Danièle Geisendorf: Baclofen

discussion libre d'entraide sur le baclofène
Règles du forum
Bienvenue aux nouveaux !

* Ici vous pouvez créer votre propre sujet, c'est à dire le fil de discussions sur lequel vous pouvez vous présenter et serez suivis tout au long de votre parcours.

* Si vous en avez déjà un, le forum libre est à votre disposition pour aborder d'autres thèmes.

Danièle Geisendorf: Baclofen

Messagede Danièle » 05 Mai 2013, 18:52

Déjà essayé d'écrire un message, pas réussi!
Suis mère d'un toxicomane alcoolique qui a 45 ans, ses débuts à 12 ans.
Il a arrêté cocaïne et héroïne depuis plusieurs années, ainsi que la méthadonne. Mais l'alcool a persisté en compensation!
Le 15 déc. 2012 il a commencé le baclofen et l'effet a été immédiat, plus d'angoisses, il dort, il mange.Sa consommation d'alcool a diminué progressivement, et depuis trois semaines, il ne boit plus!
Il vient d'arrêter ses benzo (prescrits très largement par son psychiatre), pas facile, mais il tient le coup grâce au baclofen. Son psychiatre est très mécontent et ne le soutient guère!
Ayant travaillé 20 ans au soutien des familles, et sachant à quel point les proches sont importants, je serais heureuse d'avoir des réactions de parents qui n'ont pas renoncé à aider leurs enfants. Merci d'avance.
Cerval
Danièle
 
Messages: 1
Inscription: 01 Avr 2013, 17:30

Re: Danièle Geisendorf: Baclofen

Messagede hbb » 06 Mai 2013, 23:12

Vos doutes concernant votre rôle viennent-ils du psychiatre, Cerval?
Si c'est cela, je connais bien...
Notre fils a connu une descente aux enfers terrible durant 5 ou 6 ans. Vous pourrez lire notre histoire sur le sujet "questions à des parents". Je vais avoir du mal à vous faire suivre le lien qui vous y mènera parce que je vous écris depuis mon smart phone. Vous le trouverez en utilisant la case "rechercher" en haut à droite de toutes les pages.
Ce que je peux vous affirmer, c'est que, si je ne l'avais pas soutenu durant une année avec la présence ou le soutien de mon mari, nous l'aurions enterré ou il serait actuellement SDF. Je n'ai eu aucun soutien du monde médical.
Vous aussi êtes en train de sauver votre fils, grâce au baclofène. En quoi est-ce répréhensible? Je m'amuse à dire que nous faisons du SAV...
Laissez-vous aller au bonheur de ces premières étapes extraordinaires et inespérées. J'imagine bien que le travail n'est pas terminé. Aurons-nous jamais fini?
Un grand coup de chapeau pour cette réussite.
hbb
hbb
 
Messages: 15810
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14


Retourner vers Fil solidaire. Bienvenue aux nouveaux ICI

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 20 invités

cron

x