allait mieux. Les orgasmes revenaient de façon un peu plus acceptable. Mais là, j'ai l'impression que c'est reparti de plus belle. Mon esprit est occupé par autre chose au moment opportun depuis quelques jours, j'espère que ce n'est que cela. Mais de toute façon c'est poussif.

Quoi qu'il en soit c'est vraiment pénible et c'est un aspect que le Professeur Jaury en personne, suite à mon insistance, m'a assurée prendre en compte lors des essais cliniques en cours. Pour l'anecdote, je me souviens lui avoir clairement dit : "Ne me dites pas que boire ou baiser il faut choisir ..." Face à un tel argument ... ;-)

Bises.
Change
rivarol
 
Messages: 13
Inscription: 10 Juin 2012, 15:20

Re: Anorgasmie : untel au rapport

Messagede rivarol » 30 Sep 2012, 23:28

Merci aussi aux autres intervenants, Papillon34 et joseph99. Il semble en effet que cet ES soit connu, et comme il survient généralement (lorsqu'on augmente les paliers) à 100 ou 110, mon but est d'essayer de descendre en-deçà, pour voir si la situation se rétablit. À condition bien entendu que cela ne se raccompagne pas d'une nouvelle augmentation de ma consommation d'alcool laquelle, comme je l'ai dit déjà, reste quotidienne mais stable et limitée alors que je suis déjà redescendu de 150 à 90.

Sinon pour paraphraser Change, il faudrait choisir entre boire et baiser, ou ne plus boire et ne plus baiser... dilemme insupportable, en effet :-D


untel a écrit:Protocole habituel : 180 mg/jour, 0 alcool depuis 2 mois 1/2
Constat :
Depuis 6 jours, malgré toutes les contritions et autres génuflexions en hommage à mère nature et à toutes ses soeurs même en peinture, rien, toujours l'impression que ça va partir, mais non, par contre, pour repartir, ça repart de plus belle, et ça n'arrive jamais.
Le matin, c'est pas de la tarte de faire semblant de bosser avec 2h30 de sommeil dans la vue.
Je vis un calvaire, ainsi que ma partenaire, mais on y va de bon coeur.

Expérience :
Pendant deux jours, le protocole de baclo est descendu à 120 mg répartis avant 18h, toujours 0 alcool, pour voir si cet rogntudju d'orgasme arrive mieux.
Résultat : pas mieux.

Ressenti : l'anorgasmie est un effet indésirable du baclo qui présente des avantages indéniables mais à la longue, ça prend un peu le chou de pas arriver à jouir, ça surprend un peu les dames, au début. Après, ça peut les agacer ...
Les alternatives : se finir soi même, ça peut marcher, ... attendre tranquille aller le plus doucement possible, avec de la chantilly, de la confiture, de pieuses images, des élucubrations hiphopesques.


J'oubliais : aucun effet apparent suite à la baisse de 1/3 de consommation de baclo pendant 2 jours.

J'avais promis de rendre compte... J'essaierai une autre fois, et puis d'ailleurs, mon toubib va entendre parler du pays à ce sujet très bientôt.
Je vous dirai, promis.

Je vous embrasse pas, mon maquillage a coulé.
Courage à tou(te)s
untel


2/3 de 180, ça fait quand même 120, ça paraît normal que t'arrives pas à lâcher la sauce. Le conseil de Change est peut-être bon : une faible dose "avant", le reste "après". Pourquoi pas? à tenter. C'est de l'expérimentation.
En ce qui me concerne, je poursuis mes investigations, et je reviens vous en parler. Bises à tous et à toutes ;-)
rivarol
 
Messages: 13
Inscription: 10 Juin 2012, 15:20

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede Papillon34 » 01 Oct 2012, 01:25

Cher Rivarol,

Je vais redevenir sérieux après ma cinglante réponse à "Change" (lol)... puisque je me rends compte (après coup - relol) que ça semble vraiment être une préoccupation pour toi.

J'ai comme l'intuition que le fait de boire encore un peu plus le baclo et tout le reste doit se potentialiser quelque part ?
Mais peut-être, autre intuition, n'est-ce que "psychologique" ?

N'étant ni monté fort en baclo, ni d'ailleurs en alcool-défonce, je peux te citer qu'une expérience.
Ca remonte à quelques années : je venais de me remarier ... et ça ne venait pas, ou pas bien, enfin ça mettait tellement le temps que j'abandonnais parfois.

Or les femmes se demandent si ça ne vient pas d'elles.
Et même si elles ne se demandent rien, on se le demande pour elles !

Finalement, on en cause avec le gynéco - vu un bébé projeté par ma femme - et à mon âge, je me demandais si c'était pas de l'andropause ou un truc de ce genre et il me dit :
"Avez-vous une bonne érection, ou non ? "
- Oui, Docteur.
-Eh bien, ça finit toujours par venir en ce cas !"

J'ai travaillé à ne plus y penser.
Espacé les rapports.
Et c'est revenu quand je n'y pensais plus.
Et plus tard, beau bébé...

Je sais pas si c'est ton système nerveux central, le baclo, les médocs, l'alcool... mais pour ce que j'en sais, ce n'est pas une question mécanique ou une anomalie.
Mais probablement un truc qui se passe entre ton "inconscient" et le reste.

Comme ça vaut vraiment pas la peine de consulter un sexologue, voici mon conseil : réfléchis si possible à la raison de l'importance que tu accordes à la chose. Y-a-t-il un frein quelque part ? (c'est dur de s'analyser, je sais).
Et dans l'attente de la dure réponse, no sex ! Un bon moment... Essaie ça.
Ca reviendra.

Bien à toi, Bernard
Vous pourrez me l'habiller de toutes les couleurs et bulles qui soient, j'ai mis ce maquereau-pourrisseur en taule à vie et au régime limonade. C'est tout ce qu'il mérite.
Avatar de l’utilisateur
Papillon34
 
Messages: 175
Inscription: 17 Aoû 2010, 19:23

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede changethescript » 01 Oct 2012, 01:29

J'attire l'attention sur le fait que ma méthode semble fonctionner mais je suis en descente de baclo, donc plus de craving à cibler.
Changer ma répartition ne pose pas de problème. Pour les personnes en montée c'est différent car le protocole alcool et orgasme est contradictoire. Là c'est boire ou baiser... Provisoirement ...

Bises
Change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12393
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede Liane85 » 06 Juil 2013, 10:37

Papillon34 a écrit:Réflexions du samedi :

Qui de la poule ou de l'oeuf ?
Pour ce que j'en sais, et j'ai l'âge de le savoir, l'éjaculation a pour vocation première de permettre (ou non) la procréation.
Il se trouve que la nature fait bien les choses : pour la reproduction de l'espèce, l'orgasme est le bonus qui favorise l'émission de sperme, le but suprême.
- Mais est-ce l'orgasme qui produit l'éjaculation ou l'éjaculation qui produit l'orgasme ?

De toute façon à s'astiquer comme un forcené, c'est pas la solution. Je conseillerais aux hommes d'espacer les rapports et d'attendre une descente significative du Baclo.

Je comprends mal, Alex : tu parles de petites contractions vaginales.
Or, chez beaucoup de dames, l'orgasme chez la femme est atteint grâce à la stimulation du clitoris. Possible que tu évoques alors que ton orgasme se manifeste par ces contractions-là ? Mais pour y arriver, pense-tu à stimuler (ou à le faire -faire ?) cette partie essentielle de ton sexe ?
Hypothèse : le clitoris qui est un petit muscle se durcit pendant l'excitation montante. On le sait.
Le baclo provoquant un ramollissement des muscles, cela jouerait-il ?

Enfin, l'épanouissement sexuel (ta recherche) est lié à l'épanouissement tout court.
La recherche de l'épanouissement est un signe du changement bénéfique de notre "guérison".
CQFD.

C'était ma psy du samedi.
Demain, je vais aux champignons.

Bernard.


c'est l'orgasme qui produit l'éjaculation ! je sais pas pourquoi ! mais je vois comme ça les choses ! :pack24:
Liane85
 
Messages: 1
Inscription: 06 Juil 2013, 10:28

Re: Les effets indésirables du baclofène

Messagede clarinette » 07 Avr 2015, 10:56

Bonjour à tous ,

Pour la première fois depuis le début du traitement blaco cette nuit au travail j'ai eu un trouble de la vue sur un œil ,qui s'est manifesté par un cercle ou une tâche qui m'interdisait toute visualisation ,mais pas sur la totalité de l'oeil cela a duré environ 1/2 h et m'a laissé une grande fatigue ,j'aurais bien été incapable de conduire si cela avait été nécessaire .
Que fait-on ? est-ce très ennuyeux ?
Merci de vos retours
JJ




troubles de l’accommodation : troubles oculaires qui traduisent une fatigue visuelle se manifestent, par une sensation d’inconfort, de tension, de lourdeur dans la région des yeux, des orbites ou des paupières. Ce peut être aussi des sensations d’irritation, de brûlures, de picotements, de démangeaisons avec parfois yeux rouges, larmoiement ou irritation du bord des paupières, de sécheresse oculaire. Le sujet peut ressentir des douleurs le plus souvent sourdes et peu intenses mais pouvant devenir aigues se situant généralement derrière les yeux. Les globes oculaires sont douloureux à la pression à travers la paupière supérieure et aux mouvements du regard.;
ImageImage Midinette QUAND ON VEUT NOYER SON CHIEN ,ON L'ACCUSE DE LA RAGE
Avatar de l’utilisateur
clarinette
 
Messages: 855
Inscription: 31 Mar 2015, 17:25
Localisation: Région Lyonnaise

PrécédenteSuivante

Retourner vers Discussion sur les effets secondaires.

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron

x