Que faire de plus....?

Messagede FFVIR » 08 Juin 2010, 14:43

Je commence.........

Divorcée, 2 enfants, ....vivant à 500km....Je retrouve un amis de longues dates vivant dans l'est. Pour fêter ça j'apporte une bouteille de péteux !! il dit qu'il ne boit plus (de temps en temps )car il s'est fait retirer le permis pour état d'ébriété.....On renoue une liaison à distance en ce voyant de temps en temps...


Je tombe enceinte,...tout va bien, il retrouve son permis puis petit à petit il dit qu'il déprime, il ne vaplus bosser, il dit que je lui manque, que mon état fait qu'il veut être encore plus près de moi...

Plusieurs fois, il est dans un état bizarre, mais je mets ça sur le compte d'un pétard....

Je ne connais rien à tout ça, je suis naîve....Je le crois, je l'aime....Je suis dupée...

L'accouchement approchant il vient de plus en plus chez moi, se fait arrêter de plus en plus. Jamais je ne soupçonne l'alcoolisme...Malgrès une fois où il descend sa bouteille dans le week end en me disant qu'il ne veut pas repartir....Je le comprends !!

Nos projets sont calés, après la fin de l'année scolaire je pars le rejoindre tout le monde est heureux, mes enfants aussi....Tougt va bien alors.......

Sauf.....

Sauf que une installés là bas, mes enfants, notre bébé et moi.....

Rien ne va plus.....

Il s'alcoolise de plus en plus, ne tenant plus debout, des propos incohérents....De la vulgarité, de la méchanceté à mon égare toujours...De la violence avec des inconnus...Jamais avec nous...

Premiers gros clash....des vacances dans ma famille, il pète un cable, jene sais pas....il vide le bar de mes parents...obligée de le faire hospitalisée d'urgence dans un état semi commateux......Verdic à 23H il a 4grs11....alors qu'il n'avait pas bougé du lit chez mes parents depuis 17H....il s'était uriné dessus...

Le lendemain et pour le week end, il est dirigé vers un service psychiatrique (avec des monstres, pardon mais le mot n'est pas faible moi même j'ai été horrifiée).....

Retour chez nous.....Il accepte de voir un médecin qui dépend de l'unité alccolisme de l'hopital.....C'est en novembre....Il y a eu encore 2/3 crise....Il commence le sevrage....

Décembre il refait une crise.....Il ne boit rien pendant 2 semaines et en cas de crise ça dure plusieurs jours où il ne déssoule pas....

Du coup je décide d'aller passer les fêtes seules avec les 3 enfants, il faut qu'il comprenne...

Janvier il entre en cure pendant 4 semaines. Son ex femme entame une procédure de modification de droit de garde car sa fille a peur de lui maintenant avec toutes ses crises....

Le 9 février il sort, le 15/16 février il rechute puis début mars, puis dès qu'il a sa paye...tous les mois c'est pareil......

L'audience pour sa fille a lieu, il ressort tranquilE sans suivi imposé.POURQUOI?

Dernière crise : du 27 mai dernier jusque dimanche 6juin....

Du coup, j'ai pris la décision de partir...je lui laisse le choix de se faire soigner convenablement et pourquoi avec le baclofène et de venir avec nous puisqu'il prétend nous aimer.....

Car moi ici je n'ai rien......

Peut être que je serais incomprise....ou comprise....mais je pense aux enfants la sienne, les miens, le notre....Ils sont petits.

Et ma santé aussi qui en prend un coup........

Besoin de conseil.......


FFVIR
Avatar de l’utilisateur
FFVIR
 
Messages: 266
Inscription: 08 Juin 2010, 14:10

Messagede bianca » 08 Juin 2010, 16:18

chère ffvir!
ton histoire ressemble aux nôtres, celles des débuts ...
celles que tu liras sur ce forum,où l'on croit maintenant tous fermement à la thérapie du baclofène! et là, c'est une sacrée bouée de sauvetage!
que dit ton ami quand il n'est pas en crise? est-il prêt à essayer ce nouveau traitement?
pour tous dans ce forum, la lecture du livre d'olivier ameisen et sa propre guérison nous ont convaincus,
et d'autres guérisons s'enchaînent!
y croyant, on se démène pour trouver les médecins prescripteurs...ton ami habite dans l'est? je pense bien que c'est une chance!
il va falloir le convaincre,tu es sùrement la seule qui puisse le faire, les sentiments sont là...pour lui, pour vous, fais encore cet effort, la récompense est au bout!
bien à toi, bianca
non, non BACLO? SI! SI! SI!!! vas-y petit!
Avatar de l’utilisateur
bianca
 
Messages: 470
Inscription: 29 Jan 2010, 17:32

Messagede croquelavie » 08 Juin 2010, 18:56

Bianca a raison. Il en dit quoi lui? A t'il envie de soigner sa maladie?
Alcoobique Anonyme
Avatar de l’utilisateur
croquelavie
 
Messages: 1032
Inscription: 07 Mai 2010, 15:28

Messagede Mousqueton et Gentiane » 08 Juin 2010, 21:36

Bonsoir FFVIR,

Merci pour ton témoignage. Il est poignant. Je pense que tu as eu raison de partir pour te protéger toi et les enfants, ce qui ne veut pas dire que tu ne l'aimes plus.

Avez-vous pu discuter ? Souhaite-t-il commencer le traitement avec le baclofène. Il est très important que la décision vienne de lui. Mais tu peux essayer de le convaincre. Comme le dit Bianca il est très important qu'il lise le livre du Professeur AMEISEN (et toi aussi d'ailleurs), bien que mon mari ne l'ai pas lu (quel domage !). Moi aussi je suis accompagnante, comme toi.

Je te souhaite beaucoup de courage.

Amitiés.

Gentiane
Avatar de l’utilisateur
Mousqueton et Gentiane
 
Messages: 230
Inscription: 09 Mar 2010, 00:24

Messagede FFVIR » 09 Juin 2010, 08:44

Merci à vous pour vos réponse....

Il dit il dit....il dit aujourd'hui qu'il va tout faire mais depuis 1,5 an ce n'est que mensonge et illusion....d'où une perte de confiance totale surtout que sur certains points je sais qu'il me ment encore...

Il ne veut pas me suivre, il dit qu'il a peur de perdre son boulot (il est fonctionnaire, je lui ai dit de prendre une disponibilité) mais son boulot ne lui plait plus, ses collègues boivent tous sur le lieu de travail (lui aussi avant, maintenant ??), hier je lui ai fait lire ça....je faisais encore les démarches en lui laissant une chance..sur notre couple, cet amour...Il dit qu'il a aussi peur que je le laisse dès qu'il sera venu avec moi....

Mais finalement je remarque toujours que c'est moi qui soumets les idées d'aides, de solutions pour essayer de préserver ce qu'il pourrait rester de cet amour car je vous assure que cet homme là, je l'ai dans la peau depuis bien longtemps....Mais que lui il n'avance pas...

Mais là je sens que je perds complètement les pédales. Je me fais du mal psychologiguement et physiquement......

Mon départ est prévu pour mi-aout. Je cherche un logement.

Je vous assure que je suis au bout, le médecin , son médecin, mon médecin ne rend pas compte que je sombre malgrès mes mots !!!

J'ai tellement était méprisée à cause de cette merde !!!!!!!!!!!!

J'ai tout fait pour lui prouver que les enfants et moi on se sentait bien aussi avec des projets....Les projets ont été abandonnés en plein vol (une serre pour mes plantes grasses), une formation pour me recycler ici (car puisque je ne pourrais avoir de mutation après mon congé parental je comptais démissionner et chercher autre chose !!!!! ) je commençais à me lier d'amitié avec des personnes de confiance.....

Voilà je suis désolée d'être longue....

Merci de votre patience...
Avatar de l’utilisateur
FFVIR
 
Messages: 266
Inscription: 08 Juin 2010, 14:10

Messagede bianca » 09 Juin 2010, 10:54

chère ffvir!
ton ami dit mais ne tient pas, et toi, à l'usure, tout s'émousse, tu ne crois plus en lui,
mais crois bien que ce n'est pas du cinéma chez lui, c'est SA MALADIE, c'est dur à admettre,
devant ses revirements, tout s'écroule pour toi et pour lui, la confiance n'est plus alors que c'est la base de nos relations...
il dit qu'il va tout faire pour en sortir, mais il est ligoté par la maladie, le vrai pétrin
as-tu essayé de parler du baclofène aux médecins ,s'ils sont prêts à le prescrire? là, vous seriez sur la bonne voie avec une prescription proposée et acceptée, tu es là pour parler de l'urgence de la situation, ce qui ne t'empêche pas de continuer à chercher un logement pour tes enfants et toi...
mouche-toi parle d'un hôpital à nancy où elle a été soignée (et bien "démarrée",prise en charge sans stress dans l'institution), cela vaut le coup d'essayer...
mettre ton ami devant l'évidence de votre échec actuel, s'il se soigne (et par le baclo:formidable!) tous les espoirs sont permis pour vous et la voie de la guérison à portée d'une petite séparation médicalisée
et ensuite,c'est sùr,pas mal de temps pour tout remettre en place!
je crois que c'est ton va-tout, choisis juste le bon moment pour qu'il soit apte à y réfléchir,à se décider! bien à toi, bianca
non, non BACLO? SI! SI! SI!!! vas-y petit!
Avatar de l’utilisateur
bianca
 
Messages: 470
Inscription: 29 Jan 2010, 17:32

Messagede FFVIR » 09 Juin 2010, 11:06

Je n'ai pas parcouru le forum en entier, je ne sais pas si tu es le "malade" ou la conjointe/conjoint du malade...

Moi j'ai l'impression d'être dans le pétrin.... j'ai le cerveau complètement à l'envers tellement je suis à bout de nerf, d'épuisement...du coup je n'ai pas compris "ce qui ne t'empêche pas de continuer à chercher un logement pour tes enfants et toi..." et "la voie de la guérison à portée d'une petite séparation médicalisée "..."je crois que c'est ton va-tout"...

pendant ses crises ça n'allait pas....mais quand il redevenait lui j'ai tout fait pour l'aider, le soutenir...son spécialiste et son médecin traitant n'ont fait que lui donner du valium de l'aotal depuis 18mois si ce n'est plus....

Maintenant je pense qu'il faut aussi savoir ce qu'il veut....

Enfin je ne sais plus je suis paumée complètement....mais je pense aussi aux enfants....sa fille, c'est énorme de ne plus vouloir voir son père par peur de rester seule avec lui alors qu'elle n'est là que pendant les vacances, et mes enfants et notre bébé sont là toute l'année....

Je pense aussi à eux tous....ça ne peux pas durer comme ça....
Avatar de l’utilisateur
FFVIR
 
Messages: 266
Inscription: 08 Juin 2010, 14:10

Messagede FFVIR » 09 Juin 2010, 11:35

ah.....je voulais juste préciser que lors d'une visite chez les AA il y a 3 mois le médecin avait voulu un prescrire un médicament qui rend malade en cas de prise, je ne me souviens plus du nom, il n'a pas voulu le prendre, bien mal, je ne sais pas......

Il avait dit je ne connais pas, je ne le prends pas...
Avatar de l’utilisateur
FFVIR
 
Messages: 266
Inscription: 08 Juin 2010, 14:10

Messagede bianca » 09 Juin 2010, 11:52

ffvir,
je ne suis ni malade ni conjointe de malade, mais mon fils lui est malade, certes rechercher mes interventions dans le forum ne vont pas t'apporter grand chose...
si je comprends bien ce que tu nous dis, tu n'en peux plus de cette vie dans l'attente d'une rémission de la maladie,et de la prise de conscience de ton ami, il n'est pas dans le déni, mais se noie et met votre couple en difficultés, ta santé en prend un sérieux coup...donc,protège-toi, cherche toujours un logement pour tes enfants et toi pour vous mettre en sécurité...
maintenant, en dernier ressort, pour dénouer la situation puisque vous tenez l'un à l'autre,
demande l'avis de vos médecins, s'ils ne pourraient pas essayer cette thérapie par le baclo, ton ami prenant des traitements inefficaces juqu'alors, il faut tenter le baclo! ton ami va réaliser que cette solution en vaut une autre, si les médecins lui conseillent..
avec un reste d'énergie, tu peux précipiter un peu les choses?si refus des médecins auxquels vous avez l'habitude, il serait judicieux ,et pourquoi non?de contacter l'hôpital de nancy qui soigne l'alcoolisme au baclo...ton ami, hospitalisé serait bien guidé par le monde médical et un baclo bien dosé...
ffvir, reprends confiance, va voir ton toubib(pour toi aussi) , vous allez en sortir, il le faut , les bambins n'attendent que cela
bien à toi ,bianca
non, non BACLO? SI! SI! SI!!! vas-y petit!
Avatar de l’utilisateur
bianca
 
Messages: 470
Inscription: 29 Jan 2010, 17:32

Messagede FFVIR » 09 Juin 2010, 12:03

Merci à toi bianca....

Cette fois je comprends mieux....je ne suis pas bête...mais un peu dans le brouillard...

Je viens d'avoir une longue discussion avec sa maman, car non seulement moi mais toute sa famille n'en peux plus de sa maladie, et surtout son comportement...

Même son petit frère qui l'avait pris en main en jouant l'infirmier à lui apporter son traitement tous les soirs, ne lui adresse plus la parole depuis qu'il a rechutté dernièrement, sa mère ne lui parle que pour le strict minimum....

Aux vues de ces mensonges pendant et après alcoolisation, pour bien entendu se trouver des alibis, je me demandais s'il se rendait compte ou s'il était convaincu de ses mensonges....il ne se rapelle pas de ce qu'il dit de de méchant, humiliant.......ou ne veut il pas se rappeler...

Je vais lui parler de cet hopital, je vais de ce pas chercher les coordonnées.
Avatar de l’utilisateur
FFVIR
 
Messages: 266
Inscription: 08 Juin 2010, 14:10

Messagede Marion » 09 Juin 2010, 14:12

Bonjour FFVIR,
Je crois que tu n'as pas compris que c'est sa maladie qui le pousse à mentir, à se trouver des alibis.
Ce n'est pas par "méchanceté" ou "perversité".
Ton ami ne peut plus vivre sans alcool, il en a besoin. Son corps et son cerveau lui réclame. Il n'y a plus de volonté possible.
Alors, tout les moyens sont bons pour se procurer sa drogue qui est la seule chose qui le soulage. Tous les alcooliques voudraient pouvoir vivre sans.
Mais ils ne peuvent pas.
Les leçons de morale sur la volonté de s'en sortir ne servent à rien. Pour quelqu'un qui boit, une vie sans cette béquille représente une vie de douleur, cela fait très peur.Trop peur.
Même si on souhaiterai profondément pouvoir s'en passer.
Si les gens boivent ou se droguent c'est pour calmer une grande souffrance , un mal être.
C'est cette souffrance qu'il faut soigner et c'est ce que fait le baclofène.
Je crois qu'il faut que tous les deux vous compreniez ce que c'est que cette maladie.Lui même ne le sait pas.
Pour cela la meilleure chose à faire est de lire "le dernier verre" d'Ameisen, avant toute chose.
Fonce l'acheter, lis le et fais lui lire. Personne jusque là n'avait aussi bien expliqué l'alcoolisme, ses mécanismes, et surtout le dérèglement biologique
qui est à l'origine des addictions. Quand tu l'auras lu, tu seras beaucoup moins perdue et, sans aucun doute: quelque chose s'éclairera.
Pour l'instant tu souffres parce que tu n'as pas les clefs, tu es dans l'incompréhension, le flou, avec milles questions sans réponse et c'est épuisant parce que
tu es impuissante à l'aider, comme tout le monde l'est face à quelqu'un d'addict. Et c'est affreux, désespérant de se battre dans le vide.
Le baclofène a changé la donne. Il y a enfin un médicament très efficace et qui agit rapidement.
Alors protèges-toi, protège tes enfants, prend du recul, pose toi tranquillement pour lire ce livre. Cela va changer ta vision des choses.
Et surtout cela pourrait bien lui sauver la vie!
très amicalement, garde courage!
Marion
La fin de la dépendance grâce au baclofène,http://arreter-de-boire.fr/?cat=83
Avatar de l’utilisateur
Marion
 
Messages: 170
Inscription: 29 Juil 2009, 16:58

Messagede FFVIR » 09 Juin 2010, 15:19

j'ai appelé l'hopital de nancy, j'ai eu le médecin....

elle m'a expliqué au téléphone une histoire de protocole, d'inclusion en ambulatoire, qu'il n'y avait pas que le baclofène, elle le prescrit, elle m'a dit aussi qu'il y avait un autre médicament comme le baclofène....... je suis pas sûre d'avoir tout compris

Mais pas de place avant fin aout....

il faut que ce soit lui qui la rapelle...

Elle m'a dit que moi je ne pouvais plus rien pour lui...que même par téléphone elle arrivait à ressentir mon mal être et mon épuisement face à ça....

Je n'ai jamais dit que je ne comprenais pas le processus de cette maladie....Simplement que je ne supporte plus ça, que je cherche des solutions mais que lui n'a pas l'air de les voir et de les vouloir......
Avatar de l’utilisateur
FFVIR
 
Messages: 266
Inscription: 08 Juin 2010, 14:10

Messagede bianca » 09 Juin 2010, 17:58

ffvir,
on comprend que tu ne supportes plus...
ma petite belle fille a fait de même à une époque, après l'éloignement géographique,puis la rupture complète,
deux ans plus tard, sauf qu'elle s'est protégée, (c'est déjà bien, et avec notre aide)
elle en est toujours bouleversée, quand elle a vu la couverture du livre qu'il faut prendre le temps de lire :"le dernier verre", les larmes aux yeux, elle m'a dit "j'ai peut-être raté quelque chose"...que répondre? "
il y a des décisions dans l'urgence, d'autres après mûre réflexion...
il faut que le malade ait un sursaut, comprenne qu'il n'est pas coupable mais victime de cette saleté de maladie qu'il ne peut plus maîtriser , pour lui et pour le bien de ceux qu'il aime, il doit se soigner...tes conseils c'est pour son bien...il va peut-être t'écouter?
pour toi, ffvir, ne peux-tu pas avec tes enfants aller te reposer en famille ou chez des amis? reprendre souffle?
et je t'envoie un MP
amitiés, bianca
non, non BACLO? SI! SI! SI!!! vas-y petit!
Avatar de l’utilisateur
bianca
 
Messages: 470
Inscription: 29 Jan 2010, 17:32

Messagede FFVIR » 09 Juin 2010, 22:43

Pour conclure la soirée....

Je lui ai fait une lettre en lui disant ce que je pensais ce que je ressentais et que je souffrais....

Que j'étais déçu que ses démarches ne se faisait pas seule et que c'est lui demain les faire..

En message de conclusion, je lui ai expliqué comment contacter l'équipe de l'hopital de nancy ainsi qu'un autre médecin dont j'ai eu le nom par MP..Je lui ai donné les numéros, à lui de voir..

Je vous remercie...Car ce soir il était aggrssif, comme d'hab, vulgaire (allez vous faire enculer...à sa mère et moi)....CommeNT ne pas disjoncter quand c'est tous les jours..

A la fin de la lettre, je lui que je pars pas parce que je ne l'aime plus mais parqu'il doit faire le choix de se soigner ET CHANGER D'ENVIRONNEMENT professionnel surtout...

Sur ceux bonne nuit et merci à toi...

BIZ
Avatar de l’utilisateur
FFVIR
 
Messages: 266
Inscription: 08 Juin 2010, 14:10

Messagede Mousqueton et Gentiane » 09 Juin 2010, 23:05

Bonsoir FFVIR,

Je pense que tu as bien fait. J'avais fait à peu près la même chose à mon mari : une lettre autour d'une de ses bouteilles cachée sous la haie. Une lettre qui lui disait à peu près de choisir sa vie, que je ne pouvais plus rien faire à sa place et que c'était maintenant à lui de se prendre en main. Le lendemain, il recommençait son traitement au baclofène... Depuis cela va beaucoup mieux.

Bon courage à toi. Je te souhaite le meilleur.

Gentiane
Avatar de l’utilisateur
Mousqueton et Gentiane
 
Messages: 230
Inscription: 09 Mar 2010, 00:24

Suivante

Retourner vers Discussion sur Le rôle de l'entourage dans la guérison de l'alcoolisme

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

x