Discussion sur le thème : distinguer le craving de l'habitud

Re: Discussion sur le thème : distinguer le craving de l'hab

Messagede Sandrine » 07 Avr 2012, 11:33

Youhou!

Je vous lis, et j'ai envie de relier le thème du fil à l'impatience devant des résultats qui ne sont parfois ni rapides, ni spectaculaires.

Les habitudes sont dures à changer, mais comme déjà relevé ailleurs, passer par l'écriture permet de rendre tangibles certaines choses, et de passer de l'idée qui traverse la tête à un plan d'action.

Je pense sérieusement que tant que ce n'est pas fait, c'est qu'on n'est pas prêt, parce qu'on a l'habitude d'avoir ces habitudes, qui sont sources de sécurité.
Il faut pour les changer être prêt à se mettre un peu en danger, à ne pas avoir ce jalon-là des journées. Même si c'est un jalon anarchique, ça ne veut rien dire, en particulier si la culture de l'anarchie représente une soupape de sécurité.

Proposition:

- Repérer ses habitudes, en faire une liste écrite avec priorités, ou priorités inversées - c'est parfois plus facile de changer un petit truc relativement anodin, et de monter gentiment en difficulté, pour éviter de se mettre en échec dès le départ.

- Pour changer une habitude, attendre que ce soit mûr sur le choix de remplacement pour décider d'en mettre une autre à la place.

- Mais avant, autre chose de crucial: ne changer qu'une chose à la fois, la laisser s'installer durablement, avant de passer à la suivante. Pas de palier-type, ça se joue au ressenti de chacun, quand il sent que l'habitude changée n'a plus besoin de faire l'objet d'un effort, que c'est devenu un réflexe et qu'il se dit après coup "Ah dis donc, j'ai pas fait comme avant...". Ca veut dire que c'est métabolisé, que ça fait partie... des nouvelles habitudes.


Le temps donc est crucial, il faut s'en autoriser, s'en donner... c'est pas une course contre la montre, vous n'êtes pas en danger de mort, vous ne seriez pas devant cet écran sinon.

Accordez-vous ça, c'est en train de devenir le luxe n°1 de nos sociétés trépidantes...alors que ça dépend seulement de l'individu lui-même.


:pack24: :pack24: :pack24:
http://une.histoire.d.agrumes.over-blog.com/

Si vous souhaitez me contacter, passez par la voie e-mail
Sandrine
 
Messages: 3228
Inscription: 19 Mar 2012, 18:43

Re: Discussion sur le thème : distinguer le craving de l'hab

Messagede moananui » 07 Jan 2013, 12:49

Pour ma part, ce n'est pas vraiment le craving ou l'habitude qui me semblent à l'origine de mes échecs passés. Chaque fois que j'ai pris le taureau par les cornes, la motivation m'a semblé suffisante pour arrêter de consommer 1 ou 2 mois. Chaque fois, la rechute a commencé par le sentiment qu'à ce stade, 1 verre ne pouvait pas me faire de mal... et là, un 2ème a suivi, puis un 3ème... Et le rituel "demain j'arrête"...
Sous Baclofen depuis le 9 novembre (60mg/jour), j'ai cessé toute consommation immédiatement bien que de l'alcool soit à disposition dans mes placards. Effet du traitement ou de ma volonté?
A la sortie du Beaujolais, j'ai gouté un verre que j'ai trouvé de piètre qualité... je ne l'ai pas fini; habituellement, je ne me serais pas posé la question, et j'en aurais bu 1, 2, 3...
Le soir du réveillon de Noël, je me suis autorisée quelques coupes de champagne... et le début d'ivresse aidant, 1 petit verre de rhum pour digérer (1 pas franchi vers un alcool fort). Pour la Saint Sylvestre, je me suis contentée du champagne... mais le lendemain, j'ai remis ça, et le 2, et le 3...
Quand j'analyse mon comportement, je me dis qu'en dehors de toute envie réelle de consommer, j'ai le sentiment que tout se passe comme si j'avais peur de perdre un "ami"; je refuse de dire "je ne boirais plus jamais d'alcool", j'aimerais pouvoir consommer raisonnablement et ponctuellement, mais globalement, je ne peux que reconnaître que très vite, ce n'est pas apprécier un bon produit qui me motive, mais renouer avec la sensation d'ivresse, de défonce... besoin de tirer le diable par la queue... :pack15:
J'ai le même comportement vis à vis du cannabis: je ne fume plus depuis 10 ans (avant j'avais une consommation quotidienne), je ne fume même plus de tabac, et pourtant, si je me dis "un petit pétard, ça ne peut pas me faire de mal", je fume jusqu'à ce que je n'ai plus rien...
Hier soir, j'ai bu mes 2 apéros en me disant "demain j'arrête"...
Des doutes sur ce que demain sera, mais une certitude: je veux sentir la vie couler dans mes veines.
Avatar de l’utilisateur
moananui
 
Messages: 1402
Inscription: 06 Jan 2013, 11:43

Re: Discussion sur le thème : distinguer le craving de l'hab

Messagede oxana » 09 Jan 2013, 19:03

Moananui : idem que toi...besoin de l'ivresse, de déconnecter, de tout relativiser...la DEFONCE! :pack71:

Je prends le baclo depuis...heu....3 mois, à la dose de 100MG (je n'ose pas augmenter car beaucoup d'ES)...je ne ressens plus qu'assez rarement le réel craving, qui me faisait sauter de mon lit le matin, et courir à la supérette du coin pour acheter mes doses, sans même être encore douchée et maquillée (alors que je suis très "pépette" :pack24: )

Seulement voilà : le produit alcool me manque (donc, je ne suis pas indifférente)...certes moins mais : j'adorais sentir le glou glou dans ma gorge, cette sensation de soulagement rapide, puis de totalement me dissocier de la réalité...de la percevoir comme flottante, ni dangereuse ni malveillante...
çà me permettait en soirée d'être loquace voire marrante...(puis après certainement ridicule, mais bon...)..

Oui, je regrette la défonce...il y a un deuil à faire....d'autant que celà m'arrive encore (sauf que je suis maintenant vite bourrée! :pack02: )

Mouais, j'ose le dire, j'aime la défonce :pack15:
Un soir, j'ai assis la beauté sur mes genoux.Et je l'ai trouvée amère.Et je l'ai injuriée...
oxana
 
Messages: 323
Inscription: 13 Nov 2012, 18:38

Re: Discussion sur le thème : distinguer le craving de l'hab

Messagede moananui » 10 Jan 2013, 02:19

Que je comprends tout ça Oxana... Deuil est bien le mot qui me vient à l'esprit.
A la différence que là, c'est la victoire qui est au bout...
Alors oui, il faut se résoudre à enterrer la bête :pack15:
Néanmoins, comme toi, j'aimerais plus que tout non pas renoncer la mort dans l'âme (décidément, la grande faucheuse envahit ce post!), mais être capable de déguster normalement un bon verre de vin ou une coupe de champ' ou deux...
Mais à ce jour, comme la copine Foresti, je n'ai pas le temps d'être pompette, je suis de suite bourrée!!! C'est pourtant agréable ce léger flottement qui accompagne un verre quand on s'en contente sans s'en envoyer vite fait bien fait 3 autres derrière la cravate...
Un jour, peut-être... sûrement...
Des doutes sur ce que demain sera, mais une certitude: je veux sentir la vie couler dans mes veines.
Avatar de l’utilisateur
moananui
 
Messages: 1402
Inscription: 06 Jan 2013, 11:43

Re: Discussion sur le thème : distinguer le craving de l'hab

Messagede fbernard » 17 Mai 2014, 12:54

Bonjour à tous,
Pour ma part ça va faire bientôt deux mois que je suis sous Baclo, je suis actuellement à 130 mg par jour mais je ne vois toujours pas d'effet. Je désespère un peu, j'ai seulement reculé l'heure du premier verre, mais ce n'est pas fameux. Je ne sais pas si c'est normal, je dois revoir la psy qui me l'a prescrit le 25 mai. Quelqu'un a t'il la même expérience ? A bientôt
fbernard
 
Messages: 5
Inscription: 09 Mar 2014, 11:02

Re: Discussion sur le thème : distinguer le craving de l'hab

Messagede oscarsg » 07 Mai 2018, 20:45

intéressant mais au moment X difficile de faire la part des choses et savoir s'il s'agit d'habitude ou de carving.... Pour réussir a casser les anciens réflexes, il faut réussir a développer des activités ou les pensées alternatives mais cela affecte l'habitude et pas le carving..
oscarsg
 
Messages: 1
Inscription: 07 Mai 2018, 20:08

Re: Discussion sur le thème : distinguer le craving de l'hab

Messagede hbb » 07 Mai 2018, 23:13

Certes, craving et habitude sont savamment mêlés et difficilement dissociables, sauf lorsque l'on réussit à conserver les habitudes en les modifiant autour d'une boisson sans alcool.
Le craving associe le moment et l'alcool, l'indifférence associe le moment et la détente autour d'une autre boisson.
Qu'en pensez-vous ?
hbb
hbb
 
Messages: 14936
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Précédente

Retourner vers Discussion sur le thème: distinguer le craving de l'habitude

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

x