besançon: recherche médecin prescripteur

discussion libre d'entraide sur le baclofène
Règles du forum
Bienvenue aux nouveaux !

* Ici vous pouvez créer votre propre sujet, c'est à dire le fil de discussions sur lequel vous pouvez vous présenter et serez suivis tout au long de votre parcours.

* Si vous en avez déjà un, le forum libre est à votre disposition pour aborder d'autres thèmes.

besançon: recherche médecin prescripteur

Messagede besançon » 15 Sep 2013, 10:12

bonjour,
je suis à la recherche d'un médecin prescripteur dans le département de la Drôme.
En vous remerciant d'avance
besançon
 
Messages: 12
Inscription: 15 Sep 2013, 10:08

Re: besançon: recherche médecin prescripteur

Messagede changethescript » 15 Sep 2013, 12:28

Bonjour besançon et Image à toi sur ce forum sur lequel tu trouveras aide et soutien tout au long de ton parcours.

Je comprends bien ton impatience pour trouver un médecin prescripteur, et je vais t'aider à en trouver un puisque c'est moi qui m'occupe de cet aspect entre autre sur ce forum, mais j'attire ton attention sur le fait que nous ne sommes pas un simple annuaire. Ceci dit, concernant ton médecin traitant, l'as tu au moins approché ?
Beaucoup de membres ont réussi à se faire prescrire le traitement par leur propre médecin, ce qui est quand même l'idéal compte tenu de la relation de confiance normalement établie. As tu au moins essayé de lui en parler ?

D'autre part, j'attire aussi ton attention sur le fait que connaître un minimum le fonctionnement du baclofène, le déroulé du traitement est très important, car il ne s'agit pas d'une pilule miracle : si patience et motivation à toute épreuve sont indispensables, le mode d'action du baclofène, la façon de le prendre sont particuliers et il est très important de le savoir avant de se lancer. Il ne suffit malheureusement pas de prendre 3 comprimés par jour et terminé !

Pour te renseigner plus avant, tu as bien sûr le forum qui regorge de témoignages, mais aussi d'autres sources :

Le site arrêter de boire: qui est très complet et documenté.

Mais des articles plus faciles d'accès et indispensables à avoir lu avant débuter et savoir au moins de quoi il s'agit :

Enfin peut être pourrais tu nous en dire un peu plus sur toi et ta relation avec l'alcool ?

Bises et à plus tard.
Change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12562
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: besançon: recherche médecin prescripteur

Messagede besançon » 17 Sep 2013, 09:40

bonjour,
je viens de rédiger un long message que j'ai écrasé. C'est très frustrant. Je vous remercie donc brievement mais sincérement, je reprendrai la rédaction de ma réponse quand je serai plus calme. Je ne sais pas si l'on peut joindre des pièces au forum, ce qui éviterait ce genre de déconvenue.
A bientôt donc.
besançon
 
Messages: 12
Inscription: 15 Sep 2013, 10:08

Re: besançon: recherche médecin prescripteur

Messagede GIFRAN » 18 Sep 2013, 22:01

Besançon,

As-tu ton RDV avec un prescipteur ?
L'attente semble toujours longue...
Patience et à bientôt.
Gifran
"Goutte à goutte, l'eau creuse la pierre"
Cachet après cachet, le baclo tue le craving !
Avatar de l’utilisateur
GIFRAN
 
Messages: 497
Inscription: 03 Mai 2013, 11:04
Localisation: 95110

Re: besançon: recherche médecin prescripteur

Messagede besançon » 23 Sep 2013, 10:51

Bonjour,
je n'ai pas encore de médecin et l'attente est difficile en effet, merci pour le message de soutien
besançon
 
Messages: 12
Inscription: 15 Sep 2013, 10:08

Re: besançon: recherche médecin prescripteur

Messagede Sandrine » 23 Sep 2013, 11:10

besançon a écrit:bonjour,
je viens de rédiger un long message que j'ai écrasé. C'est très frustrant. Je vous remercie donc brievement mais sincérement, je reprendrai la rédaction de ma réponse quand je serai plus calme. Je ne sais pas si l'on peut joindre des pièces au forum, ce qui éviterait ce genre de déconvenue.
A bientôt donc.


Compose ton message dans Word, et copie-colle le ensuite ici.

Et, bienvenue, au fait! :pack73:
http://une.histoire.d.agrumes.over-blog.com/

Si vous souhaitez me contacter, passez par la voie e-mail
Sandrine
 
Messages: 3228
Inscription: 19 Mar 2012, 18:43

petit chemin alcoolique

Messagede besançon » 23 Sep 2013, 19:39

Je transmets à tous mon banal parcours. J'ai envoyé ce texte en message privé au membre changedescript non pas par pudeur mais en tant que néophite des forums internets. Je vais travailler avec le tutoriel. Ainsi donc :

bonjour,
je vais essayer de ne pas écraser mon message.
Comme tu me le demandais, j'ai bien commencer par approcher mon médecin traitant, mais il était pas du tout informé sur le baclofène et RTU. Il m'a envoyé ( après deux appels consécutifs au rendez vous) vers l'ANPAA 26. Avec eux, premier rendez vous avec un consultant puis deuxiéme rendez vous avec un médecin quatre semaines plus tard, soit le 7 octobre. J'avoue ne pas avoir envie de fonctionner avec cet organisme qui dit avoir prescrit depuis le début de l'année seulement trois traitements baclofène.
Sur mon histoire alcoolique, j'ai commencé vers 15 ans séduit par l'aspect ludique et poétique de l'alcool. Après, vivant dans une compagnie de théâtre virulente et talentueuse composée d'écorchés vifs, je buvais comme une habitude, un plaisir, une soif de vivre énorme. Aujourd'hui, à 58 ans, je bois deux heures après mon lever sans joie et sans plaisir juste pour soulever le couvercle bas et lourd qui pèse sur la ville.
J'ai raccourci volontairement le chemin suivi car il est banal. J'ai fait un travail sur ma souffrance quasi inné par le biais de deux psychothérapies (la primière m'a surement sauvé la vie) et sur l'alcool : suivi avec médecin spécialisé (docteur Paré à Valence), médicaments ( aotal,..) et cure.
J'ai déja essayé le baclofène, juste après la sortie du livre d'Ameisen avec mon médecin traitant de l'époque (qui n'a plus de cabinet suite à la prise en charge d'un service hospitalier non dédié à l'alcool), j'ai arrêté suite à des troubles psychiques. Maintenant, avec le recul et les témoignages de patients, je sais que je suis monté trop vite et que je buvais énormement sur cette période.
Voici un premier jet que j'envoie avant de prendre mon fils à l'école et dans la peur de perdre ce message
à bientôt donc
besançon
 
Messages: 12
Inscription: 15 Sep 2013, 10:08

Re: besançon: recherche médecin prescripteur

Messagede besançon » 10 Oct 2013, 21:11

bonjour,
Je pense que c'est plus cordial de parler avec tous plutôt que par message privé, sauf ,bien sur, pour les sujets demandant une grande discrétion.
J'ai travervé une période de mutisme et je m'en excuse auprès de mon interlocteur privé, même si je sais que les lecteurs de ce forum connaissent ses périodes. J'ai bien reçu les informations demandées pour un médecin prescrivant le baclofène et j'ai commencé depuis deux jours.
Un nouveau traitement est toujours assez émouvant. L'adjectif peut sembler déplacé mais je l'ai choisi sciement pour souligner la charge émotionnelle que la nouvelle tentative de vivre sans alcool, c'est vouloir prendre soin de soi, c'est vouloir s'aimer et se considérer.
Pour moi, ancien petit séminariste nourri à la culpabilitation catholique, c'est aussi un grand remous intellectuel, en effet, j'ai une incapacité quasi totale à accepter que l'alcoolisme est une maladie. Je reste dans la faute, la faiblesse, la responsabilité. Alors que je me dit parfaitement rationnaliste, j'ai une espèce de peur diffuse, un onzième commandement qui me dit " cela ne marcheras pas, car c'est ton ame qui est viciée". Donc, si cela fonctionne j'aurai une double victoire sur l'alcool et sur l'obscurantisme.
besançon
 
Messages: 12
Inscription: 15 Sep 2013, 10:08

Re: besançon: recherche médecin prescripteur

Messagede joseph99 » 10 Oct 2013, 21:33

Je trouve que pour un obscurantiste, tu vois assez clairement ta situation! :membresbienvenue:

J99 épouse de Joseph99
Avatar de l’utilisateur
joseph99
 
Messages: 782
Inscription: 14 Avr 2012, 10:26

Re: besançon: recherche médecin prescripteur

Messagede besançon » 29 Oct 2013, 11:42

bonjour à tous, tout simplement bonjour pour vous dire à tous que je pense à vous vivant dans l'enfer de l'alcool. J'ai commencé la baclofène depuis environ trois semaines, je suis à 40 mg mais sans effet sinon quelques ES anodins, (agravés avec prises de grosses doses d'alcool)mais j'essaie pour donner un coup à baclo de retarder la prise d'alcool. Bonjour, bonjour
besançon
 
Messages: 12
Inscription: 15 Sep 2013, 10:08

Re: besançon: recherche médecin prescripteur

Messagede changethescript » 29 Oct 2013, 11:57

Salut besançon

Et tu les prends de quelle façon tes 40 mg ?

  • A quelle heure prends tu tes comprimés ?
  • Quel dosage à chaque prise ?
  • Quels sont les paliers prévus ? C'est à dire : tu dois augmenter la posologie tous les combien de jours et de combien de mgs ?
  • As tu des effets indésirables ? Si oui lesquels ?
  • A quelle heure est tu saisie par le craving, cette envie irrésistible de boire se traduisant par une consommation compulsive, le 1er verre entraînant les suivants sans que tu ne puisses t'arrêter malgré la meilleure volonté du monde ?
  • Et enfin, qu'en est-il de ta consommation d'alcool ?
Bises et bonne journée
Change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12562
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: besançon: recherche médecin prescripteur

Messagede hbb » 29 Oct 2013, 20:12

Je vous lis pour la première fois, Besançon, et je sens qu'il va falloir que vous fassiez un "sacré" travail, qui sera un travail sacré ! Pourquoi cultiver la notion de la culpabilité ? Est-ce qu'un diabétique, un malade du coeur, un insuffisant thyroïdien et j'en passe sont coupables ? Non, ils sont malades. L'alcoolisme est une réelle maladie. Vous ne buvez pas parce que votre âme est viciée mais à cause d'un dysfonctionnement du cerveau, que Change vous expliquera mieux que moi.

Notre fils a eu recours à l'alcool à la suite de mésentente dans son ménage. Je n'ai jamais pensé qu'il avait l'âme vile, mais qu'il était très malheureux et s'en était rendu malade. Il est maintenant guéri.

Le baclofène va vous couper de l'envie physique de boire. Il vous restera une démarche très constructive pour éliminer les habitudes, le recours à l'alcool-béquille.
Les uns et les autres vous aideront à y voir plus clair, tout au long de votre voyage vers l'indifférence.
Courage. Vous allez y arriver. 40mg, c'est encore une dose bien faible.
hbb
hbb
 
Messages: 15901
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: besançon: recherche médecin prescripteur

Messagede besançon » 17 Nov 2013, 01:16

changethescript a écrit:Salut besançon

Et tu les prends de quelle façon tes 40 mg ?

  • A quelle heure prends tu tes comprimés ?
  • Quel dosage à chaque prise ?
  • Quels sont les paliers prévus ? C'est à dire : tu dois augmenter la posologie tous les combien de jours et de combien de mgs ?
  • As tu des effets indésirables ? Si oui lesquels ?
  • A quelle heure est tu saisie par le craving, cette envie irrésistible de boire se traduisant par une consommation compulsive, le 1er verre entraînant les suivants sans que tu ne puisses t'arrêter malgré la meilleure volonté du monde ?
  • Et enfin, qu'en est-il de ta consommation d'alcool ?
Bises et bonne journée
Change


Bonsoir,
en premier lieu, merci pour votre soutien et suivi personnalisé.

Je suis depuis deux jours à 50 mg, je monte doucement 5 mg par semaine.

je les prend en 4 prises : 10 au matin, 15 midi, 15 vers 18 h et 10 soir.

Jusqu'à 45 mg j'utilisais trois prise, la base mon médecin prescripteur ( que je vois tout les 15 jours) lors du passage à 50 mg a prescrit un passage à 4 doses répartie ainsi 15,10,10,15. J'ai changé la répartition car les ES sont durant la nuit, je veux tenter cette nouvelle répartition en espérant que cela réduise les ES nocturnes, qu'en pensez vous

J'ai des ES surtout au changement de dosage. Au début c'était une augmentation de ma déprime mais cela c'est stabilisé, j'ai retrouvé ma tristesse habituelle supportable. Mais depuis environ 3 semaines les ES sont exclusivement la nuit : apnée du sommeil violent (sensation d'étouffement, sensation de mourrir et douleur dans la poitrine), mes ronflements ont augmentés ( dixit ma compagne) et étrangement un retour des sensations post opératoires de ma prothèse de hanche réalisé début juin , soit une légère douleur au niveau de la cicatrice et contact entre les deux genoux douloureux, rien de bien terrible mais je me suis inquiété croyant à une complication alors que tout c'était bien passé surtout au niveau de la récupération.

Pour la consommation d'alcool, j'ai diminué mes doses environ de moitié et surtout je bois beaucoup plus tard dans la journée. Je ne penses pas que cela soit du au bacloflène mais à ma volonté de m'en sortir.

Pour vivre, je restaure par tranche une grande maison, je revends les appartements après rénovation ( attention, au total 3 appartements, un vendu et deux à restaurés, je ne suis pas Trump) mais suite à la chute d'un toit ( heureusement pas sur mon chantier) j'ai du me faire poser deux prothèses de hanche, la droite en fevrier 2005 et la gauche en juin 2013, la longue incapacité à travailler en 2012/2013, avant et après l'opération,a permis une augmentation de l'alcoolisme; la reprise des travaux aide l'abstinence.

Habituellement, le craving arrive tôt dans la journée, soit deux à trois heures après mon réveil, je dois quelques doses pour me "détendre" mais après je calme le rthyme et bois pour maintenir un certain état. Je ne prends plus des cuites à tomber par terre.

La prochainement fois, je vous parlerai de mon médecin travaillant pour l'ANPAA Drôme, j'ai été déçu lors de notre dernière rencontre.
en vous remerciant et à bientôt
Michel
besançon
 
Messages: 12
Inscription: 15 Sep 2013, 10:08

Re: besançon: recherche médecin prescripteur

Messagede changethescript » 17 Nov 2013, 15:24

besançon a écrit:
changethescript a écrit:Salut besançon

Et tu les prends de quelle façon tes 40 mg ?

  • A quelle heure prends tu tes comprimés ?
  • Quel dosage à chaque prise ?
  • Quels sont les paliers prévus ? C'est à dire : tu dois augmenter la posologie tous les combien de jours et de combien de mgs ?
  • As tu des effets indésirables ? Si oui lesquels ?
  • A quelle heure est tu saisie par le craving, cette envie irrésistible de boire se traduisant par une consommation compulsive, le 1er verre entraînant les suivants sans que tu ne puisses t'arrêter malgré la meilleure volonté du monde ?
  • Et enfin, qu'en est-il de ta consommation d'alcool ?
Bises et bonne journée
Change


Bonsoir,
en premier lieu, merci pour votre soutien et suivi personnalisé.

Je suis depuis deux jours à 50 mg, je monte doucement 5 mg par semaine.

je les prend en 4 prises : 10 au matin, 15 midi, 15 vers 18 h et 10 soir.
Tu espaces trop tes prises.
Jusqu'à 45 mg j'utilisais trois prise, la base mon médecin prescripteur ( que je vois tout les 15 jours) lors du passage à 50 mg a prescrit un passage à 4 doses répartie ainsi 15,10,10,15. J'ai changé la répartition car les ES sont durant la nuit, je veux tenter cette nouvelle répartition en espérant que cela réduise les ES nocturnes, qu'en pensez vous

J'ai des ES surtout au changement de dosage. C'est normalAu début c'était une augmentation de ma déprime mais cela c'est stabilisé, j'ai retrouvé ma tristesse habituelle supportable. Mais depuis environ 3 semaines les ES sont exclusivement la nuit : apnée du sommeil violent (sensation d'étouffement, sensation de mourrir et douleur dans la poitrine), mes ronflements ont augmentés ( dixit ma compagne) Oui ce sont des EI très chiants du baclo ...et étrangement un retour des sensations post opératoires de ma prothèse de hanche réalisé début juin , soit une légère douleur au niveau de la cicatrice et contact entre les deux genoux douloureux, rien de bien terrible mais je me suis inquiété croyant à une complication alors que tout c'était bien passé surtout au niveau de la récupération.

Pour la consommation d'alcool, j'ai diminué mes doses environ de moitié et surtout je bois beaucoup plus tard dans la journée.A quelle heure le craving ? Je ne penses pas que cela soit du au bacloflène mais à ma volonté de m'en sortir. Je ne suis pas de cet avis et je pense que c'est du au baclo au contraire en grande partie, même si ta détermination est essentielle.

Pour vivre, je restaure par tranche une grande maison, je revends les appartements après rénovation ( attention, au total 3 appartements, un vendu et deux à restaurés, je ne suis pas Trump) mais suite à la chute d'un toit ( heureusement pas sur mon chantier) j'ai du me faire poser deux prothèses de hanche, la droite en fevrier 2005 et la gauche en juin 2013, la longue incapacité à travailler en 2012/2013, avant et après l'opération,a permis une augmentation de l'alcoolisme; la reprise des travaux aide l'abstinence.

Habituellement, le craving arrive tôt dans la journée, soit deux à trois heures après mon réveil, je dois quelques doses pour me "détendre" mais après je calme le rthyme et bois pour maintenir un certain état. Je ne prends plus des cuites à tomber par terre.A quelle heure ? C'est important pour déterminer les heures de prises et qu'elles soient efficaces.

Bises et à plus
Change


La prochainement fois, je vous parlerai de mon médecin travaillant pour l'ANPAA Drôme, j'ai été déçu lors de notre dernière rencontre.
en vous remerciant et à bientôt
Michel
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12562
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: besançon: recherche médecin prescripteur

Messagede besançon » 19 Nov 2013, 10:16

Bonjour,
voici des compléments d'informations:
Le craving arrive vers 11 h du matin.
Que proposes-tu comme rthyme ? 3 prises ? à quelle heure ?
Par rapport à ma diminution alcoolique : je ne savais pas que l'indifférence à l'alcool, grace au baclofène, venait par palier, je pensais, à la lecture des témoignages, qu'il arrivait d'un coup à un certain dosage variable d'un individu à un autre. De toute façon, ma volonté me sert à accepter les ES. Je monte vraiment tranquillement soit 5 mg par semaine, il vrai qu'après 40 ans d'addiction, je ne suis pas à quelques semaines près. En plus, il me semble important de se préparer (car j'y crois) à une vie sans alcool .
Encore merci.
Michel
besançon
 
Messages: 12
Inscription: 15 Sep 2013, 10:08

Suivante

Retourner vers Fil solidaire. Bienvenue aux nouveaux ICI

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron

x