J99 épouse de Joseph99

discussion libre d'entraide sur le baclofène
Règles du forum
Bienvenue aux nouveaux !

* Ici vous pouvez créer votre propre sujet, c'est à dire le fil de discussions sur lequel vous pouvez vous présenter et serez suivis tout au long de votre parcours.

* Si vous en avez déjà un, le forum libre est à votre disposition pour aborder d'autres thèmes.

J99 épouse de Joseph99

Messagede joseph99 » 29 Avr 2012, 19:07

Bonjour à tous,
Je ne suis pas sûre de bien savoir utiliser l’outil informatique pour communiquer sur le forum, je ne sais pas ce qu’est le « fil » et je ne sais pas si ce message sera ou non lisible par tous ; peu importe, il me fallait dépasser le stade de « consommatrice » d’informations car j’avais de plus en plus le sentiment d’être dans la peau d’une « voyeuse ». J’ai cru comprendre, après ces 2 mois de lecture assidue sur votre site, qu’il était important de faire une présentation de la situation. Je ne suis pas malade mais suis l’épouse d’un malade alcoolique. Pour faire bref, second mariage, il a un fils et moi 2 ; ma meilleure amie me parle très souvent de son frère, alcoolique sévère, qui sort de 2 tentatives de suicide ou plutôt – selon moi- 2 suicides échoués (bien heureusement). Il sort d’une cure de désintoxication ; parcours bien connu de vous tous ; en 1999, elle me le présente afin qu’il rencontre quelqu’un qui l’écoute sans rien lui demander en retour ; il se sépare de son épouse, entame un divorce et vient vivre chez moi. J’ai alors appris ce qu’était la dépendance à l’alcool et le parcours du combattant pour aider quelqu’un qui veut au plus profond de lui-même s’en sortir. Un ami médecin lui prescrit l’Aotal et l’Espéral ; grâce à ce dernier, il devient abstinent total (en 2002). Il crée sa propre entreprise, tout va bien. De 2002 à 2010, abstinence sans Espéral très rapidement, mais 4 très courtes rechutes lorsque je suis en voyage à l’étranger, Espéral pendant 3 jours et tout se remet en place. Oui, mais apparemment seulement, car l’abstinence est une frustration terrible, un empêcheur de vie sociale et conviviale et une incitation à ruser, duper et se cacher pour assouvir ce besoin provoqué par cette maladie « honteuse, basse … ». La rechute en octobre 2011 sera irréversible. Début mars, je suis en Irlande, le fils de mon mari (24 ans) passe un week end avec son père et mesure l’ampleur du désastre ; car face à un buveur qui se cache, l’entourage – famille et amis- ne voit et ne sait rien. Suite à cette visite, son fils nous envoie un lien sur une émission dans laquelle intervient Olivier Ameisen ; j’achète le livre, je découvre des sites – dont le vôtre- et mon mari veut prendre RDV chez notre médecin ; celui-ci, dubitatif, prescrit, sans problème mais aussi sans infos et sans conviction, le Liodéral. Et nous nous débrouillons sans connaître tous les risques et toutes erreurs à ne pas commettre. Heureusement, mes lectures sur votre site nous aident.
J’en termine avec la situation d’aujourd’hui :
240mg en 5 prises de 10 ; 50 à 7h + 40 à 10h + 50 à 13h +70 à 17h + 30 à 20h
La montée rapide en doses s’est faite avec des prises de 20 mg tout au long de la journée, ce qui a permis de faire disparaître beaucoup d’effets secondaires ; puis à l’approche des 200 mg, palier de 10 jours et prise en compte des cravings ; là pas facile, car la planification matinale de l’achat d’alcool pour une consommation à partir de 18 h est-elle du craving ? Je ne m’étends pas sur les week end et jours fériés qui sont terribles le craving démarrant dès le matin.
La consommation ? Je ne vois pas mon mari boire, il se cache ; mais je vois dans son atelier, s’entasser les bouteilles, au « hasard » de la quête d’un outil, je « découvre » (ou cherche à découvrir) les innombrables bouteilles vides de bière et de vin doux du midi ; il serait peut-être buveur « compulsif ».
Pour finir, les frustrations lors des sorties ou réceptions ont disparu ; les copains pensent que ce nouveau traitement qui ne dit pas son nom est bienvenu puisqu’il lui permet de boire et le soigne en même temps. Ils ne connaissent pas la face cachée de l’iceberg (des angoisses face à une sortie de tunnel qui se fait attendre, du repli sur nous pour « sauver » les apparences, du mal être de chacun de nous deux, de l’importance des effets secondaires …)
Voilà, mon témoignage, en tant que conjointe et surtout mon admiration pour la disponibilité de certains d’entre vous ; rester au bord de la route à vous regarder travailler sans relâche au mieux être de tous me devenait insupportable. J’ai été bien longue et je ne sais pas comment par la suite je pourrai bénéficier de votre aide tout en apportant une contribution pour que tous ceux qui sont malheureux comme nous aient comme nous autant d’espoir dans ce traitement. Merci de m'’avoir lue.
Avatar de l’utilisateur
joseph99
 
Messages: 782
Inscription: 14 Avr 2012, 10:26

Re: J'ose enfin

Messagede joseph99 » 30 Avr 2012, 11:24

pas de réponse .... est-ce à dire que le conjoint d'un malade ne souffre pas lui aussi de la maladie
ou bien me suis si mal exprimée que personne ne se reconnaît dans ce (trop long) message qui appelle de l'aide et pose bien des questions :
comment faire pour ne pas exaspérer le malade plus qu'il ne l'est déjà,
comment faire pour être soi-même au mieux quand tout va mal,
comment faire pour assumer la gestion du traitement quand l'intéressé est dans une confiance aveugle parce que son état et son mental ne lui permettent pas (encore) de se prendre totalement en charge, les dosages, les fréquences, les paliers ( notre médecin traitant prescrit mais ne dit rien)
comment faire quand la dépression vous tombe dessus parce que personne autour pour prendre de temps en temps le relais
Toutes les lectures que je fais sur le site nous aident et ME font du bien mais ne nous concernent pas directement.
Merci de votre écoute
Avatar de l’utilisateur
joseph99
 
Messages: 782
Inscription: 14 Avr 2012, 10:26

Re: J'ose enfin

Messagede étoile filante » 30 Avr 2012, 13:42

Bonjour Joseph99,
Bien sûr que le conjoint souffre lui aussi de la maladie et que tu souffres. Ton mari a beaucoup de chance de t'avoir à ses côtés et de l'aide que tu lui apportes. Forcément l'alcoolisme entraîne des dérapages, on dit ou fait des choses pas toujours très belles qui font souffrir l'autre. Ton amour est plus fort que tout, ton mari a beaucoup de chance que tu sois restée à ses côtés. Avec de la volonté et du courage, il va y arriver.
Je pense que les prises sont mal adaptées. Il faudrait que Changethescript t'aide à mieux les adapter selon l'heure des craving.
Je vous souhaite beaucoup de courage à tous les deux et de réussir.
Etoile filante
étoile filante
 

Re: J'ose enfin

Messagede joseph99 » 30 Avr 2012, 14:04

Bonjour Etoile filante,

Quel plaisir de lire ton message! J'ai lu tes autres messages (ton fil : est-ce ainsi qu'il faut dire???) et si j'ai bien compris tu es plus qu'en bonne voie de guérison avec des doses très faibles et une abstinence qui mérite d'être saluée. Chez nous, le courage et l'espoir de réussir sont bien là. J'ai rencontré mon mari en connaissant sa maladie, 3 ans difficile que j'ai effacé pendant ses 8 années d'abstinence ; donc aujourd'hui : sentiment de revenir à la case départ. Enfin pas vraiment car l'abstinence avec l'Espéral n'a rien à voir avec le traitement avec le baclofène. la difficulté pour moi c'est de rester cool quand il passe de l'autre côté du miroir, quand je ne le reconnais plus. Mais sûr on veut tous les 2 à réussir donc je vais chercher les conseils de Change pour le dosage comme tu me l'as dit. mais je ne sais comment faire pour la joindre en direct.
Merci de tes encouragements.
Avatar de l’utilisateur
joseph99
 
Messages: 782
Inscription: 14 Avr 2012, 10:26

Re: J'ose enfin

Messagede étoile filante » 30 Avr 2012, 14:18

membre/changethescript

Appuie sur ctrl et clique
étoile filante
 

Re: J'ose enfin

Messagede changethescript » 30 Avr 2012, 14:22

Bravo Etoile filante ! Une vraie informaticienne à ce que je vois !
Et ouverture dans un nouvel onglet qui plus est !
Super ;-)
Grosses bises
Change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12539
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: J'ose enfin

Messagede joseph99 » 30 Avr 2012, 15:44

j'ai envoyé un MP à Change mais je ne suis pas sûre qu'il arrive : comment le vérifier?
merci Etoile filante de me répondre ; je vois que tu as les compliments de Change donc je continue à te demander des conseils.
Avatar de l’utilisateur
joseph99
 
Messages: 782
Inscription: 14 Avr 2012, 10:26

Re: J'ose enfin

Messagede étoile filante » 30 Avr 2012, 15:58

Ne t'inquiète pas, Change est très consciencieuse et a beaucoup de travail avec nous tous. Il faudra qu'elle étudie les heures de prises de ton mari et aura certainement besoin de connaître ses heures de craving pour rectifier les horaires ou adapter les posologies. Vous êtes entre de bonnes mains. Vous allez y arriver. Avec de la volonté et du courage, on arrive à tout et vous en avez.
Bisou
étoile filante
 

Re: J'ose enfin

Messagede changethescript » 30 Avr 2012, 16:23

Salut Joseph99 !

Désolée de mon retard. Je vais copier ci dessous des extraits de ton MP et y répondre cela va de soi.

hier soir il a voulu augmenter (il était depuis 5 jours à 240mg) et changer les doses comme suit parce qu'il dit que la planification des achats fait partie du craving donc il faut agir dès le matin ( moi, je finis par être perdue) :
5 h 30mg
8 h 40
11h 40
14h 50
17h 70
20h 20
Après le travail, craving vers 18h30 ; quand c'est jour férié, pas de limite si pas de vie sociale programmée.



Concernant la répartition, je verrai les choses un peu différemment. Pourquoi une prise si tôt le matin d'ailleurs ?

250 mg, 6 prises, craving 18h30

  • 08 h : 30 mg
  • 11 h : 30 mg
  • 13 h : 40 mg
  • 15 h : 40 mg :
  • 17 h : 70 mg
  • 19 h : 40 mg

Et quand tu dis
Il n'a plus bcp d'effets secondaires ou du moins il les accepte et les supporte

C'est à dire ? Il en a donc, et quels sont ils ?
La répartition peut jouer pour les effets secondaires également.

Bises
Change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12539
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: J'ose enfin

Messagede joseph99 » 30 Avr 2012, 16:51

Merci Change,
et merci Etoilefilante,

Les effets secondaires, au début du traitement, surtout des nausées ; elles ont disparu. Les insomnies persistent mais moins qu'il y a encore 1 semaine ; l'effet du somnifère peut-être? il se réveille plusieurs fois la nuit mais ne se lève plus comme il le faisait pendant une heure ou 2. Et la matin, pas de fatigue par manque de sommeil. Autre effet secondaire, érection mais d'orgasme qui si j'ai bien lu devrait disparaître dans la phase descendante mais ça dure et c'est pas sympa ( mais sans remettre en cause la poursuite du traitement. Et puis dans la soirée, à partir de environ 20h des gros coups de barre, le nez qui pique en avant et une envie irrésistible de dormir le tout en qq secondes. Mais, vraiment il accepte et supporte le tout ; ce qui le gênait le plus au départ c'était les nausées, notre médecin lui a donné un antinausées, il ne le prend plus.
Il consomme encore pas mal d'alcool (plus qu'au début du traitement) ; l'équivalent de 2 l d'alcool à 15° ;
A ton avis, combien de temps doit-il rester à 250mg ? il est resté 5 jours à 240 ; par ailleurs, on part 5 jours à Florence ( du 4 au 8 mai) donc l'effet alcool devrait pendant cette durée se calmer ( même s'il ne s'abstient pas de boire quand on sera au restaurant )
Encore merci ; ça fait vraiment du bien de ne pas se sentir seul(s)
très très grosses bises
J99
Avatar de l’utilisateur
joseph99
 
Messages: 782
Inscription: 14 Avr 2012, 10:26

Re: J'ose enfin

Messagede changethescript » 30 Avr 2012, 17:00

Autre effet secondaire, érection mais d'orgasme qui si j'ai bien lu devrait disparaître dans la phase descendante mais ça dure et c'est pas sympa

Tu veux dire par là qu'il a du mal à atteindre l'orgasme ?
Excuse moi de rebondir là dessus, mais c'est un es que j'ai découvert qui s'avère être très fréquent et j'y suis très attachée (si on peut dire ...)

A ton avis, combien de temps doit-il rester à 250mg ?
Au moins 5 jours, et moi je dirais 7 jours. les dosages commencent à être conséquents j'irai mollo personnellement ...

Bises
Change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12539
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: J'ose enfin

Messagede joseph99 » 30 Avr 2012, 17:33

J'ai oublié le mot clé (lapsus révélateur) ; érection parce que désir mais PAS d'orgasme et cela très vite au début du traitement. Je me répète mais il me dit que son désir de guérir est plus fort que son désir d'orgasme. Situation acceptée parce que j'ai lu quelque part sur le site que c'était un ES donc temporaire ...
bises
J99
Avatar de l’utilisateur
joseph99
 
Messages: 782
Inscription: 14 Avr 2012, 10:26

Re: J'ose enfin

Messagede grenouille29 » 30 Avr 2012, 17:39

Je re-re-bondis sur les ES, concernant la sexualité (y'a pas que ça dans la vie, mais...)
A 190mg depuis une semaine : du désir mais plus d'orgasme...
Je me dis que c'est peut-être passager. Enfin je l'espère !
Et puis, ma priorité c'est le baclo, alors bon...
Bises.
Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir, et la folie furieuse d'en réaliser quelques uns...
Avatar de l’utilisateur
grenouille29
 
Messages: 337
Inscription: 04 Nov 2011, 07:53

Re: J'ose enfin

Messagede joseph99 » 30 Avr 2012, 17:43

bonjour Grenouille 29
Je crois que mon mari vit cela comme ça aussi : priorité à la santé, guérir avec le baclo ; pourvu, cependant que ce soit réellement passager. Mais Change a raison, il faut en parler pour savoir comment vont évoluer les choses.
Bises
J99 (épouse de joseph99)
Avatar de l’utilisateur
joseph99
 
Messages: 782
Inscription: 14 Avr 2012, 10:26

Re: J'ose enfin

Messagede bocly » 30 Avr 2012, 17:54

Bonjour Joseph99!

Je découvre ton fil à l'instant!
:membresbienvenue:
Je t'avais écrit un message ... cet après midi, mais encore effacé ... décidement la "scoumoune" depuis hier soir!

Mais bon entre temps, tu as déjà reçu la visite et les conseils de membres.
Une question: Depuis quand a-t-il commencé le "baclo" pour en être à ses doses élevés?

Autre chose, ici dans le forum il y a beaucoup de personnes accompagnants soit leur enfant, leur mari ou leur épouse, pour sur qu'ils viendront t'apporter leur témoignage et leur soutien.
Tu recevras aussi un lien (je ne l'ai pas) pour un bouquin pouvant aider les accompagnants et les soutenir eux aussi.

Au plaisir de te lire bientôt et pourquoi lui aussi ... mais de précipitation!

Bonne soirée!
: clindoeil :
Bocly
C'est en nous que l'on trouve ... la liberté, la sobriété et la "paix de l'esprit"!
Avatar de l’utilisateur
bocly
 
Messages: 3932
Inscription: 27 Oct 2011, 09:47
Localisation: Hautes Alpes

Suivante

Retourner vers Fil solidaire. Bienvenue aux nouveaux ICI

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 23 invités

cron

x