Que vous a apporté la lecture du Dernier Verre ?

Réflexions sur le livre d'Olivier Ameisen

Messagede philippe » 05 Juin 2010, 22:36

Bonsoir ervedo,
Tu n'auras pas besoin de commander du baclofene sur internet, je me ferais un plaisir de te dire comment obtenir une ordonnance, et si tu n'as pas les moyens de payer une consultation, on trouvera egalement une solution.
Bien a toi.
Je serai aussi a la reunion du 26 et si tu le souhaites je pourrais te donner des "trucs" sur le baclofene.
Philippe.
philippe
 
Messages: 58
Inscription: 24 Mai 2010, 20:37

Messagede bianca » 06 Juin 2010, 00:19

bonsoir ervedo, alain5 et philippe!
un grand merci les gars !
bienvenue ervedo! de l'aide c'est sûr que tu vas en avoir,
et,
reviens vite nous voir sur le forum,
en tous cas le 26 juin, tu pourras avoir tous les renseignements sur le baclo, et plus tout seul ,tu peux nous croire! à bientôt!
bien à vous tous,
bianca
non, non BACLO? SI! SI! SI!!! vas-y petit!
Avatar de l’utilisateur
bianca
 
Messages: 470
Inscription: 29 Jan 2010, 17:32

Messagede ervedo » 06 Juin 2010, 12:43

Bonjour Bianca, Alain5 et Philippe !
Merci pour votre soutien, j'ai hâte de vous rencontrer, donc, le 26 juin et aussi d'entendre de vive voix Olivier et le remercier pour son courage et sa tenacité à expliquer à tous que nous sommes malades, tous simplement.
Ça fait environs trois ans que j'ai reconnu être un alcoolique, sans m'en cacher et il est vrai que rien que cette démarche, ça a un peu "redorer" l'estime que j'avais de moi et j'ai eu cette chance de rencontrer des personnes qui ne m'ont pas jugées mais qui ont essayé de comprendre comment on pouvait être alcoolique dès l'âge de 13 ans.
Le livre d'Olivier, que j'ai conseillé à mon entourage m'a conforté sur pas mal de point et, comme j'ai pu le lire dans divers témoignages, moi aussi, je me suis reconnu dans pas mal de point du récit du parcours d'alcoolique d'Olivier.
Et puis j'ai pas mal sourie aussi sur certains point (sur la timidité maladive, l'anxiété, la musique (je suis moi-même musicien)...)
Ce livre est une plus qu'un livre sacré, c'est de l'espoir à l'état brut. Il m'accompagne partout et je le lie et le relie sans cesse, c'est parfois violent de m'y replonger mais rien de comparable à la violence que la maladie entraîne chez moi par pics, souvent insupportable.
Merci encore, grâce à vous je me sens combatif un peu plus et j'ai hâte de recouvrer une vie "normale", vie que j'ai l’impression de n'avoir vécu qu'à travers mon addiction.
"Alcool
Frêle parmi les foules de sentiments,
Aux rêves, aux doutes je survie,
Je vis d'espoir et de tourment,
Je réclame un souffle de vent...
Amitiés,
ErvéDo
Avatar de l’utilisateur
ervedo
 
Messages: 2
Inscription: 05 Juin 2010, 12:20

Messagede alain5 » 06 Juin 2010, 13:56

Bonjour Ervedo


Tu as raison de dire que OA est tenace et courageux , pour faire reconnaître l'efficacité du baclofène . A ce titre nous lui devons beaucoup .

Moi aussi je me suis reconnu dans son livre . l'anxiété , la timidité et malgré toutes les difficultés .Toujours un état d'esprit qui ne baisse pas les bras .

Tu verras en commençant le traitement . Tu vas vite retrouver confiance en toi et surtout tu n'auras plus l'envie obsessionnelle de boire .

N'hésite pas à nous donner de tes nouvelles
Je te quitte et à bientôt
alain

Avatar de l’utilisateur
alain5
 
Messages: 110
Inscription: 16 Sep 2009, 21:01

Messagede JFAlgiers » 18 Juil 2010, 18:00

Bonjour

j'ai terminé la lecture du livre d'Olivier Ameisen hier après-midi, entamée à peine vingt-quatre heures avant tant il est écrit simplement et l'histoire, humaine avant que d'être médicale, est prenante.

J'ai reçu cette histoire à deux niveaux, personnel et philosophique et par ce livre j'ai réussi à faire se joindre ces deux niveaux de lecture.

Sur le plan philosophique, c'est une magnifique illustration de la condition humaine, de sa finitude; j'y ai retrouvé des accents de "Soi même comme un autre" de Ricoeur, le hiatus en le Pouvoir et le Vouloir.

Sur le plan personnel, ce livre a mis les mots sur ma propre condition, ce qu'avec mes lectures et recherches je n'étais pas parvenu à faire. Un peu comme dans la Génèse, "Au commencement était le Verbe"; or, mettre des mots sur les choses, c'est les faire venir au monde, les faire entrer dans une démarche réflexive.

Ce livre a mis au monde ma condition d'être humain, malade et souffrant, et y a porté une lumière, la découverte des effets du baclofène sur les causes de la maladie dont je souffre.

Je peux ne plus être un malade subissant sa maladie mais devenir un malade, accompagné de l'aide de ses proches et de ses soignants, agissant sur sa maladie. C'est en moi que désormais repose le choix, le ré-équilibrage en le "Pouvoir" et le "Vouloir".
Jean-François
Avatar de l’utilisateur
JFAlgiers
 
Messages: 299
Inscription: 02 Juil 2010, 16:36

Messagede Maman grenouille » 31 Juil 2010, 08:24

UN grand merci à O.Ameisen pour sa sublime, géniale, enfin je ne trouve pas le qualificatif pour exprimer ce que la lecture de ce livre m'a apporté.
Je l'ai découvert il y a peu de temps, grâce à ma maman qui n'a jamais perdu espoir et confiance en moi.Ecoutant "la tête au carré", du 21 avril, nous avons aussitôt commandé le livre que nous avons dévoré à tour de rôle! Je lui en ai laissé la priorité, c'est normal, elle était encore plus impatiente que moi.
Je me demande, si, inconsciemment je n'ai pas eu cette dernière et grave rechute, où j'ai atteint le fond du du fond, à cause ou grâce au témoignage de OA? Enfin, cela m'a amenée à l'ultime et finale décision: une semaine de pause dans un hôpital convivial et chaleureux, toute une série d'examens médicaux, pour connaître l'état de mon organisme, et je m'en sors bien!
Il explique de manière posée et médicale tous les symptômes et cela me ressemble tellement.
Je n'ai plus l'alcool festif, je n'aime plus le goût du produit, et je me forçais à boire pour ne plus penser! Sombrer, zapper la vie et ses emmerdes à répétition. C'est idiot, sachant qu'au réveil de la cuite comateuse ils sont toujours présents, et encore plus lourds à supporter: effet déprime de l'alcool et sa forte dépendance: " un verre c'est trop et mille pas assez"(AA).
demain y fera jour
grenouille
Avatar de l’utilisateur
Maman grenouille
 
Messages: 628
Inscription: 08 Mai 2010, 15:54

Messagede phil59560 » 25 Aoû 2010, 15:48

Bonjour,
Celà fait huit mois le début de ce fil existe, et je réagis maintenant.

Il est force de constater que les témoignages sont et le seront toujours d'actualité .

Ce livre est radical . Radical dans la manière de toucher les lecteurs ( malades ou non malades ) . Notre sensibilité est fortement touchée .

Ce livre change irrémédiablement le point de vue envers l'alcoolisme

Ce livre a changé ma vie . Je ne bois plus . J'ai fait le même test que le Prof. Ameisen a fait . J'ai bu une bière après trois mois d'abstinence.

Je n'ai senti que l'alcool . Le gout caracréristique de cette bière , qui longtemps a fait mon délice , n'était plus là . Je n'avais que de

l'indifférence . J'ai fini mon verre et j'ai attendu l'appel de la boisson et il n'est jamais revenu . J'etait rassuré ( ouf ) J'étais indifférent .

Que de temps perdu , j'ai 50 ans et je bois fortement depuis l'age de 25 ans . De 15 à 25 , c'était les drogues douces puis dures .

Je suis , par contre , toujours anxieux . Mais j'y travaille avec mon psy , la brèche est ouverte , il n'y a plus qu'à vider l'abcés .

Le rendu de l'alcoolisme sévère dans le livre est prodigieux , Le professeur étant le soignant et le soigné .

Quand je pense que la découverte du Prof.Ameisen n'aurait pas été si celui ci n'avait pas été ce qu'il est , je suis horrifié.

Cette découverte sera validé dans tout le milieu médical d'ici quelque temps . Le septicisme d'une partie freinant des quatre fers

de l'avant la divulcation de cette découverte . Celà fera encore malheusement quelque centaines de millier de mort de l'alcoolisme d'ici là ,

et face cachée de l'iceberg , plusieurs milions de drames de la vie de tous les jours ( vies gachées , divorces , séparations , blessures ,coups

accidents de le route , suicides , la liste est longue et douloureuse ....... A l'avenir , je vois des rues , des fondations , des centres en tout

genre s'appelant O.Omeisen tellement cette découverte aura été importante pour l'humanité , l 'alcool et l'addiction en général faisant des

ravages dans le monde entier .

Vivement Demain


Philippe
phil59560
 
Messages: 11
Inscription: 26 Juil 2010, 13:50

Messagede églantines » 27 Aoû 2010, 10:14

bonjour a vous tous j'ai lu le livre du docteur OA d'une seule traite un livre trés émouvant j'en ai fini la lecture les larmes aux yeux dans certains passage du livre je me suis retrouvée et je peux vous dirent que ça ma mis du baume au coeur et m' redonnér espoire. depuis au moins 20 ans je m'alcoolise au début c'était occasionnel mais depuis au moins 5 ans ça devient de plus en plus fréquent et sa me bousille la vie . je me suis absentée de mon travail plusieur fois car les lendemain de cuite sont trés difficile (je vous passent les détails) obliger de mentir pour justifier mon absence inventer une gastro un lumbago et autres;;;;; avoir plein de proges le soir et le lendemain ne rien faire car étre trop malade de la cuite de la veille téléphoner pour annuler les rendez -vous car trop mal pour conduire et se concentrer enfin voila a quoi ma vie ressemble et j'aimerai y mettre un terme . maintenant il me reste a trouver un prescripteur . merci de m'avoir lue ça me défoule de me libérer et de vous dirent ce que je n'ai jamais dis a personne EGLANTINE
Avatar de l’utilisateur
églantines
 
Messages: 103
Inscription: 20 Aoû 2010, 11:40

Messagede titoun » 28 Aoû 2010, 17:35

son livre est formidable je me suis tout a fait reconnu dans beaucoup de ses propos, maintenant je conseil ce livre a mes amis et a ma famille pour faire savoir que c'est une maladie et quel enfer on vie en étant alcoolique .. cet homme est incroyable il il a lui meme servi de cobaye pour tester le baclofene quel courage et détermination de sa part.
titoun
 
Messages: 1
Inscription: 09 Aoû 2010, 14:34

Messagede Se liberer alcool » 30 Sep 2010, 04:02

Bonjour !

Je suis en train de lire le livre ... et c'est fou ce que je me suis reconnu dans ses tranches de vie alcoolique.

Je suis suivis par un médecin d'un centre de prévention d'alcoologie.

J'ai enfin trouvé une personne qui comprends ma maladie et qui m'a prescris du bacloféne (après notement une tentative à base d'Aotal qui s'est avéré être un échec).

Je suis actuellement à 150mg/jour ... et j'ai toujours le craving en moi.

Mais je compte bien continuer à augmenter le dosage ...

Recommander ce livre ... c'est de l'espoir :)
Avatar de l’utilisateur
Se liberer alcool
 
Messages: 9
Inscription: 30 Sep 2010, 03:48

Messagede chamono » 04 Oct 2010, 13:33

J'ai 50 ans 4 merveilleux enfants, un super boulot, je passe devant tous pour la super maman, la super femme, enfin bon pour quelqu'un de fort et de respectable. Je suis dépendante à l'alcool depuis plus de 20 ans. J'a esayé à 3 reprises de parler de ma dépendance une première fois à un médecin qui m'a rit au nez et prescrit de l'Aotal, ensuite dans un CMP où on m'a encore dit que je devait juste changer mes habitudes, manger plus tôt pour écourter l'apéro ! A mon mari une première fois qui m'a répondu : mais non ça va tu te fait des idées. Je ne bois que le soir je suis passée seule de 3 à 2 bouteilles de pastis par semaine, mais je me rends compte que je ne peut pas m'en passer, j'ai peur de devenir un déchet. Il faut le soir que je boive entre 3 à 6 pastis ensuite j'arrête je suis bien!! mais oh combien malheureuse et culpabilisée. Je me suis inscrite sur ce forum depuis 1 mois et demi, j'ai lu les témoignages et ensuite acheté le livre : dans un premier temps je ne me suis pas reconnue dans la consomation excessive mais très bien dans ses pensées le fait de sentir pas à la hauteur etc. Mais la plus grande révélation de ce livre c'est que tout à coup je n'avais plus honte ! je 'était pas quelqu'un de faible mais malade. Alors j'ai parlé à mon mari en toute franchise de ma réelle angoisse, du Baclofen et il est de tout coeur avec moi. Le lendemain j'ai pris RDV avec le professeur Bernard de Beaurepaire que je rencontre ce mercredi. Deuxième étape j'ai du consulté un gastro-entérologue (je dois faire une colo régulièrement) et là je me suis lancée (facile je ne le connaissais pas !) et je lui ai parlé du Baclo : il a été réticent sur les effets secondaires je lui ai rétorqué que de par son métier il devait voir pire en matière d'effets secondaires (cyrhose etc). refus de prescription, mais il m'a demandé de le tenir au courant. Il a accepté de me prescrire tout les exam pour la fonction hépatique et m'annonce qu'il me fera une fibro ên même temps que la collo. Résultats des prises de sang : impec sauf les gama, résultats colo et fibro : impec et il me dit au réveil que j'ai beaucoup de chance vue ma consommation. Troisième étape revoir mon médecin traitant à qui je n'ai rien dit et affronter son regard avec le courrier du gastro devant elle. Je me lance : mon problème, ma dépendance, la peur de décevoir, de mon RDV ce mercredi à Paris et le Baclo. Elle est très étonnée et me dit que je prend l'alcool comme anxiolitique, mais qu'apparemment je gère, je lui parle de ma douleur morale de ma peur de tomber, de ma facilité pour l'instant de le cacher mais jusque quand ? Et là elle m'annonce qu'elle est d'accord que le Baclo il est vrai n'a pas plus d'effets secondaires sinon moins que les effets des médicaments actuels contre l'alcool (de toute façon on n'a pas grand chose pour aider nos patients me dit-elle !) et elle est tout à fait d'accord si elle a un protocole de prescription du professeur Beaurepaire elle va le suivre et m'aider. J'ai été un peu longue mais ce que m'a apporté ce livre c'est tout simplement la lumière, la liberté, et le courage aussi. Merci à ceux qui ont créé ce forum, merci à ceux qui le font vivre et qui donnent à des personnes comme moi le courage et l'espoir de s'en sortir
L'avenir m'intéresse, j'envisage d'y passer mes prochaines années
Avatar de l’utilisateur
chamono
 
Messages: 3
Inscription: 26 Aoû 2010, 11:07

Messagede Florieanne » 01 Fév 2011, 13:30

Bonjour tout le monde,

je suis relativement nouvelle sur le forum, dans une telle débacle financière que...ben je suis achtement contente d'avoir trouvé aujourd'hui le livre d'Ameisen d' occasion chez Gibert Joseph, moitié prix...
je suis certaine que cette lecture va être une vrai régal
Bonne journée,
Florieanne
"D'abord continuer, et ensuite commencer" William James
Avatar de l’utilisateur
Florieanne
 
Messages: 353
Inscription: 21 Jan 2011, 20:37

Messagede zazou » 01 Fév 2011, 14:48

Je viens de tomber sur unmessage de toi,datant d'octobre,et qui m'a touchée,parlé meme...
Cette peur de dechoir...sauf que toi,tu as visiblement réagi à temps...super!!!
Ou en es tu?
J'espère lire des bonnes nouvelles...
Et ce livre m'a véritablement sauvé la vie...
J'en dirai plus quand j'aurais fini de le relire...pour la 4ème fois...

Bien à toi.
Zazou
zazou
 
Messages: 348
Inscription: 20 Juil 2010, 14:38

Messagede sancubi » 18 Fév 2011, 00:04

Tout de même, 18 ?... Avouez que ça laisse un peu rêveur!
Avatar de l’utilisateur
sancubi
 
Messages: 114
Inscription: 17 Fév 2011, 21:59

Messagede sancubi » 18 Fév 2011, 12:49

Bonjour Smooch,

j'ai dit çà, disons en pensant à tous ceux qui ne pourront pas se le payer. Parce que bien souvent alcoolisme et pauvreté vont de paire.

Mais oublions ce que j'ai écris, d'ailleurs j'étais hors sujet, n'ayant pas encore lu le bouquin.
Merci pour ce mot de bienvenue
Avatar de l’utilisateur
sancubi
 
Messages: 114
Inscription: 17 Fév 2011, 21:59

PrécédenteSuivante

Retourner vers Que vous a apporté la lecture du Dernier Verre ?

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

x