Ma présentation, mon histoire en quelques mots

discussion libre d'entraide sur le baclofène
Règles du forum
Bienvenue aux nouveaux !

* Ici vous pouvez créer votre propre sujet, c'est à dire le fil de discussions sur lequel vous pouvez vous présenter et serez suivis tout au long de votre parcours.

* Si vous en avez déjà un, le forum libre est à votre disposition pour aborder d'autres thèmes.

Ma présentation, mon histoire en quelques mots

Messagede Nancy.Josetre » 30 Oct 2020, 11:41

Bonjour à toutes et à tous!
Je me présente , je suis Nancy, malade d’alcoolisme et de toxicomanie de mes 16 ans et pendant 20 ans .
J’ai vécue ds la rue et j’ai visité avec des projets plein la tête sans pouvoir les réaliser jusqu’au jour ou ma souffrance, et ma vision du futur encore plus douloureux m’ont frappé en plein visage.
J’ai pris la décision de me soigner ce jour là ! j’ai écrit un texte ou je raconte ma prise de conscience que je vous enverrai un peu plus tard, aujourd’hui l'essentiel c’est que la solution que j’ai trouvé, tester et expérimenter c’est le baclofène. le cheminement a durer 2 ans et demi et grâce à mon médecin , son soutien , son coup de pied au cul et surtout sa foi en ce medicament j’ai réussi à devenir indifférente à l’alcool. Je ne bois plus ou a de rare occasion et surtout je passe des journée sans y penser.
Depuis cette grande décision ma vie à changer , comme si l’univers m’avait récompenser de prendre soin de moi. J’ai construit mes liens avec ma famille d’accueil que j’avais quitter
20 ans auparavant , j’ai acheter ma maison grâce à un petit héritage tombé du ciel , je me suis formé au développement personnel , qui m’a donné les mots sur ce que je venais de vivre , j’ai trouvé un travail super et aujourd'hui il me tient à coeur de dire
“si j’ai réussi à en sortir c’est possible à tous” Peu importe ce que vous avez vécu, d'où vous venez, l’important c’est la décision que vous prenez pour votre santé aujourd’hui et ce que vous allez entreprendre pour arriver à votre désir de guérir.
Alors bien-sur le traitement ne marche pas au premier caché, il faut de la patience et de la bienveillance pour vous même lorsque vous cumulez le traitement et la boisson, ou que vous ressentez des symptômes qui ne sont pas très agréables si vous en ressentez, parfois on perd espoir , mais a un moment donné ca marche. comme le jour ou comme a mon habitude je me diriger vers le bar avec l’envie de boire ce verre , et que je me suis rendu compte que mes pieds avaient fait demi tour sans aucunes souffrance dans mon ventre a l’idée de ne pas boire. C'était la première fois , j’ai pleuré de bonheur .

Le baclofêne et mon médecin m’ont sauvé la vie.

Aujourd'hui j’ai eu 40 ans et je kiffe ma vie.
Je vous le souhaite à tous !
Nancy
Nancy.Josetre
 
Messages: 10
Inscription: 27 Oct 2020, 20:27

Re: Ma présentation, mon histoire en quelques mots

Messagede pierre92 » 31 Oct 2020, 11:17

Bonjour Nancy,
Ouahouh ! quel témoignage ! j'ai eu les yeux un peu humides a la fin :)
Merci de nous faire partager cette expérience, Nicolas, viens lire ca tout de suite !!
C'est rare d'avoir un témoignage de quelqu'un de guéri comme premier message. tu as eu une chance folle de rencontrer ce médecin, mais tu as su la saisir.
Merci
Pierre
pierre92
 
Messages: 744
Inscription: 07 Sep 2011, 20:03

Re: Ma présentation, mon histoire en quelques mots

Messagede Nancy.Josetre » 02 Nov 2020, 23:34

Merci Pierre ça fait plaisir à lire ton enthousiasme j espère que tu vas bien car , je te le souhaite aussi.... Peu importe où tu en ai, les premiers cadeaux se font ressentir juste après les premiers pas que tu fais pour guérir ... MM si C est encore dur , on se doit de continuer à avancer pour gagner la partie...!
Nancy.Josetre
 
Messages: 10
Inscription: 27 Oct 2020, 20:27

Re: Ma présentation, mon histoire en quelques mots

Messagede hbb » 03 Nov 2020, 00:40

Merci infiniment, Nancy, pour ce superbe témoignage.
Comme l'évoque Pierre, il va sans doute aider Nicolas, qui a du mal et doute parfois. Je vais de ce pas lui indiquer le lien de votre superbe fil.
Encore mille mercis.
hbb
hbb
 
Messages: 15855
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: Ma présentation, mon histoire en quelques mots

Messagede Nancy.Josetre » 20 Nov 2020, 19:54

Mon histoire avec le Baclofène aurait pu ne jamais exister,
pour plusieurs raisons:

en 1er lieu
j’aurais pu ne jamais prendre conscience que j’avais un réel problème de dépendance! faire l'autruche en continuant de me détruire ainsi que mes relations
mais ensuite
la seconde : j'aurais pu passé a coté de ce medicament si je n'avait pas ete dans le bon village , à l'époque de mon désir de me soigner.
Je l'ai découvert au détour d’un article en cherchant comment me soigner de mon envie irrépressible de boire.
Ça faisait déjà plusieurs mois que je me sentais sombrer et que j'étais seule dans ma grande détresse incompréhensible et de plus en plus destructrice.
Avec bonheur en 2016 internet existe et pas besoin de frapper aux portes pour faire ses recherches.
Je liste dans ma mémoire toutes les personnes que je connais et qui ont fait face au problème d’alcool.
et la première solution, c’est une association qui me vient en tête. Mais je suis bien trop sauvage pour aller discuter toutes les semaines de mon problème qui multiplie mes chances de ne jamais arriver à l’heure. A cet époque tout m'énerve et je ne me sens pas capable en plus d'écouter les problèmes des autres.

Sur l'article , il est inscrit que l’association Aube défend un médicament précurseur, le baclofène, et qu’il a des résultats extraordinaires.
C’est décidé je veux guérir de cette manière : extraordinairement!
Je prends donc rdv chez le médecin du village.
C’est le rdv de ma vie .

Ce qui est important à retenir dans ce post c’est que :
j’ai pris conscience que je ne voulais plus souffrir à cause de ma dépendance et qu’ensuite
j’ai cherché un moyen qui me correspondait pour aller vers la guérison .
Et j’ai trouvé :
Jusqu’ici tout va bien !
(suite dans le prochain épisode )

et pour vous quelle a été votre prise de conscience pour arrêter et quelles ont été les premières actions qui ont suivi votre prise de conscience!
bon courage à tous belle soirée
Nancy.Josetre
 
Messages: 10
Inscription: 27 Oct 2020, 20:27

Re: Ma présentation, mon histoire en quelques mots

Messagede hbb » 21 Nov 2020, 00:23

Je ne suis "que" la maman d'un "guéri par le baclofène", Nancy. Je ne peux donc rien vous écrire, si ce n'est vous dire un grand grand merci pour vos incursions si utiles sur le forum.
hbb
hbb
 
Messages: 15855
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: Ma présentation, mon histoire en quelques mots

Messagede Nancy.Josetre » 21 Nov 2020, 22:14

Merci beaucoup hbb, ça me touche beaucoup, car j ai été envie que mon témoignage aide les gens et vous l encouragez à continuer.. Je suis contente que votre fils soit guéri et merci à vous de tout coeur à continuer à apporter votre aide.
Nancy.Josetre
 
Messages: 10
Inscription: 27 Oct 2020, 20:27

Ma présentation, mon histoire en quelques mots

Messagede Nancy.Josetre » 26 Nov 2020, 14:48

Pourquoi mon histoire avec le baclofène aurait piu ne jamais exister?
Parce que je suis arrivée en retard à mon 1er rdv avec mon médecin.

Je resitue la situation sur ce post baclofene-baclofene/presentation-mon-histoire-quelques-mots-t8765.html#p351695
et sinon en bref :
1er j’ai pris conscience que quelque chose devait changer avec mon rapport à l’alcool, je cherche donc un moyen qui me correspond pour arriver à ne plus boire .
Je tombe sur l’article du baclofène qui guéris de manière “extraordinaire”(c’est comme ca que je le l'ai interprété
et je suis déterminé à guérir! En fin en théorie!

Car dans la réalité ,même si j’ai pris ce rdv et que je l’attends comme la promesse d' un lendemain heureux et bien je vous le donne en mille je suis arrivée avec 10 minutes de retard.
C’est comme arriver en retard a son propre mariage !
mais à cette époque c’est retard qui me caractérise

Mon médecin, lui ne s’est pas fait attendre i, pour me virer et exprimer le fond de sa pensée! elle résumait très bien la situation .
“Tu ne daignes même pas à arriver à l’heure a un rdv qui est pour ton bonheur.
je me demande si tu es vraiment prête à changer et je n’ai pas de temps à perdre moi avec des gens comme toi, qui ne sont pas assez déterminer ! “
oh la claque , Je suis vexée , pour la 1ere fois, quelqu’un ne s’apitoie pas sur mon sort et ne donne aucunes excuse à mon comportement . Je repars les oreilles basses, étonné, et dégouté.
Il a raison , je ne veux pas laisser passer ma chance. et même s’il m’a virer je dois trouver un moyen pour qu’il veuille m’aider car je n’y arriverais pas seule.
La nuit qui suit , me torture et au petit matin je prends mon courage à deux mains, je me lève et descends acheter des croissants.
puis je vais jusqu’a son cabinet ou je campe bien décidé à ce qu'il change d’avis.

Il est 8h, il arrive.
il me voit mais avant qu’il ouvre la bouche je lui dis
“-Bonjour Docteur , excusez moi pour hier je vous ai apporter des croissants pour me faire pardonner et pour bien commencer la journée. je lui tends les croissants et je vois qu'il est disposé à écouter mes excuses alors j’en profite pour lui transmettre mon message . mon SOS
“Docteur , je suis prête et je veux guérir, d'après l’article que j’ai lu il n’y que vous qui puissiez le faire.
Aidez moi je vous en prie! “
Son énervement n'existe plus, mes yeux sont brouillée par mon despoire alors il me propose de renter dans son cabinet
-Allez Mlle ca va aller , nous allons en discuter autour d’un petit croissant !
la suite est tout aussi mémorable pour moi ….

mais S’il y a une morale a ca post ?
chercher sans relache la personne qui pourra vous aider et ensuite arrivez a l’heure au rdv car cela pourrait bien changer votre vie!

Un gros bisous , beaucoup d'amour , vous êtes capable du meilleur pour vous n'en doutez pas!

spéciale Dédicace à mon médecin le docteur Bernard Jousseaume, (Bandol ) Association Aube.
Nancy.Josetre
 
Messages: 10
Inscription: 27 Oct 2020, 20:27

Re: Ma présentation, mon histoire en quelques mots

Messagede hbb » 26 Nov 2020, 16:02

Merci encore une fois, Nancy, par ce bouleversant récit, qui montre à quel point l'alcool abîme les esprits mais pas la détermination, lorsque l'on atteint l'envie irrépressible de sortir de la dépendance.
Et à quel point on a besoin d'aide et d'appui pour sortir de cette noyade qu'est la dépendance.
Le médecin dont vous citez le nom m'a bien houspillée aussi, voici 10 ans, via le fil "questions au médecin", en me faisant comprendre que l'alcool serait le plus fort si je mettais en doute le baclofène. J'ai tenu bon, grâce à lui, auprès de notre fils, en continuant le traitement quels que fussent les ES, qui se sont avérés être ceux de l'alcool, bien plus que ceux du baclofène.
Merci, merci, merci ! et merci de votre aide sur les fils des uns et des autres.
hbb
hbb
 
Messages: 15855
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: Ma présentation, mon histoire en quelques mots

Messagede pierre92 » 27 Nov 2020, 10:43

Salut nancy

je viens de relire ca :
" je me suis rendu compte que mes pieds avaient fait demi tour sans aucunes souffrance dans mon ventre a l’idée de ne pas boire. C'était la première fois , j’ai pleuré de bonheur "
et j'ai encore eu un gros frisson et les larmes aux yeux.
J'ai eu des choses comme ca aussi, quand j'ai réalisé que le baclofène m'avait sauvé la vie. Quand j'ai pris conscience de mon alcoolisme apres 15 ans a plus de 15 verres par jour, j'ai bien compris en meme temps que je n'arriverais jamais à m'en sortir sans aide (comme pour le tabac ou j'ai arrété il y a 20 ans du jour au lendemain, mais l'alcool est bien plus fort).
effectivement toute cette affaire est histoire de rencontres. et j'ai eu aussi du bol, meme si je pense que bien motivé, on la provoque cette chance.
J'ai abordé une psy par hasard à l'aéroport, et je lui ai parlé de mon problème d'alcool, elle m'a écouté et m'a donné sa carte, j'ai pris rdv. ca a donné 2 ans et demi de thérapie une heure par semaine, il y avait du taff ! elle est formidable... avant elle j'avais consulté le Dr Journe a Paris, la consultation ne m'a pas frappé, mais le livre d'Ameisen était dans la salle d'attente, premier contact avec le baclo.
Fin de ma thérapie, tout remis a l'endroit, mais l'alcool était toujours la. ma psy me parle du baclo. je vais voir mon médecin traitant, qui m'avait sauvé une première fois d'une dépression, je lui demande, il me dit pas de problème, de toutes facons, je n'ai rien a donner à mes alcoolos !
je commence, mais il ne connais pas la façon de prescrire, ES insupportables, d'autant que je commencais un nouveau taff de prof. ingérable. j'ai arrété jusqu'aux vacances de la toussaint ou j'ai pu reprendre.
en meme temps, je me suis inscrit sur le forum, et ici, c'est Change qui m'a sauvé. J'ai eu des ES énormes, je suis monté jusqu'à 135, mais lepassage des 100 a été tres dur, je montais de 5 en 5 et j'ai pris longtemps mon traitement en 7 prises par jour ! c'était l'enfer..
Ensuite j'ai avancé, avec des hauts et des bas, j'ai été indifférent aux alcools les uns apres les autres. d'abord le vin rouge, puis la bière ! moi qui en buvait tant depuis 20 ans ! j'en ai bu une gorgée,et je me suis dit : mais ca n'a pas de gout. une deuxième. et non, pas de gout. aucun intéret. j'en ai rebu une 6 mois plus tard, dégueu. fini. j'avais arrété totalement les alcools forts avant le vin rouge : ricard, gnaule, wisky..
Et puis j'ai trainé des années avec du crémant et du vin blanc, ma femme en buvait un peu aussi. sans raison valable... mais mon cerveau me demandait, je n'arrivais pas a envisager d'arréter.
en début d'année, j'ai repris les choses en main, mais je m'autorisais encore à boire, et le confinement m'a fait replonger.
il y a deux mois, rebelotte, j'ai arrété,et dernière rencontre de fou ! j'arrète un mercredi, et le vendredi j'avais RDV avec la remplacante de ma toubib pour une suspiscion de covid., pour qu'elle me fasse un arret de travail. Je discute avec elle,elle me dit qu'elle va peut etre reprendre le cabinet, que c'est une ancienne patiente de ma toubib (qui arrive a la retraite) et qu'elle termine une formation en .... addictologie !
Je lui explique rapidement ou j'en suis et je reprend un rdv pour le lendemain.
et c'est reparti, mais encore plus motivé, je la vois toutes les trois semaines, elle est jeune parfois un peu hésitante, mais m'apprends bien des choses.
Elle et hbb m'ont rapidement convaincu d'une chose : la seule facon de m'en sortir est de ne pas toucher un verre d'alcool pendant un an, voire un an et demi.
je me le suis rentré dans le crane. d'ou l'anniv de ma fille au coca.
ca m'en fait des rencontres non ? Dr Valette, premier généraliste, Emmanuelle Ohnighian, Psy à Paris, Marion Allègre, généraliste addicto.
Bonne journée les amis !! :))
et merci Nancy...
Pierre
pierre92
 
Messages: 744
Inscription: 07 Sep 2011, 20:03


Retourner vers Fil solidaire. Bienvenue aux nouveaux ICI

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 23 invités

cron

x