annes: dur

discussion libre d'entraide sur le baclofène
Règles du forum
Bienvenue aux nouveaux !

* Ici vous pouvez créer votre propre sujet, c'est à dire le fil de discussions sur lequel vous pouvez vous présenter et serez suivis tout au long de votre parcours.

* Si vous en avez déjà un, le forum libre est à votre disposition pour aborder d'autres thèmes.

Re: annes: dur

Messagede changethescript » 23 Avr 2013, 23:45

Coucou annes,

Je suis désolée de ces mauvaises nouvelles ... Ceci dit :
Je ne peux que répéter,pour les nouveaux, que baclo plus alcool ,c'est vraiment pas l'idéal et conseiller d'essayer de diminuer au max la dose d'alcool ,cela évitera trop de dégâts!
Si je suis tout à fait d'accord avec le fait qu'il vaut mieux ne pas boire, je tiens à redire qu'il n'est pas obligatoire d'arrêter.
Baclo + alcool = effet de l'alcool décuplé, certes. Mais résultat: en général on boit très vite moins vu que le même effet est atteint à plus petite dose. Craving entretenu, dose plus forte pour atteindre le résultat ? Peut être . Et alors ?
Et si la "consigne" il y a plus de 2 ans, par manque de recul, était de ne faire aucun effort pour arrêter de boire, voire de continuer pour voir l'effet du baclo, celle d' aujourd'hui, qui confine parfois au dogme de l'abstinence pour que le traitement fonctionne me semble quelque peu démotivante. Certains n'arrivent pas à s'arrêter tout de suite, ni à se limiter. Cette culpabilisation larvée généralisée m'ennuie un peu. J'ai essayé ce traitement, en partie parce que je pouvais continuer à boire : cela m'a rassurée après les échecs de cures etc etc . Quand on est addict et que rien ne marche alors qu'on en chie pour essayer de s'en sortir sans succès, qu'on a décidé de lâcher la rampe, le baclo est un espoir extraordinaire.
Je tiens donc à dire que le baclofène fonctionne même en continuant à boire. C'est plus long ... Plus chiant peut être ... Et en conservant une consommation journalière une fois indifférent, peut être très risqué. Je dis ça, je dis rien parce qu'après tout personne n'en sait rien. En tout cas, certains ne peuvent ou ne veulent faire autrement et la qualité de vie récupérée en vaut la chandelle, d'après moi.
A chacun de mesurer aussi son bénéfice/risques et sa motivation.
Alors laisser entendre que c'est pire alcool + baclo que alcool seul ... Ça me laisse un peu perplexe :pack24:

Je te souhaite le meilleur avec ton homme ceci dit ! Dommage qu'il ne soit jamais venu lui même. Est il vraiment motivé ? Parce que même en ayant décidé de continuer à boire sous traitement ça compte énormément ! Si il n'est pas impliqué dans la démarche ...

Grosses bises.
Change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12512
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: annes: dur

Messagede annes » 24 Avr 2013, 14:00

Merci,Chance,hbb,merci pour vos attentions;
Tu m'écris ,chancee;
"Si je suis tout à fait d'accord avec le fait qu'il vaut mieux ne pas boire, je tiens à redire qu'il n'est pas obligatoire d'arrêter.
Baclo + alcool = effet de l'alcool décuplé, certes. Mais résultat: en général on boit très vite moins vu que le même effet est atteint à plus petite dose. Craving entretenu, dose plus forte pour atteindre le résultat ? Peut être . Et alors ?".....
Et alors????oui,effet décuplé,mais mon mari n'a pas bu "vite" moins ,aussi la vie est encore plus dure qu'avec l'alcool seul.,chez moi en tout cas!
Mais bon,je ne veux culpabiliser personne ,je sais que pour certains,réduire la consommation est mission impossible (je l'ai bien intégré ,cette notion de craving suite aux diverses interventions sur le forum),mais pour certains ,cela a l'air faisable, plus ou moins ;aussi ,si notre expérience de quasi onze mois peut aider certains ,je peux difficilement me taire surtout si cela peut réduire et soulager ce chemin qd même pas facile, ne fusse que pour une personne.Idem pour les échecs,il ne faut jamais culpabiliser car le baclo comme toutes les molécules qui existent,présente un certain taux d'échec et de résistance plus ou moins grande au traitement (comme dirait notre hbb,,ce n'est pas la faute du patient si son insuline ne fonctionne pas)et puis... parfois,qd il y a échec ,c'est que ce n'était pas le bon moment pour entamer le traitement ,qu'on n'était pas prêt psychologiquement.
Et puis ,c'est vrai que le fait de pouvoir encore boire est sûrement très porteur de cet immense espoir que soulève le baclo;donc ,oui,il faut continuer à le dire ;oui,vous pouvez encore boire ,et moi j'ajoute tout bas en tous petits caractères,en moindre qté si vous le pouvez !
bisous et merci,chère Chance ,passe une bonne journée,ici,il fait bleu ,même dans mon coeur ,car je suis sûre qu'il va y arriver tôt ou tard
annes
Avatar de l’utilisateur
annes
 
Messages: 143
Inscription: 08 Déc 2012, 22:40

Re: annes: dur

Messagede changethescript » 24 Avr 2013, 15:00

Coucou Annes,

Ton homme est il vraiment motivé ?
En tout cas, je te souhaite vraiment qu'il y arrive. Tu gardes quant à toi toujours la pèche, l'espoir et tu restes positive malgré tout.

Grosses bises et bonne journée.
Change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12512
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: annes: dur

Messagede hbb » 24 Avr 2013, 22:49

Remarquable Annes!
Vous méritez qu'il s'en sorte, un jour dont je rêvé qu'il soit proche!
hbb
hbb
 
Messages: 15641
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: annes: dur

Messagede fabriced » 27 Avr 2013, 13:34

Bon courage Annes !
J'espère que ton mari va baisser sa conso !!?
Courage ,patience...
Bon week-end
bises
fab
Gardez le Baclo ,gardez courage!!! ca marche !! vous le sentez ! mais il faut s'adapter ..
BISES
Avatar de l’utilisateur
fabriced
 
Messages: 700
Inscription: 30 Jan 2013, 18:13
Localisation: 29200 BREST

Re: annes: dur

Messagede fleur » 29 Mai 2013, 10:50

Coucou Annes,

Pas de nouvelles, tout va bien??

Comment va ton mari?

Bisous
Avatar de l’utilisateur
fleur
 
Messages: 250
Inscription: 27 Fév 2013, 09:53

Re: annes: dur

Messagede bocly » 29 Mai 2013, 17:41

Bonjour Annes!

Rien à rajouter à ce qui t'a été dit.

Juste une énorme pensée pour toi!
: fleurs :
Bocly
C'est en nous que l'on trouve ... la liberté, la sobriété et la "paix de l'esprit"!
Avatar de l’utilisateur
bocly
 
Messages: 3932
Inscription: 27 Oct 2011, 09:47
Localisation: Hautes Alpes

Re: annes: dur

Messagede dan33 » 29 Mai 2013, 22:47

bonjour Annes,
Je parcours le forum quand j'en ai le temps et je ne manque pas d'aller sur ton fil. C'est dur pour toi, c'est dur pour ton mari mais garde espoir! saches que le baclo a un effet certain! je continue de boire un peu de (bon) vin à l'occasion et ça ne me conduit absolument pas au craving ou à l'envie d'augmenter les doses...Je suis profondément heureux comme cela et j'espère que cela va durer...Alors ai confiance, si ça a marché avec moi, pourquoi ça ne marcherait pas avec ton mari????
Je t'embrasse, bon courage
Dan
dan33
 
Messages: 56
Inscription: 21 Fév 2013, 10:00

Re: annes: dur

Messagede annes » 31 Mai 2013, 00:35

,Fleur;Bocly,Dan et tous les autres qui me liront,
oui,il y a un moment que je n'écris plus, mais je ne voulais pas donner de trop mauvaises nouvelles et elles le sont;;ce qui m'a motivé à vous écrire ,est un post sur la confusion mentale qui me donne un peu d'espoir;j'ai quitté la maison,il y a plus d'un mois ,ne supportant plus cette période baclo -alcool trop,trop ,trop difficile à vivre à deux ;je ne reconnais plus cet homme avec qui je vis depuis si longtemps ,qui me pousse à bout ,;aussi,je suis partie ,je ne sais plus vivre ce cauchemar permanent ,et toujours sans voir le bout du tunnel;Je me sens bcp mieux ,moins stressée et lui,il survit seul,reprend un peu de place dans la maison(ce qui est positif) mais son agressivité vers moi ,un peu calmée durant 2 semaines,a repris de plus belle ,ce qui fait que maintenant,je vais couper les ponts pour un moment car sinon,nous irons vers l'irrémédiable ,cad la séparation définitive!
Apres avoir réussi enfin à avoir un contact avec sa psy ,ai pu parler de cure de sevrage mais ,lui,ne juge pas cela nécéssaire ,ai parlé du problème du mélange alcool et baclo mais pas eu d'écoute de la part de la psy car elle ne croit pas du tout au baclo (!!!!)(ne se renseigne pas ,pas besoin car si c'était si miraculeux,on le saurait!!!!!!) ;moi,je continue à croire tellement je l'ai vécu de près et touché de la main que baclo plus alcool à forte dose provoque des troubles du comportement ,pas tristes et que c'est invivable mois après mois (quasi 12mois de traitement!),que pour la psy ,tout est normal ou quasi!Aussi,j'espère ,je croise les doigts que le comportement actuel de mon mari vis-à vis de moi est dû au mélange baclo - alcool ..mais malheureusement,il doit faire le restant du chemin seul,je n'ai plus le courage ...;
Il est évident que nous,les accompagants,nous n'avons qu'une "idée" de la souffrance de l'alcoolique ,que nous ne pouvons pas nous rendre compte mais c'est la même chose pour l'accompagnant,personne ne peut se rendre compte de notre vie si on la vit pas ;aussi,qd cette psy me dit "je suis très au courant de la situation de votre mari point de vue alcool et j'ai toutes les compétences nécéssaires pour le soigner ",je grimpe au plafond ,si elle avait entendu mon 'appel après l'été passé ,on aurait peut-être pu éviter la grosse crise actuelle ,elle aurait pu nous rediriger vers qlq d'autre en plus et continuer la thérapie de mon mari car je ne désire pas du tout interfèrer dans sa thérapie à lui!Pour moi,c'est comme d'habitude ;aucune aide du corps médical ,aucune .
Le seul point positif de cette période est qu'il est obligé de se bouger un peu ,il semble reprendre un peu la maison en main ,mais le dialogue après une toute petite amorce de renouveau ,est à nouveau totalement coupé après deux violentes disputes (j'avoue,violence de ma part aussi car je n'ai plus de patience face au manque de respect et plus envie de temporiser et de relativiser les faits ).Peut-être va -t'il boire moins comme lui a demandé la psy?je n'ai plus de nouvelles,donc je ne sais pas
Dan ,je suis heureuse pour toi,de voir que tu es arrivé où tu voulais ,c'est magnifique et cela fait du bien de savoir que ce traitement marche si bien pour certains ,j'avoue que moi, je ne pense même plus à l'arrivée ,tellement le chemin est long pour nous ,(mon mari a rediminué ses doses ,la dernière fois que je l'ai vu);tjrs comme au monopoly,on avance,on recule.;;sans doute,ta motivation était-elle différente ,plus forte ,peut-être aussi que comme tu ne t'alcoolisais pas à longueur d'années ,ton corps a réagi plus vite ,c'est assez surprenant les différences qu'il y a entre les durées de traitement et les dosages !!!!Tu as l'air heureux ,cela aussi,cela fait du bien à lire,suis heureuse pour toi et ta famille ,et puis de savoir que le bonheur simple existe ...qui sait un jour,il viendra par ici aussi!
Fleur,je sais que c'est tjrs difficile pour toi,mais tu es si motivée,tu arriveras ,tu as la force en toi,l'énergie de la sève qui monte au printemps ,tu es courageuse ,vive toi!
et bocly,tjrs fidèle ,tjrs présent ,tu vas bien?
Fabriced,tu vas mieux?merci pour la fête des mères ,tu m'as fait coulé une larme au coin de l'oeil ,chenapan (pas eu de connexion pour te répondre rapidement!)
Merci à tous pour ce chemin que nous partageons ,toutes ces mains tendues ,de quel bord soient-elles ,font chaud au coeur ;vous m'apprenez bcp ,faudra que je réaccroche mon wagon au train ..mais pas demain ,suis pas capable §
Je vous embrasse tous affectueusement ,
annes
Avatar de l’utilisateur
annes
 
Messages: 143
Inscription: 08 Déc 2012, 22:40

Re: annes: dur

Messagede GIFRAN » 31 Mai 2013, 01:26

Annes,

Je comprend trop bien votre décision de vous éloigner de votre époux car c'est très dur de supporter la violence (j'espère que verbal).
Je me retrouve dans votre récit mais 10 ans en arrière, mon ex-époux n'a pas connu le baclo ni même songé à se soigner.
Moi aussi je me suis mise en colère, moi aussi j'ai crié.
Puis, j'ai fuit. Maintenant je dirai que j'ai lâchement fuit, mais j'avais 3 enfans. Il me fallait penser à eux, leur éducation et leur avenir et à moi-même. Ne plus souffrir.
Mon ex-mari s'est ramarié il y a 4 ans mais malheureusement il est décédé en octobre dernier (à 52 ans). Il n'aura connu qu'une vie tourmentée par l'alcool.
Je ne peux que vous souhaitez que votre mari se reprenne en main (peut-être grâce à cette séparation provisoire) et que vous puissiez reprendre plus tard le chemin d'une vie plus sereine.

Je me suis remariée en oct 2011. Mon Chéri est alcoolique (ça me pousuit... mais maintenant il est sous baclo). C'est un gentil, il ne crie pas, pas de violence, pas de menace. je dirais même qu'il ose plus encore me dire son amour et sa reconnaissance depuis qu'il n'est plus dans le déni de sa maladie.

On peut comprendre mais pas tout accepter.

Courage quelque soit votre décision.

Amicales pensées.

GIFRAN
Gifran
"Goutte à goutte, l'eau creuse la pierre"
Cachet après cachet, le baclo tue le craving !
Avatar de l’utilisateur
GIFRAN
 
Messages: 497
Inscription: 03 Mai 2013, 11:04
Localisation: 95110

Re: annes: dur

Messagede hbb » 31 Mai 2013, 10:23

Courageuse Annes !
Vous avez pris la bonne décision. Préservez-vous en étant attentive.
Il est fort dommage que le médecin qui s'occupe de votre mari ne soit pas pro-baclo. Cela n'aide pas !
Cependant, si votre mari n'a pas cessé le traitement et s'il reprend sa maison en main, c'est bon signe.
J'imagine qu'envisager une thérapie de couple serait modérément accueilli, mais ça vaudrait peut-être le coup.
Avez-vous lu le bouquin écrit par le Dr de Beaurepaire ? Il est très intéressant et très instructif. Il vous ouvrirait des pistes de réflexions.
Toutes mes pensées vous accompagnent dans cette si difficile période.
hbb
hbb
 
Messages: 15641
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: annes: dur

Messagede changethescript » 31 Mai 2013, 11:08

Bonjour annes,

Il est évident que nous,les accompagants,nous n'avons qu'une "idée" de la souffrance de l'alcoolique ,que nous ne pouvons pas nous rendre compte mais c'est la même chose pour l'accompagnant,personne ne peut se rendre compte de notre vie si on la vit pas


Je compatis et comprends bien ta décision ! Tu ne peux pas guérir à la place de ton mari malgré tout l'amour et la meilleure volonté du monde.
Au bout d'un moment il faut sauver sa peau. Tu as bien fait de prendre du recul et de le laisser face à lui même. Et tu ne peux pas accepter de te laisser engloutir avec lui, ni insulter, et plus si affinités, même si tu es sensée ne pas comprendre sa souffrance. C'est aussi un raccourci facile dans la bouche de certains alcooliques...
Il est bien dommage qu'il ne vienne pas sur le forum, qu'il ait un médecin qui ne croit pas au baclo, c'est un handicap certain... Si ça se trouve, il a une répartition à la con, pas assez de motivation peut être.
Je pense que cet éloignement ne peut que t'être profitable : te retrouver, être tranquille. Je ne peux que souhaiter qu'il le soit également pour lui et finalement pour vous deux.

Grosses bises.
Change
Je ne suis pas médecin.
Les conseils que je vous donne sont de simples indications de répartition des doses prescrites par votre prescripteur.
Privilégiez toujours ses conseils par rapport aux miens.
Incitez le à s'inscrire, à se former et à participer à notre FORUM MÉDECINS
Renseignez vous sur le baclofène en vous rendant sur le site ARRETER DE BOIRE
Pour une aide sur votre traitement : DEMANDES DE RÉPARTITIONS
Avatar de l’utilisateur
changethescript
 
Messages: 12512
Inscription: 13 Aoû 2010, 15:20
Localisation: Marseille

Re: annes: dur

Messagede bocly » 31 Mai 2013, 16:19

Bonjour Annes!

Je t'avais écrit ce matin et zut ... souris qui bloque et tout s'efface.
Envie de recommencer, mais autre chose me disait d'y revenir plus tard et de faire ce que je m'étais "programmé" pour m'en tenir aussi à une certaine ligne de conduite (pourtant aucune urgence).

C'est ce que j'ai fait. Mais toute la matinée, l'envie de te répondre était obsédante.
C'est ce que je fais maintenant en essayant de me rappeler tout ce que j'avais en tête.

Depuis d'autres ont pris le relais, j'espère que tu nous liras avec bienveillance.

La position de "l'accompagnant" est toujours délicate, difficile.

En tant qu'alcoolique, je sais au combien j'ai pu faire souffrir mes proches et mon entourage.
Je peux maintenant comprendre et me mettre à ta place, même si ma situation ne pouvait pas se comparer avec ta relation actuelle avec ton mari.
Le résultat étant le même pour vous ... accompagnant.

Vous souffrez et subissez une situation dont vous n'êtes pas responsable.
Je ne peux que me réjouir de savoir que sur le forum tu trouves un soutien grâce aux témoignages d'autres accompagnants et d'autres membres.

Pour en revenir à ta situation actuelle, je ne peux te dire que ceci.
Tu peux être disponible envers celui que tu aimes, mais pas à sa disposition.

Ouf! tu l'as déjà compris. Une séparation momentanée (voir définitive, si pas d'autre issue) pour te protéger est plus que salvatrice. Elle est logique, l'amour ne peut pas tout si ce n'est pas partagé.

Et pourtant, je pense quand même à lui.
Je ne comprends pas sa façon de jouer au "yo-yo" avec ses répartitions.
Je ne reviens pas sur les effets alcool/baclo surtout si la conso reste la même.

Mais, s'il ne tient pas compte de l'importance de la régularité et des conseils de Change il y a de quoi se poser des questions.
Est-il vraiment décidé à s'en sortir avec une aide extérieure?
N'est-il vraiment plus dans le déni?

Pour nous autres alcooliques, le mensonge, la fuite sont des moyens pour oublier aussi l'image et l'estime que l'on a de soi.
La souffrance que l'on peut ressentir en voyant à quel point on se détruit et l'on fait souffrir ses proches peut être si grande que seuls ces échappatoires nous permettent de subsister.

Ce ne sont pas des excuses, mais bien des faits réels à prendre en compte.
J'espère que cette étape ne sera que de transition pour toi comme pour lui.

Toutes mes pensées pour une issue meilleure!
: clindoeil :
Bocly
C'est en nous que l'on trouve ... la liberté, la sobriété et la "paix de l'esprit"!
Avatar de l’utilisateur
bocly
 
Messages: 3932
Inscription: 27 Oct 2011, 09:47
Localisation: Hautes Alpes

Re: annes: dur

Messagede hbb » 31 Mai 2013, 18:58

Et si vous imprimiez le témoignage de Bocly et le laissiez à portée d'yeux, chez votre mari, Annes ?
hbb
hbb
 
Messages: 15641
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: annes: dur

Messagede annes » 01 Juin 2013, 12:31

bonjour à tous,
merci pour vos mots,gentils,attentifs ,je ne peux vous répondre maintenant,suis trop dans l'émotion ,et puis hier,ai assisté à un mariage ,cela m'a complètement déséquilibrée,en plus,n'ai pas eu de contact récent avec mes fistons, ,le tout fait une belle salade en moi!
Demain est un autre jour,cela ira mieux ,ai des activités prévues ,cela va me redresser!
Je reviendrai dans qlq jours vous écrire ,encore merci à chacun pour vos pensées,elles me font pleurer mais du bien aussi,je vais m'accrocher à vous ,je ne suis pas seule grâce à vous,j'ai à nouveau un peu de lumière en moi,vous ne vous rendez sûrement pas compte du bien que vous m'avez fait par vos mots ,votre attention,merci tout simplement.
annes
Avatar de l’utilisateur
annes
 
Messages: 143
Inscription: 08 Déc 2012, 22:40

PrécédenteSuivante

Retourner vers Fil solidaire. Bienvenue aux nouveaux ICI

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 18 invités

x