Que vous a apporté la lecture du Dernier Verre ?

Réflexions sur le livre d'Olivier Ameisen

Que vous a apporté la lecture du Dernier Verre ?

Messagede pierre olivier » 31 Jan 2010, 21:25

Pourquoi la lecture du livre « Le dernier verre » d'Olivier Ameisen est très importante pour votre guérison ?

En lisant vos questions et parfois vos doutes, nous nous sommes rendu compte que les personnes n'ayant pas lu « Le dernier verre » d'Olivier Ameisen avaient du mal à comprendre le fonctionnement de la molécule sur leur addiction et que cela avait une incidence réelle sur leur motivation et leur confiance.

Nous sommes souvent obligés de vous ré-expliquer, en moins bien, ce que le livre démontre.
La lecture de ce livre est une partie importante du traitement, si ce n'est la plus importante, car elle vous permettra d'envisager votre maladie sous un nouveau jour.

Personne, avant Olivier Ameisen n'avait à ce point défini les addictions sur un plan biologique. L'hypothèse, très largement confirmée par la réussite du traitement au baclofène, étant que les personnes addictes ont toutes en commun un déficit d'ordre biologique au niveau des neuro-transmetteurs du cerveau.

Ce déficit est à l'origine d'un mal-être : la dysphorie (contraire de l'euphorie).
Il se traduit souvent par la dépression, l'angoisse et des douleurs physiques telles que des contractures musculaires et une tension permanente.

La prise compulsive d'un psychotrope tel que l'alcool (la cocaïne, l'héroïne etc.) s'explique donc par le besoin de combler ce déficit d'origine pour pouvoir se sentir bien. Autrement dit les alcooliques se servent de l'alcool comme d'un médicament pour combler un manque réel, physique. Entre 10 et 15 % de la population présenterait ce manque et vous en faites partie. En lisant « Le dernier verre » d'Olivier Ameisen vous comprendrez que si vous buvez et ne pouvez plus vous arrêter c'est parce que vous avez cherché à soigner votre maladie de départ, cette fameuse dysphorie, et non pas parce que vous êtes faible, auto destructeur et vicieux...

Vous aurez aussi une meilleure compréhension de ce qu'est la notion de « craving », ce besoin irrépressible de boire qui se déclenche malgré vous et votre volonté.

La lecture de ce livre vous délivrera d'un poids énorme et qui, dans le cercle vicieux de votre maladie, contribue à renouveler votre angoisse et donc, votre prise de produit addictif pour la calmer. Ce poids, c'est le sentiment de culpabilité que beaucoup d'entre vous évoquent encore. Donc, en premier lieu, la lecture du livre vous aidera à retrouver l'estime de soi, perdue.

Ensuite vous comprendrez comment une molécule, le baclofène, soigne ce déficit, anéantit le fameux « craving » et peut donc remplacer, sans vous détruire, l'alcool ou autres produits addictifs dangereux, y compris certains médicaments qui rendent dépendant. Le baclofène c'est « l'insuline » de l'alcoolique...

Comme pour un diabétique, votre déficit biologique, qui est la base de votre maladie alcoolique, doit être traité, et sans doute à vie. Olivier Ameisen a découvert ce traitement : le baclofène. C'est une avancée révolutionnaire dans la conception de la maladie et les moyens thérapeutiques de la guérir.

En lisant « Le dernier verre » d'Oliver Ameisen, vous aurez aussi la réponse, en ce qui concerne certaines craintes, que nous lisons dans vos questions, concernant l'éventuelle « dangerosité » du traitement : vous apprendrez que ce traitement par le baclofène à haute dose, est utilisé depuis 40 ans pour d'autres indications que l'addiction sans cas d'incidents graves liés à sa prescription.

Vous aurez aussi toute l'argumentation pour convaincre un médecin de vous prescrire ce traitement révolutionnaire. Vous comprendrez aussi la difficulté rencontrée par Olivier Ameisen à faire reconnaître sa découverte en France par les instances médicales officielles spécialisées dans le traitement des addictions et la polémique qui en découle ici. Une polémique qui n'existe pas dans les autres pays où le monde médical s'accorde à reconnaître, à sa juste valeur, la portée de cette découverte.

Le livre est facile à lire, chacun de nous peut se reconnaître dans l'histoire de cet homme, et tout ceux qui l'ont lu en ressortent transformés, plein d'espoir, avec le désir de se battre. Votre motivation et votre détermination n'en seront que plus renforcées.

Le livre est disponible sur internet : cliquez sur l'image pour le commander Image



Vous avez lu Le dernier Verre et cette lecture vous a marqué. Voulez vous nous raconter ?
pierre olivier
 

Messagede lucille » 16 Fév 2010, 00:17

Je viens juste de lire le livre et moi aussi je l'ai lu d'une seule traite car l'histoire de cet homme si brillant et qui a eu le courage de rendre publique la déchéance dans laquelle l'alcool l'a fait tomber, m'a captivée et bouleversée.
Son récit simple, plein de modestie et de franchise m'a fait comprendre à quel point l'alcool peut être un recours insidieux et dangereux aux angoisses et que la volonté est inopérante contre cet ennemi terrible.
Le parcours de souffrance de cet homme est particulièrement effrayant et l'espoir qu'apporte le baclofène d'autant plus immense.
J'ai bien sûr trouvé bien des similitudes entre son comportement et celui de son entourage et ce que vit mon fils et nous mêmes ses parents, et je réalise ne pas avoir toujours mesuré dans le cas de mon fils, la difficulté voire l'impossibilité de résister à l'envie de boire et s'il m'est arrivé de lui en vouloir de nous faire souffrir, je n'imaginais pas quelle pouvait être sa propre souffrance.
Enfin j'ai découvert le fonctionnement de la molécule sur une déficience biologique du cerveau, donc encore une fois l'évidence que l'alcoolisme est une maladie et non pas un vice comme il est communément perçu.
Je remercie de tout coeur le Docteur Ameisen pour son courage et son humanisme et pour l'espoir qu'il apporte à tous ceux qui souffrent de cette maladie.
Le Baclofène pour en finir avec l'alcool
Avatar de l’utilisateur
lucille
 
Messages: 40
Inscription: 31 Jan 2010, 00:15
Localisation: PACA

Messagede fanedave » 16 Fév 2010, 14:26

Je rebondi juste sur le prêt du livre...
Sur un même principe, ma psychothérapeute dit que si la séance est remboursée à 100% par la sécu le patient n'y met pas la même motivation que s'il paie de sa poche, ça revient cher bien sûr mais les progrès sont là... Donc tu as bien fait et puis c'est un livre à garder avec soi, à proximité en cas de nécessité de re-lecture...
bises à tous A+
Fanette
Avatar de l’utilisateur
fanedave
 
Messages: 2
Inscription: 11 Fév 2010, 16:26

Messagede POUSSETTE2008 » 16 Fév 2010, 15:19

Je n'ai pas encore parlé de la lecture du livre....je l'ai lu la première et là révélations sur révélations...sans fausses paroles...la vérité crue de la maladie.
Et aussi la joie de voir qu'un grand malade a pu rebondir grâce au médicament.
Mon ami l'a lu après moi, nous en avons discuté longuement et lui qui est le malade m'a dit qu'il se voyait dans certains passages, et que cela lui donnait de l'espoir....D'ou aussitot, recherche sur le traitement.
Le livre est toujours à portée de main, en cas de baisse de moral, je relis certains passages....et je me sens mieux...C'est à dire que je me dis tout de suite, mais ça va aller pour nous...Lui il a réussit....
Un grand bouquin pour les malades, pas un roman, juste une réalité décrite sans détour.
Un BEAU LIVRE ET UN GRAND HOMME....
JAMAIS NOUS NE DIRONS ASSEZ MERCI
Avatar de l’utilisateur
POUSSETTE2008
 
Messages: 115
Inscription: 21 Nov 2009, 19:15

Messagede Marion » 13 Avr 2010, 11:44

Lodger,
C'est un superbe témoignage que tu nous fais là!
Cela prouve une fois de plus que le baclofène fonctionne pour beaucoup d'addiction.
Et c'est vraiment une bonne nouvelle aussi qu'on commence à le prescrire en clinique.
En principe, le baclofène c'est un traitement à vie.Mais peu importe au fond d'avoir un traitement
à vie pour une renaissance!
Pour ta demande concernant Olivier Ameisen, il lui arrive de lire ce forum alors...
Tu peux aussi lui adresser tes remerciements par le biais de son site.
http://olivierameisen.e-monsite.com/
Nous autorises-tu à publier ton récit de guérison dans notre rubrique témoignage?
En tout cas ce genre de message fait chaud au coeur!
Pleins de bonne chose pour ta nouvelle vie!Et reviens quand tu veux ici nous donner de tes nouvelles, ça ne peut qu'encourager
les membres dans leur démarche.
Amicalement
Marion
La fin de la dépendance grâce au baclofène,http://arreter-de-boire.fr/?cat=83
Avatar de l’utilisateur
Marion
 
Messages: 171
Inscription: 29 Juil 2009, 16:58

Messagede Lodger » 15 Avr 2010, 14:26

Merci pour vos témoignages de gratitude que j'ai lu ici et en mpImage.

Pour revenir sur le sujet du livre, j'en suis presque à la fin et une chose m'a énormément frappée : dieu sait si j'ai lu des dizaines de livres et témoignages sur l'addiction mais jamais je n'en ai lu traités avec autant de finesse et d'intelligence. Tous les plus grands chercheurs quels qu'ils soient témoignent de leur théorie et souvent de leur impuissance, mais aucun d'entre eux n'a été atteint par cette diabolique maladie. C'est pour cela que Narcotiques Anonymes a tant fonctionné sur moi en étant abstinente 6 ans avant ma rechute et que je continue à croire énormément à ce programme car qui d'autre qu'un dépendant peu mieux que quiconque en comprendre et en aider un autre ?
Justement, le Docteur Ameisen a malgrè ses rechutes dramatiques assisté à des centaines de réunions.
Il a une façon géniale de décrire les causes et les symptômes de la maladie et surtout de LEGITIMISER ces monstrueux cravings qui nous rendent fous. (J'ai faillit étouffer ma propre maman avec un oreiller pour lui voler son sac pour acheter du crack... Mon Dieu!)
De plus, il a eu le bon goût d'associer dans toutes ses recherches le toxicomane et l'alcoolique. Je me suis ainsi identifiée à chaque page. Et c'est merveilleusement rassurant comme sensation!
C'est le psy de la Clinique Jeanne d'Arc où je suis actuellement qui m'a prêté le livre mais je vais vite me l'acheter pour le faire lire à ma mère qui va enfin y trouver les réponses qu'elle se pose depuis 25 ans. Je vais le faire lire partout, à mes amis thérapeutes et médecins.
Tous les professionnels de santé devraient lire ce livre et pas tant pour la solution du Baclofène mais pour toutes les remarques et explications si pertinentes de cette maladie si méconnue.
Bref, un grand merci à ce Grand Monsieur Ameisen, à qui je ne manquerai pas d'écrire pour lui exprimer ma gratitude et mon mécontentement qu'il ne soit pas devenu alcoolique plus tôt pour nous pondre un tel essai brillant 20 ans plus tôt!
Image
Avatar de l’utilisateur
Lodger
 
Messages: 2
Inscription: 03 Déc 2009, 23:15

Messagede Marion » 16 Avr 2010, 14:30

Bonjour Lodger,
Un petit conseil si tu veux avoir des réponses: ouvre une discussion dans le forum "Fil solidaire", ici tu es dans les généralités et les gens
n'ont pas le réflexe d'y venir.
Je suis entièrement d'accord avec toi sur ce que tu dis du livre: il n'y avait qu'un malade pour pouvoir exprimer aussi clairement le problème
et par chance ce malade est aussi médecin, alors pour la première fois un livre s'adresse autant aux malades qu'aux médecins et c'est ce qui fait sa force et sa totale originalité.
D'ailleurs Ameisen est très conscient de cela, il sait que les médecins ont beaucoup à "apprendre" de leur patients.
C'est donc aussi notre rôle, à nous, malades d'éduquer nos médecins sur notre pathologie.
Nous avons monté l'association AUBES pour cela, pour que la passerelle entre malades/médecins qu'il a établie en écrivant ce livre continue
de se développer.
Continues de faire lire le livre, c'est la première chose à faire!
Et a venir nous donner de tes nouvelles.
Amicalement
Marion
PS; Ah... Bowie!On ne s'en lasse pas!
La fin de la dépendance grâce au baclofène,http://arreter-de-boire.fr/?cat=83
Avatar de l’utilisateur
Marion
 
Messages: 171
Inscription: 29 Juil 2009, 16:58

Messagede Mouche toi » 20 Avr 2010, 21:55

Je découvre tous les jours, au hasard des lectures, des fils qui m'intéressent...

Ah...ce livre!
A partir du moment où l'on m'a annoncé son existence je l'ai cherché avec une frénésie...digne de la quête du Graal!
Il n'y a qu'un livre pour me mettre dans cet état!
Première librairie:" on ne l'a plus mais on peut le commander...7 jours"..TROP LONG!
Deuxième: "une commande de dix livres est en cours vous êtes inscrite? -heu non - alors sept jours... toujours trop long.
Conclusion: c'était le Graal est je n'étais pas la seule sur le coup!
Attente insupportable, soluce de secours: maman! (j'étais hospitalisée dans une petite ville et sans moyen de transport)
Maman me propose amazone ou une librairie de Nancy mais il n'en reste qu'un, il faut se dépécher. IL est pour moi!
Course pour prendre le train, course pour arriver à la librairie et bingo! je pose la main dessus, je l'ai, il est à moi!
Je le garde, le regarde et en rentrant je le met bien au chaud...
Je ne sais plus qui disait que "dans l'amour le meilleur moment c'est quand on monte l'escalier",alors, avec ce livre, je fais durer le plaisir
J'ai fini celui que j'avais en cours et j'ai enfin (hélas) commencer...
Chaque phrase était juste, elle faisait mouche. C'était bouleversant de sincérité et je suis tombée sous le charme. La gloire, la déchéance, la famille soudée, la famille déchirée...et sa volonté perpétuelle de s'en sortir. Oui, LA VOLONTE! Cette volonté là... celle qu'on nous reproche parfois de ne pas avoir...celle là même dont vous témoignez tous les jours sur le forum où ailleurs...pour s'en sortir.
Et puis cette petite lumière au bout du tunnel, une luciole. Le baclofène.
Quand je pense que si cet homme d'exception n'avait pas lu cet article (à ce propos merci à sa compagne de l'époque...Y a toujours une femme!) on ne serait pas là à se soutenir et à guérir doucement mais surement... Brrrrr ça fait froid dans le dos!
Et la phase d'expérimentation entre en scène, sans fioritures, nue et rassurante dans sa rigueur scientifique.
Il n'y a pas de miracle dans ce livre, pas de magie blanche ou noire, seulement des faits. Un hasard, une observation, une expérimentation...une découverte! Toute l'histoire de la médecine et de la science en générale est peuplée de cet ordre implacable.
La théorie des récepteurs GABAb mériterait plus d'attention et d'investissement de la part de nos têtes (bien?) pensantes. Aujourd'hui je regrette d'avoir délaissé la recherche pour un métier plus lucratif. Au delà de nos problème d'alcool c'est l'univers des addictions qui est en jeu, ce forum le prouve: alcool mais aussi tabac, drogue, boulimie.
Alors:
CHAPEAU BAS PROFESSEUR AMEISEN!!!


Humilité, Humanité et Génie sont donc compatibles: la preuve dans "le dernier verre" du Dr Olivier Ameisen
Avatar de l’utilisateur
Mouche toi
 
Messages: 164
Inscription: 18 Avr 2010, 08:31

Messagede sofianie » 21 Avr 2010, 09:22

Bonjour Mouche toi,
C'est une magnifique description du livre que tu nous fais là, magnifique et tellement vrai.
Ce n'est pas par la satisfaction du désir que s'obtient la liberté, mais par la destruction du désir. (Epictète)
Avatar de l’utilisateur
sofianie
 
Messages: 24
Inscription: 19 Fév 2010, 08:26

Messagede Mouche toi » 21 Avr 2010, 16:02

Merci Sofianie!

Retombée immédiate de l'émission sur France Inter: ma mère m'a appelée juste après pour me dire qu'ils allaient se procurer le livre.
Je ne me sentais pas de leur dire, je voulais que cela vienne d'eux... c'est chose faite.
Avatar de l’utilisateur
Mouche toi
 
Messages: 164
Inscription: 18 Avr 2010, 08:31

Messagede akimito » 21 Avr 2010, 21:29

Il y a quelques jours j'ai écrit avec force détails toutes mes impressions sur ce livre. Et puis une fausse man?uvre m'a fait tout perdre. Je suis enchantée de ma lecture. VRAIMENT. Cependant, à mon sens, ce n'est pas un préalable absolu, car tout ce qu'il faut savoir sur le protocole, le traitement, les effets, les témoignages... bref, tout est parfaitement exprimé dans votre forum. Cela n'empêche en aucun cas de lire ce livre passionnant. Mais plutôt dans l'ordre
1. consulter le forum vite fait
2. prendre rendez-vous chez son médecin préféré, en chercher un autre pour le cas où
3. commander le livre (c'est vrai qu'il est rare en librairie)
4. approfondir ses connaissances sur le site en attendant le rendez-vous et le livre
5. et imprimer les infos très intéressantes de ce site-ci pour son médecin, car ne nous leurrons pas... il ne lira pas le livre, à moins d'être concerné personnellement.
Et puis, les médecins vont vous convaincre qu'ils n'ont pas de temps (mais franchement que fiche le commun des mortels durant ses journées au travail? Sont-ils donc les seuls à travailler?) par conséquent, les infos du forum sont concises et claires.

Je trouve qu'attendre le rendez-vous chez son médecin est très très long dès le moment où on est convaincu, et de plus sans savoir si on le convaincra, lui. Donc prendre rendez-vous en tout premier me paraît judicieux, puis prendre son temps pour s'informer et ainsi prendre son mal en patience.

Au sujet de votre encouragement répété à lire le livre avant toutes choses, j'ai noté, en parlant autour de moi, que cela faisait le lit des contradicteurs : "Ah mais, oui, c'est clair c't'homme là cherche qu'à vendre son bouquin!"
Bon j'ai trouvé l'argument massue contre : s'il veut gagner beaucoup d'argent, c'est sûrement pas en vendant un livre qu'on trouve difficilement en librairie, mais plutôt en travaillant comme spécialiste en cardiologie.

Allez, à tout bientôt!

[font=georgia]
[/font]
Avatar de l’utilisateur
akimito
 
Messages: 193
Inscription: 25 Mar 2010, 22:18

Messagede marc » 26 Avr 2010, 08:18

Bonjour à tous.

Je suis nouveau sur le site mais j'ai lu le livre de M.Amesein.

Après trois longues années d'hospitalisation et de cures en tous genres et une pression énorme de mon entourage j'ai enfin lu le livre.

Etant un peu désenchanté quant aux traitements contre les addictions, je me suis dis allez on essaie une dernière chose avant de se suicider.

Quel bonheur, la lecture de ce livre m'a sauvé la vie.

Merci de l'interêt que vous potez aux autres.
marc
 
Messages: 1
Inscription: 18 Avr 2010, 12:04

Messagede POUSSETTE2008 » 26 Avr 2010, 11:03

LE LIVRE :

Je rebondis sur ton message, il est exact que le proposer au médecin qui accepte de prescrire le BACLOFENE me parait important. C'est ce que mon ami a fait...Après libre au médecin de le lire ou pas.
Pour ce qui concerne les malades. Il me parait important que chacun en possède un, et le lise j'ose dire relise...souvent.
Nous nous moquons bien du fric dans tout cela....Si nous entrons dans ce genre de considération, mon dieu, quelle perte de temps.
Du livre, nous nous en avons tirés plusieurs points :
1- Que nous avons trouvé un malade qui explique clairement sa descente, et qui explique encore mieux, comment on peut s'en sortir....
2 - Qui n'oblige personne à essayer son parcours. Chacun a la liberté de faire et de penser.
3 - Et le plus important est que chacun d'entre nous se retrouve dans cette lecture, sans honte, sans culpabilité et surtout sans se sentir différent.
Voila pour nous, l'importance du livre.
Le forum complète totalement le parcours,
CHACUN LE SUIT OU PAS....
Mais il faut reconnaitre qu'il est important d'essayer quand toutes les possibiltés ont été épuisées...et que nous continuons à nous perdre et à tout perdre....
Il peut paraître difficile de croire qu'un simple médicament vieux de tant d'années, à un prix ridicule, constitue la fin d'une maladie qui est vieille comme le monde....
Mais nous membres du forum, savons que ce traitement fonctionne et que rien d'autre n'a jamais réellement fonctionné, à part quelques exceptions...et sans durée assurée sur le temps...
Voila, à chacun de faire ce qui est et a croire ou pas...
Avatar de l’utilisateur
POUSSETTE2008
 
Messages: 115
Inscription: 21 Nov 2009, 19:15

Messagede ervedo » 05 Juin 2010, 12:43

J'ai lu et relu (à trois reprises) "Le dernier verre" et vais assister, le 26 juin 2010 à un colloque qui a lieu à Villejuif, en présence, entr'autre du Dr Ameisen.
A ce jour, le livre s'est vendu à plus de 40 000 exemplaires (ce qui n'est pas rien) et je serais content s'il pouvait s'en vendre encore plus, ce qui permettrait de démontrer que les volontés de vaincre enfin cette maladie en proposant un traitement qui semble t'il a fait et fait ses preuves.
J'ai plus de 20 d'alcoolisme "à mon actif" (mes premières cuites sévères à l'âge de 13 ans, avec prise d'alcool quotidiennement, issus de parents tous deux alcooliques, entouré de personnes qui buvaient pas mal à l'époque, une timidité maladive, un mal être permanent, l'alcool était mon refuge, mon "courage" pour affronte mon entourage social, scolaire...)
Ajoutons à celà ma tabaco-dépendance (je fume depuis l'âge de 10 ans - j'en ai 38), 13 ans de vie à la rue (SDF en voie de clochardisation) j'ai en tête depuis près de deux ans maintenant, date de ma réinsertion sociale, de me soigner et surtout guérir.
J'ai lu ça et là sur différents forum, pas mal de propos qui "flinguaient" le Baclofène d'où ma réserve à tenter une automédication, n'ayant toujours pas de couverture médcal et donc, ne pouvant me faire prescrire le traitement tout en ayant un suivi.
En attendant, je suis en mode auto-sevrage, j'ai baissé ma consommation d'environs 60% à ce jour, mais les manques et les troubles psy et physiques se font amèrement sentir.
J'espère que l'ensemble du corps médical laissera de côtés ses petites batailles d'égo et que les lobbys pharmaceutiques seront balayés assez rapidement afin de laisser les malades qui le souhaitent entrevoir l'espoir d'une guérrison.
N'oublions pas qu'il est aisé de se procurer le Baclo via internet mais rien ne garanti la fiabilité du produit et, au regard des prix exhorbitants qui circulent sur la toile, il est dommage (voire écoeurant) que certaines sociétés de ventes en ligne basées pour la plupart à l'étranger, profitent du mal qui ronge les malades d'alcoolisme.
Cordialement,
Ervé
"Vivre fou pour mourir sage" Cervantes
Avatar de l’utilisateur
ervedo
 
Messages: 2
Inscription: 05 Juin 2010, 12:20

Messagede alain5 » 05 Juin 2010, 13:50

Bonjour Ervedo et bienvenu sur le site .

Quel courage tu as . Malgré toutes tes difficultés , tu as eu le bon réflexe de lire le livre de OA . Et ensuite de consulter différents sites pour te faire une idée à propos du baclofène .

Tu rencontreras toujours des personnes qui seront contre l'efficacité de ce médicament et qui trouveront des arguments pour justifier leurs avis .
Dans nos opinions, nous sommes sincères avec nous-même et c'est cette sincérité que nous prenons pour la vérité
Moi par exemple , si je pense sincèrement qu'il onze heures alors qu'il est midi, je crois que ma pensée est vraie . Et si je ne veux entendre l'avis de personne je resterai convaincu d'être dans la vérité . Jusqu'au moment où un évènement viendra me prouver mon erreur .
Alors, je suis bien obligé de m'adapter aux évènements . Et le plus simple pour moi c'est de modifier l'heure de ma montre , m'étant adapté à la vérité qui s'est présentée .

C'est un peu la même chose avec l'histoire du baclofène .

Je lis dans ton témoignage que tu baissé ta consommation d'environ 60 % . Bravo c'est déjà très bien . Si tu souhaites prendre du baclofène pour faciliter ton sevrage , tu auras tous les renseignements sur ce site et il y aura toujours quelqu'un pour t'accompagner dans ta démarche .

N'hésite pas à donner de tes nouvelles .
Je te quitte et au nom de toute l'équipe , je te souhaite un bon départ vers la guérison .

Avatar de l’utilisateur
alain5
 
Messages: 110
Inscription: 16 Sep 2009, 21:01

Suivante

Retourner vers Que vous a apporté la lecture du Dernier Verre ?

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

x