clara : J'aurais tellement voulu bénéficier du baclofène

discussion libre d'entraide sur le baclofène
Règles du forum
Bienvenue aux nouveaux !

* Ici vous pouvez créer votre propre sujet, c'est à dire le fil de discussions sur lequel vous pouvez vous présenter et serez suivis tout au long de votre parcours.

* Si vous en avez déjà un, le forum libre est à votre disposition pour aborder d'autres thèmes.

clara : J'aurais tellement voulu bénéficier du baclofène

Messagede clara » 26 Sep 2010, 00:56

bonjour à toutes et à tous, il y a 12 ans à la suite d'un scanner abdominal le médecin m'a regardé droit dans les yeux et m'a dit : si vous continuer de boire je vous donne 6 mois maximum; j'étais alors dans un état lamentable après 20 années d'alcoolisation, normal, et je savais qu'il disait vrai. Entre vivre ou mourir, j'ai choisi de vivre.

J'ai arrêté du jour au lendemain aidé par un homme formidable qui était dans une association, par un médecin alcoologue, une femme avec qui ça a collé de suite et l'aide de mon psy

Les premiers 6 mois ce fut l'enfer, l'alcool m'appelait jour et nuit, je ne sais pas comment j'ai trouvé la force de résister, c'était inhumain mais j'ai tenu, ensuite les pulsions se sont espacées et au bout de 2 ans je pouvais affronter l'alcool sans problème

Récemment un de mes amis a rechuté après 7 ans d'abstinence totale, au bout de 3 semaines de réalcoolisation très forte, il a téléphoné à son psy qui l'a pris en urgence, il est parti immédiatement en sevrage dans un centre de postcure et là miracle on lui a donné du baclofène, le résultat fut quasiment immédiat et depuis un mois tout a bien pour lui, quel dommage pour moi de ne pas avoir pu en profiter, cela m'aurait évité bien des souffrances

Je suis depuis 11 ans dans une association d'aide et de soutien des malades alcooliques et là pas un mot sur le baclo, j'ai décidé de changé ça. Je suis allée chez mon médecin cette semaine et je lui ai dit : que pensez vous du baclofène pour les malades alcooliques, il m'a répondu qu'il en prescrivait pour les malades en fauteuil, les scléroses en plaque et certains malades ayant des problèmes musculaires, je lui ai dit : la prochaine fois je vous prêterai le livre d' un médecin alcoolique qui l'a testé sur lui même et qui est guéri après avoir tout essayé, j'ai remarqué qu'il n'était pas à l'aise mais il m'a dit : apportez ce livre, je le lirai

Le baclofène dérange, c'est certain et moi ancienne alcoolique je ne peux l'admettre, je n'ai pas encore lu tous vos post mais je vous admire et je vous comprends

En tous cas moi je vais en parler vous pouvez me croire
La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé. (Socrate)
Avatar de l’utilisateur
clara
 
Messages: 2905
Inscription: 21 Sep 2010, 01:19
Localisation: Bordeaux

Messagede clara » 26 Sep 2010, 02:27

Grand merci Smooch, je pense que bien que malade guérie je peux néanmoins être utile pour sauver des vies. Honte aux médecins qui refusent de prescrire le baclofène

Je suis bénévole à l'Association Vie libre que tu connais peut être, elle a des sections dans la France entière, mais pour l'instant elle est muette. Je suis responsable adjointe de la section Bordeaux Rive Droite et même si cela doit déranger je vais parler du baclo. Effectivement si tu peux m'indiquer des médecins intelligents ça m'intéresse car mon toubib m'a dit qu'il en avait parlé avec 2 confrères et qu'il fallait prendre en compte les effets secondaires. Avec mon ami qui me téléphone tous les jours et avec ce que j'ai lu sur le forum, j'étais en force pour les effets secondaires, mais il faut qu'il lise le bouquin, s'il reste sur sa position je change de docteur, je n'oublie pas que j'ai frolé la mort avec cette drogue dure.

De plus j'ai la maladie de Parkinson et je t'assure que les effets seconsdaires du traitement sont bien plus importants que ceux du baclo, ça aussi je lui ai dit. De toute façon j'ai l'intention de voir tous les toubibs de ma ville

Concernant le fonctionnement du forum, cest vrai que je patauge un peu, j'ai mis plusieurs jours pour arriver à poster la première fois, pourtant c'est simple, donc je cherche et vraiment si je ne trouve pas, je t'appelle au secours

Image encore merci de ton accueil
La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé. (Socrate)
Avatar de l’utilisateur
clara
 
Messages: 2905
Inscription: 21 Sep 2010, 01:19
Localisation: Bordeaux

Messagede bianca » 26 Sep 2010, 12:02

chère CLARA!

ton engagement t'honore, et Vie Libre avec des gens comme toi, ne peut que faire changer vraiment les idées préconçues...
*de ces associations, entraînant le rejet systématique du baclo, pour eux jugé trop "miraculeux" ( méconnaissance et méfiance absolue du médicament ).
*des malades qui vont comprendre qu'il existe "autre chose" maintenant !

touchée dans ma famille par ce fléau de maladie qui détruit tous les liens familiaux, sociaux et en premier le malade,
ma réaction personnelle quand j'ai entendu parler du baclo, a été de me sentir transportée de joie et d'espoir pour cette nouvelle issue:
la découverte de cette nouvelle thérapie d'un vieux médicament changeant radicalement l'issue de l'alcoolisme!

enfin! il y a des gens comme toi, comme nous, ce forum en est la preuve et
nul doute que la découverte du professeur AMEISEN sera bientôt reconnue et qu'il aura les récompenses et reconnaissance qui lui reviennent de plein droit,
et, surtout il y a les malades pour qui c'est le seul ESPOIR de sortir de l'alcool!
et au nom de quoi vouloir obstinément freiner l'info?
tous les dérivés (en recherche lucrative ) du baclo n'en font que des exceptions qui confirment la règle de l'efficacité du BACLOFENE...
et la certitude d'une guérison acquise, même avec l'éventualité d'un médicament à vie, où est le problème ?
bien sùr, il y a les gens (dont toi) qui s'en sont sortis seuls, mais il y a aussi ceux qui , s'étant crus stabilisés en abstinence, rechutent,
le baclo ne doit pas être un luxe ni un médicament qui circule sous le manteau, ni le médicament qui déclenche l' ironie malveillante...

on ne peut que t'encourager à aider à la connaissance de L'INFORMATION BACLO !
et même, j'ose te demander: pourquoi n'essaies-tu pas ?
un poids supplémentaire à ton argumentation !

à te lire bientôt,
BIANCA
non, non BACLO? SI! SI! SI!!! vas-y petit!
Avatar de l’utilisateur
bianca
 
Messages: 470
Inscription: 29 Jan 2010, 17:32

Messagede bianca » 26 Sep 2010, 13:55

CLARA,
j'ai zappé le fait que tu as la maladie de Parkinson,
il me semble que ce cela a déjà été évoqué auprès du médecin du site,
cet élément n'étant pas anodin,
il faudrait certainement lui poser cette question pour être certain de la compatibilité des traitements...
bon dimanche à tous!
CLARA, bien à toi,BIANCA
non, non BACLO? SI! SI! SI!!! vas-y petit!
Avatar de l’utilisateur
bianca
 
Messages: 470
Inscription: 29 Jan 2010, 17:32

Messagede Maman » 26 Sep 2010, 15:15

MERCI Clara de ton témoignage!!!Cela prouve qu'il ne faut pas faire des généralités et mettre tout le monde dans le même panier...Au moins tu as ouvert les yeux...espérons que tu vas réussir à ce que d'autres "enrôlés" dans des groupes de paroles ouvrent à leur tour leurs yeux et comprennent qu'il n'y a pas que l'abstinence comme solution.J'ai essayé de convaincre il y a un an des représentants de la "Croix machin": rien à faire! Plus que butés! J'avais emporté le livre, une boîte de baclo, de la doc, "Non, non, on ne veut pas voir, on se ferait taper sur les doigts, on n'aurait plus de subventions..."Même pas voulu prendre le bouquin prêté! Pas voulu que j'aille à une de leurs réunions!

Continue!!!Tu peux effectivement contribuer à sauver des vies! UN ENORME MERCI!!!

Courage pour lutter contre ton autre maladie.

Amicalement
Avatar de l’utilisateur
Maman
 
Messages: 907
Inscription: 19 Aoû 2009, 19:56
Localisation: Loire Atlantique

Messagede VAL » 26 Sep 2010, 19:17

Bravo Clara ,tu es en bonne position avec ton association pour faire connaitre le Baclofène.Je trouve comme toi qu'il est inhumain de laisser souffrir les malades.Ils luttent contre un mal qui les tue physiquement et moralement,et on n'hésite pas (comme c'est le cas pour mon amie alcoolique ) de les culpabiliser...très recemment l'alcoologue de mon amie lui a carrément dit "j'en viens à me demander si vous avez vraiment envie d'arréter de boire" tout ça parce qu'elle demandait du baclofène.Il a même sous entendu qu'elle buvait parce que sa vie ne lui convenait pas.Un peu facile je trouve.

Comme je viens de le lire sur un témoignage de guérison : on ne boit pas parce qu'on a des problèmes,c'est parce qu'on boit qu'on a des problèmes .

Amicalement .

VAL
Avatar de l’utilisateur
VAL
 
Messages: 142
Inscription: 06 Sep 2010, 22:24

Messagede Mousqueton et Gentiane » 26 Sep 2010, 21:57

Bonsoir Clara,

Merci pour ton témoignage, ton combat de ton action dans cette association. Si tu arrives à parler du baclofène et convaincre des médecins, je pense que bien des malades pourront prétendre à la guérison sans souffrance.

Bonne chance.

Amitiés.

Gentiane
Avatar de l’utilisateur
Mousqueton et Gentiane
 
Messages: 230
Inscription: 09 Mar 2010, 00:24

Messagede clara » 28 Sep 2010, 00:30

Je crois que mes neurones sont sérieusement atteints, je voyais un sens interdit sur "répondre" et j'ai cru que l'on ne pouvait pas poster le soir. Voilà pourquoi je ne vous ai pas répondu de suite. Bon je réponds à Florette : effectivement l'arrêt de l'alcool pour moi a été un enfer, je n'ai pas voulu aller dans un centre de soin car cela me faisait peur, donc j'ai dû mener un véritable combat contre l'alcool chez moi, je l'avais personnalisé en diable et je hurlais : vas t'en, laisse moi tranquille, sors de chez moi, je ne veux plus de toi et j'allais me réfugier dans mon lit la couette sur la tête. Cela parait ridicule mais c'est ce que j'ai fait durant 6 mois. Combien de fois me suis retrouvée devant la porte d'entrée les clés de voiture dans la main pour aller le chercher, là je rassemblais toutes mes forces et j'appelais mon ami de Vie Libre qui arrivait très vite. Je passe sur le reste car il y a beaucoup à dire, à la fin j'avais la vessie qui baignait dans l'ascite. Les 2 dernières années d'alcoolisation furent terribles.
Aujourd'hui en réunion je vois des malades en détresse et je repense à ce que j'ai vécu, c'est pourquoi depuis que je connais l'existance du baclofène je lis tous ce qui existe sur ce médicament, et c'est sur "aubes" que j'ai appris le plus, j'y crois dur comme fer et comme la plupart des associations y compris VieLibre c'est le mutisme alors je contacte les malades par téléphone pour les mettre au courant, le problème est que je ne connais pas de médecin sur Bordeaux pour le prescrire. Mon ami qui est sous baclo depuis 1 mois l'a eu en charente maritime
J'ai commandé le livre d'Olivier à la Fnac, je l'aurais demain où mercredi et je vais adhérer à "Aubes" car ça me tiens à coeur, vous êtes formidables

Au fait merci pour le lien, c'est super bien fait, facile à lire et très complet

Amitiés
Clara
La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé. (Socrate)
Avatar de l’utilisateur
clara
 
Messages: 2905
Inscription: 21 Sep 2010, 01:19
Localisation: Bordeaux

Messagede elisa » 28 Sep 2010, 01:10

.

MERCI

Elisa
elisa
 
Messages: 7
Inscription: 12 Aoû 2010, 23:58

Messagede clara » 28 Sep 2010, 01:34

Bonjour Bianca et merci d'avoir répondu à mon post, je m'étais mis dans la tête que je n'intéresserai personne étant donné que je suis malade guérie depuis 1999, j'ai donc été agréablement surprise de votre accueil et j'englobe tout le monde. Je pense vraiment être utile pour les malades en leur parlant du baclofène, d'ailleurs j'en fait mon cheval de bataille
Ma meilleure amie que j'ai connue à l'association a fait 5 sevrages et poscures, elle a été 3 ans abstinente et depuis 2 ans elle est en rechute, son état de santé est catastrophique, je lui ai parlé du baclo, elle m'a dit qu'elle ne croyait pas aux miracles, souvent je me demande si elle a envie de s'en sortir, néanmoins je ne la laisserai pas tomber, elle n'a que moi pour la soutenir, les autres ont capitulé
Tu sais j'avais bien l'intention de prendre le baclofène car je voudrais arrêter de fumer et je n'y arrive pas, j'en ai parlé à mon neurologue qui m'a dit que c'était incompatible avec le traitement de cette cochonnerie de Parkinson, tu penses je suis insomniaque et les somniféres me sont interdits, je pense que tout ce qui touche au cerveau n'est plus pour moi

Enfin c'est la vie et il faut savoir accepter les maladies. Concernant une rechute je n'y pense pas, je suis forte face à l'alcool qui me dégoute et que je hais. Depuis que j'ai arrêté, j'ai marié un de mes fils et j'ai assité aux baptêmes de 2 de mes petits enfants en ne buvant que de l'eau et quelques cocas et voir les invités boire me laissait froide. Et pui les plus grands malheurs de ma vie se sont produits après la maladie alcoolique

le slogan de Vie Libre est "notre force c'est l'amitié, on pourrait dire "la guérison c'est le baclofène"

Bon j'en termine car il est 1h30, en tous cas j'ai trouvé ton message très intéressant

Amitiés Clara
La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé. (Socrate)
Avatar de l’utilisateur
clara
 
Messages: 2905
Inscription: 21 Sep 2010, 01:19
Localisation: Bordeaux

Messagede clara » 28 Sep 2010, 01:51

Bonjour Elisa, pourquoi me dis tu merci, quand je vois tout ce qui a été fait sur ce forum, je me sens bien petite, en tous cas j'espère que tu vas bien

Amitiés Clara
La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé. (Socrate)
Avatar de l’utilisateur
clara
 
Messages: 2905
Inscription: 21 Sep 2010, 01:19
Localisation: Bordeaux

Messagede Maman » 28 Sep 2010, 11:17

Tu as raison Clara! Moi, je ne suis que maman d'alcoolique, mais j'ai trouvé ici un accueil extraordinaire. Il faut se démener pour faire connaître le baclo par tous les moyens.

Bravo pour ton engagement et merci!!!

Amicalement
Avatar de l’utilisateur
Maman
 
Messages: 907
Inscription: 19 Aoû 2009, 19:56
Localisation: Loire Atlantique

Messagede clara » 29 Sep 2010, 22:15

Réponse à SMOOCH. Dabord un grand merci pour m'avoir donné le lien sur "les effets néfastes de l'alcool sur notre organisme", c'est formidablement bien fait, je ne pensais pas qu'il pouvait faire autant de dégâts, partout dans notre corps et notre cerveau. Je pense l'imprimer et le distribuer aux malades qui viennent à nos réunions, mais j'hésite, penses tu que que j'ai raison ? J'ai reçu aujourd'hui le livre sacré, je ne vais pas tarder à le lire mais d'abord je tiens à remercier toutes les personnes qui m'on souhaité la bienvenue par un message personnel, je me sens bien ici. Concernant les médecins je dirai qu'il est de leur devoir de soigner et de tout faire pour les malades en danger de mort; Refuser le baclofène à un malade alcoolique qui vient le demander c'est "Non assistance à personnes en danger" et cela peut devenir un crime. Je classe les médecins en 2 catégories :

- Les bons qui prescrivent le Baclofène
- Les mauvais qui refusent de le prescrire

Amitiés

Clara
La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé. (Socrate)
Avatar de l’utilisateur
clara
 
Messages: 2905
Inscription: 21 Sep 2010, 01:19
Localisation: Bordeaux

Messagede bianca » 29 Sep 2010, 23:28

Clara,
j'ai refait (en travers) les 5 pages des "questions au Médecin du forum"
je n'y ai pas trouvé de renseignement baclo / maladie de Parkinson ,
ce serait intéressant lui poser la question ?
bien à toi, Bianca
non, non BACLO? SI! SI! SI!!! vas-y petit!
Avatar de l’utilisateur
bianca
 
Messages: 470
Inscription: 29 Jan 2010, 17:32

Messagede clara » 30 Sep 2010, 00:43

Bonjour Maman et merci de ton accueil. Je voudrais que tu saches que tu es une maman formidable, d'abord pour l'aide, le soutien que tu donnes à ton enfant et ensuite pour venir sur ce forum et participer à la grande cause de l'Aube, et en plus tu dis modestement : je ne suis que la maman d'un malade alcoolique, quelle modestie !
Combien ai je vu de malades alcooliques désespérés par le départ d'un conjoint(e), des enfants, abandonnés par leurs familles, par leurs ami(e)s, seuls avec l'alcool ils se mettent à boire encore plus, que pouvons nous faire face à leurs détresse, pas grand chose car ils se renferment complètement et ne parlent plus en réunion ou ne viennent plus, nous ne pouvons que le suivre discrètement par téléphone où en allant frapper à sa porte car des suicides nous en avons eu 2 l'an dernier

L'alcool peut tout détruire dans la vie et pas que la santé, TOUT

bRAVO mAMAN

Amitiés

Clara
La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé. (Socrate)
Avatar de l’utilisateur
clara
 
Messages: 2905
Inscription: 21 Sep 2010, 01:19
Localisation: Bordeaux

Suivante

Retourner vers Fil solidaire. Bienvenue aux nouveaux ICI

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 17 invités

x