kika36 : effets secondaires : comportement ?

kika36 : effets secondaires : comportement ?

Messagede kika36 » 05 Déc 2013, 22:29

Bonjour à toutes et à tous,

Je suis nouvelle sur ce site et un peu perdue.
Mon compagnon est sous Baclofène depuis samedi 23 novembre. Il est important de noter que c'est son généraliste qui le lui a prescrit, qu'il doit rencontrer demain un médecin psychiatre addictologue et qu'il a également repris un rv avec sa psychologue longtemps délaissée lundi dernier.

Voilà mon inquiétude : Le 1er et 2nd jour du traitement (we), zero alcool alors que repas de famille = grosse frustration.
Donc au début et pourtant à faible dose, il n'a craqué que pour une bière tous les 2, 3 jours environ.
Puis son médecin lui ayant dit qu'il était normal que ça arrive, il s'est autorisé un verre d'apéro et un verre de vin à table lors 'd'un repas le we suivant.
Lundi soir (soit 9 jours après le début du TTT), rv psy qui l'a bouleversé. Il rentre et j'ai un doute sur son état, il me dit qu'il est juste bouleversé. Je veux bien le croire tant il remue des choses dans les discussions avec sa psy... "mais".
Puis nous reçevons 2 jours après un collègue à lui à diner un soir dans la semaine. J'ai suggéré un repas sans alcool il m'a dit qu'il ne s'autoriserait qu'un verre de vin à table.
Au final, ça a été 2 bouteilles de rouge à 2.
J'étais je dois l'avouer assez en colère et je n'ai pas besoin de le dire pour qu'il ne le sache pas. Nous n'avons pas reparlé de l'évènement. J'ai beaucoup réfléchi dans la nuit m'autorisant à penser qu'il avait vraiment été bouleversé par sa séance psy et que c'était sa façon à lui de traduire tout ça (les mauvaises habitudes sont longues à perdre on le sait bien).
Ce soir, soit 12 jours de TTT, il rentre dans un état similaire pour ne pas dire identique à celui que je lui connais étant bourré : yeux tombant qui louchent vers l'extérieur (ouais c'est beau...), légèrement titubant, l'élocution pas très fluide, et quand je lui demande s'il a bu il me répond que non, il s'est pris la gueule avec la mère de ses enfants, il est donc très énervé, ce qui explique son état.
Trouvant l'excuse des émotions coup sur coup un peu grosse, d'abord bouleversé, puis énervé, ça donne un effet bourré, je lui demande de me confirmer qu'il n'a pas consommé d'alcool.
Nous avons un deal, il sait que je sais, je le vois juste à ses yeux. Il a donc toujours pris le parti de ne jamais me mentir et je ne lui fais pas de morale. Il me ment bien sûr à sa guise, genre je n'ai bu qu'une bière c'est que je suis fatigué (oui bien sûr mon chéri). Mais il a toujours été honnête sur sa consommation et le dit lui même je ne peux pas te mentir, tu le vois.
Ce soir donc il me JURE par monts et par vaux qu'il n'a pas bu. Puis la conversation devient agressive, puis violente, il devient con, méchant, oh bizarrement exactement comme quand il est bourré.

maintenant que je vous ai exposé les faits, ma question est la suivante :

Le baclofène peut-il entrainer un effet secondaire "bourré" ?

Ma réponse à moi est simple mais pas objective, il sait que j'étais en colère contre lui l'autre soir, il rentre donc en phase de déni total pour ne pas me "décevoir" à nouveau, quitte à ce qu'on se dispute.

La votre, d'un point de vu extérieur, j'aimerai bien la connaitre. Je vous en remercie.
Avatar de l’utilisateur
kika36
 
Messages: 4
Inscription: 05 Déc 2013, 21:59

Re: effets secondaires : comportement ?

Messagede kika36 » 05 Déc 2013, 23:13

Je parcours ce forum en espérant que l'un ou l'une d'entre vous viendra m'apporter sa vision des choses.

Il me semble utile de rajouter que j'aime profondément cet homme, que je souhaite pour lui avant tout qu'il guérisse de cette maladie, parce que j'aimerai tellement le voir plus heureux.
Vous allez peut-être me trouver un peu "flic" sur mon questionnement "as-tu bu", c'est en tout cas l'effet que ça me fait quand je me relis.
Non pas pour me justifier mais simplement pour reposer les choses, je dois également mentionner le fait que nous avons des enfants (de 4 à 8 ans) et que de savoir à l'avance s'il a bu me permet d'adapter mon comportement, mon attitude, pour gérer les enfants jusqu'au coucher.
Parce que bien sûr, sous l'effet de l'alcool, il peut-être très amoureux, très aimant, mais aussi, comme je l'ai écris plus haut, très con, très méchant. Et il est hors de question que mes enfants subissent sa méchanceté gratuite, je les protège autant que je peux de ce côté obscur mais je dois donc savoir à l'avance à quel degré il est alcoolisé et je ne le comprends qu'en lui posant la question directement.
J'entends des choses tellement blessantes, tellement virulentes. Des choses que moi, non alcoolisée, je n'oublie jamais et qui malheureusement resteront gravées en moi. Et que j'ai tellement de mal à pardonner. Comme ce soir "fais ta vie avec tes enfants de merde". Comment rester de marbre quand ce genre de phrases vous cinglent la figure et qu'on vous soutient ne pas être alcoolisé. Il n'est pas cet homme. Il aime nos enfants. Dites-moi que ce n'est pas un effet secondaire du Baclofène. Sinon, à moi la peur. Jamais je ne tiendrai.
Avatar de l’utilisateur
kika36
 
Messages: 4
Inscription: 05 Déc 2013, 21:59

Re: effets secondaires : comportement ?

Messagede hbb » 06 Déc 2013, 00:19

Kika, le traitement au baclofène ne peut pas donner de résultats aussi tangibles au bout de si peu de temps. Quelle est sa dose de baclofène ? Comment est-elle répartie ? A-t-il des effets secondaires ?
Il est très fréquent que, dans les tout premiers jours, les bons effets, prémices de ce que sera la vie d'après, soient notables. Et puis l'alcool reprend une place que nous, accompagnantes, espérons trop vite voir disparaître. Mais il faut y croire, surtout si votre mari est décidé à se soigner et s'il le fait de façon sérieuse et régulière. Il peut même avoir un sentiment d'injustice devant votre attitude, pourtant si compréhensible. Il lutte contre une maladie difficile dont les effets sont terribles pour vous certes, mais aussi pour lui.
Vous lui demandez sans doute trop d'un coup. Imaginez un malade de la grippe à qui on demanderait de monter au sommet du Mont Blanc avec un simple cachet d'aspirine avalé. Il faut le temps que le corps et l'esprit se soignent et que le baclofène s'installe.
Autre point important : le baclofène provoque des effets secondaires (ES) fort similaires à ceux de l'alcool, qui se surajoutent à ceux du poison en cas de consommation. Beaucoup disent qu'ils sont obligés de réduire leur consommation de moitié parce qu'ils sont mal comme en cas de grosse cuite.
Lui et vous avez une chance considérable : vous vous aimez et vous allez faire une belle équipe pour vaincre l'alcool.
Je ne saurais que trop vous conseiller de lire les sujets suivants :
baclofene/gifran-prescripteur-val-oise-t4779-420.html?hilit=jade#p103529
baclofene/ose-enfin-t3319-180.html?hilit=jade#p103510
baclofene/jade-quand-les-premiers-resultats-prise-baclofene-t3856-255.html?hilit=jade#p103509
baclofene/camby-t4358-240.html?hilit=camby#p101650
Reprenez courage. Revenez autant de fois que vous en éprouverez le besoin.
hbb
hbb
 
Messages: 14154
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: effets secondaires : comportement ?

Messagede kika36 » 06 Déc 2013, 00:46

Merci pour votre réponse malgré l'heure.

J'ai conscience d'être certainement trop pressante, peut-être trop exigeante, tout "trop tôt".
Il faut dire que sûrement comme beaucoup de proches, j'ai tellement enduré. Il m'a fait tellement de mal sous alcool, par les mots, par des actes (mais jamais de violence physique heureusement), il a fait tellement de pas en avant ces 2 dernières années, pour en reculer d'autant presque instantanément que oui, j'avoue, je suis pressée, pressée que ça marche, pressée de retrouver l'homme qu'il est, celui dont moi je me souviens et que lui dit avoir oublié.
Comme je l'ai lu ici, je suis partagée presque tous les jours entre espoir / desespoir. J'étais très sceptique sur les bienfaits d'un traitement médical car il avait déjà été sous traitement (un autre dont je n'ai plus le nom) mêlé à des anxiolytiques et dans un élan de grande consommation d'alcool avait "déjanté" et était parti agresser la mère de ses enfants (ce qui lui a par ailleurs valu un passage au tribunal), bref, j'éprouvais une grande méfiance (et d'une manière générale d'ailleurs) à tout type de traitement médicamenteux.
Mais il m'a convaincue que le baclofène pouvait l'aider et je m'aperçois que je suis tombée moi-même dans l'excès de croire que miraculeusement, tout allait s'arranger très vite.
Je suis consciente encore une fois qu'il vient seulement de commencer. Mais quand je sais qu'il a consommé de l'alcool, j'ai tellement peur de retomber dans la phase de désespoir, celui où il lâche tout et recule de 3 pas. Je crois avoir compris grâce à ce forum (et j'en remercie les nombreux témoignages) que le baclofène n'induit pas forcément l'abstinence, mais peut éventuellement faire arriver à la modération, pour le simple plaisir du goût (par exemple du vin rouge et habitant le Médoc, vous n'imaginez pas la tentation...).
Je suis partie du mauvais pied dans ce que je pensais être ce traitement. Je pensais qu'il ne devait plus boire du tout dès le départ du traitement. J'avais tout faux.
Je ne veux évidemment pas qu'il ressente ce sentiment d'injustice, certainement au moment où il a le plus besoin de mon soutien. Je me rends compte avec effroi que j'ai enduré beaucoup ces 2 dernières années, j'ai été très tolérante, compatissante, aimante, et maintenant qu'il fait ENFIN ce qu'il faut, je tolère moins ce que je qualifie moi comme des faux-pas.
Pouvoir écrire toute ça, prendre du recul est tellement plus facile pendant qu'il ronfle sur le canapé et que notre dispute date d'il y a 3h. Mais tellement plus difficile quand on est le nez dans le guidon, face à la crise à gérer (que finalement j'ai peut-être moi-même provoqué - quelle horreur), avec les enfants pas loin.
Merci beaucoup, vraiment, pour votre écoute, vos mots. Vous m'avez finalement sûrement dit ce que j'avais besoin d'entendre.
Je n'hésiterai pas à revenir, ce forum m'aide vraiment.
Je vais m'attacher à lire vos liens. Mais demain. Car là, bizarrement un peu soulagée et ma prise de conscience survenue, je me sens un peu fatiguée.
Bonne nuit à vous.
Avatar de l’utilisateur
kika36
 
Messages: 4
Inscription: 05 Déc 2013, 21:59

Re: effets secondaires : comportement ?

Messagede hbb » 06 Déc 2013, 11:31

Sachez, Kika, que tout ce que je vous ai écrit vient de l'expérience vécue ou lue et que, moi-même, j'ai été très impatience, révoltés et déchirée par les alcoolisations de notre fils. Je n'ai compris qu'après coup, et à la lecture du Dernier Verre d'Olivier Ameisen, ce qu'il pouvait endurer et j'en ai encore des frissons, chaque fois que j'y repense.
C'est au moment où j'ai lâché prise dans la surveillance et que j'ai remis son sort dans les effets du baclofène, en me transformant, apparemment seulement, en froide infirmière seulement attentionnée mais non partie prenante, que les progrès se sont dessinés. Et pourtant, j'avais l'estomac noué et l'impatience révoltée au cœur. Coïncidence ? Peut-être mais pas seulement. Leur douleur dans leur maladie est immense, leur mésestime d'eux-mêmes est considérable, leur désespoir insondable, d'où leur violence verbale, qui est plus un appel au secours qu'une vraie attaque. On est souvent violent lorsqu'on est très malheureux, et la plupart du temps, ce sont les êtres les plus aimés qui trinquent.
Ne vous jetez surtout pas la pierre. C'est une maladie si complexe, si difficile, si étrangère qu'il nous est fort difficile de bien nous comporter, nous les accompagnants et que seul, l'amour nous permet de tenir.
Courage. Adaptez votre attitude et vos propos à la synthèse que vous venez de faire. Pardonnez-lui et pardonnez-vous les inévitables rechutes et heurts qui se produiront car vous avez enfin LA solution. Elle prendra plus ou moins de temps, mais elle existe et elle fonctionne.
Nous vous aiderons autant et comme nous le pourrons.
hbb
hbb
 
Messages: 14154
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: effets secondaires : comportement ?

Messagede kika36 » 06 Déc 2013, 13:04

Votre message m'a émue au plus haut point.
Vos mots sont tellement justes, tellement profonds, tellement touchants.
Je viens à l'instant de me commander l'ouvrage "Le dernier verre". J'ai hâte de le recevoir.
Même si j'imagine à peu près les maux de la maladie car mon homme exprime très bien tout ça (la mauvaise estime de soi, le désespoir, la colère, ...) je pense que ce livre peut m'aider à comprendre encore mieux et comme vous, à adopter une attitude juste.
Le plus difficile à ce jour est de prendre du recul par rapport aux violences verbales. Et également de ne pas surveiller, contrôler. J'y travaille.
Avatar de l’utilisateur
kika36
 
Messages: 4
Inscription: 05 Déc 2013, 21:59

Re: effets secondaires : comportement ?

Messagede clara » 06 Déc 2013, 13:41

Bonjour kika

Avant je disais que seul un alcoolique "guéri" pouvait comprendre un autre alcoolique. Je me suis trompée, hbb a compris notre souffrance, notre détresse, notre désespoir à travers l'amour qu'elle a pour son fils à qui elle a donné une deuxième fois la VIE et elle n'a jamais bu
J'ai été l'esclave de l'alcool durant 19 ans et je suis abstinente depuis 15 ans et j'en ai lu des livres sur l'alcool mais lorsque j'ai terminé "Le dernier verre" d'Olivier Ameisen c'est un chef 'oeuvre que je venais de lire et je m'y suis retrouvée. La maladie y est toute entière.

Amitié
Clara
La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé. (Socrate)
Avatar de l’utilisateur
clara
 
Messages: 2903
Inscription: 21 Sep 2010, 01:19
Localisation: Bordeaux

Re: kika36 : effets secondaires : comportement ?

Messagede hbb » 06 Déc 2013, 18:31

Merci infiniment, Clara...
Kika, ne pensez-vous pas que les violences verbales sont une réaction à votre attitude "d'hier"?
Surveiller, ça, je crois qu'il nous est impossible de ne pas le faire, mais très discrètement, ou, bien mieux, en toute confiance, comme un travail d'équipe, comme une façon de dire :"je sais que tu n'es pas encore guéri et qu'il faut en passer par là", puis "regarde, le traitement commence à fonctionner". Ils ont besoin d'encouragements et d'espoir, car pour eux aussi, le temps vers la guérison semble long et leurs rechutes les exaspèrent.
Ce qui est éminemment positif dans votre histoire, c'est que ce soit lui qui ait désiré le traitement. Dans beaucoup de cas, ce sont les accompagnants qui insistent et les malades qui essaient d'y croire.
hbb
hbb
 
Messages: 14154
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: kika36 : effets secondaires : comportement ?

Messagede hbb » 06 Déc 2013, 18:36

Kika, vous avez une petite longueur d'avance par rapport à Maya, mais que de similitudes dans vos deux histoires !
baclofene/maya25-t5221-15.html#p103774
hbb
 
Messages: 14154
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: kika36 : effets secondaires : comportement ?

Messagede Maya25 » 07 Déc 2013, 00:47

Bonjour,
Je me permet de m immiscer dans votre conversation car je me reconnais effectivement dans le résumé de votre histoire. Mon conjoint est dépendant depuis environ 10 ans et nous avons ensemble une petite fille de 6 mois. Il a fait comme beaucoup des cures avec des traitements d aotal qui ont tous étaient des échecs. Il a eu quelques périodes d abstinence pour retomber dans l alcool à la naissance de notre enfant. Je connais moi aussi ces disputes, ces interrogations et ces mensonges. Je le questionne également des qu il passe la porte de la maison avec les yeux vitreux. Je fouille ses poches, son portefeuille, sa voiture des qu il est sous la douche, j en deviens parano.... je ne sais d ailleurs pas pourquoi je fais ça car je ne me trompe jamais. Il a lui aussi eu des propos souvent cinglants, des phrases qui blessent au plus profond, à mon égard, ou vis à vis de mes parents. C est très dur à encaisser et à oublier. Je pense que comme vous cela reste gravé. J en ai souvent reparlé avec lui, même si il fuit le sujet, une fois sobre et il m avoue le faire exprès car nous aussi dans notre immense colère nous avons des propos qui blessent et qui font mal. Nous les jugeons et accablons alors qu ils ne sont apparemment pas responsables de leurs faiblesses. J ai moi même du mal à comprendre qu on puisse boire au point de se detruire et de blesser ceux qu on aime. J ai compris tres récemment certaines choses en lisant ce site et en discutant avec lui. Depuis l obtention de notre rendez-vous, qui aura lieu lundi, il a repris espoir et veut se livrer, me parler. Cela fait 10 ans qu il consomme " sans modération" et nous sommes passés par pas mal d étapes. J ai souvent quitté la maison, voulu rompre sans jamais reussir à partir vraiment. Ma famille ignore tout de ses problèmes, seule ma belle famille donc ses parents à lui sont au courant. Je suis souvent allée me réfugier chez eux pour respirer. Aujourd'hui nous reprenons espoir avec le baclofene pour avoir enfin une vie " normale" et une "vraie" famille.
J espere que je ne vous ai pas ennuyé avec mon long discours mais ça fait du bien de parler à des gens qui comprennent ce que nous vivons et ce que nous ressentons
Maya25
 
Messages: 16
Inscription: 02 Déc 2013, 22:47

Re: kika36 : effets secondaires : comportement ?

Messagede hbb » 07 Déc 2013, 01:12

Ce qu'il faut bien se dire, Kika et Maya, c'est que lorsqu'ils boivent, c'est qu'ils ne peuvent pas faire autrement. Lorsque je le questionnais, notre fils me disait : "pour être moins mal".
Le baclofène va casser ce cercle vicieux.
hbb
hbb
 
Messages: 14154
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: kika36 : effets secondaires : comportement ?

Messagede haya95 » 09 Jan 2014, 09:07

Bonjour à tous, et j'ai l'impression plutot à toutes.
Je viens de lire les différents posts de ce fil, et me vois totalement dans vos maris.
Je suis exactement dans le même cas qu'eux. Je fais vivre un enfer à ma famille. Addictif depuis 6 ans à l'alcool en raison d'une très grosse dépression, et depuis l'horreur. Changement de comportement (j'ai été déclaré bipolaire), et sous traitement baclofène il y a 5 ans, puis arrêté et depuis 1 mois et demi, de nouveau traitement. Je ne sais plus quoi faire pour ne pas faire vivre cela à ma femme et mes enfants (qui ont déjà subi tellement lors de ma phase dépressive). Je me considère comme trop faible, je me rabaisse trop souvent, voir tendance à être suicidaire, mais cela est du à l'alcool. Je pris pour espérer que le traitement face la totale, mais être motivé, cela est difficile. Le fait d'arrêté de boire est un acte quasi impossible pour beaucoup. Le baclofène peut aider, et j'espère qu'il le fera, mais ce n'est pas le remède miracle. :snif:
haya95
 
Messages: 2
Inscription: 09 Jan 2014, 08:57

Re: kika36 : effets secondaires : comportement ?

Messagede hbb » 09 Jan 2014, 11:55

Certes, Haya, le baclofène n'est pas un remède miracle mais il effectue un énorme travail : celui de vous couper de l'envie irrésistible de boire.

Vous avez repris le traitement depuis peu. Les médecins ne sachant en général pas grand chose sur les secrets de la posologie du baclofène, peut-être serait-il bon que vous fassiez un résumé à Change de la façon dont vous procédez pour les augmentations, de la dose de baclofène que vous prenez actuellement, des ES que vous subissez, de votre consommation. Vous y accèderez en utilisant ce lien :http://www.baclofene.fr/baclofene/demandes-repartitions-t3862.html#p65439
Elle vous aidera et vous ne devriez pas être déçu !

Ce qui est également important, c'est d'arriver à stabiliser la bipolarité. J'imagine que vous êtes suivi dans ce domaine également. Nous sommes tous gérés par nos chimies. Il existe actuellement des façons de les équilibrer. Il ne faut pas y renoncer, d'autant que ces traitements sont compatibles avec le baclofène.

Nous savons tous, sur le forum, malades ou accompagnants, ce que sont les souffrances de l'alcool, pour le malade comme pour son entourage. Nous serons là pour vous aider, si vous le souhaitez, quand vous le voudrez. Nous ne jugeons jamais. Comment le ferions-nous, nous qui savons ?

hbb
hbb
 
Messages: 14154
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14


Retourner vers Les effets secondaires

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

x