l'abstinence en question

discussion libre d'entraide sur le baclofène
Règles du forum
Bienvenue aux nouveaux !

* Ici vous pouvez créer votre propre sujet, c'est à dire le fil de discussions sur lequel vous pouvez vous présenter et serez suivis tout au long de votre parcours.

* Si vous en avez déjà un, le forum libre est à votre disposition pour aborder d'autres thèmes.

l'abstinence en question

Messagede gabrielle42 » 25 Avr 2018, 16:33

amitiées à toutes et à tous ... je n'avais pas de fil jusqu'à présent , j'ai lu en souriant que l'on se demandait si j'étais la compagne de Jocelyne , je prends le temps de créer ce fil en me présentant comme une accompagnante ,si je peux utiliser ce terme , une "visiteuse" sur le forum , guérie de l'alcoolisme par le bacolfène et abstinente depuis 7 ans et demi ; et justement je suis dubitative lorsque je lis que certains et certaines d'entre vous , ne font pas de l'abstinence un but , dans leur lutte contre leur alcoolisme ...pour ne pas se brûler on ne s'approche pas du feu non ? pardonnez moi cette image puérile et facile , c'est une vraie question de ma part , et loin de moi l'idée de critiquer , juger telle ou telle façon de voir les choses et j'ai hâte de lire tout ce que vous argumenterez dans ce sujet qui nous concerne tous ... bien cordialement , gabrielle .
gabrielle42
 
Messages: 34
Inscription: 09 Fév 2018, 21:05

Re: l'abstinence en question

Messagede fabriced » 25 Avr 2018, 17:17

Bonjour Gabrielle,

D'accord ,tu es une accompagnante ! Pas la compagne de Jocelyne ;sorry ! Lol

Bref,moi je vois la chose comme çà :
Si je bois un verre ou deux d'alcool ; tôt ou tard il y aura dérapage et cuite !
J'aime l'alcool pour la cuite ( qui réussie à me faire dormir ,car j'ai beaucoup de mal à m'endormir !! ) et le moment ou je suis dans un état second et joyeux .
Malheureusement dans un coin de ma tête des évènements tristes viennent mettre la pagaille ...
Donc, je ne préfère pas jouer avec le feu ,du tout !!
Ou alors totalement et en assumer les conséquences sans me plaindre du résultat .
Je préfère un chocolat chaud à un Ricard !
Voilà mon avis .
Biz
Gardez le Baclo ,gardez courage!!! ca marche !! vous le sentez ! mais il faut s'adapter ..
BISES
Avatar de l’utilisateur
fabriced
 
Messages: 700
Inscription: 30 Jan 2013, 18:13
Localisation: 29200 BREST

Re: l'abstinence en question

Messagede jocelyne1955 » 25 Avr 2018, 17:20

Bonjour Gabrielle,
Je suis ravie que vous ayez créé votre propre fil
Je fais partie de celles et ceux qui ne font pas de l'abstinence un but. En ce qui me concerne, c'est un passage obligé pour pouvoir continuer à monter le baclofène sans effet secondaire jusqu'à l'indifférence
Car c'est ça mon but : l'indifférence. Pouvoir boire un verre ou deux, occasionnellement, sans avoir envie de finir la bouteille. Être "normale" vis à vis de l'alcool. Pouvoir dire oui ou non à une proposition d'un verre (alors qu'avec l'abstinence c'est obligatoirement non)
J'anticipe votre question : ce que j'aime dans l'alcool ? Le gout, la sensation qu'il procure, la convivialité, le partage
Je vis l’abstinence comme une privation, une frustration, une mise à l'écart
"Pour ne pas se brûler, on ne s'approche pas du feu". On peut l'apprivoiser, s'approcher de lui en faisant attention, en étant vigilante
Très cordialement
Jocelyne
Avatar de l’utilisateur
jocelyne1955
 
Messages: 6181
Inscription: 22 Juin 2014, 09:27
Localisation: 91

Re: l'abstinence en question

Messagede Anne13 » 25 Avr 2018, 18:54

Bonjour Gabrielle
Contente que vous ayez créé votre fil moi aussi.
Je reviendrai sur ce sujet. Mais un mot rapide sur le feu. Parce que rien de tel qu'un bon moment au coin de la cheminée . De même je lis souvent le mot de "poison" et je ne suis pas du tout d'accord. C'est une drogue dure pour les dépendants seulement. Peut être faut il alors ne plus y toucher définitivement? Je n'en sais rien. Et pour le moment je ne peux pas me prononcer là dessus. Mais j'ai du mal avec ces mots que je trouve dogmatiques. L'indifférence est moins sévère. N'est ce pas la promesse du Baclofene: indépendance et non abstinence? Et si ça ne marche pas c'est vrai autant le savoir tout de suite mais sinon pourquoi s'en priver? (Je ne sais pas s'il y a des statistiques renseignant sur les rechutes).
Bien à vous,
Anne
Avatar de l’utilisateur
Anne13
 
Messages: 1156
Inscription: 30 Mar 2018, 18:14
Localisation: 13008 Marseille

Re: l'abstinence en question

Messagede jocelyne1955 » 25 Avr 2018, 19:11

Je suis tout à fait d'accord avec Anne en ce qui concerne ce qualificatif de l'alcool : poison ou même tous ces termes qui diabolisent l'alcool. Car pour moi, ce n’est pas le produit en lui-même qui est diabolique mais le rapport que j’entretiens avec
Avatar de l’utilisateur
jocelyne1955
 
Messages: 6181
Inscription: 22 Juin 2014, 09:27
Localisation: 91

Re: l'abstinence en question

Messagede fabriced » 25 Avr 2018, 19:55

D'ou l'intérêt de bien lire le fil de ce qui ont réussi à ne plus boire ou avec modération grâce au Baclo !!

De savoir, si quelqu'un qui a voulu garder une petite conso occasionnelle est devenu quelqu'un d'entièrement abstinent !??
...
Il est certain qu'un tableau de statistiques serait bien pratique !!!!!
Miss Change aurait peut être une idée pour réunir les fils de ceux qui ont réussi avec le Baclo; à un endroit précis !?

Bref,un abus peut empoisonner l'organisme ,même du chocolat ; cette petite douceur !!
Jouer avec le feu ou certains poisons ;quelle est la meilleure solution ?
Nous qui sommes tous différents et qui réagissons différamment à la molécule de ces substances ou médicaments .

Au plaisir !
Gardez le Baclo ,gardez courage!!! ca marche !! vous le sentez ! mais il faut s'adapter ..
BISES
Avatar de l’utilisateur
fabriced
 
Messages: 700
Inscription: 30 Jan 2013, 18:13
Localisation: 29200 BREST

Re: l'abstinence en question

Messagede jocelyne1955 » 25 Avr 2018, 20:02

Miss Change aurait peut être une idée pour réunir les fils de ceux qui ont réussi avec le Baclo; à un endroit précis !?

Il y a une partie du forum qui regroupe ceux qui ont bien voulu témoigner de leur guérison-sous-baclofène : Nos témoignages de guérison
Avatar de l’utilisateur
jocelyne1955
 
Messages: 6181
Inscription: 22 Juin 2014, 09:27
Localisation: 91

Re: l'abstinence en question

Messagede fabriced » 25 Avr 2018, 20:33

MERCI Jocelyne !!

Quand j'essaie d'accéder aux témoignages de guérison dans le portail du site ça marche pas mais grâce à ton lien ça marche,cool ;merci :)
Gardez le Baclo ,gardez courage!!! ca marche !! vous le sentez ! mais il faut s'adapter ..
BISES
Avatar de l’utilisateur
fabriced
 
Messages: 700
Inscription: 30 Jan 2013, 18:13
Localisation: 29200 BREST

Re: l'abstinence en question

Messagede Anne13 » 25 Avr 2018, 22:32

Pareil pour moi. Merci Jocelyne
Avatar de l’utilisateur
Anne13
 
Messages: 1156
Inscription: 30 Mar 2018, 18:14
Localisation: 13008 Marseille

Re: l'abstinence en question

Messagede chouchou » 26 Avr 2018, 07:15

Bonjour à tous
Personnelement je rejoins Gabrielle . Pour moi l abstinence permet d eviter les rechutes, Ét déconnecter ke cerveau de l alcooĺ.
Je ne sais pas ´s îl faut le rester toute sa vie. Neanmoins pour avoir rencontré une dame én clinique qui etzit abstinente depuis 10. Ans et qui a renu ûne seule coupe de chzmpagnne pour sôn anniversaire Ét qui a rechuté , cela me fait peur. Je n zi aucune envie de jouer qvec le feu. Vu que l alcooĺ me manque pàs, ôn peut très bien vivre sàns donc je ne cherche pas a me poser de question . Poyr moi c ést clair dans ma tête , je ne veux plus y toucher, je ne veux pas donner le choix a mon cerveau.
Voila j espere ne choquer personne mais c ést mon opinion .
j zi essayé presque pdt 2 ans de maitriser ma consommation. J y arrivais ûn moment Ét je rechutais...
Apres je le répète je n ai jamais connu l indifférence donc peut être que je me trompe mais c ést clair que je n essaierai pas ûn seul verre.
Je ne prend plus de baclofene depuis 1. An Ét demi Ét je me porte bien ssns alcooĺ Ét sàns baclo.
Bonne journée
Biz
chouchou
 
Messages: 1633
Inscription: 13 Déc 2013, 19:21

Re: l'abstinence en question

Messagede fabriced » 26 Avr 2018, 08:53

Bonne journée Chouchou ; bisous !
Gardez le Baclo ,gardez courage!!! ca marche !! vous le sentez ! mais il faut s'adapter ..
BISES
Avatar de l’utilisateur
fabriced
 
Messages: 700
Inscription: 30 Jan 2013, 18:13
Localisation: 29200 BREST

Re: l'abstinence en question

Messagede gabrielle42 » 26 Avr 2018, 11:34

bonjour à toutes et à tous , je dois reconnaître en vous lisant , que la nuance entre le les mots abstinence et indifférence ,vaut le débat , le sens de ces mots nous rappelle à l'ordre ( moi en l'occurrence) pour résumer ce qui me concerne ,je suis indifférente ,c'est à dire comportement normal( capable de manipuler une bouteille d'alcool sans avoir envie de boire ) grâce à baclofène on le sait qui m'a permis de casser le craving , ensuite l'abstinence nécessaire et assumée qui ,s'en m'en rendre compte,m'a fait ressentir cette nouvelle liberté de choix face au produit (chouchou je vous rejoins dans votre dernier message sur ce fil , ) sans ressentir de frustration , sans violence j'allais dire ... alcoolique dépendante j'étais ...alcoolique guérie je suis ,mais vigilante pas frustrée ; je peux être bien sans alcool je me le suis prouvée ,je sais que je peux être très bien avec de l'alcool mais dans la balance le poids du mal que cela fait ( physique , moral , social ,familiale etc...) ce poids du mal pèse à lui seul dans le choix ... AVEC ou sans alcool telle est la question !!! une pointe d'humour pas de dérision ; et ce n'est que mon expérience et ma réflexion ...pas un modèle ni un jugement ;
Jocelyne écrit : " ce n'est pas le produit qui est diabolique ,c'est le rapport que j'entretiens avec lui " c'est une phrase très forte qui pourrait sous entendre ( si je peux me permettre cette interprétation) une culpabilité latente , cette même culpabilité qu'on nous assène : "c'est pas l'alcool le problème c'est toi ! " alors la nuance reste dans la dépendance ? alcoolique dépendant et alcoolique tout court pardonnez moi si j'ai du mal à faire la part des choses même si je comprends très bien qu'il existe des degrés dans la représentation du problème . Nous ne sommes pas égaux devant les effets de l'alcool on est bien d'accord et je peux entendre que ce n'est pas un poison ...et cela reste une affaire personnelle on fait "ce que l'on veut" ..on "gère" , dans la mesure où l'on informe , on éduque , on cadre les dérives ,on accompagne ... car tout le monde n'est pas armé pour ...et la société ne fait pas son boulot ou si mal ... quand elle n'abandonne pas , quand elle désinforme , quand elle ne propose pas toutes les alternatives positives , quand le profit gagne sur la santé publique .
J'ai trouvé un texte de monsieur PIERRE OLIVIER , ici , que je vous invite à lire , si ce n'est déjà fait : "indifférence abstinence" , vraiment très pertinent ;
merci à tous pour vos interventions , le dialogue est génial , bonne journée , bien cordialement gabrielle .
gabrielle42
 
Messages: 34
Inscription: 09 Fév 2018, 21:05

Re: l'abstinence en question

Messagede jocelyne1955 » 26 Avr 2018, 11:44

Bonjour Gabrielle,
L'article dont vous parlez, est-ce l'un des deux ? :
Indifférence et abstinence
Indifférence, abstinence
Avatar de l’utilisateur
jocelyne1955
 
Messages: 6181
Inscription: 22 Juin 2014, 09:27
Localisation: 91

Re: l'abstinence en question

Messagede fabriced » 26 Avr 2018, 12:18

Bonjour tout le monde,

Je trouve que c'est ça qui rend le Baclo incroyable c'est qu'il rend l'indifférence possible !!!

Pouvoir boire un verre sans le finir ou plusieurs sans se bourrer la gueule automatiquement !( même si boire avec le Baclo décuple les effets de l'alcool ... )
Bref,merci Gabrielle ,Jocelyne...
Bises
Gardez le Baclo ,gardez courage!!! ca marche !! vous le sentez ! mais il faut s'adapter ..
BISES
Avatar de l’utilisateur
fabriced
 
Messages: 700
Inscription: 30 Jan 2013, 18:13
Localisation: 29200 BREST

Re: l'abstinence en question

Messagede Anne13 » 26 Avr 2018, 12:21

Bonjour
Pour ma part je ne vois aucune "culpabilité " latente dans le fait de dire que l'on un rapport problématique avec l'alcool sans pour autant considérer ce dernier comme le diable. (Personne ne dit pour autant que c'est un produit neutre, comme la nourriture par exemple. Bref, l'alcool est un produit à risque qu il faut savoir consommer. Plein de choses à dire sur la prévention en matière de santé publique mais ce sera pour une autre fois)
Donc cette "relation problématique ou diabolique avec l'alcool " = je suis alcoolique. C'est tout.
"Alcoolique dépendant" (pléonasme), alcoolique, abstinent tranquille, pour moi c'est alcoolique. En revanche "hors alcool" parce que c'est pas notre tasse de thé, buveur occasionnel parce que c'est bon ou festif, tout ça c'est clair.
Voilà. Moi j'attends du baclo ce qu'il promet: la liberté de choisir selon mon GOÛT. Bref pas "hors alcool" encore moins abstinente, juste libre de dire oui à mon goût. Bref de n'a plus être alcoolodependante. Je n' attends rien d'autre du baclofene.
Bises
Anne
Avatar de l’utilisateur
Anne13
 
Messages: 1156
Inscription: 30 Mar 2018, 18:14
Localisation: 13008 Marseille

Suivante

Retourner vers Fil solidaire. Bienvenue aux nouveaux ICI

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 32 invités

cron

x