valdelyon : Entourage

discussion libre d'entraide sur le baclofène
Règles du forum
Bienvenue aux nouveaux !

* Ici vous pouvez créer votre propre sujet, c'est à dire le fil de discussions sur lequel vous pouvez vous présenter et serez suivis tout au long de votre parcours.

* Si vous en avez déjà un, le forum libre est à votre disposition pour aborder d'autres thèmes.

valdelyon : Entourage

Messagede valdelyon » 09 Jan 2014, 16:54

Bonjour à tous
Mon conjoint, alcoolique depuis des années, à entamé un traitement de baclofène il y a 2 mois.
notre médecin de famille, d'abord réticent, a accepté de suivre une formation et de le lui prescrire.

je souhaiterai savoir si il existe des réunion pour l'entourage, afin de partager les vécus de ceux et celles qui ont accompagné des proches.

Nous sommes sur Lyon,

merci à vous
valdelyon
 
Messages: 11
Inscription: 09 Jan 2014, 16:48

Re: Entourage

Messagede Thierrynath » 09 Jan 2014, 18:02

Bonjour Valdelyon,

J'avoue que je ne sais pas s'il existe de telles réunions mais tu trouveras sur ce forum de nombreuses informations sur l'entourage et des témoignages d'accompagnants, même s'ils ne sont pas toujours très gais, ici par exemple :
http://www.baclofene.fr/alcool-entourage/
http://www.baclofene.fr/alcoolisme-baclofene/
http://www.baclofene.fr/baclofene/oslo-effets-secondaires-t5227.html
http://www.baclofene.fr/baclofene/juludo-une-femme-desesperee-t5256.html
http://www.baclofene.fr/baclofene/gifran-prescripteur-val-oise-t4779.html

Et puis, HBB ne devrait pas manquer de te rendre rapidement visite, et elle sait de quoi elle parle.

Tiens-nous au courant si tu le désires.
Thierry
Thierrynath
 
Messages: 1444
Inscription: 17 Juil 2013, 13:13
Localisation: Ardennes

Re: Entourage

Messagede valdelyon » 09 Jan 2014, 18:19

merci de la réponse, je n ai pas trouvé non plus de groupe spécifique aux proches de personnes sous baclofène.
Pour ma part, qd j'ai lu le dernier verre, on y croit à 100 %, puis on lit celui de De Beaurepaire et on apprend, que finalement c est plus 80% de réussite, et pour finir en lisant sur des forums que ce serait plus 60 %.... ce qui est déjà énorme au vu des résultats sous aotal (nul pour mon conjoint).
Mais comme bcp de conjoint après des dizaines de rechutes, de déni, les hospitalisations, quand le baclofène entre enfin dans la vie mais que malgré tout une rechute arrive, c est celle de trop .... l'épuisement psychologique n'est surement pas aussi dur que la souffrance des alcooliques mais ça détruit aussi ...
Malheureusement, beaucoup de témoignages sont similaires : rechute, et séparation ....
valdelyon
 
Messages: 11
Inscription: 09 Jan 2014, 16:48

Re: valdelyon : Entourage

Messagede hbb » 10 Jan 2014, 00:40

Je ne crois pas qu'il existe ce genre de réunions "entourage". Le forum, vous le constaterez, peut grandement vous aider. La disponibilité des uns et des autres est superbe et les échanges de grande qualité.
Ce que je vous dirais, Valdelyon, c'est qu'il faut tenir bon, vous et lui, et avoir CONFIANCE.
La maladie d'alcool est complexe. Elle n'est, la plupart du temps, que souffrance car, lorsque la dépendance est atteinte, le plaisir de boire a disparu. Seule en reste l'illusion.

Le baclofène guérit de la dépendance physique, il soulage les angoisses, mais il ne guérit pas des autres causes de l'alcoolisme, comme des grosses casseroles de l'enfance, de la bipolarité ou d'un tempérament dépressif.
Par exemple, notre fils a rencontré l'alcool par manque de confiance en lui, il est devenu dépendant pour essayer d'être à la hauteur de ce qu'il pensait devoir être aux yeux de sa femme et, lorsqu'elle l'a quitté, ce fut l'alcool désespoir puis l'alcool suicide. Mais il avait une toute faible envie de s'en sortir, ce fameux instinct de survie, et j'ai pu lui faire comprendre que le baclofène l'aiderait et le sauverait. L'alchimie et la chimie ont fonctionné. Le baclofène l'a coupé de sa dépendance physique à l'alcool, lui a permis d'arrêter de boire, mais il a fallu qu'il admette que la relation avec sa femme était toxique et impossible, pour guérir vraiment. En acceptant cette séparation, en renonçant à sa dépendance à sa femme, il se guérissait de sa dépendance psychologique à l'alcool.

Si la réussite du baclofène n'est pas de 100%, c'est en majeure partie à cause de tout cela. Certains parviennent à ne plus avoir physiquement besoin du poison mais ne peuvent pas à se passer de cette vie parallèle sous alcool. Si votre mari a l'envie de s'en sortir, s'il a des plans pour remplir le temps qu'il passait à boire, s'il a foi en l'avenir, s'il accepte sa vie sous alcool comme étant un passé révolu dont il devra faire des fondations pour un futur constructif, s'il tire de ce passé des leçons et une philosophie pour l'après-guérison, il guérira. Le médecin du site parle souvent du deuil de la vie sans alcool.

C'est ce à quoi vous devez tendre, vous et lui. Nous pourrons vous y aider si vous le désirer en vous donnant des pistes et des retours sur ce que nous avons nous-mêmes vécu ou sur tous les parcours que nous avons suivis. Il peut également avoir besoin de l'aide d'un thérapeute.
Quant aux rechutes sous baclofène, elles sont normales. Je lisais une jolie comparaison sur le forum. Imaginez que le malade est un enfant qui apprend à marcher. Les chutes et rechutes sont fréquentes, mais l'enfant se relève et avance, puis il tombe de moins en moins, et enfin il parvient à l'indépendance totale.
Elles ont aussi un côté positif, c'est de sentir à nouveau les affres de la vie sous alcool, que la mémoire fort oublieuse efface bien trop vite, de façon à goûter plus encore la vie sans le poison.

Vous trouverez également sur le sujet "demandes de répartitions", (baclofene/demandes-repartitions-t3862.html#p65439), l'aide de Changethescript, administratrice du forum, qui vous guidera pour les paliers d'augmentation et les répartitions, pour plus d'efficacité et moins d'effets secondaires (ES).

Je vous le répète, vous et lui soyez confiants. Le baclofène fonctionne.

Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas.

hbb
hbb
 
Messages: 15625
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: valdelyon : Entourage

Messagede Cédric » 10 Jan 2014, 20:24

hbb a écrit:Je ne crois pas qu'il existe ce genre de réunions "entourage".


Bonjour valdelyon, bienvenue !
Je souhaite réagir en disant qu'il existe des réunions "entourage", notamment les groupes Alanon et Alateen :
voir sur le site pour trouver un lieu le plus proche http://al-anon-alateen.fr/
Aussi dans de nombreux centres de d'alcoologie, peut être en existe t'il dans votre ville, se renseigner auprès des hopitaux pour avoir un contact, une adresse un lieu de rendez vous.

Bon courage
Cédric
Humilité face à l'alcool : "Sur le plus haut trône du monde, on n'est jamais assis que sur son cul." (Montaigne)
Avatar de l’utilisateur
Cédric
 
Messages: 2923
Inscription: 22 Juil 2011, 21:30
Localisation: Charente Maritime

Re: valdelyon : Entourage

Messagede bocly » 10 Jan 2014, 22:44

Bonsoir Valdelyon!

Pour une fois, c'est avec grand plaisir que je peux te dire :bienvnue:.

Tu es (vous êtes) au bon endroit et au bon moment.
En tant qu'accompagnante d'un "malade alcoolique", tu recevras la visite de nombre de personnes
qui sont dans ton cas.

Tu recevra du soutien et des conseils pour toi ... ensuite le relais sera pris pour "ta moitié".
Je t'invite à nous en dire plus sur sa conso et quelles sont à l'heure actuelle ses dosages et répartitions.

Nous avons "notre zpésialiste" sur le forum pour tout ce qui concerne la posologie.
Il faut que tu saches que nous sommes tous différents et qu'aujourd'hui on adapte le protocole pour le "voyage" avec le baclo en fonction de chacun, de sa vie perso et de son quotidien.

je te donne le lien où Change "("notre zpécialiste") te répondra sans avoir à relire tous les "sujets" de tous:
url=http://www.baclofene.fr/baclofene/demandes-repartitions-t3862.html#p65439]Demandes de répartitions[/url].

Elle te répondra directement sur ton "sujet"

De toute façon, maintenant :rireen4:

" Ca va se faire ... pour lui aussi ! "

Au plaisir de te lire bientôt !
: clindoeil :
Bocly
C'est en nous que l'on trouve ... la liberté, la sobriété et la "paix de l'esprit"!
Avatar de l’utilisateur
bocly
 
Messages: 3932
Inscription: 27 Oct 2011, 09:47
Localisation: Hautes Alpes

Re: valdelyon : Entourage

Messagede hbb » 10 Jan 2014, 23:33

Cédric, ces réunions "entourage" que vous évoquez n'ont, que je sache ( comme j'aimerais me tromper!), aucun rapport avec le traitement au baclofène. Si j'ai bien compris, Valdelyon aurait voulu trouver une aide pour la suite du traitement, car c'est loin d'être facile pour le malade mais tout aussi difficile pour les accompagnants, qui sonnt si impatients d'en finir avec la destruction lente que provoque l'alcool dans tous les domaines de la vie. C'est en ce sens qu'allait ma réponse.
hbb
hbb
 
Messages: 15625
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: valdelyon : Entourage

Messagede valdelyon » 12 Jan 2014, 22:35

bonsoir et merci de vos réponses,

Pour commencer je recherche en effet des réunions + spécifiquement sur le baclofène, et je n'en ai pas trouvé.
Pour notre histoire, nous sommes en couple depuis 7 ans, presque 8. Il vivait en savoie, est venu me rejoindre ici, nous vivons donc ensemble avec nos 2 enfants nés en 2009 et 2012.

Quand je l'ai rencontré il ne m'a pas caché don alcoolisme mais était en très bonne phase de guérison d'une maladie que j e ne connaissais pas.

Depuis que nous vivons ensemble, en revanche (et surement aussi car je suis sous le mm toît donc je vois plus les choses) les choses s'aggravent : il ne boit pas quotidiennement mais qd il le fait il se met à l'envers ..... il a perdu un job, a cassé une voiture (seul heureusement).
Puis l'escalade, il s'est fait arrêté ivre au volant en septembre 2012 avec notre ainée. quelques soirs plus tard je suis rentrée du bureau il cuvait avec les 2 petits qui s'auto géraient .
Il a choisi de se faire hospitaliser début 2013, mais à la sortie l'espoir à duré qq semaines.... rentrée 2013 retour aux mauvaises habitudes, retour à l'hosto. Il en est sorti débu novembre et notre généraliste pourtant réticent a accepté de suivre une formation baclofène et de le lui prescrire.

Malgré ses années passées et le nombre incalculable de bouteilles achetées il me jure (même ivre mort) qu il n est pas retombé dedans ...
Parfois, comme il ne sentait pas l'alcool (vive les bonbons qui puent la menthe et les stoptou) il me jurait qu il avais pris un antidepresseur/anxiolityque de trop .... et franchement j y ai cru bien trop souvent.
l'escalade est évidente (il buvait avant seul, puis en garndant les enfants, puis en conduisant avec eux, etc etc la barre est sans cesse repoussée).

Là après sa rechute d'il y a 8 jours j ai appris avec stupeur qu il était au même dosage baclo depuis .... 4 semaines !!!!! car comme ça l endort au dosage actuel (3/3/3) il ne voulait pas augmenter pour les fêtes de noël....
Sa motivation si forte quand il était à l 'hosto est à nouveau retombée, il a afallu que je lui dise de retourner voir le médecin, de se renseigner sur les forums, de passer peut être à 4 prises pour qu il se remettre plus sérieusement au traitement.

Bref je sature complètement je ne sais pas comment les choses vont finir, il est en arrêt maladie depuis près d'un an, sa motivation est fluctuante, ma confiance est plus que nulle, le psy qu'il voit nous a reçu tous les 2 pour une consultation et lui aussi pense que si l'escalade continue les choses vont mal finir.

Voilà, j'oublie surement plein de choses, de détail, mais pour un dimanche soir c est pas mal :)

Bonne soirée à tous
valdelyon
 
Messages: 11
Inscription: 09 Jan 2014, 16:48

Re: valdelyon : Entourage

Messagede hbb » 13 Jan 2014, 00:00

Là où le bats pourrait blesser, Valdelyon, c'est bien sûr si la motivation n'est pas suffisante. Les alcoolisations sont malheureusement normales dans la mesure où il est fortement dépendant et malade. Lorsqu'il boit, il est certainement mal, juste avant de boire plus encore.
Est-ce que vous avez tenté une discussion "tranquille", sans colère (je sais à quel point c'est difficile...) pour savoir les raisons de cette baisse de motivation ? Peut-être manque-t-il de confiance, ou avait-il pensé que le traitement serait efficace plus rapidement, plus facilement ?
A-t-il fait le deuil de la vie sans alcool, a-t-il pensé à la façon de combler le temps qu'il passe à boire et à cuver ? est-il prêt à retourner à la recherche d'un emploi ?
Est-il prêt à lire des sujets qui se rapprochent de votre histoire ou de suivre nos conseils ?
Est-il prêt à procéder à des augmentations régulières de baclofène et à suivre scrupuleusement son traitement ?
Essayez et rapportez-nous ses réponses.
Courage.
hbb
hbb
 
Messages: 15625
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: valdelyon : Entourage

Messagede valdelyon » 13 Jan 2014, 23:19

bonsoir,
A dire vrai il devient très dur de communiquer.... j'essaie de le remotiver.
il n'arrive pas à savoir ce qui le pousse à moins s investir, il pense être tjs très motivé et dit qu il essaie de faire des efforts.
Côté boulot il prétend qu'il ne peut pas en obtenir compte tenu de son état (pas mal de somnolence qd même) en fait il a toujours une excuse : l hopital de jour n'est pas encore fini, je ne suis pas à ma dose idéale de baclofène etc etc.
Il y a 2 mois il jurait pouvoir prendre n importe quel job et là déjà il n'a plus le mm discours, il veut retourner dans sa partie (enseignement en privé dans des cours post bac, mais le fait est que dans le coin il est archi grillé compte tenu de son alcoolisation au travail)
je ne pense pas qu il pense à la vie après.
De plus compte tenu de son état je ne lui confie pas les enfants : enfin le matin il les emmène (école et le 2è chez la nounou) mais le soir je les récupère : sa phase critique est l'après midi (début ou milieu) et il est déjà arrivé qu il garde les enfants dans des états pas normal du tout, je ne veux donc pas les mettre plus en danger qu'ils ne l'ont été.
Je le lui ai expliqué je crois qu il peut comprendre ça.
Là comme le psy lui a dit que j'en avais bcp trop supporté et que si il continuait la situation serait ingérable, et qu une séparation serait inéluctable, il trouve le psy trop dur, et s'en plaint : il dit autour de lui "quand mm il a été dur non ?" et on lui répond en gros (je schématise) "oh oui avec tous les efforts que tu fais c est pas sympa de te tenir ce discours"...

Le fait est que depuis 12 mois, 2 cures ont eu lieu, il a perdu son job, mais que la situation n'a pas tant évoluée....

Je lui ai suggéré de venir s inscrire ici, j'espère qu il y sera présent activement.... il est très isolé, a très peu d'ami, aucun réseau social, pas d'activité (ni culturelle ni professionnelle). il a des rapports assez durs avec sa famille. il n'y trouve pas ou peu de soutient.

Et moi depuis tout ce temps je n'ai plus bien la force de tenir ma famille a bout de bras (seule à bosser pour 4, à conduire vu qu il n a pas encore récupérer le permis etc etc).
Bref je suis dans le même état que bcp de conjoint je pète un câble !

bonne soirée
valdelyon
 
Messages: 11
Inscription: 09 Jan 2014, 16:48

Re: valdelyon : Entourage

Messagede hbb » 14 Jan 2014, 00:21

C'est vrai qu'il serait bon qu'il parcourt le forum, pour reprendre courage et retrouver une motivation.
Il doit être bigrement déstabilisé par l'échec des deux cures. Notre fils a failli passer à côté du baclofène parce qu'il ne croyait plus en rien. Nous avons eu la chance que j'aie pu passer beaucoup de temps auprès de lui, en l'aidant à prendre ses cachets régulièrement et en l'encourageant aux pires moments. Votre mari devra se prendre en charge durant la journée, lui.
Ne pensez pas tout de suite à son travail. Il faut déjà qu'il guérisse de l'alcool. Ensuite, il sera un autre homme et pourra postuler à nouveau.
Son psy a certainement volontairement forcé le trait, mais n'est pas loin de la vérité. La vie auprès d'un malade de l'alcool est extrêmement difficile, surtout avec des enfants, que l'on veut préserver des horreurs dont les malades ont une conscience très embrumée.
Peut-être pourriez-vous imprimer des articles ou des messages, pour qu'il comprenne ce que sont nos échanges, ici, et l'aide qu'il pourrait y trouver.
Ne perdez pas espoir. Le baclofène existe, il en prend. C'est déjà un pas énorme... Mais de quelle façon se soigne-t-il ? Combien prend-il de cachets, à quelles heures, quelles sont ses heures de craving ?
hbb
hbb
 
Messages: 15625
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14


Retourner vers Fil solidaire. Bienvenue aux nouveaux ICI

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 46 invités

x