Thierrynath

discussion libre d'entraide sur le baclofène
Règles du forum
Bienvenue aux nouveaux !

* Ici vous pouvez créer votre propre sujet, c'est à dire le fil de discussions sur lequel vous pouvez vous présenter et serez suivis tout au long de votre parcours.

* Si vous en avez déjà un, le forum libre est à votre disposition pour aborder d'autres thèmes.

Re: Thierry

Messagede Thierrynath » 24 Juil 2013, 06:31

Bonjour Gifran,

Je te confirme que ma femme est depuis fort longtemps tout à fait convaincue de ma maladie et qu'elle mise beaucoup sur la réussite de ce traitement pour en finir avec cette foutue existence que nous menions. Nous en parlons beaucoup tous les deux et elle m'apporte un soutien de tous les jours. Elle est par ailleurs très heureuse de voir que depuis le début du traitement, - et avec ma motivation aussi -, il n'y ait pas eu de craving.

Quand elle m'a proposé une bière, ce n'était pas de la tentation, elle est d'ailleurs prête à se passer d'alcool pour m'aider, cela ne lui causera aucun problème ni sacrifice, et si cela venait à me perturber, je le lui dirai sans aucun problème.

Mais ce que je recherche, ce n'est pas, pour l'instant, une vie monacale pour mon entourage, ni pour moi, mais une vie "normale", comme hier soir où nous avons fêté un événement important de notre vie de couple en allant dans un bon restaurant : après trois jours sans alcool pour moi, je me suis fait un petit plaisir en dégustant une coupe de champagne et un verre de vin, sans avoir envie de plus. Après, je souhaiterais juste être capable d'avoir le choix facile de ne pas boire au milieu de gens qui le font, sans qu'ils se mettent à culpabiliser pour moi. Une vie normale, comme je le disais...

Bonne journée
Thierry
Thierrynath
 
Messages: 1444
Inscription: 17 Juil 2013, 13:13
Localisation: Ardennes

Re: Thierry

Messagede GIFRAN » 24 Juil 2013, 11:24

Thierry,

Je suis heureuse de connaitre l'engagement de ta compagne. C'est tout bénef pour toi.
Re-bravo pour votre soirée d'hier soir, ça fait plaisir à lire.

Bises à tous les 2.
Gifran
"Goutte à goutte, l'eau creuse la pierre"
Cachet après cachet, le baclo tue le craving !
Avatar de l’utilisateur
GIFRAN
 
Messages: 497
Inscription: 03 Mai 2013, 11:04
Localisation: 95110

Re: Thierry

Messagede hbb » 24 Juil 2013, 22:53

Il semble que vous soyez bien engagé vers le but que vous recherchez, Thierry, et cela à une dose minime. Vous avez réussi à entamer le traitement en ayant fait l'effort de vous arrêter de boire. Cela fait gagner un temps précieux et les ES sont très amoindris.
Cette période de vacances va vous permettre de re-goûter à la vraie vie, sans alcool. À votre retour, pensez à des petits trucs pour meubler l'inactivité : patiences, mots croisés, promenade, ou, comme vous le propose Sandrine, faire durant l'après-midi pas mal de bricoles que vous réserviez au matin, qui passe toujours plus rapidement et qui est rarement embrumé par la mélancolie du soir.
hbb
hbb
 
Messages: 15594
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: Thierry

Messagede Thierrynath » 25 Juil 2013, 06:50

Bonjour,

Merci de tes encouragements Gifran.

Hbb, tout comme Sandrine, vous avez raison, il faut que j'organise ma vie, enfin mes journées, différemment afin de mieux occuper mes après-midi. Mais c'est vrai que le matin, quand je me lève vers 5h30/6h, je trouve déjà le temps long avant de pouvoir faire quelque chose sans réveiller la maisonnée. Alors après, je profite de l'énergie pour m'activer, et du coup, j'ai tendance à m'ennuyer l'après-midi, surtout quand je commence à me sentir fatigué. Je joue bien à un jeu en réseau avec ma femme, et tuer quelques monstres défoule un peu, mais bon. Là, je suis en vacances en Bretagne et le problème se pose moins. Et puis, quand j'aurai repris le travail, le problème se posera moins également.

C'est vrai aussi que la fin d'après-midi est plus propice à la mélancolie. Pour l'instant, je n'ai pas de craving, même si je ne suis qu'au tout début du traitement avec le Baclo (40 mg), mais je pense que l'idée de me sentir "bien" avec l'alcool est encore sous la surface, alors je reste sur mes gardes, en essayant, comme je le disais précédemment, de retrouver une vie normale, au milieu de gens qui vivent normalement. Peut-être que je vais arrêter de boire tout simplement, je veux laisser les choses venir tranquillement, en ne me reposant pas que sur le Baclo. Cela me fait penser un peu à la fois où j'ai arrêté de fumer (depuis, j'ai repris, après 15 ans d'abstinence...) : je m'étais dit que je m'autoriserais bien une cigarette de temps en temps; et bien non, cela fut l'arrêt total. En revanche, cela ne m'a jamais dérangé pendant 15 ans d'être au milieu de fumeurs dans une soirée. Peut-être que l'indifférence à l'alcool ressemble un peu à cela.

Bonne journée
Thierry
Thierrynath
 
Messages: 1444
Inscription: 17 Juil 2013, 13:13
Localisation: Ardennes

Re: Thierry

Messagede yvlis » 25 Juil 2013, 11:02

Salut Thierry,
Sûr que l'indifférence ressemble à ça, en tout cas pour moi.
Mon mari peut boire ce qu'il veut, de la bière lorsqu'il fait chaud, du rouge à table, cela m'est complètement égal. Il m'arrive même souvent le dimanche de lui préparer son Picon. Sauf que je ne peux pas sentir l'alcool, ça me donne envie de vomir. Alors je pense que j'y suis, là.
Bonne continuation ; Sylvie
Je plie et ne romps pas.
"Le chêne et le roseau"
Avatar de l’utilisateur
yvlis
 
Messages: 1288
Inscription: 22 Mai 2013, 21:57

Re: Thierry

Messagede Thierrynath » 29 Juil 2013, 07:36

Salut tout le monde !

Je suis rentré de Bretagne hier après la première semaine de vacances depuis quatre ans. Un bon changement d'air physique et psychologique, tout ce dont j'avais besoin. Je n'ai toujours pas de craving après seulement trois semaines de traitement et à seulement 40 mg. Il me tarde de voir ce que cela donnera dans quelques semaines après le palier à 90mg, première étape fixée par mon médecin.

Je ne suis pas toutefois resté sans boire, mais avec une extrême prudence et une très grande modération, même si je me sens un peu coupable d'avoir bu trois jours de suite : vendredi soir, mon fils a voulu que nous allions au restaurant avec vue sur une superbe plage, un whisky et un verre de vin ; samedi soir, festnoz traditionnel dans un petit village, une bière ; hier soir, une bière pour me remettre des huit heures de route.

Voilà, ce n'est pas grand chose, mais j'ai expérimenté à mon tour ce dont parlait quelqu'un sur un autre topic du forum : les effets du baclo sur les effets de l'alcool. Avec une bière légère, j'ai eu l'impression d'en avoir bu trois et deux heures après, alors que ma femme se portait comme un charme, moi, je ressentais encore les effets de l'alcool. Je vois donc mieux à présent où sont mes limites si je m'accorde un verre en société, lors d'une fête de famille ou d'une soirée entre amis. Cela ne fait que conforter ma motivation et renforcer ma vigilance. En tout cas, pour le moment, même si cela me fait encore un peu bizarre du point de vue du geste, cela ne me perturbe pas de regarder ma femme et mon fils boire une bière pendant que je bois mon Perrier, et c'est déjà pour moi une grande victoire (c'était mon petit couplet d'auto-satisfaction, mais après toutes ces années de honte et de rabaissement, cela fait du bien...).

Demain, je passe à 50 mg, si tu me lis, Change, je compte sur ton avis pour ma répartition (mais je vais poster sur le fil adéquat aussi, tu le verras peut-être plus rapidement.

Bonne journée
Thierry
Thierrynath
 
Messages: 1444
Inscription: 17 Juil 2013, 13:13
Localisation: Ardennes

Re: Changethescript

Messagede Thierrynath » 29 Juil 2013, 07:45

Salut Change !

Demain, je passe à 50 mg, si tu pouvais me conseiller pour la répartition, ce serait sympa.

Cette semaine, j'ai suivi à peu près tes suggestions à cela près que que n'ai pas coupé de cachets en deux. J'ai procédé comme suit :
9h30 / 10, 13h30 / 10, 16h30 / 10, 18h-18h30 / 10. Pas de craving, EI possible : des nuits beaucoup plus courtes et avec des réveils plus fréquents et nombreux à partir de trois heures du matin, mais rien d'insurmontable et comme je l'ai déjà dit, je ne suis pas entièrement certain que je puisse mettre cela sur le dos du Baclo.

Merci d'avance.
Bises
Thierry
Thierrynath
 
Messages: 1444
Inscription: 17 Juil 2013, 13:13
Localisation: Ardennes

Re: Changethescript

Messagede changethescript » 29 Juil 2013, 08:39

Thierrynath a écrit:Salut Change !
Salut Thierry !

Demain, je passe à 50 mg, si tu pouvais me conseiller pour la répartition, ce serait sympa.
No problem.

Cette semaine, j'ai suivi à peu près tes suggestions à cela près que que n'ai pas coupé de cachets en deux. J'ai procédé comme suit :
9h30 / 10, 13h30 / 10, 16h30 / 10, 18h-18h30 / 10. Pas de craving, EI possible : des nuits beaucoup plus courtes et avec des réveils plus fréquents et nombreux à partir de trois heures du matin, mais rien d'insurmontable et comme je l'ai déjà dit, je ne suis pas entièrement certain que je puisse mettre cela sur le dos du Baclo.Pourtant il est fort possible que cela soit dû au baclo.

J'ai lu dans un message précédent :
Je n'ai toujours pas de craving après seulement trois semaines de traitement et à seulement 40 mg. Il me tarde de voir ce que cela donnera dans quelques semaines après le palier à 90mg, première étape fixée par mon médecin.

Pourquoi monter si tu n'as plus envie de boire ? Tu attends quoi de plus ? Le baclo ne fait pas le café et ne soigne pas les cors aux pieds :pack10: Il tue le craving. Si c'est fait, à quoi bon monter jusqu'à 90 mg voire plus. Quel est l'objectif ?

En attendant, pour 50 mg, si ton craving était aux alentours de 18 heures, conforte ce bon résultat en faisant ainsi :
  • 09h30 : 10 mg
  • 13h30 : 10 mg
  • 16h30 : 20 mg
  • 18h30 : 10 mg

Bises
Change


Merci d'avance.
Bises
Thierry
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12508
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: Thierry

Messagede Thierrynath » 29 Juil 2013, 09:03

Merci Change !

Quant à savoir si le craving est mort, je crois qu'il est encore tôt pour le dire car il m'arrive régulièrement de ne pas y être sujet pendant plusieurs semaines, pour ensuite qu'il revienne frapper fort. Donc je préfère être prudent.
Bises
Thierry
Thierrynath
 
Messages: 1444
Inscription: 17 Juil 2013, 13:13
Localisation: Ardennes

Re: Thierry

Messagede hbb » 29 Juil 2013, 10:02

Vous nous faîtes un superbe tableau d'une quasi arrivée au but, Thierry. Je comprends votre prudence. Je crois que, désormais, vous ne serez jamais quitté par la petite loupiote de la vigilance, chère à Bocly, et c'est une belle assurance pour continuer à vivre serein.
hbb
hbb
 
Messages: 15594
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: Thierry

Messagede GIFRAN » 29 Juil 2013, 10:37

Bonjour Thierry,

Super effet du baclo !
Ça me laisse rêveuse, mon Chéri n'a plus de craving à 250Mg.

Oui, il faut rester prudent.

Bon courage.

bises
Gifran
"Goutte à goutte, l'eau creuse la pierre"
Cachet après cachet, le baclo tue le craving !
Avatar de l’utilisateur
GIFRAN
 
Messages: 497
Inscription: 03 Mai 2013, 11:04
Localisation: 95110

Re: Thierry

Messagede Thierrynath » 29 Juil 2013, 14:52

Je ne m'estime pas encore sauvé du tout, trois semaine de traitement, ce serait miraculeux, et je ne crois pas aux miracles, sachant de quoi je suis capable en matière d'alcool. Je retrouve juste un peu l'espoir de m'en sortir un jour.

Je me suis promis, et j'ai promis à ma femme, que j'allais mettre tout en œuvre pour que cette vie de m***e prenne fin et qu'une forme de normalité s'installe à nouveau. Je ne veux plus vivre ni faire revivre ces moments terribles. Donc effectivement, je me sens prêt à être patient. Maintenant, on en reparlera quand j'aurai repris le travail (je ne vous l'ai pas dit, mais je suis enseignant...) car ce sera là le véritable test. Aurai-je réussi à retrouver de la considération pour moi-même, de la confiance en mes capacités, du respect pour ce que je suis, tout ce qui me fait défaut avec l'alcool et qui m'amène du coup à chaque fois à replonger ? Telle est bien la question. Si ces vacances me permettent d'atteindre cet objectif, elles auront été les plus profitables depuis de longues années.

Prudence, vigilance, patience...
Thierrynath
 
Messages: 1444
Inscription: 17 Juil 2013, 13:13
Localisation: Ardennes

Re: Thierry

Messagede Sandrine » 29 Juil 2013, 14:58

Ca peut marcher si c'est juste l'alcool qui mine ta considération et ta confiance en toi.

Mais si c'est le manque d'estime de soi qui te mine et te mène à boire, peut-être qu'il faut également empoigner le changement par le biais d'une thérapie de soutien.

Ca te parle?
http://une.histoire.d.agrumes.over-blog.com/

Si vous souhaitez me contacter, passez par la voie e-mail
Sandrine
 
Messages: 3228
Inscription: 19 Mar 2012, 18:43

Re: Thierry

Messagede Thierrynath » 30 Juil 2013, 07:01

Salut Sandrine, et salut tout le monde,

Pour te répondre, oui la thérapie me parle, j'en ai fait 9 ans, j'ai réglé beaucoup de choses, mais cela n'a jamais eu la moindre incidence sur les cravings.

Par contre, se lever dans le gaz, aller faire cours la bouche pâteuse, le physique en vrac et le moral dans les chaussettes en ayant l'impression de faire du tout pourri devant les élèves, voilà ce qui peu à peu mine la confiance. Faire des efforts pour que l'alcool ne gâche plus ma vie de couple, et sombrer à nouveau, alors que tout va mieux, dans un cycle de cravings, voilà qui plombe l'estime de soi.

J'en suis à un point ou je ne me pose plus la question de "qui ou de la poule ou de l’œuf" : je veux oublier le craving, et tout ce que je lis sur ce forum depuis trois semaines m'encourage à tenir bon et à miser gros sur le baclo.
Thierrynath
 
Messages: 1444
Inscription: 17 Juil 2013, 13:13
Localisation: Ardennes

Re: Thierry

Messagede Sandrine » 30 Juil 2013, 16:52

OK, je vois que tu as bien exploré le psytruc!

Et si à la lumière du changement que le baclo introduit dans ta vie, un nouveau volet de thérapie était porteur d'un plus?

De mon expérience, il y a eu des étapes différentes, parce que des psys différents choisies en fonction des événements survenus, des tranches de vie.

Un pour métaboliser une crise de croissance familiale et professionnelle un peu trop rapide

Un autre pour me rendre compte que les psychanalystes purs et durs me faisaient complètement chier

Une pour dégommer le deuil précoce, donc la mise sur piédestal de mon père

Une pour me rendre compte que les psychanalystes jungiens me faisaient autant chier que les autres psychanalystes, donc me réaiguiller sur les psychologues, bien plus proches

Un pour me remettre sur les rails (changement de vie, reprise des études!)

Une pour comprendre qu'avec ma mère, le meilleur contact possible c'était de ne pas en avoir

Une pour cesser de parler des problèmes pour causer de comment améliorer les choses en utilisant ce que j'avais en main



Voilà voilà.
http://une.histoire.d.agrumes.over-blog.com/

Si vous souhaitez me contacter, passez par la voie e-mail
Sandrine
 
Messages: 3228
Inscription: 19 Mar 2012, 18:43

PrécédenteSuivante

Retourner vers Fil solidaire. Bienvenue aux nouveaux ICI

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 38 invités

x