annes: dur

discussion libre d'entraide sur le baclofène
Règles du forum
Bienvenue aux nouveaux !

* Ici vous pouvez créer votre propre sujet, c'est à dire le fil de discussions sur lequel vous pouvez vous présenter et serez suivis tout au long de votre parcours.

* Si vous en avez déjà un, le forum libre est à votre disposition pour aborder d'autres thèmes.

annes: dur

Messagede annes » 18 Déc 2012, 01:15

Bonsoir
je m'appelle annes,conjointe d'un alcoolique ,sous baclofen depuis juin;je suis vos témoignages depuis mai ,m'y retrouve avec mon désespoir,mes incertitudes ,mes espoirs .Depuis trois semaines,la consommation de mon mari est bien remontée et avec elle ,son agressivité et pour moi une difficulté de plus en plus grande à vivre cette aventure .
Nous sommes mariés depuis si longtemps et je me retrouve face à un étranger qui mène sa vie sans regarder autour de lui les ruines et les cendres qu'il laisse derrière lui ,;il est dans une forteresse que rien ne peut ébranler ,je ne suis plus que larmes à l'intérieur de moi.Le baclofene est mon dernier faible espoir car cette remontée d'alcoolisation me brise .J'avais espéré qu'avec une baisse de sa consommation ,il se sentirait mieux dans sa peau ,mais non;il continue à vivre à contre courant;se lève vers midi,va dormir vers 2_3 heures du matin,et est scotché à son ordi ses heures de veille .Il n'a aucune activité ,aucun hobby ,pas d'amis ...une triste vie qu'il a rempli avec l'alcool.
Ayant réussi à le convaincre de prendre du baclofen,ce ne fût pas difficile de convaincre son psy de le suivre malgré son inexpérience (ce fût une chance comparé à certains);les paliers fûrent lents car bcp f'effets secondaires ,dûs pour ma part à son alcoolisation.Me suis rendue compte que alcool plus baclofen à partir d'une certaine dose mène à la catastrophe ,cela l'a conduit à du délire durant plus d'un mois jusqu'à ce que je le menace de le quitter car il y a une limite supportable ;il a donc diminué sérieusement sa consommation ,les effets secondaires ont quasi diminué ,l'agressivité aussi mais voila ,que faire de sa vie sans l'alcool qd on ne reconstruit rien à coté .Voilà où nous en sommes tous les deux;démolis ,moi par ce qu'il me fait vivre et lui par ce qu'il vit en plus de tout ce qui est démoli autour de nous ,.
Je lui ai parlé de nombreuses fois de votre site,mais non il n'y va pas .Il a bien lu le livre d'olivier A mais est passif face à son traitement et la vie .Je suis sûre que vous pourriez l'aider ,ne fusse que de ne pas se sentir seul,de vérifier si ses prises sont correctement prises (il en est à 140 mgr répartis en 4 prises) mais pas moyen de le convertir .
En tant que conjointe,j'ai déjà trouvé bcp de réconfort à la lecture des différents témoignages ,de savoir que le calvaire que je vis n'est pas unique et le sien non plus car il est clair qu'il y a une grande souffrance chez lui .et je dis merci à chacun .
Annes


ay
Avatar de l’utilisateur
annes
 
Messages: 143
Inscription: 08 Déc 2012, 22:40

Re: dur

Messagede clara » 18 Déc 2012, 15:02

Bonjour Annes

Tu es la bienvenue sur le forum, personne ne t'a vu, c'est bizarre, enfin je suis là et je me présente : je suis sympathysante, abstinente depuis 13 ans et esclave de l'alcool pendant presque 20 ans. Je n'ai pas bénéficié du baclofène mais je défends sa cause et j'apporte mon soutien à ceux qui en ont besoin. Je comprends ta détresse , ton désespoir, tes déceptions. Ton mari est malade alcoolique et l'alcool et un destructeur, il désociabilise, une fois entré dans la dépendance il était impossible de faire demi tour, mais à présent et grâce au baclofène c'est possible et en acceptant de prendre le traitement ton mari a fait un grand pas en avant. Sa souffrance est grande, crois moi, il se rend compte qu'il te fait du mal et je suis certaine qu'il se culpabilise. Tu n'es pas la première conjointe à venir ici, j'admire votre courage, s'il ne veut pas venir, tu peux contacter Changethescript sur le site DEMANDES DE REPARTITIONS, elle est très occupée donc tu fais un message court et surtout tu indiques son dosage journalier, à quelle date il a commencé, comment sont réparties ses doses journalières (heures des prises et dosage de chaque prise) ses heures de craving c'est à dire où il ne peut se retenir, ses effets secondaires. A ce sujet il est vrai que moins on consomme et plus vite on atteind l'indifférence et moins on a d' ES car l'alcool décuple ces derniers. Je vais envoyer un message à une conjointe qui vient sur le forum et dont le mari est guéri. Courage, tu n'es plus seule

Amitiés
Clara
La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé. (Socrate)
Avatar de l’utilisateur
clara
 
Messages: 2905
Inscription: 21 Sep 2010, 01:19
Localisation: Bordeaux

Re: dur

Messagede hbb » 18 Déc 2012, 16:20

Bienvenue, Annes. Nous allons tous tenter de vous redonner un élan et un espoir.
Vous pouvez suivre le sujet de Jade. Voici le lien qui vous conduira à la dernière page. À vous de remonter comme vous le voudrez. Elle évoque dans les premiers temps du traitement, les mêmes espoirs, les mêmes déceptions, les mêmes questions que les vôtres. baclofene/quand-les-premiers-resultats-prise-baclofene-t3856-225.html?hilit=jade#p78355.
Idem pour J99 et son mari Joseph99, maintenant guéri : baclofene/ose-enfin-t3319-165.html?hilit=joseph99#p78896
Et puis, vous trouverez sans aucun doute une réponse dans la publication et la video que vous pourrez lire et écouter sur http://www.wmaker.net/psyresoformations ... annierapp/
En effet, lorsqu'un malade résiste au traitement au baclofène, c'est que son mal-être profond n'est pas réglé. Je compare cela à une plaie, qui date souvent de l'enfance, et qui n'est toujours pas cicatrisée, ou à un caillou dans la chaussure, qui l'empêcherait de marcher, d'avancer. Il est nécessaire d'identifier le caillou et de l'enlever. C'est le travail que votre mari doit faire avec son psy.
Quant à la douleur qu'il vous cause, soyez assurée qu'il la connaît, qu'il s'en veut, mais ne peut rien faire contre la tyrannie de l'alcool. C'est pourquoi le baclofène est un préalable à tout le reste. Il est nécessaire que la déconnection du craving soit faîte pour passer à l'identification du mal profond.Je suis la Maman d'un guéri du baclofène. J'ai lutté auprès de notre fils durant un an, avec l'aide de mon mari. Nous avons remporté une belle victoire. Mais tant qu'il n'avait pas fait le deuil de sa relation avec sa femme, le danger rodait. Il nous a dit, depuis, que l'alcoolisation était le seul recours qu'il avait pour aller moins mal, même s'il savait pertinemment que le "moins mal" durerait 30 secondes et le "plus mal encore" s'installerait durant des heures inutiles, destructrices et douloureuses sur tous les plans.
Vous avez un rôle difficile mais superbe. Tenez bon. Et, comme le dit Clara, soumettez le cas de votre mari à Change, sur le lien qu'elle vous a indiqué.
À très bientôt, autant de fois que vous en aurez envie ou besoin.
hbb
hbb
 
Messages: 15641
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: dur

Messagede oxana » 18 Déc 2012, 19:16

Bonsoir Annes et :membresbienvenue:

Ton témoignage est très émouvant, et je pense comprendre ton désarrois...tu as fait preuve d'un courage absolument remarquable....
ma mère a connu ce que tu vis; son mari alcoolique dès le début de leur mariage, alternant moments dépressifs et agressifs, ne s’intéressant plus à grand chose ( lui qui est très intelligent, il passait son temps devant la télé à regarder, osons le dire, des conneries de chez conneries)...il a conservé son job et sa femme par miracle...
J'ai longtemps détesté mon père pour tout cela, et j'en ai voulu adolescente à ma mère car elle ne le quittait pas...jusqu'à ce que je comprenne que l'alcoolisme est une réelle maladie, et rien d'autres!
Et je pige d'autant plus maintenant que je vis le même fléau (alcoolo moi même)...mon conjoint ne m'a pas lâchée, mais je sais maintenant que je suis mieux qu'il en était à 2 doigts...
Difficile de comprendre les cravings quand on ne les a pas vécu soi-même..une lame de fond qui te pousse de façon irrésistible vers la bouteille ..
Et oui, je confirme, quand on est alcoolique, tout tourne autour de la recherche du produit et de la défonce...ton mari vit cela depuis des années...il va falloir du temps pour qu'il remplisse ses journées d'autres centres d’intérêt...et c'est un nouvel équilibre à vivre à 2....avant, vous étiez 3 ...lui, toi, et l'alcool...s'il boit moins, il doit ressentir certainement cela...
Quant à toi...je n'ai aucun conseil à donner...car chaque relation de couple est unique...et tu fais ce que tu peux avec ce que tu es...et, visiblement, tu donnes beaucoup, beaucoup....j'espère que tu as des activités extérieures, des amis, puisque ton mari ne veut plus de contacts sociaux...
Penses à toi!
J'ai trop vu ma mère totalement isolée car mon père, alcoolisé en permanence, dans son délire de jalousie, ne supportait pas qu'elle fasse un pas sans lui...du coup, à 70 ans, elle a très peu de relations...mon père étant gravement malade, elle encore et toujours "coincée" chez eux...

Donc, je me répète...penses à toi

Je t'embrasse
Un soir, j'ai assis la beauté sur mes genoux.Et je l'ai trouvée amère.Et je l'ai injuriée...
oxana
 
Messages: 323
Inscription: 13 Nov 2012, 18:38

Re: dur

Messagede annes » 20 Déc 2012, 10:32

merci pour votre accueil si chaleureux ,tant de compréhension me bouleverse et rompt toutes les barricades que j'avais dressée pour ne pas craquer .J'ai senti que mon corps commençait à trop trinquer après toutes ces années et c'est pq j'ai pris la décision de vous rencontrer pour maintenir ma tête hors de l'eau .Ma vie ,je vois,est la même que celle des accompagnants d'alcooliques ,les mêmes ravages .Heureusement,j'ai bcp d'activités ,des amies compréhensives et présentes mais tellement éloignées du problème et cela ne remplace pas la famille .Les dégâts causés dans ma famille sont tels maintenant que je suis en enfer alors que j'ai tout fait dans la mesure du possible pour conserver l'union familiale et cela est de trop ;c'était mon pilier et tout s'écroule alors que le baclofen fait un peu d'effet et que toute la famille aurait dû se retrouver autour de mon mari dans ce combat si difficile;au lieu de cela ,on est traité par certains comme des pestifèrés et cela fait très,très mal..
Il y a qd même du positif même si pour le moment ,il est un peu noyé ;le baclofen diminue l' alcoolisation de mon mari,c'est évident même s'il a recommencé à boire plus pour le moment ,sans doute dû à son désespoir plus grand et en ces temps de fêtes où l'alcool est plus présent partout .Aussi,je vais écrire à Change ,voir si ses prises sont bonnes .
Merci de votre attention,gràce à vous,je pense plus à mon mari en terme de souffance car il y a un moment où je ne voyais plus que moi et puis le fait d'écrire ,de mettre sur "papier "sa souffrance la rend plus légère en plus du fait de savoir que quelque part,on a pensé à nous ,on nous soutient .
Annes
Avatar de l’utilisateur
annes
 
Messages: 143
Inscription: 08 Déc 2012, 22:40

Re: dur

Messagede hbb » 20 Déc 2012, 18:00

Bien sûr que nous vous soutenons, Annes !
Vous notez de petits progrès, c'est parfait !
Une alcoolisation plus abondante en ce moment n'est pas grave en soi. C'est une étape très fréquente, qui permet au malade de bien faire la différence entre une vie avec peu ou pas d'alcool et l'ancien enfer, d'autant que le baclofène lui donne la notion et la mémoire de ce qu'il vit, alors que l'alcool l' annihilait totalement, même dans la réflexion ou le souvenir de l'horreur.
Change va vous aider pour une meilleure répartition, de façon à ce qu'il boive de moins en moins pour que le baclofène travaille plus vite et mieux.
Au sujet de l'explosion familiale, je sais ce que vous endurez, mais sachez que votre présence auprès de lui est fondamentale. C'est le seul lien entre la "vraie vie" sans alcool et lui, car, quand il va cesser de boire, il aura une période d'impression de néant, remplie de peur de l'inconnu. Il faudra qu'il comble tout ce temps qu'il passait à boire. Il faudra qu'il reprenne confiance en lui, en ses capacités. Vous verrez le miracle que produit le traitement. Votre mari va revivre, sa personnalité va s'épanouir à nouveau, consolidée par la satisfaction d'avoir vaincu, au grand étonnement de ceux qui vous critiquent en ce moment. Ne désespérez pas. Laissez passer le temps. N'en veuillez à personne. Car personne ne peut savoir la douleur de ce que vous et votre mari vivez, chacun, l'un à côté de l'autre. Je me suis, comme vous, retrouvée seule avec notre fils pour le sortir de l'enfer. Mon mari m'aidait de loin, car il ne supportait pas de voir son fils dans cet état. Tout est maintenant réglé.
Autre idée : offrir "Le Dernier Verre", d'Olivier Ameisen, que vous avez peut-être lu, à ceux qui ne comprennent pas à quel point lui et vous souffrez et combien la bataille est difficile et cruelle. J'ai fait envoyer le livre à notre belle-fille. Son attitude a totalement changé. Elle pensait son mari dépourvu de volonté, elle n'avait que la solution des cures à la bouche. Elle a compris qu'il était malade et qu'il y avait une solution pour qu'il guérisse. Cela n'a pas sauvé le ménage, mais ils ont noué des relations équilibrés et pleines de respect autour des enfants.
Idem pour notre second fils et sa femme.
Quant au médecin, les articles, les documentations diverses et le bouquin ont permis de changer son attitude et il prescrit sans rechigner, même s'il a bien précisé qu'il ne se déplacerait pas en cas d'urgence !
Gardez confiance. Lisez et relisez les sujets de Jade et J99, pour y puiser du courage et de l'espoir.
Nous allons rejoindre nos enfants pour les fêtes de fin d'année. Je ne sais si j'aurai un peu de temps pour venir sur le forum. Mais sachez que mes pensées seront auprès de vous deux. Faîtes de ce Noël un beau souvenir, quoi qu'il se passe, car le baclofène est un énorme cadeau pour votre avenir.
hbb
hbb
 
Messages: 15641
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: dur

Messagede annes » 21 Déc 2012, 01:01

merci,chere HBB
merci pour cette bonne idée de faire lire le livre aux enfants qui le liront peut-être...et beaux enfants ..qui sait..mais c'est une porte à ouvrir et à ne pas négliger car il est clair que le contact que l'on a avec un alcoolique a une autre coloration si on pense maladie même si la réalité est aussi difficile à vivre .
je pense aussi que vous avez totalement raison en parlant d'anesthésie et de réveil ;cela me donne du courage pour la suite;vous me faites entrevoir la petite lumière qu'il y a au fond du tunnel,elle est ténue mais je la regarde .
Nous aussi ,nous partons au loin d'ici peu,mes deux fils habitant au loin ...mais j'avoue qu'à la joie de les revoir se mêle la peur que cela se passe mal ;il y a eu tellement de casse les dernieres fois que je suis très crispée à l'avance et puis il y aura de l'alcool,j'en ai déjà peur .Je n'aurai pas bcp de connection internet là-bas ,ou bcp trop lente ,donc je ne serai pas très présente moi non plus mais ces pensées positives que vous m'avez écrites me font tellement de bien qu'elles ne me quittent pas et s'inscrivent peu à peu dans ma tête ,quelle belle personne vous êtes ,chère HBB,vous êtes un cadeau pour tous car je vous vois très présente auprès de chacun.Quand je pense à la psy de mon mari,qui le gave d'anti-dépresseurs qui ne font absolument rien si ce n'est l'engoncer dans une sorte de non existence et qui lui prescrit le baclofen mais en lui disant que ce n'est pas du tout concluant ,elle ferait bien de vous lire et de voir les résultats que vous obtenez en si peu de temps de par votre connaissance du sujet et de votr compassion.
J'essaierai de trouver un lieu pour avoir une bonne connection de temps en temps .
A bientôt
annes
j'ai essayé d'écrire à change ,ai perdu mon message comme d'autres égarés dans mon pc et vais essayer de retrouver son contact car je ne m'y retrouve pas encore bien dans les dédales du site.
Avatar de l’utilisateur
annes
 
Messages: 143
Inscription: 08 Déc 2012, 22:40

Pour toi Annes

Messagede clara » 21 Déc 2012, 02:40

La petite espérance


C'est la petite lumière qui brille au fond du coeur

Et nul au monde ne saurait l'éteindre.

Si ton coeur est brisé, malheureux, éperdu,

Si ta vie est triste, monotone, sans saveur,

Si l'angoisse parfois et souvent te saisit,

La petite espérance est là, au fond de ton coeur

Qui va te permettre de remonter la pente.



Elle est le doux printemps qui surgit après l'hiver,

Elle est ta bonne étoile qui scintille dans le ciel,

Elle est le souffle du vent qui chasse les nuages...



Si tu te crois sans force, sans idée, sans espoir,

Tout au fond d'une impasse, dans le noir d'un tunnel,

Si tu n'as plus le gout à rien, ni même celui de vivre...

La petite espérance est encore là, au fond de ton coeur

Qui te donne du courage quand tout semble fini.



Elle est la goutte d'eau pure qui jaillit de la source

Le bourgeon qui permet à l'arbre de reverdir

La clarté du jour, là-bas, au bout de la nuit.



Merci d'être toujours là,

ma petite espérance,

tout au fond de mon coeur

Ma merveilleuse lampe magique

où je puise tous mes rèves,

Toi qui ne connais pas le mot fin.
La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé. (Socrate)
Avatar de l’utilisateur
clara
 
Messages: 2905
Inscription: 21 Sep 2010, 01:19
Localisation: Bordeaux

Re: dur

Messagede hbb » 21 Déc 2012, 12:04

Annes, prenez vos enfants à part et expliquez-leur que votre mari est malade, comme s'il était cardiaque, ou diabétique. Dans ces deux cas, lui feraient-ils courir un 100 mètres ou le bourreraient-ils de beurre, crème fraîche et charcuterie? Dites- leur que le traitement commence à fonctionner mais que lui et vous avez besoin de soutien. Et que la bataille contre l'alcool est si difficile et déstabilisante qu'elle ne peut être gagnée qu'en équipe.
J'espère que ce sera votre miracle Noël!
Nous sommes en voiture. J'ai du mal à fonctionner comme à la maison. Pour trouver le sujet de Change, cliquez sur index du forum, en haut à gauche sous le logo Aubes. S'ouvrira une page. Au milieu de la colonne du milieu: demande de répartitions. Cliquez. Vous serez sur le sujet de Change.
Pensez à imprimer articles ou propos qui vous semblent utiles à convaincre.
Je penserai particulièrement à vous deux...
hbb
hbb
 
Messages: 15641
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: dur

Messagede dignesdubonheur » 22 Déc 2012, 01:10

Bonsoir Annes,

Juste de passage pour t'envoyer du courage...
Vous êtes sur la bonne voie et l'horizon va s'éclaircir comme dans tout parcours baclofènique !

Je confirme ce que dit hbb : dialogue avec ton entourage. Donne ton ressenti, ce qui te fait dire qu'il y a du changement et de l'espoir,... Tu peux peut-être les encourager aussi à venir lire les témoignages du forum ?

Je te donne le lien des demandes de répartitions, tu n'as plus qu'à cliquer ici : Demandes de répartitions

A bientôt !
DDB (Dignes Du Bonheur, car nous le sommes tous !)
Dignes du Bonheur
Mon blog :

http://unebouteillealamer.over-blog.org
Un simple témoignage de ce que j'ai vécu depuis de nombreuses années, de ce que j'ai ressenti, et comment je suis parvenue à cette nouvelle vie !
Dernier article paru : "Le baclofène... et moi. 260 mg(1 an et 2 mois)" le 1er mai 2013
Avatar de l’utilisateur
dignesdubonheur
 
Messages: 1000
Inscription: 07 Fév 2012, 16:25
Localisation: Auvergne

Re: DEMANDES DE REPARTITIONS

Messagede annes » 23 Déc 2012, 00:43

Bonjour,je suis annes ,mon conjoint est alcoolique depuis plus de 10 ans.Je prends part au forum à sa place car lui ne s'investit pas ou bien n'ose pas ,je ne sais.
Il prend du baclo depuis juin,a fait des paliers de 10mg et au début,miracle ,j'ai retrouvé le gentil garçon que j'avais épousé mais très vite ,il est redevenu agressif ;je pense que pour lui,alcool et petit dosage de baclo lui allaient bien mais dès qu'on est arrivé vers les 90 mg,l'horreur s'est peu à peu installé car il continuait à boire de trop,il a complètement déliré avec en plus bcp d'effets secondaires (on pouvait suivre ses gouttes de transpiration sur le sol qd il marchait,insomnies importantes.. il est monté ainsi jusqu'à 130mg et puis est redescendu à 100mg ,et a consenti à diminuer très sérieusement sa consommation et depuis il remonte par 5mg. par paliers de 15 à 20jours Actuellement ,il est à 145mg répartis comme suit;
8h 30mg
12h35mg
16h40mg
20h40mg
Il ne boit pas la journée mais l'envie vient en fin de journée et la soirée .
A mon avis,je pense que il aurait gagné la bataille s'il n'avait quasi pas bu dès le début car dès que les doses de baclo ont augmenté ,les troubles du comportement ont commencé;
Pensez-vous qu'il est en bonne voir et qu'il y aurait qlq chose à changer?
merci ,change ,de donner attention à ma demande
annes
Avatar de l’utilisateur
annes
 
Messages: 143
Inscription: 08 Déc 2012, 22:40

Re: annes: dur

Messagede annes » 24 Déc 2012, 11:42

merci,digne du bonheur,grâce à tous,les choses avancent dans ma tête,j'ai moins peur de parler,ai même pu éclairer hier un point qui m'était très désagréable avec un membre de ma famille ;du fait de l'étiquette alcoolique que traîne mon mari sur sa tête,ses moindres faits et gestes ont une autre connotation que pour les autres et je commence à me dire que j'ai accepté trop de malveillances sans rien dire (ou si peu) pour éviter les éclaboussures et les éclats,en essayant de rester digne ;mais je dois avouer que qd on est pris dans cette spirale de l'alcool,rien n'est plus normal et on s'habitue à cette "anormalité".C'est vrai aussi pour le bonheur ,je ne me sentais plus, digne du bonheur ,qd je sortais ,je me disais que ce n'était pas pour moi,uniquement pour les autres ,je me sentais derriere une vitre .aussi je trouve votre nom génial ,tellement vrai .J'espère que mon mari,un jour ,s'y retrouvera et se l'appropriera au fond de son coeur même si le chemin est terriblement difficile et plein de ruines à reconstruire.
Je vous souhaite de bonnes fêtes ,pleine de chaleur et d'amitié
annes
Avatar de l’utilisateur
annes
 
Messages: 143
Inscription: 08 Déc 2012, 22:40

Re: annes: dur

Messagede annes » 24 Déc 2012, 12:11

clara,hbb,oxana,digne du bonheur
bonjour à toutes
je vous écris à toutes car je crois avoir perdu des messages où je vous répondais individuellement,peut-être en réponse privée ou perdus dans le fond de mon ordi.
Aujourd'hui,ai un peu de temps pour naviguer sur le site et suis tombée sur vos écrits ,lu vos parcours difficiles et l'éclaircie au bout .Vous ^etes mon éclaircie,mon soutien ,le soir qd l'angoisse m'envahit ,je pense à vos noms ,je les répète comme une litanie pour chasser les idées noires et mon opression.
Ce mot aussi pour vous dire que hier,je recevais une partie de ma famille et que mon mari a tenu le coup ,je n'ose esperer que nous approchons du but ,parce que sa consommation est bien remontée dans le quotidien .Je l'en ai félicité mais il n'a pas pris cette annonce très bien ,a eu un peu de colère ,je n'ai pas compris ..peut-être dois-je être seulement présente sans rien dire ?.....mais peu importe ,c'est tjrs cela de pris,cela me permettra d'affronter les autres festivités un peu plus relax (je suis vraiment crispée à mort )
J'espère que pour vous ,tout va bien ,que le présent est bon ou supportable ,et vous souhaite plein de petits bonheurs pour aujourd'hui
annes
Avatar de l’utilisateur
annes
 
Messages: 143
Inscription: 08 Déc 2012, 22:40

Re: DEMANDES DE REPARTITIONS

Messagede changethescript » 24 Déc 2012, 14:55

annes a écrit:Bonjour,
Bonjour annes et Imageà toi sur ce forum.
je suis annes ,mon conjoint est alcoolique depuis plus de 10 ans.Je prends part au forum à sa place car lui ne s'investit pas ou bien n'ose pas ,je ne sais.
Il prend du baclo depuis juin,a fait des paliers de 10mg et au début,miracle ,j'ai retrouvé le gentil garçon que j'avais épousé mais très vite ,il est redevenu agressif ;je pense que pour lui,alcool et petit dosage de baclo lui allaient bien mais dès qu'on est arrivé vers les 90 mg,l'horreur s'est peu à peu installé car il continuait à boire de trop,il a complètement déliré avec en plus bcp d'effets secondaires (on pouvait suivre ses gouttes de transpiration sur le sol qd il marchait,insomnies importantes.. il est monté ainsi jusqu'à 130mg et puis est redescendu à 100mg ,et a consenti à diminuer très sérieusement sa consommation et depuis il remonte par 5mg. par paliers de 15 à 20jours Actuellement ,il est à 145mg répartis comme suit;
8h 30mg
12h35mg
16h40mg
20h40mg
Il ne boit pas la journée mais l'envie vient en fin de journée et la soirée .
A mon avis,je pense que il aurait gagné la bataille s'il n'avait quasi pas bu dès le début car dès que les doses de baclo ont augmenté ,les troubles du comportement ont commencé;
Pensez-vous qu'il est en bonne voir et qu'il y aurait qlq chose à changer?
merci ,change ,de donner attention à ma demande

je pense que il aurait gagné la bataille s'il n'avait quasi pas bu dès le début

Il est effectivement préférable de tenter de diminuer sa consommation d'alcool en commençant le traitement, car il semble que le baclofène agisse plus efficacement et à dose plus faible.De plus, boire sous baclofene démultiplie les effets de l'alcool. Et sans Je n'irai pas toutefois jusqu'à dire que cette association soit la source de troubles du comportement et d'agressivité , mais c'est une possibilité.

Sa répartition me semble pas mal compte tenu des éléments que tu indiques. Si tu précisais les heures de ses cravings on pourrait encore plus affiner.

Bises et bonnes fêtes !
change


.

annes
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12512
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: annes: dur

Messagede Sandrine » 24 Déc 2012, 16:19

Bonjour Annes, je ne me suis pas manifestée encore, car la position des accompagnants d'alcooliques au quotidien me met mal à l'aise, pour des raisons liées à ce que ma soeur a vécu avec son ex.

Cependant, je pense que tu tiens une bonne piste quand tu parles d'être présente sans rien dire, à cause de la manifestation de colère que tes félicitations ont reçu en réponse.

Pour quelle raison exacte il s'est fâché, je ne sais pas, mais tout comme des remarques sur une consommation excessive,
les gratifications peuvent être gênantes dans la mesure où cela veut dire que tu le surveilles, même sans le vouloir particulièrement.

C'est peut-être ça qui le dérange?

De toute manière, je te souhaite de passer le plus paisiblement possible au travers de cette période très sollicitante pour l'auto-contrôle de la consommation de ceux qui se soignent, et pour ceux qui les côtoient.

Joyeuses fêtes!
http://une.histoire.d.agrumes.over-blog.com/

Si vous souhaitez me contacter, passez par la voie e-mail
Sandrine
 
Messages: 3228
Inscription: 19 Mar 2012, 18:43

Suivante

Retourner vers Fil solidaire. Bienvenue aux nouveaux ICI

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 34 invités

cron

x