Après la guérison, qu'elle dose de confort?

discussion libre d'entraide sur le baclofène
Règles du forum
Bienvenue aux nouveaux !

* Ici vous pouvez créer votre propre sujet, c'est à dire le fil de discussions sur lequel vous pouvez vous présenter et serez suivis tout au long de votre parcours.

* Si vous en avez déjà un, le forum libre est à votre disposition pour aborder d'autres thèmes.

Après la guérison, qu'elle dose de confort?

Messagede isou92 » 10 Jan 2014, 19:21

Bonjour,
J suis indifférente depuis deux mois maintenant et je bois deux verres par quand l'occasion se présente, une à deux fois par semaine. dans quatre mois je commençerai la desçente a raison de 10 mg par mois. Je voudrais savoir si des études ont été réalisées sur la dose de confort, avec des résultats de type dose de confort égale a x% de dose seuil pour une moyenne de patients.
J'ai l impression qu il y a pas mal de rechutes aussi, peut etre des doses de confrt trop basses ou des baisses trop rapides? Ces dernières sont elles plus graves que avant le baclo?
Avez vous des données ou des temoignages les anciens du forum?
Merci!
isou92
 
Messages: 78
Inscription: 31 Juil 2011, 17:38

Re: Après la guérison, qu'elle dose de confort?

Messagede changethescript » 10 Jan 2014, 20:08

isou92 a écrit:Bonjour,
Coucou isu !
J suis indifférente depuis deux mois maintenant et je bois deux verres par quand l'occasion se présente, une à deux fois par semaine.Félicitations déjà ! dans quatre mois je commençerai la desçente a raison de 10 mg par mois. Je voudrais savoir si des études ont été réalisées sur la dose de confort, avec des résultats de type dose de confort égale a x% de dose seuil pour une moyenne de patients. Pas à ma connaissance ... Sachant qu'il est de plus en plus admis que moins tu bois, plus la dose de confort sera basse, voire à zéro, même si perso je n'y crois pas et je ne prendrais pas ce risque.
J'ai l impression qu il y a pas mal de rechutes aussi, peut etre des doses de confrt trop basses ou des baisses trop rapides? Il y a des rechutes à cause de baisses trop rapides ou d'arrêt du baclo. On se croit sorti d'affaire et en avant Guingamp :pack10: Ces dernières sont elles plus graves que avant le baclo?

Non ! Et en cas de reprise du traitement, la dose efficace semble moindre que la 1ère fois, avec moins d'effets indésirables. Du coup on peut monter beaucoup plus vite. Reste la motivation à retrouver.
Me concernant, j'ai, comme une conne arrêté le baclo avant d'arriver à ma dose de confort, et ça a tenu presque 1 an, en buvant tous les jours. Je constate que je rebois et surtout que je ne me sens plus libre de ne plus le faire, bien que je n'ai plus de cravings comme avant : plus aussi fort, inéluctable à heures fixes, et il est même quasi inexistant ...
En tout cas, rien à voir, pour moi, avec ce que j'ai connu auparavant. Et pourtant, je bois, et n'ai pas envie de m'arrêter.
Donc c'est une question de motivation à retrouver me concernant et de deuil de l'alcool sans doute, que je n'ai pas envie de faire et que je ne ferai jamais, malheureusement.

Avez vous des données ou des temoignages les anciens du forum?
Merci!
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12491
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: Après la guérison, qu'elle dose de confort?

Messagede yvlis » 11 Jan 2014, 11:06

Bonjour Isou,
Je n'ai peut-être pas assez de recul pour témoigner, mais je peux dire qu'après plus de 7 mois de vie sans alcool, je prends toujours chaque matin mes 2 ou 3 comprimés de baclofène et je n'arrêterai pas de les prendre, tellement j'ai peur de retourner dans l'enfer de l'alcool.
Je suis si heureuse d'en être sortie que la prise de quelques comprimés quotidiens est un moindre mal.
Si par malheur je devais rechuter, je suis persuadée qu'alors il me sera plus facile de surmonter ce problème en étant déjà imprégnée. Mais je reste persuadée que ça me protège.
Il faut dire aussi que malgré une si longue sobriété, l'alcool est toujours présent dans ma tête : que ce soit pour de bons souvenirs ou, surtout, pour de mauvais. Alors la vigilance s'impose toujours.
Je plie et ne romps pas.
"Le chêne et le roseau"
Avatar de l’utilisateur
yvlis
 
Messages: 1288
Inscription: 22 Mai 2013, 21:57

Re: Après la guérison, qu'elle dose de confort?

Messagede isou92 » 11 Jan 2014, 14:59

Merci yvlis, du coup 30mg de dose de confort c est très faible, super! Mais tu es abstinente et je suis certaine qu on peut plus baisser ds ce contexte...
D autres témoignages ?
isou92
 
Messages: 78
Inscription: 31 Juil 2011, 17:38


Retourner vers Fil solidaire. Bienvenue aux nouveaux ICI

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 32 invités

x