Traitement Baclofène : premières semaines

discussion libre d'entraide sur le baclofène
Règles du forum
Bienvenue aux nouveaux !

* Ici vous pouvez créer votre propre sujet, c'est à dire le fil de discussions sur lequel vous pouvez vous présenter et serez suivis tout au long de votre parcours.

* Si vous en avez déjà un, le forum libre est à votre disposition pour aborder d'autres thèmes.

Traitement Baclofène : premières semaines

Messagede chadid33 » 16 Mai 2012, 10:54

Bonjour à toutes et à tous,

Je me présente : je suis alcoolo depuis l'adolescence, ça fait maintenant plus de 30 ans (j'en ai près de 50).
J'ai toujours bu, plus dans la description de ce que l'on appelle le "Binge drinking" = forte alcoolisation quelques jours par semaine pour atteindre l'ivresse plutôt que régulièrement. En ce moment, c'est du genre 1 bouteille de vin par jour en moyenne mais plutôt concentré en WE.
Je sais de qui tenir : grand-mère (rupture d'anévrisme à moins de 40 ans), mère (qui en est morte à 59 ans), tante, oncle (légume après 3 AVC), toutes et tous de la même branche. Donc ça ne m'étonne pas trop sauf que je sais où ça peut mener... et que j'en ai toujours culpabilisé sans arriver à arrêter (sauf quelques mois mais j'y pensais plus que quand je ne buvais pas + psychanalyse de 8 ans qui n'a rien "résolu" de ce côté-là).
Je sens que je prends une mauvaise pente : désordres sanguins, cardiaques, mémoire, plus envie de rien faire.
J'ai,comme par hasard, choisi un compagnon qui boit autant que moi, mais à qui ça ne fait pas les mêmes effets, mais ça n'aide pas quand on veut réduire sa consommation : il y en a toujours un qui ramène une bouteille.
Enfin je découvre votre site, j'ai commandé le bouquin d'Ameisen, je prends enfin espoir parce que je sais que mon mal est profond et qu'il ne partira pas comme ça...
Mais à la lecture de toutes les discussions, je prends conscience qu'il s'agit :
1- d'un médicament : donc des ES, par exemple
2- qu'il faut le prendre à vie
3- que les médecins ne sont pas tous d'accord, quoiqu'on en dise
La question que je me pose donc, puisque ce n'est pas anodin, c'est faut-il se lancer ou pas, sachant qu'une fois qu'on y est, on y reste.
En d'autres termes, j'ai peut-être une espérance de vie de 10-15 ans (?) avec l'alcool, combien avec avec Baclofène (+/- alcool) ?
Faut-il attendre d'être au bout du rouleau ?
Ma question est peut-être celle de la prise de conscience de ma maladie...

Merci
Chadid
"Je n’ai pas l’impression de ne plus être moi-même, ni d’être sorti de moi-même, ni d’être devenu un autre. Je suis le même qui pense pareil et qui l’écrit, auquel le médicament jusqu’à nouvel ordre donne l’énergie physique et morale de le faire." (Hervé GUIBERT. Le Protocole compassionnel, Paris, Gallimard. 1991, p. 84)
Avatar de l’utilisateur
chadid33
 
Messages: 52
Inscription: 16 Mai 2012, 09:41
Localisation: BORDEAUX

Re: Se traiter au Baclo ou pas ?

Messagede bocly » 16 Mai 2012, 13:08

Bonjour Chadid!
:membresbienvenue:
En nous écrivant, tu as déjà répondu à beaucoup de questions que tu te poses:
...Enfin je découvre votre site, j'ai commandé le bouquin d'Ameisen, je prends enfin espoir parce que je sais que mon mal est profond et qu'il ne partira pas comme ça...
Mais à la lecture de toutes les discussions, je prends conscience qu'il s'agit :
1- d'un médicament : donc des ES, par exemple
2- qu'il faut le prendre à vie
3- que les médecins ne sont pas tous d'accord, quoiqu'on en dise
La question que je me pose donc, puisque ce n'est pas anodin, c'est faut-il se lancer ou pas, sachant qu'une fois qu'on y est, on y reste.
En d'autres termes, j'ai peut-être une espérance de vie de 10-15 ans (?) avec l'alcool, combien avec avec Baclofène (+/- alcool) ?
Faut-il attendre d'être au bout du rouleau ?
Ma question est peut-être celle de la prise de conscience de ma maladie...

En réponse, OUI ... le baclo va t'aider et t'emmener vers le chemin de la délivrance.

Ton "voyage" sera le tien, mais avec le soutien et les conseils de tous tu seras accompagnée.

Ici, c'est un véritable forum d'entr'aide et de solidarité.
En attendant ton futur prescripteur, peux-tu nous en dire plus sur ta conso et les "heures difficiles" ou le craving aparait?

Au plaisir de te lire bientôt!
: clindoeil :
Bocly
C'est en nous que l'on trouve ... la liberté, la sobriété et la "paix de l'esprit"!
Avatar de l’utilisateur
bocly
 
Messages: 3932
Inscription: 27 Oct 2011, 09:47
Localisation: Hautes Alpes

Re: Se traiter au Baclo ou pas ?

Messagede étoile filante » 16 Mai 2012, 14:46

Pour répondre à l'une de tes questions, on n'est pas forcé de prendre du baclofène à vie. Je l'ai arrêté car je suis guérie, j'ai décidé d'être abstinente (je ne bois plus d'alcool). D'autres continuent à se permettre un verre sans retomber dans l'alcoolisme tout en ayant arrêté le médicament aussi. Certains ont trop peur de rechuter et préfèrent continuer à vie trois moitiés de comprimés. Chaque personne est différente.
Je vois que tu n'es pas aidé par ton compagnon s'il boit et ramène des bouteilles quand ce n'est pas toi. Mon premier essai avait échoué à cause de ça. Mon mari a décidé la deuxième fois de faire le traitement avec moi et de ne plus acheter d'alcool. Je sais, j'ai beaucoup de chance et ça m'a énormément motivée et aidée.
J'espère que tu prendras la bonne décision. Le baclofène m'a guéri, peu importe les effets secondaires, ce n'est rien à côté des dégâts que cause l'alcool. Je n'aimais pas la personne que j'étais devenue. A présent, je revis, je suis redevenue celle que j'étais avant, différente quand même, plus forte d'avoir gagné contre cette saloperie d'alcool qui est partout. C'est une véritable bataille mais je t'assure qu'elle en vaut le coup. Tu reprends goût à la vie.
J'espère t'avoir aidé à y voir un peu plus clair et que tu prendras la bonne décision.
Vu ce que tu dis de ta famille, je sais que tu souffres. Si vraiment tu veux arrêter de boire ou revenir à une consommation normale, tu peux faire confiance au baclofène, il marche vraiment et avec l'aide de toutes les personnes du forum, de Smooch, Changetescript, Bocly, on n'est pas seul, loin de là !...
Bonne journée !
Etoile filante
étoile filante
 

Re: Se traiter au Baclo ou pas ?

Messagede chadid33 » 17 Mai 2012, 10:57

Merci pour vos encouragements,
En fait, je sens que j'en ai besoin car je suis dans le déni et la peur.
Je me dis : finalement, je ne bois pas tant que ça, je vai briser mon couple en laissant mon compagnon derrière moi, je ne surportrais plus son alcoolisme, je vais être esclave du baclofène...
Je commence à ressasser mon RDV avec mon médecin, je ne le connais pas très bien parceque je ne le vois que pour la visite médicale sportive, il est vieux et hyper catho en plus... (encore une raison pour ne pas y aller ?) .
Faut-il que j'y aille avec une suggestion de posologie ?
À plus et encore merci
"Je n’ai pas l’impression de ne plus être moi-même, ni d’être sorti de moi-même, ni d’être devenu un autre. Je suis le même qui pense pareil et qui l’écrit, auquel le médicament jusqu’à nouvel ordre donne l’énergie physique et morale de le faire." (Hervé GUIBERT. Le Protocole compassionnel, Paris, Gallimard. 1991, p. 84)
Avatar de l’utilisateur
chadid33
 
Messages: 52
Inscription: 16 Mai 2012, 09:41
Localisation: BORDEAUX

Re: Se traiter au Baclo ou pas ?

Messagede bocly » 17 Mai 2012, 11:48

Bonjour Chadid!
...En fait, je suis dans le déni et la peur...

Attention, tu risques un mauvais départ.
Je te conseille de prendre un maximum d'informations sur le site pour te convraicre toi en premier lieu.
Ta motivation est tout aussi importante pour commencer le traitement et devant ton futur prescripteur.
Tu trouveras toutes ces infos dessous:
La rubrique généralités du forum :
http://www.baclofene.fr/generalites/

Et le site internet de Change, qui est complémentaire et va un peu plus dans le détail :
http://arreter-de-boire.fr/

As-tu lu le livre "le dernier verre" d'Olivier AMEISEN? Tu y découvriras un parcours et surtout de l'espoir pour la suite, cliques ici sur l' image Image


Au plaisir de te lire bientôt!
: clindoeil :
Bocly
C'est en nous que l'on trouve ... la liberté, la sobriété et la "paix de l'esprit"!
Avatar de l’utilisateur
bocly
 
Messages: 3932
Inscription: 27 Oct 2011, 09:47
Localisation: Hautes Alpes

Re: Se traiter au Baclo ou pas ?

Messagede rachel » 18 Mai 2012, 18:08

Bonjour CHADID33,
Je suis nouvellement inscrite sur ce forum et je prends du baclo depuis plus d'une semaine.j'ai pris du temps avant de me décider car la prise d'un médicament tel qui soit n'est jamais anodin,et la peur que j'avais été surtout la prise d'alcool pendant le traitement et les effets secondaires que cela pouvait provoquer.j'ai eu pris du revia et de l'aotal mais les effets secondaires étaient dures et je buvais quand même.J'ai entendu parlé du baclo et je me suis renseignée,j'ai lu beaucoup d'articles et surtout beaucoup de témoignages de personnes qui sont sous baclo.J'ai rencontré un médecin qui m'en a prescrit et qui à l'avenir va me suivre, si je peux te rassurer en ce qui me concerne (car les effets secondaires sont différents selon les personnes )je le supporte très bien je n'ai pas envi de boire,j'ai fait quelques écarts minimes car je buvais tous les soirs à des doses importantes je m'éloigne de mes démons petit à petit et je préfère prendre 4 petits comprimés tous les jours même si je dois les prendre à vie,car les effets secondaires de l'alcool sont plus ravageurs que le baclo.Il faut que tu sois motivée et que tu te jette à l'eau si on peut dire.Comme le disais plus haut les membres ce forum qui sont un véritable soutien par leurs expériences et leur sérieux tu seras aidé dans ce dure combat qui est le nôtre.
CORDIALEMENT Rachel
rachel
 
Messages: 7
Inscription: 14 Mai 2012, 12:13
Localisation: BORDEAUX

Re: Se traiter au Baclo ou pas ?

Messagede chadid33 » 20 Mai 2012, 17:18

Bonjour et merci pour vos encouragements.

Je viens de finir le livre d'O. Ameisen
Je n'avais pas lu depuis des lustres, mais là j'ai dévoré en 2 jours.
Bon, j'ai trouvé plus intéressant à partir du 6ième chapitre.
Avant, c'est comme il le dit lui-même : un ego démesuré avec un manque d'estime de soi maladif.
Ce que je viens de comprendre , mais vous me le confirmerez, c'est qu'il faut d'abord atteindre une dose X (variable selon chacun) de baclofène pour atteindre l'indifférence et qu'ensuite on peut redescendre à une dose d'entretien. C'est comme si on devait avoir un flash et que cela transformait sa propre addiction. C'est ça ?

Coté conjoint, j'ai commencé à en parler doucement en citant le livre d'OA et en parlant du baclofène. Il avait pas l'air contre ou du moins il n'a pas balayé l'idée comme si c'était inutile ou que ça ne servirait à rien. Je crois que c'est très important de l'intégrer dans ma décision. Je n'ai toujours pas abordé la question en ce qui le concerne. Par contre je sais que l'indifférence est indispensable pour que je puisse supporter qu'il y ait une bouteille dans la maison sans que je la boive. Si je dois m'imposer l'abstinence psychologique, je sais que je ne pourrais résister.

Concernant la motivation, merci bocly de me mettre en garde, je fais mon chemin.
J'ai constitué un dossier pour mon médecin et je sais que s'il refuse, j'irai en chercher un autre.

Je sais que le baclofène n'est pas dangereux : on en donne à des handicapés physiques sous forme de pompes. Ils ont toujours vécu avec ça depuis des dizaines d'années.

Bon, voilà ce qu'il me vient à l'esprit aujourd'hui.
Je continue de vous suivre au jour le jour (maintenant c'est baclo.fr matin, midi et soir)
Chadid
"Je n’ai pas l’impression de ne plus être moi-même, ni d’être sorti de moi-même, ni d’être devenu un autre. Je suis le même qui pense pareil et qui l’écrit, auquel le médicament jusqu’à nouvel ordre donne l’énergie physique et morale de le faire." (Hervé GUIBERT. Le Protocole compassionnel, Paris, Gallimard. 1991, p. 84)
Avatar de l’utilisateur
chadid33
 
Messages: 52
Inscription: 16 Mai 2012, 09:41
Localisation: BORDEAUX

Re: Se traiter au Baclo ou pas ?

Messagede Marco40 » 20 Mai 2012, 17:44

Bonjour, Chadid. J'ai 51 ans et j'ai commencé depuis 5 semaines. Si ta montée est progressive les ES sont supportables. Si tu regardes mon fil tu verra qu'il n' y a rien d'extraordinaire. Au contraire, effet zen. Maintenant c'est comme n'importe quel médicament, tout le monde ne réagit pas pareil.

Comme tu le vois sur ce site, beaucoup de conseil et d'entraide.

A bientôt, Marc. :pack73:
Alea jacta est

Indifférent à l'alcool depuis le 1er juillet 2012.
Avatar de l’utilisateur
Marco40
 
Messages: 231
Inscription: 03 Mai 2012, 22:19
Localisation: Landes

Re: Se traiter au Baclo ou pas ?

Messagede changethescript » 20 Mai 2012, 19:11

Bonjour Chadid

Pour le dossier destiné à ton médecin, tu peux peut être le compléter avec les infos ci-dessous

  • J'ai préparé tout un dossier sur mon site destiné spécifiquement à cet aspect : :Aborder le sujet avec son médecin. Tu y trouveras des conseils d'approche, des documents intéressants pour ton médecin, notamment sur la prescription hors AMM, etc ...
  • Tu peux rajouter à titre d'argument supplémentaire que la position de l'AFSSAPS a évolué puisque la prescription est désormais autorisée sous conditions.

  • Quant à ton médecin novice, il existe un forum médecins dédié aux professionnels de santé et au baclofène. Tout comme nous nous entraidons entre patients, ils s'entre aident entre confrères. Propose lui de s'y inscrire ! Il se sentira moins seul et ce sera tout bénéf pour lui.

Avec tout ça ça devrait le faire. Et de toute manière, nous t'aiderons à en trouver un.

Bises
Change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12536
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

RDV avec mon médecin demain 25/05

Messagede chadid33 » 20 Mai 2012, 19:54

Bonsoir Change,

Merci de ton aide.
J'ai bien sûr utilisé ton site pour :
1- élaborer mon approche
2- trouver les docs adéquats (les articles de Beaurepaire, les magasines spécialisés, l'Afsspas, l'hors AMM, etc). j'ai ajouté les tests Audit et DETA (CAGE) au cas où
3- la suggestion de prescription que je t'avais demandé
4-le formulaire d'information
J'espère que ce sera suffisant. Le risque est que 1- il refuse carrément, 2- il ne dépasse pas 75 ou 90 mg...
Mais ce n'est pas grave avec votre proposition d'aide.
DE TOUTE FACON, JE CROIS QUE C'EST UN ACTE "MILITANT" QU'ON DEVRAIT TOUS(TOUTES) RÉALISER.
Si tous les médecins généralistes de France et de Navarre étaient sollicités avec un dossier à l'appui, ça ferait avancer "la cause".

Bises
Chadid
"Je n’ai pas l’impression de ne plus être moi-même, ni d’être sorti de moi-même, ni d’être devenu un autre. Je suis le même qui pense pareil et qui l’écrit, auquel le médicament jusqu’à nouvel ordre donne l’énergie physique et morale de le faire." (Hervé GUIBERT. Le Protocole compassionnel, Paris, Gallimard. 1991, p. 84)
Avatar de l’utilisateur
chadid33
 
Messages: 52
Inscription: 16 Mai 2012, 09:41
Localisation: BORDEAUX

Re: RDV avec mon médecin demain 25/05

Messagede chadid33 » 24 Mai 2012, 20:37

j'ai RDV demain.
j'ai pris plein de docs.
je ne sais pas comment il va réagir.
refus : bonjour la galère : recherche, RDV dans 1 mois, quoi d'autre encore ...
J'espère qu'il acceptera.
Quelle influence du battage médiatique ?
j'ai un peu bu, je suis désolé.
A demain...
Chadid
"Je n’ai pas l’impression de ne plus être moi-même, ni d’être sorti de moi-même, ni d’être devenu un autre. Je suis le même qui pense pareil et qui l’écrit, auquel le médicament jusqu’à nouvel ordre donne l’énergie physique et morale de le faire." (Hervé GUIBERT. Le Protocole compassionnel, Paris, Gallimard. 1991, p. 84)
Avatar de l’utilisateur
chadid33
 
Messages: 52
Inscription: 16 Mai 2012, 09:41
Localisation: BORDEAUX

Re: RDV avec mon médecin demain 25/05

Messagede bocly » 24 Mai 2012, 20:45

Bonsoir Chadid!

T'inquiètes pas, bientôt tu ne t'excuseras de rien ... même si quelques verres seront toujours présents.
La culpabilité va disparaitre.

Bonne nuit et merde pour demain!
: clindoeil :
Bocly
C'est en nous que l'on trouve ... la liberté, la sobriété et la "paix de l'esprit"!
Avatar de l’utilisateur
bocly
 
Messages: 3932
Inscription: 27 Oct 2011, 09:47
Localisation: Hautes Alpes

Re: RDV avec mon médecin demain 25/05

Messagede Marco40 » 24 Mai 2012, 20:55

Salut, Chadid. Je suis hyper content pour toi.La prochaine féria de Mont de Marsan on boira un jus de tomate ensemble.

J'ai vu que tu avais beaucoup observé avant de te lancer et que ta décision est maintenant prise, C'est super.

Même si je n'ai pas beaucoup d'ancienneté sur le forum, je suivrai ton fil avec attention.

Tcho. Marc.
Alea jacta est

Indifférent à l'alcool depuis le 1er juillet 2012.
Avatar de l’utilisateur
Marco40
 
Messages: 231
Inscription: 03 Mai 2012, 22:19
Localisation: Landes

Re: RDV avec mon médecin demain 25/05

Messagede changethescript » 24 Mai 2012, 21:01

Chadid, pas de problème si tu as un peu bu !

Le battage médiatique à ce point depuis quelques jours, personne ne peut y échapper et je pense que ça peut aider !
de toute manière ne t'inquiète pas. En cas d'échec on va t'en trouver un de médecin !

Ça va le faire.
Bises
Change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12536
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

ça y est, j'ai du baclo !

Messagede chadid33 » 25 Mai 2012, 16:42

Bonjour,
ça y est, mon médecin m'a prescrit du baclofène.
ça n'a pas été facile. Tout y est passé : alcoologue, aotal, AA.
Finalement, avec les documents, la décharge et un protocole, il a bien voulu.
3j : 15mg
3 j : 30mg
7j : 40mg
7j : 50mg
7j : 60mg
soit 4 boites
La pharmacienne n'a pas été surprise plus que ça. Elle voulait faire marcher la carte vitale. Je lui ai dit que c'était "NR".
prise de sang et nouveau RDV bientôt.
Merci à tous et à toutes pour votre soutien.
Je vous tiens au courant.
Bises
Chadid
"Je n’ai pas l’impression de ne plus être moi-même, ni d’être sorti de moi-même, ni d’être devenu un autre. Je suis le même qui pense pareil et qui l’écrit, auquel le médicament jusqu’à nouvel ordre donne l’énergie physique et morale de le faire." (Hervé GUIBERT. Le Protocole compassionnel, Paris, Gallimard. 1991, p. 84)
Avatar de l’utilisateur
chadid33
 
Messages: 52
Inscription: 16 Mai 2012, 09:41
Localisation: BORDEAUX

Suivante

Retourner vers Fil solidaire. Bienvenue aux nouveaux ICI

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 48 invités

cron

x