Les questions surement idiotes du profane...

discussion libre d'entraide sur le baclofène
Règles du forum
Bienvenue aux nouveaux !

* Ici vous pouvez créer votre propre sujet, c'est à dire le fil de discussions sur lequel vous pouvez vous présenter et serez suivis tout au long de votre parcours.

* Si vous en avez déjà un, le forum libre est à votre disposition pour aborder d'autres thèmes.

Les questions surement idiotes du profane...

Messagede PierreS » 07 Déc 2011, 18:32

Bonsoir à tous et toutes,
nouveau sur le site mais certainement prochain utilisateur du "Baclo", j'ai quelques questions...mais d'abord vous parler un peu de mon alcoolisme: capable de ne pas boire une goutte de toute la journée (job forcément !) mais quand vient le soir...1 à 2 bouteilles de vin, ou 3/4 d'une bouteille de whisky, ou 6 ou 7 bières (fortes parfois) bref le plan que beaucoup d'entre vous doivent avoir connu (du coup pas bouffer, se coucher "out" et se lever crevé bien sûr). C'est ça TOUS les jours. Si je bosse pas, j'ai allègrement tendance à me laisser aller le midi, mais dans de moindres proportions. Je peux (dois !) boire seul bien sûr parfois.
Bon à côté de ça, je suis pas "désocialisé", j'ai un job (que je ferais mieux si je picolais pas), une femme que j'aime et 2 supers marmots....mais j'en ai maaare !!!
Les questions cons donc:
- selon vous , à mon degré, le baclo peut-il m'aider ?
- mais surtout: peut on entamer un traitement et se garder un espace festif de temps en temps avec le même plaisir ? En clair: s'en "prendre une bonne "de temps en temps ? Cuite + baclo = quoi ?
Merci pour vos réponses. Pierre.
PierreS
 
Messages: 7
Inscription: 07 Déc 2011, 18:05

Re: Les questions surement idiotes du profane...

Messagede Maman grenouille » 07 Déc 2011, 20:10

bienvenue sur le forum. amitiés
demain y fera jour
grenouille
Avatar de l’utilisateur
Maman grenouille
 
Messages: 628
Inscription: 08 Mai 2010, 15:54

Re: Les questions surement idiotes du profane...

Messagede pierre olivier » 07 Déc 2011, 20:26

Salut, Ô profane qui estime lui même que sa question est idiote ... Elle l'est pas.

Le baclofene va te débarrasser de ce putain de cercle vicieux qui consiste à re-picoler le lendemain parce qu'on ne peut pas (plus) faire autrement.

MAIS ... Même si le traitement par baclofene de part son principe (pour les détails du "principe" ... tout lire :pack73: ) ...n'impose pas cette abstinence castratrice, il faut quand même faire gaffe. L'idée même de reprendre des cuites (surtout préméditées, si j'ai bien compris) n'est pas très saine ! Bien sur, on peut boire un peu pendant le traitement mais enfin ... Chaque cuite te fera perdre tes repères par rapport à l'alcool, tu risques de laisser l'habitude prendre la pas sur ta guérison, et ainsi la masquer. Je te conseille fermement d'être "raisonnable" (autant que faire se peux) pendant quelques mois, un ou deux ans, pour accompagner ta guérison, la consolider. Tu auras largement l'occasion après de faire un excès "de temps en temps" comme une personne normale (normale = non addicte) ... Mais il est fortement préférable d'avoir "fait le point" avec soi même. Il est aussi préférable de faire un petit bout de chemin "psy" ( même si on est allergique aux psys, au moins réfléchir sur les raisons de l'alcoolisme) C'est formidable d'être débarrassé du craving sans passer par la case "abstinence" ... C'est bien aussi d'être capable de s'éclater sans avoir besoin d'une substance extérieure ! Ce qui n'empêche pas de boire une bonne bière de temps en temps, mais plus des "8.6" qui d'ailleurs sont assez dégueu d'un point de vue gastronomique.

Bienvenue à toi ...

PO
pierre olivier
 

Re: Les questions surement idiotes du profane...

Messagede Seb » 07 Déc 2011, 22:13

Bonsoir PierreS.

Bienvenue sur le forum.
Je crois que PO à tout dit.
Une foi indifférent tu retrouveras les joies de la fête sans pour cela te mettre comme une guenille.
Laisse faire les choses...Ca marche.
Bon courage pour la suite,n'oublie pas une chose,seul ta motivation fera la différence.
Seb
On a longtemps cru,à tort que l'alcool "donnait des forces" ou qu'il réchauffait.
Aujourd'hui,il refroidit 120 personnes par jour !!!

http://arreter-de-boire.fr/
Avatar de l’utilisateur
Seb
 
Messages: 425
Inscription: 04 Mai 2010, 09:29

Re: Les questions surement idiotes du profane...

Messagede espoirené » 08 Déc 2011, 02:00

Salut ,

Je me reconnais dans ton profil…..dans ta façon de boire et d’appréhender.....

A mon avis tu ne vas pas aider la mollecule a s’installer si tu consommes de trop .
Le baclofene n’est pas une pillule miracle , tu vas pas pouvoir boire raisonnablement et a l’excès defois ( le mot defois fais peur ! ! ) , comme ça du jour au lendemain.
Il faut changer tes habitudes , devenir un consommateur normal ( pas alcoolique ) , le baclofene va t’y aider surement mais il faut y mettre du sien.
De la patience aussi.

Ma reponse n’engage que moi , mais c’est ce que je retiens de plus important , moi je ne suis pas gueri , je fais un 2eme essai.

Bon courage.
Avatar de l’utilisateur
espoirené
 
Messages: 177
Inscription: 10 Mai 2011, 08:13

Re: Les questions surement idiotes du profane...

Messagede dracir » 08 Déc 2011, 04:24

Hello,

bien sur que le baclo va t'aider, attention a bien respecter les paliers, Si tu ne fais rien tu ne vas pas tenir le rythme, "boulot, bibine, dodo", je connais au bout d'un moment le corps dit stop, personnellement j'ai quitté le bureau sur une civière, 3 jours de clinique Sevrage, anxios et tutti quanti, après je te jure qu'on ne te voit plus pareil au boulot.
Alors agis le plus tôt possible, de toutes façons le baclo ne te fera pas de mal, l'alcool oui..
Attention avec le baclo tu pourras diminuer les anxios mais progressivement et avec avis de ton médecin, ne change rien de toi même.

Amitiés
C'est au pied du mur qu'on voit mieux le mur (Bigard)
Avatar de l’utilisateur
dracir
 
Messages: 256
Inscription: 27 Nov 2011, 22:28

Re: Les questions surement idiotes du profane...

Messagede Fiston » 08 Déc 2011, 09:05

Je lis ce message suite à celui que tu as posté sur le mien. Je ne suis pas malade alcoolique, mon père l'est, jusqu'à ce que très récemment nous avons découvert le baclo et qu'il accepte d'en prendre.
Mon père me disait aussi qu'il ne voulait pas arrêter de boire et en prendre une (cuite) de temps en temps, je crois que c'est ce qui l'a séduit avec le baclo, la promesse de pouvoir continuer à boire si il en as envie. L'interdit tombe, donc je crois qu'il essaye pas de le dépasser, j'imagine qu'il se dit "je peux quand je veux, donc je ne le fait pas. Depuis qu'il est sous baclo, qu'il a arrêté de boire, son esprit à changé, il me semble qu'il a plus envie de boire beaucoup de temps en temps, il a trouvé lui une autre motivation, la petite fille qu'il à à charge, suite à des soucis avec mon demi frère qui est bloqué à l'étranger.
J'ai un de mes meilleurs ami qui est dans ton cas, il assure son boulot en journée, mais se blinde un peu tous les soir, il a 27 ans et est venu me parler du baclo quant il a vu mon combat avec mon père. J'en ai discuté avec lui, et j'ai compris que dans sa tête, pour se relaxer d'une bonne journée de travail, ou passer une soirée de fête entre amis, il faut de l'alcool. un reliquat des soirée étudiantes ou fête rime avec Alcool. Je crois que ce précepte est faux, qu'il faut l'expérimenter pour voir qu'il est faux.
Comme disent beaucoup de ceux qui sont sur la lite, l'habitude est aussi facteur d'alccolisme. Je t'engage à trouver une autre activité à l'heure ou tu as l'habitude de boire, essaye de faire un truc que tu aimes, qui te fasse plaisir, un sport, de la lecture, la cuisine, , je ne sais pas quoi, mais un truc que tu aimes faire. Mon père, c'est son jardin, je crois qu'on va finir par inverser la balance commerciale de la france rien qu'avec les patates qu'il produit au jardin :-).
A+
Den
Fiston
 
Messages: 18
Inscription: 21 Aoû 2011, 10:14

Re: Les questions surement idiotes du profane...

Messagede PierreS » 08 Déc 2011, 11:06

Merci à tous et toutes pour vos messages. J'en prends bonne note et vais tenter d'appliquer vos conseils. Reste à trouver le prescripteur...
Dans tous les cas, bravo aux créateurs de ce site rempli d'Humanité et tellement convivial, tolérant...en un mot: Intelligent !
Pierre.
Ma citation (inutile et qui n'a rien à voir) du jour:

"Hein, quoi ?" (Beethoven). (D'après P. Desproges).
PierreS
 
Messages: 7
Inscription: 07 Déc 2011, 18:05

Re: Les questions surement idiotes du profane...

Messagede PierreS » 08 Déc 2011, 13:51

Merci à toi Smooch.
PierreS
 
Messages: 7
Inscription: 07 Déc 2011, 18:05

D'un prof"âne" à un profane!!!

Messagede bocly » 09 Déc 2011, 01:43

Bonsoir Pierre!

T'as pas encore eu tous les messages de bienvenue!
Donc, bonsoir et :membresbienvenue: de ma part, moi c'est Bocly et encore en vacances jusqu' à lundi.

A:
"questions ... cons" ... les "sages" du forum t'ont déjà répondu!

Mais comme il y a encore plus "con" que tes questions:

Et là je me mets en première ligne ... J'ai enfin un moment d'hilarité en te lisant. Et du fond du coeur je t'en remercie. Je serais plus sérieux ou attentif dès mon retour.

Ouf, j'ai juste eu la chance d'avoir lu et relu le fameux bouquin d'OA, de m'être imprégnié des témoignages et des infos complètes sur le baclo sur le forum ... sinon j'aurais posé les mêmes questions.

CQFD:
Peut-on ne rien changer à nos habitudes (donc à nos angoisses sur notre relation à l'alcool qui nous pose un problème) et prendre un médoc (style pilule miracle) pour nous aider à régler des problèmes que l'on n'a pas ou que l'on ne veut pas avoir?

Soyons plus "sérieux"...
Peut-on regarder sous les jupes des filles en semaine et se "masturber" intelectuellement sous les draps ... et se vauter dans le "sturpre" le week-end pour trouver notre équilibre?

T'inquiètes pas j'ai pas encore la réponse, mais je sais que le baclo ne me sera d'aucune aide pour cela ... heureusement! :mdri:

Bien sur cela n'engage que moi et je suis en "vacances"!

Que le meilleur te reste à venir!
A te lire vite et souvent! Bocly
C'est en nous que l'on trouve ... la liberté, la sobriété et la "paix de l'esprit"!
Avatar de l’utilisateur
bocly
 
Messages: 3932
Inscription: 27 Oct 2011, 09:47
Localisation: Hautes Alpes

Re: Les questions surement idiotes du profane...

Messagede espoirené » 09 Déc 2011, 06:11

waouuuu bocly tu peux develloper , j'avoue que je ne comprend pas :

Soyons plus "sérieux"...
Peut-on regarder sous les jupes des filles en semaine et se "masturber" intelectuellement sous les draps ... et se vauter dans le "sturpre" le week-end pour trouver notre équilibre?

T'inquiètes pas j'ai pas encore la réponse, mais je sais que le baclo ne me sera d'aucune aide pour cela ...
Avatar de l’utilisateur
espoirené
 
Messages: 177
Inscription: 10 Mai 2011, 08:13

Re: Les questions surement idiotes du profane...

Messagede bocly » 09 Déc 2011, 11:35

Bonjour Espoiréné!

Non, je ne peux pas vraiment développer ... juste essayé d'écrire en métaphores, mais apparement j'ai encore raté le but.
:ciao:
Ce n'étaient que des "images" sur les envies en semaine (pas les miennes du tout) pour attendre le week-end pour s'autoriser la biture.

Je ferais mieux à mon retour j'espère, sinon je me noie tout de suite ... mais dans le "baclo"! :diablo:

Allez, je faire fendre du petit bois malgré le vent pour me remettre les idées en place et surtout pour que ma frangine est qq jours d'avance de fagots d'allumage (ils ont une cheminée d'enfer des bûches de chêne bien sèches mais pas le temps de faire le petit bois pour démarrer la flambée.

Sont parfois ch....s, ceux qui bossent et qui n'ont plus de temps pour le reste ... heureusement qu'il y a les handicapés de la vie pour les secourir. :mdri:

Bises! Bocly
C'est en nous que l'on trouve ... la liberté, la sobriété et la "paix de l'esprit"!
Avatar de l’utilisateur
bocly
 
Messages: 3932
Inscription: 27 Oct 2011, 09:47
Localisation: Hautes Alpes

Le profane...la suite

Messagede PierreS » 17 Déc 2011, 02:29

Bon tout le monde a l'air couché...à part Untel, Salut à toi !

Quelques news aux "boss" du site juste pour vous dire que: "j'aibienfaittoutcommevousm'avezditetquedonc":

- j'ai lu le bouquin, pardon le Livre, d' O.A. Totalement surréaliste de voir ce que ce gars a enduré, dans un contexte américain (je mets pas la majuscule exprès) qui m'apparait inhumain, et souvent moralisateur pour ne pas dire coercitif par rapport à un alcoolo-dépendant...mais bref. D'autres questionnements plus terre à terre...de quoi vit il quand il a fermé son cabinet depuis X temps ? Même si la progression vers la déchéance est bien réelle, à aucun moment on ne perçoit des préoccupations pécuniaires , ou alors très peu (il peut pas se payer telle cure haut de gamme...), mais bon on s'en fout, tant mieux pour lui s'il avait des "réserves", et surtout tant mieux pour nous - j'ai en tout cas envie d'y croire à cet instant.

- j'ai lu, pour ne pas dire bu, les généralités, les témoignages, les questions au toubib (ce mec est extraordinaire) que Smooch m'avait conseillé, et je pense que j'ai tout digéré sans avoir la gueule de bois.Que du bon sens dans tout cela, merci.

- MAIS surtout... et je considère que c'est une performance dans ces contrées en voie de développement du Sud de la France... J'AI TROUVE UN PRESCRIPTEUR !!! Ou plutôt une "prescriptrice" ( teuse ?). J'ai suivi vos conseil et suis allé voir l'excellente Virginie qui est mon médecin traitant, ou plutôt celui de mes gamins, et qui m'a dit "cash": " vous êtes motivé y'a pas de doute, et je connais le baclofène pour m'y interesser, mais je suis jeune toubib et donc sous "lorgnette" dans ce que je fais ou prescris (Bidon ? Pas bidon ?), mais je vous fais cette lettre pour le docteur R que vous irez voir dans ce centre d'alcoologie situé à machinville" (je vous dis où c'est quand vous voulez si vous êtes près du 65).
Je vous la fais courte: j'ai rencontré une super toubib de 60 balais, qui m'a reçu pendant plus d'une heure, et qui m'a ordonné du Clob' pour un mois en me précisant posologie, échéances et objectifs de sobriété, n°de tel perso si besoin, prochain RDV, et encouragé à donf en me disant que vu ma démarche et mon profil, je devrais être dans les bonnes stats ! Elle a eu l'outrecuidance de m'annoncer que la consultation était gratuite car c'est parait il la coutume dans la psychiatrie publique, mais qu'il n'y en a peut-être plus pour longtemps... (de la gratuité, pas de la psychiatrie bien sûr).

C'est donc un Pierre motivé et content qui vous écrit ce soir, ayant obtenu le médoc en tiers payant (ouarf !), et qui prendra son 1er cacheton de 10mg demain soir !
Comme je me suis promis de ne pas vous mentir - jamais- je vous précise que je termine en ce moment mon troisième verre (bol d'environ 25 cl) de rouge.
Et fait chier merde.
A bientôt, merci pour tout ce que vous faites... et encore bravo de me connaitre. P.
PierreS
 
Messages: 7
Inscription: 07 Déc 2011, 18:05

Re: Les questions surement idiotes du profane...

Messagede bianca » 17 Déc 2011, 13:01

Bonjour PIERRE,

A la dernière guerre, il y a eu des wagons entiers de gens solidaires déportés.
La plupart avaient les mêmes origines, ils appartenaient à une communauté solidaire :
la famille, les amis, même métiers, on aide à se redresser.
Je m'étais posée cette même question, c'est ainsi que la réponse m'est apparue, car il serait bien indélicat d'aller plus avant.
Cette solidarité arrive jusqu'à nous via le CLOB , comme tu dis !
On ne remerciera OLIVIER jamais assez de son partage,
et de là à extrapoler pour comprendre les obstacles rencontrés maintenant, je m'interroge doucement...

Je change de sujet, je peste contre le nouveau forum , on change de page, on n'a plus le rappel du dernier message !pas pratique...

Mais revenons à toi:
PIERRE, tu as une voie royale qui s'ouvre à toi,
il n'y a plus d'époque pour les galettes, mets vite la couronne offerte !

amitiés, BIANCA
non, non BACLO? SI! SI! SI!!! vas-y petit!
Avatar de l’utilisateur
bianca
 
Messages: 470
Inscription: 29 Jan 2010, 17:32

Re: Les questions surement idiotes du profane...

Messagede arno » 02 Jan 2012, 18:37

cher camarade d'infortune,

j'ai vécu la même chose que toi (lis mon témoignage sur le site)

comme toi j'en ai eu MARRE c'est exactement ça MARRE, jamais en repos toujours dans le stress et impossible de m'arrêter seul...impossible pourtant j'ai une profession qui demande énormément de courage de force et de persuasion...rien à voir.

si ! en effet le baclo, lorsque tu auras trouvé ta dose, est miraculeux car tu deviendras indifférent à l'alcool...un jour puis 2 puis 3 etc sans boire...et tu prendras un simple plaisir à te surprendre...

et boire ou re boire dans tout cela ? Ta question est des plus légitime car un alcolo comme nous le sommes ne peut imaginer de vivre sans boire car c'est l'enfer...et un jour tu vas rentrer après quelques jours d'abstinence et tu vas ouvrir une bouteille de vin et te la siffler et peut être 2 mais plus comme avant sans compulsion... tu pourras même un jour te retrouver ivre mais plus comme avant, plus de la même façon comme un non malade alcoolique. Et tu t'arrêteras de plus en plus longtemps car tu aimeras boire de temps en temps mais plus tout le temps tu n'en ressentiras plus le besoin

Alors fonce camarade fais toi confiance "J'en ai MARRE" c'est la seule motivation dont tu as besoin et laisse faire le baclo. Sache enfin que le baclo permet (pour faire simple) de réactiver des neuro transmetteurs morts chez nous depuis très longtemps et que de fait il a des vertus anxiolytiques ...donc fais confiance à la chimie de ton cerveau qui va se rééquilibrer d'où l'importance de prendre du baclo dès le matin et toute la journée à des fréquences que tu sentiras que tu découvriras en insistant le soir...
arno
 
Messages: 19
Inscription: 15 Juil 2011, 14:39

Suivante

Retourner vers Fil solidaire. Bienvenue aux nouveaux ICI

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 23 invités

cron

x