Discussion sur les effets secondaires

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede Sandrine » 30 Avr 2012, 09:10

Depuis hier je tente en vain d'atteindre la page douze de ce fil, je reste bloquée à la page onze, keuskispasse?

Et après avoir posé ce message, je peux. Zarbi!!!
http://une.histoire.d.agrumes.over-blog.com/

Si vous souhaitez me contacter, passez par la voie e-mail
Sandrine
 
Messages: 3228
Inscription: 19 Mar 2012, 18:43

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede Falcopelgrin » 15 Mai 2012, 21:01

Aujourd'hui, je me rends compte que vous (VOUS) n'êtes plus là pour les gens qui s'en vont... parce que TROP d'Effets Secondaires!
Mais après! Ils sont seuls...

Pour tous ceux qui ont eu comme moi, des effets secondaires........... encore plus nocifs que l'alcool qu'ils ingurgitaient... je veux bien être là!
En ce qui concerne l'alcool! Je gère! J'ai décidé dans ma tête que j’arrêtais l'alcool en même temps que le Baclo! Ce que j'ai fait.
Grâce au Baclo et malgré mes ES, je suis libre!

Falcopelgrin! L'oiseau qui tombe de haut!
Avatar de l’utilisateur
Falcopelgrin
 
Messages: 37
Inscription: 15 Fév 2012, 16:43
Localisation: Bretagne

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede dickens » 11 Juin 2012, 23:05

De word…
Bonjour
Je me permets cette expression : beaucoup d’entre vous sont démunis face aux ES du traitement.
Et puis un peu déçus, sans doute s’ils ont lu le bouquin de O.A.
Pas d’ES dit le gus.
Pas pour lui en tout cas.
Peut-être que, s’il avait eu pleins d’ES, (le Gus) il aurait abandonné cette voie là.
Et ce serait résous à crever d’alcoolisation, en ce disant « Et shit… ».
Les ES que vous rencontrez (que je rencontre) ne sont rien en rapport d’une autre maladie que l’alcool, ou toute forme d’addiction , peut engendrer, quand on se fait soigner pour la cause à effet de l’addiction en question.
Petite expérience :
J’ai contracté le virus VHC (hépatite C) suite, en principe, à des abus de jeunesse. J’ai fait un bilan hépatique sérieux :
- biopsie du foie
- fibroscan du foie
- échographie du foie
- analyse de l’état général de moi
- transaminases, PCR (mise en évidence du virus dans une quantité de sang)

Et le verdict est tombé : légère, très légère fibrose du foie mais virus s’affriolant (en gros, si je ne faisais rien, il me bouffait mes cellules et je risquais bien plus en nécrose hépatique).
Donc j’ai accepté la bithéraphie. Ils n’ont absolument aucun recul. Les labos se font un paquet de fric sur la (ou les) molécules à mettre en œuvre. C’est, actuellement, le traitement le plus cher au monde. Ok, c’est pas le propos. 1% de la population mondiale, mais en gros 22000 à 25000 dollars, rien que le traitement. Sans compter les arrêts de travail, les prises en charge parallèles, les examens, les consultations… Et pris en charge à 100 %. En France tout au moins.
Le propos, ce sont les ES.
Un truc de ouf. On sait plus comment on se nomme, on oublie qu’on est dans sa voiture, on se traîne, on déprime sérieux, on perd pleins de kilos jusqu’à être squelettor ou le fantôme de Bukenval, on vomi tout le temps, on a de la fièvre, on peut plus rien faire (même tenir un bouquin c’est dur), on perd ses globules blancs et rouges, on perd ses cheveux, on perd sa peau. On entend de la musique tout le temps comme une radio ouverte en permanence.
On a des boutons partout et des démangeaisons. On devient irrascible. On se chope des septicémies. On dors plus non plus. On est obligé de s’enduire de crème pour ne pas se dessécher…
On perd son système immunitaire et on n’attrape un pataquès de trucs relous. On fait une grosse dépression. On se suicide ou on trucide ses pères et mères des deux côtés.
Là encore c’est selon les individus.
Moi j’ai été très bien les 5 premiers mois et tout est parti en vrille le dernier. A ce jour, je ressens encore les effets du ttt.
Je connais personne qui veux revivre ça plusieurs fois, sauf que si ça marche pas (les gens sont pas tous répondant au moment) ils n’hésites pas à en remettre une couche.
CQFD

Et franchement, même s’ils sont durs… Les ES du Baclo c’est rien que du bonheur.
Parce que derrière (comme le VHC ou autres), il y a la guérison.
Parce qu’ils ne sont pas si costauds que ça. Nous, on est plus forts.
Non mais !
Bises
Coperfield
Je suis capable du meilleur et du pire. Mais, dans le pire, c'est moi le meilleur.
Coluche
Avatar de l’utilisateur
dickens
 
Messages: 141
Inscription: 18 Mai 2012, 16:35

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede gregoire » 21 Juil 2012, 22:50

bonjours a tous
j'ai lu pas mal de chose sur les éffects secondaires de chacun et c'est souvant les memes qui reviennent:grosse fatigue,smonolence,insommnie,cauchemard, perte d"appetit, désagréable avec son entourage etc,etc.....
suis a 240mg/jr et depuis le début nada, zéro éffects secondaires j'ai plutot de la chance! jusqu'a il y a 2jours:
j'étais au travaille et la j'avais l'impression d'avoir tapé 1gr de bon speed(enfétamine pure) car dans ma jeunesse j'ai bien testé différents trucs, moi c'est complètement l'inverse de tout le monde comme quoi on est tous différrent: par contre les pupilles rétrécis mais alors les yeux qui vous sortent des orbites! un regard étrange et une sensation dans son corps,c'est plutot désagréable alors si quelqu'un a eu les memes symptomes ca serait sympa d'en parler, au bout de 2mois sans rien ca fait bizarre!! de ressentire ca
gregoire
gregoire
 
Messages: 40
Inscription: 28 Mai 2012, 17:20

Re: Discussion sur les effets secondaires : anéjaculation

Messagede rivarol » 21 Sep 2012, 23:08

Dans ce thread baclofene/rivarol-presentation-t3929.html je raconte un peu mon historique.
Pour résumer j'en suis à 150 mg par jour et ma consommation d'alcool s'est bien limitée.

Cependant je voudrais attirer l'attention des lecteurs sur un ES qui n'a pas souvent été évoqué ici : il s'agit de l'anéjaculation. C'est-à-dire la quasi impossibilité d'éjaculer. J'ai commencé à ressentir cet effet lorsque je suis "monté" à 100-110 mg par jour, mais je n'y ai pas prêté attention.
Ensuite cela a commencé à m'inquiéter. Toute éjaculation est devenue impossible.
J'ai cherché un peu sur ce forum, le problème est évoqué mais peu. La "littérature médicale" disponible sur internet idem, on en parle mais peu aussi.
Une page intéressante qui décrit bien le problème http://arreter-de-boire.fr/?p=2238

Avant-hier et hier j'ai fait une sorte de test : je n'ai pris que deux fois 50 mg, rien le soir, et le lendemain rien le matin. Donc deux jours avec seulement 100 mg au lieu de 150 normalement. Et ça n'a rien changé du point de vue de ma consommation. En revanche la possibilité d'éjaculer est revenue.

Je me demandais donc s'il était possible d'arrêter la prise de baclofène par exemple pendant deux ou trois jours (à passer en charmante compagnie) puis de reprendre ensuite. S'il le faut je poserai la question directement dans le thread "Posez vos questions à un médecin prescripteur et nous publierons ses réponses" mais si quelqu'un avait déjà un élément de réponse merci d'avance :)
rivarol
 
Messages: 13
Inscription: 10 Juin 2012, 15:20

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede hbb » 22 Sep 2012, 00:39

Et si votre dose de baclofène était tout simplement un peu trop élevée?
Où en êtes-vous de la dose journalière, de sa répartition, des autres effets secondaires et de votre consommation d'alcool? Vous pourriez peut-être évoquer tout cela sur le sujet "demandes de répartition”, dont s'occupe Changethescript.
hbb
hbb
 
Messages: 14638
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: Discussion sur les effets secondaires : anéjaculation

Messagede untel » 22 Sep 2012, 15:57

Bonjour Rivarol,
Ton message m'interpelle salement : ça fait une semaine que je m'échine et que je ahane sur sous et sous toutes les coutures une semaine de cul à faire pâlir d'envie le jeune homme que je fus jadis, mais pour ce qui est de la mousse, zéro, nib, ça commence à bien faire. A force, j'ai le chibre en dentelle, un vrai bibelot, va falloir que je me ménage. C'est comme ma partenaire, ça la contrarie de pas m'emmener au pinacle, c'est désobligeant de ma part. Mon médecin prétendait que l'alcool une fois éliminé tout ça se remet à plat. Ça fait deux mois et demi passés que je ne bois plus, et je ne vois rien venir.
Alors, je vais tenter l'expérience et faire comme toi : de 180 mg / jour en ce moment je vais passer à 130 mg voir 100, juste ce ouikende. Pour voir.
Promis, je vous dirai.
untel

rivarol a écrit:Dans ce thread baclofene/rivarol-presentation-t3929.html je raconte un peu mon historique.
Pour résumer j'en suis à 150 mg par jour et ma consommation d'alcool s'est bien limitée.

Cependant je voudrais attirer l'attention des lecteurs sur un ES qui n'a pas souvent été évoqué ici : il s'agit de l'anéjaculation. C'est-à-dire la quasi impossibilité d'éjaculer. J'ai commencé à ressentir cet effet lorsque je suis "monté" à 100-110 mg par jour, mais je n'y ai pas prêté attention.
Ensuite cela a commencé à m'inquiéter. Toute éjaculation est devenue impossible.
J'ai cherché un peu sur ce forum, le problème est évoqué mais peu. La "littérature médicale" disponible sur internet idem, on en parle mais peu aussi.
Une page intéressante qui décrit bien le problème http://arreter-de-boire.fr/?p=2238

Avant-hier et hier j'ai fait une sorte de test : je n'ai pris que deux fois 50 mg, rien le soir, et le lendemain rien le matin. Donc deux jours avec seulement 100 mg au lieu de 150 normalement. Et ça n'a rien changé du point de vue de ma consommation. En revanche la possibilité d'éjaculer est revenue.

Je me demandais donc s'il était possible d'arrêter la prise de baclofène par exemple pendant deux ou trois jours (à passer en charmante compagnie) puis de reprendre ensuite. S'il le faut je poserai la question directement dans le thread "Posez vos questions à un médecin prescripteur et nous publierons ses réponses" mais si quelqu'un avait déjà un élément de réponse merci d'avance :)
Rappelez-moi mon nom ?
untel
Avatar de l’utilisateur
untel
 
Messages: 2247
Inscription: 28 Juin 2011, 22:14

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede changethescript » 22 Sep 2012, 17:22

Coucou Rivarol,

Je suis également interpellée par ce problème que j'ai mis sur le tapis depuis longtemps, dont j'ai fait un article sur le site arrêter de boire, article que tu cites d'ailleurs.

Car concernant l'anorgasmie, vous n'êtes pas les seuls les mecs ! J'y suis aussi abonnée et depuis un moment !
Je suis en descente là : 200 mg depuis 2 jours, et tu me croiras si tu veux, je ne suis pas à la fête non plus ! Pas d'anéjaculation me concernant mais d'orgasme niet ou très difficile à obtenir.
J'avais remarqué qu'il ne fallait pas prendre de baclo au moins 6 heures avant le rapport sexuel pour caresser l'espoir de peut être jouir.
Et si l'orgasme arrive enfin : vas y ! Ne te dis pas je le garde pour plus tard ...
L'éjaculation sera sans doute merdique, pas très apaisante mais ce sera toujours ça !
Lorsque cela m'arrive, mes contractions vaginales sont toutes petites et pas très satisfaisantes mais au moins ça permet de calmer cette excitation qui est à son comble depuis des jours...
Être au bord de la jouissance en permanence c'est génial peut être mais à force épuisant, voire frustrant ...

En descente, ça allait mieux. Les orgasmes revenaient de façon un peu plus acceptable. Mais là, j'ai l'impression que c'est reparti de plus belle. Mon esprit est occupé par autre chose au moment opportun depuis quelques jours, j'espère que ce n'est que cela. Mais de toute façon c'est poussif.

Quoi qu'il en soit c'est vraiment pénible et c'est un aspect que le Professeur Jaury en personne, suite à mon insistance, m'a assurée prendre en compte lors des essais cliniques en cours. Pour l'anecdote, je me souviens lui avoir clairement dit : "Ne me dites pas que boire ou baiser il faut choisir ..." Face à un tel argument ... ;-)

Bises.
Change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12340
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede Papillon34 » 22 Sep 2012, 18:04

Salut Rivarol, Untel, Alex,

Eh ! bien, quelle affaire !

Probable que ça soit un ES du Baclo.
Il est signalé d'ailleurs dans les effets indésirables quelquefois, je crois me souvenir.

C'est donc un effet transitoire et bénin, problème passager de posologie ?

Ce qui serait plus grave serait l'absence de désir, ça n'est pas le cas.

Et puis à force de "vouloir à tout prix" , hein ? Pas le bon moyen.

Une solution, peut-être : se détendre, prendre un bon bain, et commencer tout seul(e). Ne pas s'obnubiler sur la fin, rêver, fantasmer tendrement, ne pas s'échiner... que sais-je...

Ce truc m'arrivait parfois après une bonne cuite. Etrange...

ps : relativisez, les amis. Pensez à celles et ceux qui n'ont qu'un orgasme tous les 100 ans ....et ne vivent que 99 ans !!!
Vous pourrez me l'habiller de toutes les couleurs et bulles qui soient, j'ai mis ce maquereau-pourrisseur en taule à vie et au régime limonade. C'est tout ce qu'il mérite.
Avatar de l’utilisateur
Papillon34
 
Messages: 175
Inscription: 17 Aoû 2010, 19:23

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede untel » 22 Sep 2012, 21:09

Salut Papillon-Bernard
Relativiser quoi ?
Ça t'arrive à toi ou pas ?
Sinon, j'avoue que je ne comprends pas le sens de ton intervention.
L'anorgasmie est un symptôme que je ressens de manière récurrente, et qui est effectivement semblable en cas d'alcoolisation. je l'ai expérimenté à de nombreuses reprises. Affaire de palier, de mélange ? Vas savoir.
Si le fait de descendre d'un tiers son dosage pendant un weekend peut permettre de passer ce cap sans nuire au traitement, pourquoi ne pas le tenter ?
Qui n'a pas oublié de deux à X cachets dans une journée ?
Bon je vous tiens au courant :
ce soir à 19h00 j'ai pris les trois derniers cachets du jour : 100 mg en tout au lieu de 180 mg, demain je fais pareil, et si les photos sont bonnes, je les garde.
Affectueusement, surtout changez pas de main
untel
Rappelez-moi mon nom ?
untel
Avatar de l’utilisateur
untel
 
Messages: 2247
Inscription: 28 Juin 2011, 22:14

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede Papillon34 » 23 Sep 2012, 01:42

Tu dis :
"Relativiser quoi ?"
Mais ce que j'écris ensuite c'est un peu d'humour... enfin je crois.

Oui ça m'est arrivé. Je l'ai écrit aussi.

Quant à baisser les doses subitement, en effet pourquoi pas, après réflexion ?

N'étant pas monté bien haut, à l'époque, je n'ai en fait aucune expérience.

J''espère que tu iras bien. Tout ceci n'est que passager.
Je crois.
Vous pourrez me l'habiller de toutes les couleurs et bulles qui soient, j'ai mis ce maquereau-pourrisseur en taule à vie et au régime limonade. C'est tout ce qu'il mérite.
Avatar de l’utilisateur
Papillon34
 
Messages: 175
Inscription: 17 Aoû 2010, 19:23

Anorgasmie : untel au rapport

Messagede untel » 25 Sep 2012, 21:34

Protocole habituel : 180 mg/jour, 0 alcool depuis 2 mois 1/2
Constat :
Depuis 6 jours, malgré toutes les contritions et autres génuflexions en hommage à mère nature et à toutes ses soeurs même en peinture, rien, toujours l'impression que ça va partir, mais non, par contre, pour repartir, ça repart de plus belle, et ça n'arrive jamais.
Le matin, c'est pas de la tarte de faire semblant de bosser avec 2h30 de sommeil dans la vue.
Je vis un calvaire, ainsi que ma partenaire, mais on y va de bon coeur.

Expérience :
Pendant deux jours, le protocole de baclo est descendu à 120 mg répartis avant 18h, toujours 0 alcool, pour voir si cet rogntudju d'orgasme arrive mieux.
Résultat : pas mieux.

Ressenti : l'anorgasmie est un effet indésirable du baclo qui présente des avantages indéniables mais à la longue, ça prend un peu le chou de pas arriver à jouir, ça surprend un peu les dames, au début. Après, ça peut les agacer ...
Les alternatives : se finir soi même, ça peut marcher, ... attendre tranquille aller le plus doucement possible, avec de la chantilly, de la confiture, de pieuses images, des élucubrations hiphopesques.


J'oubliais : aucun effet apparent suite à la baisse de 1/3 de consommation de baclo pendant 2 jours.

J'avais promis de rendre compte... J'essaierai une autre fois, et puis d'ailleurs, mon toubib va entendre parler du pays à ce sujet très bientôt.
Je vous dirai, promis.

Je vous embrasse pas, mon maquillage a coulé.
Courage à tou(te)s
untel
Rappelez-moi mon nom ?
untel
Avatar de l’utilisateur
untel
 
Messages: 2247
Inscription: 28 Juin 2011, 22:14

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede joseph99 » 27 Sep 2012, 15:26

hiphopesque ??????? ah mais c'est bien sûr : hip hop-esque ; c'est comme abracadabrant-esque ........
Revenons au sujet qui vous préoccupe et qui nous (mon mari et moi-même) préoccupait en un temps pas si lointain mais vraiment oublié
début du traitement en mars : des soucis et des ressentis identiques aux vôtres jusqu'en juin (montée du dosage jusqu'à 360 mg/jour)
de juin à fin août : descente progressive du dosage jusqu'à 200mg/jour : une situation chaotique mais qui rassure sur l'aspect temporaire de la chose ou plutôt de la non-chose
septembre : dosage stabilisé à 200 mg et ce jusqu'en janvier : tout va bien depuis le début de septembre ; aucune récidive.

Et comme dit je ne sais plus qui sur ce forum (Julie Lillith je crois ou Change ??): je dis ça, je ne dis rien.
@ plus les gars
J99
Avatar de l’utilisateur
joseph99
 
Messages: 782
Inscription: 14 Avr 2012, 10:26

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede changethescript » 27 Sep 2012, 22:25

Coucou j99 !

une situation chaotique mais qui rassure sur l'aspect temporaire de la chose ou plutôt de la non-chose

Moi pas comprendre ce genre de phrase désolée ...
Il n'y a effectivement pas que des hommes concernés par ce problème. Ce n'est pas Julie Lillith qui en a parlé, c'est bien moi et ce depuis un moment.
Cet effet indésirable se traduit chez la femme par des orgasmes très compliqués à atteindre et lorsque ils surviennent ils sont insatisfaisants : contractions vaginales très faiblardes.
La libido n'est jamais assouvie, c'est très frustrant à force pour qui la sexualité est très importante dans l’épanouissement personnel ce qui est mon cas.
Je suis actuellement en descente à 210 mg, puis à 200 et depuis 2 jours à 180. J'y pense et ça ne vient pas.
J'ai donc pris le parti de ne prendre que ma dose du matin 9 heures soit 70 mg et de voir le soir venu ce que ça donne, et hier j'ai joui . Pas un orgasme extraordinaire. Toujours de petites contractions vaginales pas très satisfaisantes, mais au bout d'une longue période d'excitation à son comble on est tout de même bien contents.
Et une fois l'orgasme obtenu, je prends 110 mg en une prise.
Je réitère ce soir pour voir, si cela se confirme ... J'espère bien ... Voilà pour mon expérience.
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12340
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: Discussion sur les effets secondaires

Messagede joseph99 » 28 Sep 2012, 08:56

Bonjour Change : je me suis mal exprimée sûrement

1 - je parle en lieu et place de mon mari puisque c'est lui qui prend le traitement mais en ce qui concerne les relations sexuelles, je suis là aussi donc je dis ce que je sais pour rassurer les "hommes" du forum qui ont abordé la question de la non-éjaculation.
et pour cela je note les 3 étapes vécues que je mets en lien avec le dosage :

a) début du traitement en mars : des soucis et des ressentis identiques aux vôtres jusqu'en juin (montée du dosage jusqu'à 360 mg/jour)

b)de juin à fin août : descente progressive du dosage jusqu'à 200mg/jour : une situation chaotique mais qui rassure sur l'aspect temporaire de la chose ou plutôt de la non-chose [color=#000000]
>>>>>>>>>>>>>> en clair, l'éjaculation revient mais de temps en temps seulement : donc c'est chaotique mais ça rassure puisqu'elle ne disparaît pas définitivement avec le traitement

c)septembre : dosage stabilisé à 200 mg et ce jusqu'en janvier : tout va bien depuis le début de septembre ; aucune récidive.

2 - pour finir j'écris : "je dis ça, je ne dis rien" et comme cette petite formule me plaît je la reprends et précise qu'elle est dans les écrits de Julie ou plutôt des tiens ; mais elle reste une formule sans lien avec le propos.
Bonne journée
Bises
J99
PS : je n'ai pas encore trouvé (ou plutôt cherché) comment on insère un morceau de message dans son propre message , je bidouille avec le copier/coller et les couleurs mais c'est long et galère ; si tu as le temps de m'aider ce serait sympa
merci
Avatar de l’utilisateur
joseph99
 
Messages: 782
Inscription: 14 Avr 2012, 10:26

PrécédenteSuivante

Retourner vers Discussion sur les effets secondaires.

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

x