hbb : questions à des parents

discussion libre d'entraide sur le baclofène
Règles du forum
Bienvenue aux nouveaux !

* Ici vous pouvez créer votre propre sujet, c'est à dire le fil de discussions sur lequel vous pouvez vous présenter et serez suivis tout au long de votre parcours.

* Si vous en avez déjà un, le forum libre est à votre disposition pour aborder d'autres thèmes.

Re: hbb : questions à des parents

Messagede clarinette » 05 Jan 2017, 18:37

Merci hbb pour vos vœux

Que le meilleur accompagne votre vie et celle de vos proches
je vous embrasse
Midinette
ImageImage Midinette QUAND ON VEUT NOYER SON CHIEN ,ON L'ACCUSE DE LA RAGE
Avatar de l’utilisateur
clarinette
 
Messages: 850
Inscription: 31 Mar 2015, 17:25
Localisation: Région Lyonnaise

Re: hbb : questions à des parents

Messagede jocelyne1955 » 25 Mar 2017, 23:03

hbb a écrit:Ce que je lis et vois autour de nous, Darkbackbone, c'est que ceux qui ont gardé l'habitude de boire régulièrement (chaque week-end par exemple, ou plus dans le cas de Jocelyne), même en petite quantité, ne coupent pas suffisamment avec l'alcool et ont un risque de replonger à la re-descente, à la première contrariété ou à la première tentation entre amis.
Jocelyne, Karine et Marc font partie de ces cas. Pour Marc, l'alcool est une béquille, pour Karine, un plaisir dont elle ne veut pas se priver et sans doute aussi une béquille.
(baclofene/jocelyne1955-ans-alcoolisme-vaincus-grace-baclo-t5540-2160.html?hilit=jocelyne#p160285
espace-membres/karine26-nouvelle-sur-forum-t5865-1980.html?hilit=marc2marseille#p160333 et baclofene/marc2marseille-t5534-1350.html).
hbb

Une fois l’indifférence acquise, je n’avais pas du tout une consommation quotidienne ! Ma consommation se limitait à des moments conviviaux, rarement plus d’une fois par semaine et à chaque fois sans excès
Elle n’est devenue quotidienne que depuis ma rechute. Et pas par choix, ni plaisir ni autre expression de ma volonté. Mais tout simplement parce que c’est plus fort que moi (le fameux craving)
Je vous remercie de ne pas avoir cherché un qualificatif ("plaisir", "béquille" ou autre) au fait que je n’ai jamais renoncé à l’alcool. L’abstinence, qui n’a jamais été mon but, ne m’est encore jamais tombée dessus. Mais qui sait ?
Jocelyne
Avatar de l’utilisateur
jocelyne1955
 
Messages: 5210
Inscription: 22 Juin 2014, 09:27
Localisation: 91

Précédente

Retourner vers Fil solidaire. Bienvenue aux nouveaux ICI

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités

x