A l'aube du sixième jour

discussion libre d'entraide sur le baclofène
Règles du forum
Bienvenue aux nouveaux !

* Ici vous pouvez créer votre propre sujet, c'est à dire le fil de discussions sur lequel vous pouvez vous présenter et serez suivis tout au long de votre parcours.

* Si vous en avez déjà un, le forum libre est à votre disposition pour aborder d'autres thèmes.

Messagede JFAlgiers » 04 Juin 2011, 16:15

Bonjour à toutes et tous

quelques nouvelles en passant; le continue ma descente (60mg/jour depuis le 14 mai).

Question moral ça va mieux, la dépression s'est allégée d'elle-même; j'ai retrouvé le goût de l'initiative. La concentration et les capacités de mémorisation s'améliorent également ce qui contribue aussi à mon mieux être.

Cependant il y a une partie des effets secondaires qui est toujours bien présente, notamment l'effet de casque (ou de couronne c'est selon les jours) et de surprenantes sensations, non douloureuses, de torsion, d'étirement du cerveau.

Par contre, j'ai dû modifier ma posologie; à 70 mg je prenais 20 mg à dix heures puis encore 20 mg à quatorze heures et enfin 30 mg à dix huit heures; j'ai continué sur ce même rythme avec 60 mg, 10 à dix heures puis 20 à quatorze heures et 30 à dix huit heures mais je me suis rendu compte que les 30 mg du soir n'étaient pas suffisant. J'ai ressenti des envies de boire contre lesquelles j'ai eu du mal à lutter. Je donc modifié ma posologie en prenant 20 mg à quatorze heures et 40 mg à dix huit heures et depuis ça se passe mieux.

En fait les 20 mg de quatorze heures ne servent pas à grand chose, je suis en pleine journée de travail et de toutes façons je n'ai jamais consommé pendant mes heures de travail, peut être devrais-je passer à une prise quotidienne unique de 60 mg à dix huit heures.

Bien à vous toutes et tous.
Jean-François
Avatar de l’utilisateur
JFAlgiers
 
Messages: 299
Inscription: 02 Juil 2010, 16:36

Messagede JFAlgiers » 08 Juin 2011, 21:46

Une réaction s'impose :

"L'Afssaps met en garde contre une utilisation du baclofène chez les patients alcoolo-dépendants
RelaxNews le mardi 7 juin 2011 à 11:56:00

- L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a émis, lundi 6 juin, une mise en garde contre l'utilisation hors autorisation de mise sur le marché (AMM) du baclofène, un relaxant musculaire indiqué depuis 1975 pour soigner les contractures musculaires involontaires, dans le traitement de l'alcoolo-dépendance. Cette décision fait suite aux incertitudes de l'Afssaps quant au bénéfice du baclofène dans l'alcoolo-dépendance, mais également quant à la limite des données de sécurité d'emploi du médicament.

L'Afssaps a réuni un groupe d'experts en février dernier afin d'établir un état des lieux des données d'efficacité et de sécurité d'emploi disponibles sur le baclofène. La mise en commun de ces informations est intervenue dans le cadre d'une hausse des prescriptions de baclofène depuis la médiatisation de son utilisation hors AMM dans le traitement de l'alcoolo-dépendance.

A l'issue de cette réunion, l'Afssaps a souhaité lancer une mise en garde contre une utilisation du médicament chez les patients alcoolo-dépendants, rappelant l'existence d'autres spécialités médicales autorisées dans le traitement de l'alcoolo-dépendance.
L'Agence sanitaire française précise qu'il existe des incertitudes vis à vis du baclofène. Non seulement le bénéfice du médicament n'a pas encore été démontré dans le traitement de l'alcoolo-dépendance, mais en plus, les données de sécurité d'emploi du baclofène sont limitées dans cette indication.

A ce titre, l'Afssaps a lancé un suivi national renforcé de pharmacovigilance en mars dernier. Elle invite les professionnels de santé et les patients à communiquer tous les effets indésirables observés chez les patients traités par baclofène. Actuellement, les effets constatés sont la somnolence, l'état confusionnel ou encore les nausées.

Une étude clinique a été officiellement lancée pour évaluer l'efficacité du médicament à la posologie de 90mg par jour dans le traitement de l'alcoolo-dépendance. Dans l'attente des résultats, l'Afssaps met en garde les patients en question contre l'utilisation du baclofène."
Jean-François
Avatar de l’utilisateur
JFAlgiers
 
Messages: 299
Inscription: 02 Juil 2010, 16:36

Messagede zazou » 08 Juin 2011, 23:24

Et bien ma reaction àà moi,c'est qu'"ils m'en...."!!!
Un peu facile ces reactions frileuses.
nous,nous savons,et grace au recul des medecins prescripteurs encore plus,que la prise de baclofene au delà des 90mg est dépourvue de danger;

Nous n'avons pas attendu ces propos alarmistes pour savoir,et eprouver,les effets secondaires.

Bien moindre que ceux de nos "cuites",et pas plus génants ou dangereux que ceux des benzos et des traitements conventionnels évoqués...
Belle couverture tirée..;

J'espère me tromper,mais j'imagine que certains medecins presque préts à se lancer dans la prescription de baclo vont y reflechir,et je crains egalement les reactions des pharmaciens..

Alors qu'il y avait de très bonnes nouvelles avec le lancement de cette etude ,et bien là,ça fait raler...

Je dirais meme:ça sent le sabotage...

Bonjour à toi,JF...
Et merci quand meme pour l'info...

Zazou
zazou
 
Messages: 348
Inscription: 20 Juil 2010, 14:38

Messagede Maman grenouille » 09 Juin 2011, 13:51

[font=comic sans ms]bonjour,[/font]
[img:alt=Drag and drop me]http://vz.iminent.com/vz/d1a4d93c-56c2-4b33-93b8-ca50c0ab35d0/1/angry.gif[/img]
[font=comic sans ms]je tiens, moi aussi à mettre mon grain de sel, voire de poivre!!![/font]
[font=Comic Sans MS][/font]
[font=Comic Sans MS]ça pue l'arnaque, et même par l'agence française sanitaire, serait-elle, elle aussi, subventionnée par les détracteurs du baclo, à savoir l'ireb?[/font]
[font=Comic Sans MS]on sait tous ici, que, en dehors des effets secondaires gênants, mais pas dangereux, l'utilisation en surdosage du baclo ne provoque aucun trouble grave ou mortel![/font]
[font=Comic Sans MS]de toutes les manières, à côté des dégâts dûs à l'alcool.... et aux saloperies qu'on ingurgite, pour soigner notre soi-disant dépression provoquée par l'alcool, [/font]
[font=Comic Sans MS]ou inversement....[/font]
[font=Comic Sans MS]sans parler de celles qu'on avale dans nos aliments surpollués parce que "rien ne vaut la surexploitation pour les bénéfices"[/font]
[font=Comic Sans MS]peu importe que l'humanité et la planète en crève, du moment qu'une poignée d'individu touche le pactole[/font]
[font=Comic Sans MS]mais on a jamais vu un coffre-fort suivre un enterrement!!![/font]
[font=Comic Sans MS][/font]
[font=Comic Sans MS]je suis en colère[img:alt=Drag and drop me]http://vz.iminent.com/vz/d1a4d93c-56c2-4b33-93b8-ca50c0ab35d0/1/angry.gif[/img][/font]
[font=Comic Sans MS]merci jf pour l'info[/font]
[font=Comic Sans MS]amitiés à vous tous[/font]
demain y fera jour
grenouille
Avatar de l’utilisateur
Maman grenouille
 
Messages: 628
Inscription: 08 Mai 2010, 15:54

Messagede JFAlgiers » 06 Sep 2011, 21:49

Bonsoir à vous toutes et tous

je reprends après quelques semaines de silence; bientôt cela fera quatorze mois que j'aurai commencé mon traitement au baclofène.

Je ne vais pas raconter à nouveau les étapes de joie, de peine et de difficultés par lesquelles je suis passé tout au long de ces quatorze mois; c'est plus anecdotique qu'autre chose mais l'important c'est de bien prendre conscience du sens de la démarche dans laquelle on s'engage. Il y a la guérison physique que l'on cherche et peut obtenir grâce au baclofène mais il y a aussi la reconstruction psychologique, voire psychiatrique, pour laquelle le baclofène contribue à créer des conditions favorables mais ne suffit pas.

L'aliénation alcoolique construit une personnalité dont il faut se défaire et sue le vide de laquelle il faut en quelque sorte tout reconstruire, tout réapprendre.

Je suis maintenant sur ce chemin mais la première constatation es que ça ne laisse pas l'entourage indemne et cela conduit à reconsidérer beaucoup de choses dans les relations interpersonnelles au sein de la famille, de la vie amicale ou professionnelle. C'est un être nouveau qui se construit.

Bien à vous toutes et tous

JF
Jean-François
Avatar de l’utilisateur
JFAlgiers
 
Messages: 299
Inscription: 02 Juil 2010, 16:36

Re: A l'aube du sixième jour

Messagede JFAlgiers » 19 Jan 2012, 06:03

Bonsoir ou bonjour (vu l'heure il y a le choix)

d'abord tous mes voeux de bonne et heureuse année 2012 à chacun d'entre vous.

Depuis septembre 2011 que je n'étais pas venu sur le forum je constate du changement, la présentation des pages est plus agréable, moins "rentre dedans" ...

Sinon pour ce qui me concerne il y a eu des hauts (pleine forme, assurance et confiance en soi) avec 30 mg/jr et puis des périodes plus difficiles, psychologiquement et physiquement douloureuse pendant lesquelles j'ai dû remonter rapidement (en deux jours à peine) à plus de 100 mg/jr.

Premier constat, après 18 mois de traitement je n'ai plus aucun effet indésirable lorsque j'augmente brutalement le dosage.

Deuxième constat, je reste soumis à mon état psychologique; si ça va bien sur ce plan je peux passer quelques jours en ayant oublié de prendre le baclofène sans que la proximité de l'alcool ne me gène en quoi que ce soit mais dès que le psy dérape je dois absolument prendre et augmenter fortement le dosage de baclofène. Ceci étant ça marche, même dans un environnement fortement alcoolisé comme peuvent l'être les fêtes de fin d'année.

De la même façon je me suis fait quelques soirées bien arrosées; certes un peu en vrac le lendemain mais sans les effets d'après alcoolisation, quand l'organisme commence à éliminer les toxines, ni même que cela ait ré-enclenché les envies de boire.

Reste ce qui a conduit à m'être alcoolisé pendant des années; ça c'est toujours là et ça ne semble pas prêt de partir. Il y a du mieux du fait que je ne bois plus ni de la même façon, ni en même quantité et régularité, ni pour les mêmes raisons, qu'avant mais il y a un après baclofène qui n'est pas nécessairement celui de la guérison mais le début du traitement pour une autre maladie. L'alcool est comme le paravent; on peut croire qu'il empêche les mauvais esprits de passer alors qu'ils sont bien souvent en nous.

Tchuss
Jean-François
Avatar de l’utilisateur
JFAlgiers
 
Messages: 299
Inscription: 02 Juil 2010, 16:36

Précédente

Retourner vers Fil solidaire. Bienvenue aux nouveaux ICI

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 18 invités

cron

x