Traitement Baclofène : premières semaines

discussion libre d'entraide sur le baclofène
Règles du forum
Bienvenue aux nouveaux !

* Ici vous pouvez créer votre propre sujet, c'est à dire le fil de discussions sur lequel vous pouvez vous présenter et serez suivis tout au long de votre parcours.

* Si vous en avez déjà un, le forum libre est à votre disposition pour aborder d'autres thèmes.

Re: Traitement Baclofène : premières semaines

Messagede Lyana » 02 Juin 2012, 12:28

Bonjour Chadid,

Je te réponds sur ton fil.

Ce que tu décris montre que le baclofène agit bien! Au début c'est vrai qu'on sent qu'on a du mal à se bourrer et ensuite on boit moins aussi, et ensuite... Et pourtant tu n'en es qu'à 40 mg! Alors continue comme ça, ça va le faire! Tu es sur le chemin de la délivrance.

Que de bonnes nouvelles!
Bises
Lyana
On recommence à zéro
Avatar de l’utilisateur
Lyana
 
Messages: 497
Inscription: 10 Mar 2012, 18:21

Re: Traitement Baclofène : premières semaines

Messagede changethescript » 02 Juin 2012, 12:51

Coucou Chadid

Effectivement le baclo démultiplie l'effet de l'alcool, donc on boit moins. De plus, il est vrai qu'on est jamais complétement bourrés comme avant, justement parce qu'on boit moins et qu'on a l'impression d'avoir beaucoup bu alors que ce n'est pas le cas.
Alors que tu ressentes ça est une bonne nouvelle.
Suis tranquillement ton petit bonhomme de chemin sans te poser trop de question, et ça va aller bien comme il faut !

Grosses bises
Change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12536
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: Traitement Baclofène : premières semaines

Messagede chadid33 » 04 Juin 2012, 12:36

Bonjour,

Je ne m'en remets toujours pas du dernier RDV ace mon médecin...

Je n'avais pas encore dit comment ça c'était passé la première fois. J'avais peur qu'il vienne sur le site et que je me grille en racontant comment ça c'était passé.
Comme s'il avait le temps de venir sur le site chercher les impressions de ses patients ! Il n'est même pas allé sur le site de prescripteurs que je lui avais conseillé (www.medecin-baclofene.fr) c'est bien une idée du gars qui débarque : il croit qu'il est le roi du monde (ou c'est plutôt un travers personnel !). Bref, voici la première fois :

Lui :
-je ne suis pas compétent,
-voyez un alcoologue,
-vous prendrez bien un peu d'AOTAL,
- ça ne sera pas suffisant allez voir les AA,
- j'ai connu un patient qui buvait une bt de Whisky par jour et qui s'est arrêté du jour au lendemain...
- il y a un avant et un après (genre il suffit de vouloir)

j'ai essayé de lui parler d'indifférence plutôt qu'abstinence.
Je lui ai dit que j'avais (presque) tout essayé et que rien ne marchait.
L'AOTAL, l'abstinence : c'est pire que quand je buvais, là je ne buvais pas mais j'y pensais 10 fois plus : la meilleure façon de replonger, sans parler des conséquences physiques : tête, nuque, tremblements, ventre, boyaux...

J'ai sorti le dossier que j'avais préparé avec l'aide du site de Change http://arreter-de-boire.fr/
Je pense vraiment qu'il a apprécié ma connaissance du sujet et tous les docs que je lui ai remis (yc la décharge, il l'a gardée sans me signer mon exemplaire) et une proposition de protocole. je lui ai même passé le bouquin d'Olivier Ameisen.

Il a finalement accepté, en suivant le protocole proposé.
Je le remercie finalement beaucoup, et comme je disais ailleurs, je crois qu'il ne faut pas oublier que les médecins ont une corde sensible qui s'appelle l'empathie. Autrement ils auraient choisi un autre métier ou une autre voie (la recherche, la biologie, etc.).

Bref, il faut y aller armé et déterminé.

Donc le deuxième RDV, je suis retourné avec mes analyses de sang. Pas bonnes évidemment.

J'ai moins bien supporté à nouveau son discours, un peu toujours le même sur le thème c'est pas neurobiologique, c'est comportemental.
C'est pas héréditaire : il me dit que l'envie de sucre est héréditaire, pas l'alcool (moi, ça fait trois générations, frères et soeurs, mais c'est pas grave).
Je dis pas non mais pas uniquement.
Il m'a dit (il a dû lire l'avis de l'AFSSAPS) que la prescription devait être réservée à des spécialistes.
Pourquoi je n'étais pas allé voir un alcoologue.
Je lui ai dit que les solutions proposées ne marchaient pas.

Bon il le fait quand même et vérifie que sa dernière ordonnance couvre mes besoins.

Et puis il me dit qu'il existe un nouveau traitement dans le nord de l'Europe.
Intéressé, je l'interroge : une pompe d'antabuse !!! j'vous jure.
moi je connaissais la pompe à baclo, pas celle d'antabuse.
ET là il me décrit comment ça marche, l'antabuse.
Je lui ai bien fait comprendre que c'était extrêmement violent et qu'il y avait d'autre moyens (comme s'il ne croyait pas au Baclo...).

Il faut que j'y retourne pour reprendre ma tension (16/9 le dernière fois).
Il m'a parlé de bétabloquants, que ça me ferait du bien pour me détendre.
Mais j'ai lu que l'effet des bétabloquants étaient accentués par la prise de Baclo, et que ça pouvait être dangereux.

Il faut absolument que j'y retourne sans avoir bu pendant plusieurs jours pour que ma tension rebaisse et qu'il ne se mette pas dans l'idée de me prescrire ces bétabloquants parce qu'entre les deux, je préfère le Baclofène.
De toute façon l'un est la conséquence de l'autre :
baclo -> moins d'alcool -> moins de tension.
ça promet pour les prochaines prescription !!!!
Smooch, je risque de venir te demander bientôt ton aide !!!

Bon voilà un long post, mais j'en ai gros sur la patate.

Bises
Chadid
"Je n’ai pas l’impression de ne plus être moi-même, ni d’être sorti de moi-même, ni d’être devenu un autre. Je suis le même qui pense pareil et qui l’écrit, auquel le médicament jusqu’à nouvel ordre donne l’énergie physique et morale de le faire." (Hervé GUIBERT. Le Protocole compassionnel, Paris, Gallimard. 1991, p. 84)
Avatar de l’utilisateur
chadid33
 
Messages: 52
Inscription: 16 Mai 2012, 09:41
Localisation: BORDEAUX

Re: Traitement Baclofène : premières semaines

Messagede changethescript » 04 Juin 2012, 12:40

Et ben Chadid ... Tu es tombé sur un bon !
Ne prends pas toutes les saloperies qu'il te propose, ça tu l'as bien compris.
Et effectivement, je pense qu'il va falloir changer de médecin !

Smoochinette va très certainement te contacter dans ce sens !
Grosses bises
Change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12536
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: Traitement Baclofène : premières semaines

Messagede chadid33 » 07 Juin 2012, 12:27

A Smooch,
Je ne viens pas te demander un autre médecin, même si le mien est moyen, c'est déjà pas mal d'en avoir un.
Tant qu'il continue à prescrire...
Le reste je le trouve ici.
J'ai le sentiment d'être parti "tout feu tout flamme", tu dois connaître ça des "débutants".
Or, comme tu le dis souvent, ce n'est pas la pillule miraculeuse, il y a plein de chose à faire à côté.
Les derniers posts de Bocly et Change sont la aussi pour nous le rappeler.
Je me replace donc dans une perspective plus lointaine, ce qui sans doute évitera trop de déceptions à court terme.
Il y a tellement d'espoir dans ce nouveau traitement qu'on lui fait porter beaucoup de chose.
Cet espoir est à la mesure des souffrances que l'on a vécu à cause de l'alcool, c'est donc à mon avis normal de réagir comme cela.
Je continue donc mon petit bonhomme de chemin, tout tranquillou.
Bises
Chadid
"Je n’ai pas l’impression de ne plus être moi-même, ni d’être sorti de moi-même, ni d’être devenu un autre. Je suis le même qui pense pareil et qui l’écrit, auquel le médicament jusqu’à nouvel ordre donne l’énergie physique et morale de le faire." (Hervé GUIBERT. Le Protocole compassionnel, Paris, Gallimard. 1991, p. 84)
Avatar de l’utilisateur
chadid33
 
Messages: 52
Inscription: 16 Mai 2012, 09:41
Localisation: BORDEAUX

Re: Traitement Baclofène : premières semaines

Messagede heureux » 07 Juin 2012, 15:47

Bonjour Chadid,

Oui, je confirme, c'est tout à fait normal de réagir comme cela :)

Mais garde ton enthousiasme et ta lucidité face aux solutions proposées car tu en connais pas mal et sais qu'elles sont inefficaces, pour les autres, dont antabuse, je peux te dire que c'est effectivement très dangereux et en plus une approche tronquée de ll'alcoolisme.

Des gens qui se sont arrêtés du jour au lendemain tout le monde en connait vaguement un, je pense que la majorité de ceux qui ont réussis sont ceux qui sont décédés ou sous méga doses de médicaments pansements.

Cela fait un an que je prends du baclofène et il n'y a pas photo, ce médicament fonctionne parfaitement, il faut de la volonté, passer outre les petits ES et les plus gros car tout est provisoire et garder l'objectif en vue. Donc oui c'est euphorisant mais c'est normal d'être euphorique quand l'objectif est de se retrouver :)

Bonne continuation à toi :)

Beb
Avatar de l’utilisateur
heureux
 
Messages: 106
Inscription: 04 Juil 2011, 12:28

Re: Traitement Baclofène : premières semaines

Messagede chadid33 » 07 Juin 2012, 21:25

Bonsoir Beb,

Merci pour ton message,de t'être arrêté ici.
On ne t'a pas vu depuis longtemps, n'est ce pas ?
Dis nous où tu en es sur ton fil!

J'écris des trucs pas très rigolos en général, c'est ma nature.
C'est peut être une des raisons sociologiques de mon recours à l'alcool, pour me sortir de moi.
Des fois ça me joue des tours. Je n'ai supprimé qu'un seul message sur mon fil, il faut assumer.
J'en écris chez d'autres des pas très heureux non plus (celui à Change ce matin, qui me soutient tant).
Faut que je dorme !

Finalement, pour l'instant à 50mg, je n'ai que cela de vraiment désagréable.
Et encore, je ne sais pas qu'elle est la part de la diminution d'alcool dans mon corps, dans cette insomnie.

Depuis hier j'ai un effet bizarre dans les oreilles.
Ce ne sont pas des acouphènes, c'est comme si j'avais écouté de la musique à fond avec des oreillettes et que j'arrêtais le son tout un coup, c'est comme si un muscle interne se rétractait. Bon mais c'est trés temporaire et très supportable...
"Je n’ai pas l’impression de ne plus être moi-même, ni d’être sorti de moi-même, ni d’être devenu un autre. Je suis le même qui pense pareil et qui l’écrit, auquel le médicament jusqu’à nouvel ordre donne l’énergie physique et morale de le faire." (Hervé GUIBERT. Le Protocole compassionnel, Paris, Gallimard. 1991, p. 84)
Avatar de l’utilisateur
chadid33
 
Messages: 52
Inscription: 16 Mai 2012, 09:41
Localisation: BORDEAUX

Re: Traitement Baclofène : premières semaines

Messagede chadid33 » 07 Juin 2012, 21:31

(nouveau message, je ne pouvais plus rien taper).

Bref, passage de 40 à 50 et très fébrile, pas très longtemps, mais plutôt intense.
Comme quand j'ai commencé le baclo.

Je fais 9:10, 13:15, 17:15 et 20:10
C'est bon ?

À plus,
Chadid
"Je n’ai pas l’impression de ne plus être moi-même, ni d’être sorti de moi-même, ni d’être devenu un autre. Je suis le même qui pense pareil et qui l’écrit, auquel le médicament jusqu’à nouvel ordre donne l’énergie physique et morale de le faire." (Hervé GUIBERT. Le Protocole compassionnel, Paris, Gallimard. 1991, p. 84)
Avatar de l’utilisateur
chadid33
 
Messages: 52
Inscription: 16 Mai 2012, 09:41
Localisation: BORDEAUX

Re: Traitement Baclofène : premières semaines

Messagede changethescript » 07 Juin 2012, 21:38

Et si on passait à 5 prises Chadid ... rapport aux petites noreilles ...

Rappelle moi tes moments de craving steup !

Bises
Change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12536
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: Traitement Baclofène : premières semaines

Messagede chadid33 » 07 Juin 2012, 21:49

Change,

Craving vers 19h en semaine et 12+18h le WE/en vacances (comme la semaine prochaine, j'ai peur).
À +
"Je n’ai pas l’impression de ne plus être moi-même, ni d’être sorti de moi-même, ni d’être devenu un autre. Je suis le même qui pense pareil et qui l’écrit, auquel le médicament jusqu’à nouvel ordre donne l’énergie physique et morale de le faire." (Hervé GUIBERT. Le Protocole compassionnel, Paris, Gallimard. 1991, p. 84)
Avatar de l’utilisateur
chadid33
 
Messages: 52
Inscription: 16 Mai 2012, 09:41
Localisation: BORDEAUX

Re: Traitement Baclofène : premières semaines

Messagede changethescript » 07 Juin 2012, 22:23

Ok, mais tu sais à 50 mg, on ne va pas trop s'occuper des cravings ... On va bien installer la molécule avec le moins d'es possibles, le craving on le niquera un peu plus tard ;-)

Je te le demande quand même parce que selon les dosages et les nombre de prises, parfois on a 5 voire 10 mg à caser alors autant les caser au bon endroit.

Alors on va essayer 5 prises pour voir :

  • 09 h : 10 mg
  • 12 h : 10 mg
  • 15 h : 10 mg
  • 18 h : 10 mg
  • 20 h : 10 mg
Essaie ça et on voit, mais les oreilles c'est chiant comme es.

Bref on tente ! Et tu me diras ;-)
Bises
Change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12536
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: Traitement Baclofène : premières semaines

Messagede chadid33 » 07 Juin 2012, 22:33

C'est noté, change, merci encore
Je vais passer une demi heure à reprogrammer mes rappels sur mon Tél. Portable (je conseille, je ne loupe plus l'heure) MDR
je te tac (en tout bien, tout honneur, hein !!)
Bises
Chadid
"Je n’ai pas l’impression de ne plus être moi-même, ni d’être sorti de moi-même, ni d’être devenu un autre. Je suis le même qui pense pareil et qui l’écrit, auquel le médicament jusqu’à nouvel ordre donne l’énergie physique et morale de le faire." (Hervé GUIBERT. Le Protocole compassionnel, Paris, Gallimard. 1991, p. 84)
Avatar de l’utilisateur
chadid33
 
Messages: 52
Inscription: 16 Mai 2012, 09:41
Localisation: BORDEAUX

Re: Traitement Baclofène : premières semaines

Messagede Marco40 » 07 Juin 2012, 23:43

Salut, Chadid. Merci d'être passé sur mon fil.

Change a raison essai d'étaler pour supporter les ES.

Pour les oreilles je peut rien te dire, j'ai un acouphène depuis plus d'un an à l’oreille gauche, sifflement plus ou moins fort selon les heures.

Mais ça c'est du à ma vie antérieure.

Quand au coup de barre, c'est normal, ça va se tasser surtout quand tu consommeras moins. La tu as le double effet kiss cool. Baclo, alcool.

J'ai testé et c'est pas terrible.

A bientôt, Marc.
Alea jacta est

Indifférent à l'alcool depuis le 1er juillet 2012.
Avatar de l’utilisateur
Marco40
 
Messages: 231
Inscription: 03 Mai 2012, 22:19
Localisation: Landes

Re: Traitement Baclofène : premières semaines

Messagede chadid33 » 09 Juin 2012, 10:11

il m'a tout effacé quand j'ai appuyé sur "envoyer" mais comme ça m'est déjà arrivé je fais un CTRL-C avant ;-)

Hello,

@Marco40 T'as quand même de la chance de ne presque rien avoir, toi. T'as l'air de traverser ça à l'aise ! (à part le somnembulisme du début, MDR).
Le tam-tam dans les oreilles a repris hier au soir, plus longtemps.
Je ne peux pas dire que c'est la nouvelle posologie de Change (5 prises au lieu de 4) parce que .... j'ai oublié le 18H (j'étais en voiture, je n'ai pas entendu le rappel du téléphone).
Finalement, je n'ai pris mon 4ième qu'à 19H30... et n'en ai pas repris après, ça me semblait suffisant pour ce soir.

Au fait, quel conseil si on laisse passer l'heure ?
J'imagine que ce n'est pas doubler la dose l'heure suivante.
On laisse tomber ?

Bon, du coup, seulement 40mg après être monté à 50 hier, et ... une bouteille de rouge dans le tag.
Donc ceci explique sans doute cela concernant les noreilles (bises change).

Vraiment dégueulasse ce rouge, à la fin j'avais l'impression que c'était du vinaigre.
Je croyais ne pas en avoir assez (je limite mes achats pour essayer de limiter ma consommation, plus de rosé non plus, trop tentant), je me servais donc en petites quantités.
Vu que j'ai été rapidement pompette, la bouteille a tenu jusqu'au coucher.

Ce matin, gueule de bois ! avec une bouteille de rouge !!!
j'ai dû prendre une aspirine, ce qui ne m'était pas arrivé depuis très très longtemps (d'habitude, je cuve au lit jusqu'à 11H, c'est pour ça).
On verra ce soir.

Bises
Chadid
"Je n’ai pas l’impression de ne plus être moi-même, ni d’être sorti de moi-même, ni d’être devenu un autre. Je suis le même qui pense pareil et qui l’écrit, auquel le médicament jusqu’à nouvel ordre donne l’énergie physique et morale de le faire." (Hervé GUIBERT. Le Protocole compassionnel, Paris, Gallimard. 1991, p. 84)
Avatar de l’utilisateur
chadid33
 
Messages: 52
Inscription: 16 Mai 2012, 09:41
Localisation: BORDEAUX

Re: Traitement Baclofène : premières semaines

Messagede changethescript » 09 Juin 2012, 10:53

Au fait, quel conseil si on laisse passer l'heure ?
J'imagine que ce n'est pas doubler la dose l'heure suivante.
On laisse tomber ?


Par exemple si tu devais prendre 40 mg et que tu zappes, quand tu t'en rends comptes tu en prends 20, à la prise suivante selon l'heure tu prends les 20 autres, ou 10, et les 10 autres à la prise suivante. Bref, tu essaie de dispatcher la prise loupée sur les suivantes. Et si il manque 10, 20, ou 30 mg, ce n'est pas bien grave. Par contre en cas de doute : "ai je pris les 40 mg de 16 heures ?" Si tu n'en sais rien, ne les prends pas au risque de les prendre en plus.
Parce qu'en prendre moins n'a aucune conséquence, en prendre plus peut aboutir à une petite surdose avec des effets, qui bien que pas graves peuvent s'avérer très désagréables et aboutir à ce que ça mette assez longtemps à ce que tout rentre dans l'ordre.

Bises
Change

PS : si l'étalement des prises ne va pas pour les acouphènes dis le surtout.
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12536
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

PrécédenteSuivante

Retourner vers Fil solidaire. Bienvenue aux nouveaux ICI

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 43 invités

x