Association Olivier Ameisen

discussion libre d'entraide sur le baclofène
Règles du forum
Bienvenue aux nouveaux !

* Ici vous pouvez créer votre propre sujet, c'est à dire le fil de discussions sur lequel vous pouvez vous présenter et serez suivis tout au long de votre parcours.

* Si vous en avez déjà un, le forum libre est à votre disposition pour aborder d'autres thèmes.

Association Olivier Ameisen

Messagede Sam70 » 21 Juin 2014, 19:27

Émotions fortes, sincérité et altruisme lors du concert gospel du 20 juin, hommage vibrant au grand Olivier Ameisen. Les images bientôt accessibles sur le web.

L'association Olivier Ameisen voit donc le jour pour poursuivre le combat selon trois axes, complémentaires aux associations historiques :
- développer un support de formation web open data pour les médecins mais aussi les malades et leurs proches ;
- internationaliser les prescriptions par le développement de forums et associations à l’étranger en créant un réseau international ;
- engager les recherches médicales, cliniques et neuro-biologiques complémentaires pour comprendre le mécanisme du gaba sur le gabab dans l'addiction et documenter scientifiquement l'utilité du baclofène dans le traitement des addictions à la cocaine, au crack ainsi que les TCA.

Trois membres fondateurs : Bernard Granger, Renaud de Beaurepaire et votre rédacteur. L'association est dotée d'un Conseil Scientifique et Ethique dont deux membres permanents sont Eva Ameisen, la sœur d'Olivier et Jean-Claude Ameisen, son frère et Président du CNCE (Conseil National Consultatif d'Ethique). Les associations éponymes en constitution à l'étranger lui seront rattachées.

Toutes les bonnes volontés, les contacts, les conseils ainsi que les mécénats sont bienvenus.
Notre première urgence : un web-rédacteur.


Parmi nos partenaires déjà engagés au titre de mécénat en compétences, une société française (pme bretonne), spécialiste du recueil et du traitement des données de santé en temps réel : Celtipharm.
Leur Président le Dr Patrick Guérin, vétérinaire de formation, nous offre gracieusement sa collaboration et celle de son prestataire ekipaj - Vincent Auvigne - épidémiologiste, pour connaitre et suivre en temps réel les ventes de Baclofène et Liorésal en France (tous deux en format cp 10 mg uniquement). Il s'agit de données brutes non chainées. La méthodologie développée par Celtipharm pour OpenHealth et l’association Olivier Ameisen, prend en compte les ventes totales de baclofène en France et une estimation des quantités consommées dans le cadre de l’indication initiale (spasticité musculaire). Le résultat est exprimé en nombre de comprimés de 10 mg achetés dans le cadre d'un traitement de l'addiction. Les données sont actualisées chaque jour mais certaines pharmacies ne remontent pas leurs données quotidiennement. Ces informations sont donc complétées sur les jours suivants et présentées avec une moyenne glissante de 50 jours. L’infléchissement de la courbe sur les 50 derniers jours glissants est donc logique, le temps de la remontée complète des pharmacies.
Vous y accédez en français et anglais ici : http://www.openhealth.fr/fr-fr...ne#.U2elgvl_vht
Ces données sont en total open data et librement réutilisables. N’hésitez pas à les diffuser.


Portons nous bien,
Samuel

Association Olivier Ameisen
pour la prévention et le traitement de l'addiction

28 rue de Londres
75 009 Paris
Tel +33 (0) 178 42 35 04
contact@o-ameisen.org
Avatar de l’utilisateur
Sam70
 
Messages: 66
Inscription: 16 Jan 2012, 14:45
Localisation: Paris

Re: Association Olivier Ameisen

Messagede kohler » 21 Juin 2014, 20:55

ENIVREZ-VOUS , ?
Ce soir fête de la musique ...notre nuit campagnarde est pleine de clochers qui montent !!La garde du ciel étoilé de notre Provence, Dormir ? Non !n’est ce pas le plus beau, le grand des rêves ? GUERIR. Et c’est le rêve de Change.... » » Notre première urgence : un web rédacteur. » » Et notre Cheftaine ? Les pépés
kohler
 
Messages: 2472
Inscription: 07 Juin 2012, 07:51

Re: Association Olivier Ameisen

Messagede Sam70 » 19 Juil 2014, 23:02

Une nouvelle preuve d'efficacité publiée cette semaine : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25021993
Avatar de l’utilisateur
Sam70
 
Messages: 66
Inscription: 16 Jan 2012, 14:45
Localisation: Paris

Re: Association Olivier Ameisen

Messagede Cédric » 19 Juil 2014, 23:44

Merci !
si j'ai bien compris... :
Un groupe de patients atteints de cirrhose a été traité au baclofène pendant 6 mois jusqu'à la dose de 90 mg (30mg 3 fois par jour).
Résultat : 54.6% de maintien de l'abstinence !
Encourageant !
Humilité face à l'alcool : "Sur le plus haut trône du monde, on n'est jamais assis que sur son cul." (Montaigne)
Avatar de l’utilisateur
Cédric
 
Messages: 2923
Inscription: 22 Juil 2011, 21:30
Localisation: Charente Maritime


Re: Association Olivier Ameisen

Messagede Sam70 » 11 Mar 2015, 01:08

INVITATION : Psychothérapies, Psychanalyse et Addictions
SAMEDI 14 MARS 2015 à 9:30
Centre Hospitalier Sainte Anne 1 rue Cabanis Paris XIVe
Service du Dr LAQUEILLE ( Addictologie)Pavillon Pierre Janet

BACLOFENE
Ça change tout, ça ne change rien
OU
Baclofène: transferts et contre-transferts en seront-ils trans-formés ?


Organisateur et discutant Dr Claude ORSEL : http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Orsel
Témoignant Samuel BLAISE

Présent à notre groupe depuis quelques mois, il a 45 ans, est entrepreneur,
Il se décrit alcoolodépendant de 12 à 42 ans, « libéré depuis le 22 Janvier 2012 à 4h18 ».
Président Cofondateur de l’association Olivier Ameisen
Les malades alcooliques et autres dépendants ont été soignés depuis des décennies avec comme objectif : accès au zéro alcool (ex abstinence). Les Alcooliques Anonymes et leur déclinaison en Narcotiques Anonymes N.A., Gamblers, Overeaters, débiteurs D.A., ..avaient même imprégnés la pratique psychanalytique, en France : Bensoussan (AA), Lasselin, Descombey, Clavreul pour Fouquet(les Lettres), F.J. Perrier,
Certains ont approché et traité des addictions ils ont écoutés, écrits et se sont retirés du champ de la recherche analytique Françoise Gondolo Calais,(auteur du film « il, elle boit »), Sylvie Le Poulichet, Melman, Shentoub, de Mijolla, Nasio, Anne Lise Stern. Et pourtant les consultations et Services d’addictologie se sont multipliés. Pour faire aussi( ?) la place aux thérapies brèves, aux comportementalismes.
L’analyse des personnes dites alcooliques et autres addicts est possible, notre séminaire en témoigne. Les traitements de substitution ont un peu changé la donne.
Aujourd’hui nous considérons le Baclofène qui n’est pas une substitution, ni un interdicteur comme l’Espéral, ni un contrôleur comme le Selincro, vu de notre côté il rend plus gérable notre contretransfert, car il laisse au patient l’indépendance et le libre-arbitre de « sa consommation ». Les études sur les autres addictions que l’alcool se multiplient. Tout va très vite, après des blocages médicaux dont il faudra analyser la nature et le lien avec ce que nous appelons addiction.
Le processus était binaire, voire pendulaire dans une dialectique du vide et du plein.
Les douze étapes finement élaborées à Palo Alto en témoignent.

L’arrivée du Baclofène change la donne, les médecins poussés par les « malades » commencent à en témoigner, « les mousquetaires », primoprescripteurs : (Olivier Ameisen 2006, et en 2008 Renaud de Beaurepaire, Pascal Gache, Philippe Jaury, Bernard Joussaume,) mais aussi les « forums de patients » qui aujourd’hui fournissent les informations les plus précises et nuancées sur la méthode de soin, et ses adaptations.
Les médecins prescrivent, les patients assurent la compliance (et surtout leur propre dosage).
Le parcours de soin avec les psychothérapies, la psychanalyse est ainsi vraiment pluridisciplinaire.
Le pouvoir médical du temps des cures de seul sevrage, est apaisé, on pourrait nous imaginer sortis de l’ère binaire du bien et du mal.
Le temps de chercher à comprendre est beaucoup plus accessible.
Nous essaierons de mettre en commun nos connaissances et notre usage de la transformation qui s’opère ou non avec le Baclofène de la relation médecin-malade et psychanalyste patient

Si vous souhaitez y assister, merci de confirmer par mail à : contact@o-ameisen.org
Avatar de l’utilisateur
Sam70
 
Messages: 66
Inscription: 16 Jan 2012, 14:45
Localisation: Paris

Re: Association Olivier Ameisen

Messagede jocelyne1955 » 11 Mar 2015, 20:55

Bonsoir Samuel,
Cette intervention « Psychothérapies, Psychanalyse et Addictions » semble vraiment très intéressante et prometteuse de nombreuses pistes de réflexion.
J’y aurais bien assisté mais l’information arrive un peu trop tard pour moi.
Est-ce que tu penses pouvoir nous en transmettre un compte-rendu ?
Si oui, merci à l’avance.
Jocelyne
Avatar de l’utilisateur
jocelyne1955
 
Messages: 5273
Inscription: 22 Juin 2014, 09:27
Localisation: 91

Re: Association Olivier Ameisen

Messagede hbb » 12 Mar 2015, 11:55

Je lirai moi aussi ce possible compte-rendu avec beaucoup d'intérêt.
hbb
hbb
 
Messages: 14094
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: Association Olivier Ameisen

Messagede Sam70 » 14 Mar 2015, 18:45

Il a été filmé et sera bientôt accessible sur YouTube. Je mettrai le lien ici.
Avatar de l’utilisateur
Sam70
 
Messages: 66
Inscription: 16 Jan 2012, 14:45
Localisation: Paris

Re: Association Olivier Ameisen

Messagede jocelyne1955 » 14 Mar 2015, 19:10

Formidable !
Merci.
Jocelyne
Avatar de l’utilisateur
jocelyne1955
 
Messages: 5273
Inscription: 22 Juin 2014, 09:27
Localisation: 91

Re: Association Olivier Ameisen

Messagede hbb » 14 Mar 2015, 20:09

Merci d'avance, Sam.
hbb
hbb
 
Messages: 14094
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: Association Olivier Ameisen

Messagede Sam70 » 26 Mar 2015, 14:07

Juste pour revenir aux fondamentaux, au bon sens :
http://vimeopro.com/user13829020/olivier-ameisen
Avatar de l’utilisateur
Sam70
 
Messages: 66
Inscription: 16 Jan 2012, 14:45
Localisation: Paris

Re: Association Olivier Ameisen

Messagede hbb » 26 Mar 2015, 19:40

Merci, Sam !
hbb
hbb
 
Messages: 14094
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: Association Olivier Ameisen

Messagede Sam70 » 06 Avr 2015, 23:43

Psychothérapies, Psychanalyse et Addictions
(PPA) Séminaire mensuel : RENCONTRES
Samedi 11 AVRIL 2015
(9h30 à 12h30)
Paris - Sainte Anne - Service du Dr Xavier Laqueille, « Addictologie »,
Salle de Réunion au rez-de-chaussée, (à G. de l’entrée du Pavillon Pierre Janet)
Entrée 1 rue Cabanis ou rue Broussais (véhicules)
(1ère Annonce)
L’ARGENT ET LES ADDICTIONS
1er Essai de Claude ORSEL

http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Orsel

L’argent est au cœur de toutes les addictions. La liste des addictions s’allonge, maintenant il existe des addictologues depuis la création de chaires d’addictologie.
On a créé aussi des Enseignements de Traumatologie psychosociale, ce sont les militaires qui ont commencés avec les soldats rentrant du front, le traumatisme civil a suivi, le traumatisme du saccage infantile précoce suit mal.
L’origine des addictions est multifactorielle, ce n’est pas l’alcool qui fait l’alcoolisme, c’est l’effet de l’alcool sur l’angoisse. Les addictions apparaissent exclusives les unes des autres, comme une façon de voir le problème avec des œillères, une question d ‘école, surement une question de formation, donc d’identité des spécialistes.
La morale, la religion et la santé font un couple de force difficile à gérer, où l’argent pèse lourd. le mot d’éthique venu, mais nous sommes dans un monde binaire, ainsi plusieurs associations demandent l’interdiction de la Prostitution, la pénalisation des clients ; une autre demande la criminalisation de l’Inceste et surtout la levée de la « prescription », justiciable à vie. Le courant de dépénalisation de l’usage de cannabis est barré, même le cannabis à usage médical. Alors que le pays est un très gros consommateur de tranquillisant sous responsabilité de l’Etat (santé et finances).
On le voit le monde reste entre Dieu et Diable, comme s’il fallait trancher. Or le mal persistera, l’intolérance fait se lever des armées, la tendance est de refouler ce migrant permanent, le cacher. Nous proposons de décoder ce que beaucoup savent et tiennent caché, disant que lever le secret, en parler, ce serait la révolution dans les chaumières.
A nous de nommer les maux de repérer les amalgames source de confusion de mal entendus et de trouver des voies de recherche, un recyclage des pensées, un examen attentif des tabous selon les cultures est possible si nous faisons un effort d’attention, de compréhension, de travail collectif de mise en commun de nos travaux et de leur publication.
Certains responsables sociaux sont chargés de traduire ces constats, ces recherches en terme de coût. En fait tout est plus compliqué, l’objet argent, l’or et autres trésors du sol, articulent les transactions humaines.
Certains rendent service, d’autres se servent qu’ont-ils reçus ? que vont-ils prendre en échange, comment faire payer au sujet l’objet de son désir.
L’or est sacralisé, chargé d’affect, il est le veau d’or, à abattre pour certains,
Objet des transactions, signe de la trahison pour Judas. Oncle Picsou que les enfants attendent chaque semaine, La Radio d’Etat est en grève mais BFM envoie ses publicités et les cours de Bourse.
Un Ministre des Finances coupable d’escroquerie, le monde commence à se montrer comme il est.
Faire fortune. Dans un pays ou l’égalité voudrait être au moins devant le Droit, Mal Justice devant la Loi.
Au cœur des addictions. La morale publique a peine à s’ajuster devant la dangerosité relative des drogues. Comme si la prohibition au temps actuel était la seule conduite à tenir, et ne devait pas être nuancée, globalisant toute conduite où la jouissance est présente, et la fortune pour les sportifs.
Le rôle de consultant en individuel ou en institution, apporte un regard que l’on voudrait préciser
Il y a des échelons dans la pauvreté, On qualifie de « modeste » celui qui a peu, « homme de peu »
Mais il y a plus pauvre, beaucoup plus pauvre. Ceux qui se plaignent et ceux qui ne montrent rien de leur souffrance ; Un séjour de vingt-cinq ans à temps partiel auprès d’eux, en même temps que ma pratique privée m’a montré et fait vivre par procuration les différences. Et découvrir qu’il y a de nombreuses sous catégories.
Une catégorie ne m’était pas du tout connue jusqu’au jour où j’ai pu la nommer : c’est « l’ambition de la ruine » qui a différents motifs. Et conduit à revenir sur l’ambition de l’échec, de l’échec à répétition, fatalité transgénérationnelle ? addiction ?
Distinguée de la pauvreté comme culture, ambition comme voie d’approche de la sainteté de rapprochement des plus pauvres sur des motifs ethnologiques, pour voir, parfois décrire, avec des jugements moraux. Au mieux l’Abbé Pierre et sa formidable construction Emmaus.
Certaines religions ont bien exalté l’honneur du pauvre dans les pays aux nombreux très pauvres. Regardons le système de réparation des dommages, d’abord de guerre après 14, suivi des accidents civils. S’est fait jour sans le nommer ainsi un dommage psycho social.
Pour ceux ayant subi un saccage infantile précoce. Ce mal atteint toute classe sociale, mais pas dans les mêmes proportions. En prison il serait faramineux, au sortir des services de l’Aide sociale à l’Enfance il atteindrait aussi des effectifs considérables.
Le système de réparation nous concerne tous car l’insertion sociale ne peut pas se faire sans aménagement du premier élément sécurisant qui permet les autres, l’accès au logement pour commencer.Des étapes sur ce parcours, la formulation de la demande crée une catégorie de handicap psycho-social.
La demande de reconnaissance du statut dAdulte Handicapé (même si nous lui souhaitons un autre nom) et ce qui la justifie aux yeux du prescripteur, est étayée par un certificat médical attestant les traumas subis, leur origine, souvent plurielle, car la répétition apparait très tôt. Pour nommer la souffrance, ses différentes formes, il faut réduire les amalgames qui rendent aveugles, et empêchent la réflexion, il faut que les mots gardent leur poids, et s’il en manque il faut en trouver, il faut nommer, même et surtout ce qui est réputé innommable.
Un système de tutorat, service social même étayé par le juge des tutelles, doit être proposé, parfois imposé pour payer le loyer, faire des travaux.
Si l’Etat donne de l’argent, il affirme un devoir de réparation, il doit l’étayer d’un appareil psychosocial effectif. Au nom du devoir et de la dette pour inégalité.

Inscription libre : contact@o-ameisen.org
Avatar de l’utilisateur
Sam70
 
Messages: 66
Inscription: 16 Jan 2012, 14:45
Localisation: Paris

Re: Association Olivier Ameisen

Messagede Sam70 » 02 Mai 2015, 13:15

ITW d'Andreas Heinz - BACLAD - Allemagne : http://www.exberliner.com/features/life ... addiction/

L'abstract de l'étude : http://www.europeanneuropsychopharmacol ... 24-977X(15)00102-9/abstract
Avatar de l’utilisateur
Sam70
 
Messages: 66
Inscription: 16 Jan 2012, 14:45
Localisation: Paris

Suivante

Retourner vers Fil solidaire. Bienvenue aux nouveaux ICI

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités

x