Camillo : Recherche médecin prescripteur à Paris

discussion libre d'entraide sur le baclofène
Règles du forum
Bienvenue aux nouveaux !

* Ici vous pouvez créer votre propre sujet, c'est à dire le fil de discussions sur lequel vous pouvez vous présenter et serez suivis tout au long de votre parcours.

* Si vous en avez déjà un, le forum libre est à votre disposition pour aborder d'autres thèmes.

Re: Camillo : Recherche médecin prescripteur à Paris

Messagede Camillo » 07 Oct 2015, 14:16

Coucou, j'ai vu un médecin qui m'a prescrit du Baclofène ce matin.

Je le revois d'ici 15j/un mois.
Camillo
 
Messages: 27
Inscription: 08 Sep 2015, 20:05

Re: Camillo : Recherche médecin prescripteur à Paris

Messagede jocelyne1955 » 07 Oct 2015, 14:26

Bonjour Camillo,
Formidable ! Tu vas commencer ton traitement !
Mais le protocole de ton médecin n'est pas tout à fait au point :
Il ne faut pas espacer les prises de plus de 4 heures. Donc matin, midi et soir, ça ne va pas
Pour la progression, c'est plutôt :
15mg les 3 premiers jours en 3 prises, puis 30mg les 4 jours suivants.
Ensuite on augmente de 10mg tous les 5 ou 7 jours : tout dépend des effets indésirables.
Je t'invite à demander conseil à Change en passant par ce lien-là : DEMANDES DE REPARTITIONS
Tu lui indiques le protocole de ton médecin et surtout l'heure de ton ou tes cravings. Elle pourra te faire une répartition plus adaptée
Bises
Jocelyne
Avatar de l’utilisateur
jocelyne1955
 
Messages: 6181
Inscription: 22 Juin 2014, 09:27
Localisation: 91

Re: Camillo : Recherche médecin prescripteur à Paris

Messagede Camillo » 07 Oct 2015, 14:30

Merci beaucoup Jocelyne, mais je m'en tiendrai au protocole de mon médecin pour le moment.

Camillo
Camillo
 
Messages: 27
Inscription: 08 Sep 2015, 20:05

Re: Camillo : Recherche médecin prescripteur à Paris

Messagede jocelyne1955 » 07 Oct 2015, 14:41

Que tu veuilles suivre sa progression, pourquoi pas ?
Mais c'est dommage de ne pas tenir compte de cette nécessité de ne pas espacer les prises de plus de 4 heures
Pour t'expliquer pourquoi, je te fais un copier/coller d'un message de Change :

changethescript a écrit:
Je prends note de ta préconisation concernant des prises toutes les 4H, (et effectivement, mes prises sont espacées, de façon discontinues, etc..), mais l'explication concernant l'importance du respect de 4H m'intéresserait effectivement.



Concernant l'espacement des prises, pour le comprendre il faut aborder la pharmacocinétique du baclofène que les médecins devraient connaître, mais force est de constater que ce n'est pas le cas... Sinon ils arrêteraient de prescrire le baclo "matin, midi et soir", comme un vulgaire antibiotique.

A vos cachets d'aspirine :pack10:

Il s'agit donc de se pencher sur la pharmacocinétique des médicaments :

La pharmacocinétique, a pour but d'étudier le devenir d'une substance active contenue dans un médicament après son administration dans l'organisme.


Elle comprend, après la phase bio pharmaceutique précédant le premier passage trans-membranaire, quatre grandes étapes:

  • absorption ;
  • distribution ;
  • métabolisme );
  • excrétion du principe actif et de ses métabolites .

Pour résumer la pharmacocinétique du baclofène :

  • Le baclofène est rapidement absorbé et largement distribué dans tout l’organisme.
  • La bio transformation est très limitée de sorte que l’essentiel (85 %) du principe actif est évacué sans transformation, par voie rénale, et donc essentiellement dans les urines.

    Mais surtout :
  • Demie vie plasmatique du baclofène : elle est d’environ 3 à 4 heures.
    Raison pour laquelle il ne faut pas espacer les prises de plus de 4 heures : c'est un[b] maximum.
  • Pic sérique du baclofène : (c’est à dire la concentration maximale plasmatique) il est atteint en 1h30 à 2 heures.

L'illustration en image :

Le graphique ci dessous reproduit l'action d'une prise de baclofène.

Image

Pour faire simple : Quand on prend une prise, le baclofène commence à agir crescendo pour atteindre son effet maximal (pic sérique) au bout d’une heure et demie environ, puis l’efficacité de la prise décroit.
Selon les heures de prises, les effets des prises successives se cumulent plus ou moins.
Ainsi, des prises espacées de 2h, 3 ou 4 heures, aboutiront à un dosage plasmatique de baclofène très différent au moment de l'atteinte des pic sériques successifs, et n'auront pas le même impact sur les effets indésirables et sur le craving.

Partant de là il y faut gérer le ou les cravings, et les effets indésirables qui s’accommodent souvent mal de fortes prises rapprochées, et la régularité.
D’où l’importance capitale de la répartition.

Pourquoi le dosage, les paliers, la régularité et la répartition des prises sont ils si importants ?


J’ai emprunté au Docteur Phillip THOMAS, prescripteur anglais de baclofène très expérimenté, guéri lui même de son alcoolisme après avoir lu le livre d’Olivier AMEISEN, une comparaison que je trouve très parlante.

Imaginez que votre cerveau est une baignoire sans siphon, de sorte qu’elle se vide en permanence.
Imaginez maintenant que l’eau, c’est le baclofène, et le robinet les prises de baclofène dans la journée.

Le but du jeu est de remplir la baignoire progressivement dans le temps, jusqu’à atteindre le niveau où le craving disparaît (dose seuil), d’y rester un bon moment, et de redescendre tout doucement le niveau pour atteindre la dose minimale permettant de conserver le bénéfice de la disparition du craving (dose de confort), et vraisemblablement d’y rester à vie.

Et c’est quant à la façon de remplir la baignoire que les opinions divergent.

En gros il y a trois écoles :
  • Celle qui, comme Olivier AMEISEN, préconise une augmentation très rapide : 4 prises par jour espacées de 4 heures (8h,12h,16h,20h) avec augmentation de 20 mg tous les 2/3 jours .
    Le docteur Ameisen est arrivé à l’état d’indifférence à 27 comprimés soit 270 Mg/jour, il a continué pendant 12 jours puis a baissé de 2 comprimés par semaine pour se stabiliser à 10/12.
    Ce protocole a fonctionné à merveille pour lui car il n’avait pas d’effets indésirables à part de la somnolence. Mais ceux qui ont adopté ce protocole à la lettre avec des effets secondaires s’accumulant au fil des augmentations trop rapides en dosage et en temps, ont dégusté sévère.
    Ce protocole n'est d'ailleurs plus appliqué depuis des lustres ...
  • Puis il y a le ciblage de craving exclusivement, c’est à dire que pour un craving à 17 heures, on ne commence la première prise que vers 14 h, on les enchaîne, on en fait peu, de façon assez rapprochées pour qu’au moment de l’heure du craving, le cerveau soit le plus possible inondé de baclofène, et on arrête tout une fois l'heure du craving passé.
    L’inconvénient de cette méthode est que la baignoire est quasi vide toute la journée et le robinet est ouvert à fond pendant un laps de temps de quelques heures.
    Et là encore, beaucoup d’effets indésirables chez certains .
  • La troisième méthode, dite d'imprégnation, qui est appliquée par la plupart des médecins prescripteurs en France est une sorte de mix des deux précédentes, et tient en trois principes simples :

    • Prendre le baclofène toute la journée, même si il n’y a pas de craving le matin, ou en tout cas, commencer bien en amont du craving. D'autant qu'un ciblage de craving peut s'anticiper bien en amont. La baignoire n'est jamais vide ...
    • Plus cibler le craving en augmentant le dosage un peu avant le craving (1h30 à 2 heures avant) pour le couvrir au maximum au moment de l'atteinte du pic sérique. Et je reviens à l'histoire du robinet de la baignoire : jouer avec le dosage au moment opportun.
    • Trouver sa bonne répartition en fonction du ciblage du craving et des effets indésirables.

Il y a des horaires précis permettant de maximiser l'efficacité des prises de la journée : en fonction de l'heure du craving, et des effets indésirables, on détermine les heures de prises et le dosage à chaque prise.

Raison pour laquelle, je vous pose systématiquement ces questions, et que je m’énerve quand vous en oubliez une parce que sinon je ne peux pas vous aider dans vos répartitions efficacement ... Que vous me faites perdre du temps et que vous en perdez aussi :pack15: :

  • A quelle heure prends tu tes comprimés ?
  • Quel dosage à chaque prise ?
  • Quels sont les paliers prévus ? C'est à dire : tu dois augmenter la posologie tous les combien de jours et de combien de mgs ?
  • As tu des effets indésirables ? Si oui lesquels ?
  • A quelle heure est tu saisi par le craving, cette envie irrésistible de boire se traduisant par une consommation compulsive, le 1er verre entraînant les suivants sans que tu ne puisses t'arrêter malgré la meilleure volonté du monde ?
  • Et enfin, qu'en est-il de ta consommation d'alcool ?


Voilà pourquoi je suis si insistante avec mes questions pour les demandes de répartitions ...
Ce n'est pas pour vous embêter. C'est parce que j'en ai besoin pour vous proposer une répartition efficace et optimale.

  • Les prises ne doivent être espacées de 4 heures et c'est un maximum.
  • L'efficacité maximale d'une prise est atteinte 1h30 à 2 heures après la prise.
  • Les prises successives cumulent leurs effets positifs mais aussi négatifs
  • Certains effets indésirables apparaissent lors de cette montée vers le pic sérique, d'autres en descente (comme les somnolences par exemple), d'autres en phase de "manque" de baclofène dans l'organisme la nuit (comme les sueurs nocturnes).
La répartition des prises est essentielle dans la réussite du traitement.


Bises
change

Avatar de l’utilisateur
jocelyne1955
 
Messages: 6181
Inscription: 22 Juin 2014, 09:27
Localisation: 91

Re: Camillo : Recherche médecin prescripteur à Paris

Messagede changethescript » 07 Oct 2015, 14:50

Salut Camillo

Comme je te l'avais indiqué en te donnant les coordonnées de ce médecin, une fois de plus le protocole est très imprécis. : matin/midi et soir. Il n'y a pas d'heures de prises alors que c'est primordial pour la réussite de ce traitement atypique.
Les prises ne doivent pas être espacées de plus de 4 heures et tenir compte de l'heure à laquelle survient le craving.
Le baclofène ne s'administre pas comme un vulgaire antibiotique matin/midi et soir ...

Concernant les paliers de 3 jours : si ils sont envisageables en tout début de traitement c'est trop rapide en montant en dosage.

Maintenant je comprends que tu veuilles suivre à la lettre le protocole de ton médecin, mais si tu ressens beaucoup d'effets indésirables et/ou que tu arrives rapidement à un dosage élevé sans résultat probant sur ta consommation d'alcool, faudra pas demander d'où ça vient :pack10:

Mauvaise répartition, augmentation trop rapide ... Dommage ...

Nous serons en tout cas toujours à ton écoute en cas de besoin.

change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12555
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: Camillo : Recherche médecin prescripteur à Paris

Messagede Camillo » 07 Oct 2015, 14:57

Entendu encore une fois merci beaucoup de votre offre d'aide.
Camillo
 
Messages: 27
Inscription: 08 Sep 2015, 20:05

Re: Camillo : Recherche médecin prescripteur à Paris

Messagede changethescript » 07 Oct 2015, 15:19

C'est toi qui voit.

N’hésite pas à revenir car je peux déjà te dire que ta répartition n'est pas idéale et c'est bien dommage.

Bonne continuation.
change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12555
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: Camillo : Recherche médecin prescripteur à Paris

Messagede hbb » 09 Oct 2015, 18:42

Bon début dans l'aventure baclofène, Camillo. J'aurai plaisir à vous suivre jusqu'à l'indifférence, si vous voulez toujours nous tenir au courant de votre évolution.
hbb
hbb
 
Messages: 15759
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: Camillo : Recherche médecin prescripteur à Paris

Messagede Camillo » 11 Oct 2015, 23:29

Merci pour ta demande de nouvelles hbb, pour l'instant je ressent plus les ES que l'indifférence, à savoir que j'ai des moments de fatigue durant la journée, plus précisément je me sens un peu comme en "décalage horaire" parfois, mais rien d'incapacitant toutefois. Quant à l'indifférence, je n'en suis pas encore là et puis, pour le bien ou pour le mal, je ne culpabilise pas de ma consommation en espérant qu'elle se réduira d'elle même.
Camillo.
Camillo
 
Messages: 27
Inscription: 08 Sep 2015, 20:05

Re: Camillo : Recherche médecin prescripteur à Paris

Messagede hbb » 11 Oct 2015, 23:41

Vous avez raison de ne pas culpabiliser. Cela n'est guère productif. Le traitement va vous conduire à l'indifférence, mais il faut du temps.
Les ES de l'alcool sont augmentés par le baclofène, mais ils sont vécus en pleine conscience. C'est sans doute ce que vous ressentez en ce moment. L'idéal serait de boire le moins possible, mais ce n'est pas toujours facile.
Avez-vous pu faire la différence entre craving et habitude ? Avez-vous, chez vous, des boissons sans alcool ?
hbb
hbb
 
Messages: 15759
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: Camillo : Recherche médecin prescripteur à Paris

Messagede natsofemi » 12 Oct 2015, 08:37

Bonjour Camillio,
Juste un petit passage pour te dire que ces vraiment dommage que tu ne suit pas le protocole de Change tu sais les médecins son très novice en la matière et comme tu as du le comprendre les heures de prise sont très important .
Demande peux t'être a ton médecin pour venir voir le forum ça pourrais être super intéressent pour lui.
Bon courage a toi
Bise
Natacha
Avatar de l’utilisateur
natsofemi
 
Messages: 736
Inscription: 10 Aoû 2015, 16:22

Re: Camillo : Recherche médecin prescripteur à Paris

Messagede Camillo » 12 Oct 2015, 15:46

Qu'une chose soit claire. Je tiens à me prendre en charge concernant mon traitement et ses horaires et ne compte pas déléguer cette partie à change ni à qui que ce soit d'autre. Je sais que vos messages sont bien intentionnés, mais cette pression insistante à me demander de suivre les heures de prise en charge recommandées par une personne du forum est contre-productive et me semble un peu obsessionnelle.

Les personnes qui viennent sur ce forum ne sont pas toutes des enfants irresponsables ayant besoin d'être pris par la main, à chacun de respecter les frontières des patients.
Camillo
 
Messages: 27
Inscription: 08 Sep 2015, 20:05

Re: Camillo : Recherche médecin prescripteur à Paris

Messagede hbb » 12 Oct 2015, 23:12

Vous êtes entièrement libre de vous gérer seul, Camillo. Ne voyez dans les propos de Natacha qu'un conseil bienveillant. Nous avons lu tant d'histoires durant lesquelles les répartitions ont été d'une importance très grande qu'il semble normal que l'un ou l'autre vous le suggère, gentiment.
Mais nous sommes très respectueux de toutes les décisions et nous ne jugeons jamais. Chacun poursuit son chemin comme il l'entend, le tout étant d'arriver à bon port : l'indifférence à l'alcool.
hbb
hbb
 
Messages: 15759
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: Camillo : Recherche médecin prescripteur à Paris

Messagede natsofemi » 12 Oct 2015, 23:38

oupssssss
J'ai vraiment pas voulue offenser .
:pack02:
Moi même je suis petite nouvelle surement pas très expérimenter mes sur le coup ça a l'air tellement évident .
Mes comme dit hbb on n'est tous libre de gérer comme on veux.
Je vous souhaite un beau parcours dans vôtre nouvelle aventure dans le baclo.
Bise
Natacha
Avatar de l’utilisateur
natsofemi
 
Messages: 736
Inscription: 10 Aoû 2015, 16:22

Re: Camillo : Recherche médecin prescripteur à Paris

Messagede Camillo » 14 Oct 2015, 09:10

hbb, Natacha, merci de vos messages. Vous avez raison d'insister sur l'importance des heures de prise même si je pense qu'au tout début on essaie plus d'habituer le corps au balco que de viser les cravings. Pour ma part, j'utilise un fichier EXCEL trouvé sur un autre site pour visualiser l'effet des heures de prise sur l'assimilation.

Pour le moment, je suis en phase de montée et je n'attends pas forcément encore des effets très positifs du balco. Les ES sont bien là, yeux et bouche sèche le matin, sentiment de fatigue, un peu de gêne musculaire et parfois difficulté d'élocution dans la journée :(

Les cravings me semblent déjà moins forts qu'avant même si je suis loin de l'indifférence. Mais à 25 mg/j, il reste de la marge. Le balco n'est pas une partie de plaisir, c'est une incitation à décrocher de cette saloperie qu'est l'alcool au plus vite !
Camillo
 
Messages: 27
Inscription: 08 Sep 2015, 20:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Fil solidaire. Bienvenue aux nouveaux ICI

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 23 invités

cron

x