Marina6 : Dommage!

Marina6 : Dommage!

Messagede Marina6 » 01 Nov 2013, 06:15

Bonjour à tous nouvellement inscrite sur ce forum, je tenais à vous dire qu'il est dommage que plus de posts soient inscrit ici.

En ce qui me concerne, j'ai accompagnée mon conjoint pendant plus de 20 ans, dans ses crises, rechutes et périodes de sobriétés. Aujourd'hui en venant de lire ici quelques articles, je m'emploie à adhérer à un mot que chez les AA est proscrit à savoir "la guérison" de l'alcoolisme.
Leur philosophie est beaucoup plus basée sur l'abstinence. Je vous parle des AA, car il y a 20 c'est une association qui a traversée ma vie, de femme et d'aidant face à alccool. En plus de ma profession de soignante, j'ai appris beaucoup, par leur intermédiaire, déjà d'avoir un autre regard sur cette maladie. Qui encore de nos jours baffouent, bléssent, humililent toutes ces personnes malades, en mal être, face à la société.
Je pense que notre rôle d'aidant, doit surtout être motivé par le détachement, ce qui n'est guère facile à faire surtout quand il s'agit de son conjoint ou d'un fils tel est mon cas. Les liens affectifs n'avantagent guère cela, donc pas facile tous les jours.

Amitiés. :pack24:
"Je suis maître de mon destin, je suis le capitaine de mon âme"

Nelson Mandela.
Avatar de l’utilisateur
Marina6
 
Messages: 8
Inscription: 01 Nov 2013, 04:24

Re: Dommage!

Messagede Mila » 27 Juin 2014, 00:06

Bonsoir Marina,

Je ne sais pas si tu liras vu le temps qui s'est écoulé, mais je trouve comme toi très dommage que ce lieu d'échange se soit perdu.
Je pense qu'il y a beaucoup de raisons à ça, qu'on reconnaîtra plus tard, et qu'il aura bientôt toute sa place en beaucoup plus d'échanges.
Pour l'instant, et à mes mes propres "larmes" jusqu'à présent crois moi (car je suis personnellement malade), non seulement la délivrance et le suivi du et avec Baclo est encore un combat pour la majorité des malades, mais pour les personnes comme toi dîtes "co-dépendantes", c'est encore pire... :-).

Nous sommes sur un Traitement OUI Marina, une Eradication de cette putain de maladie.
Alors continue ce fil. Personne, moi en première, ne remettra ni les AA, ni Vie Libre, ni la Croix d'Or etc etc en question ; ni les centres de cures, ni les CCAA ni quoi que ce soit qui a bien voulu faire en question. Mais c'est fini, ON A UN TRAITEMENT!

Il n'y a plus à mon sens de malades et de co-malades, il y a des personnes encore alcooliques et non traitées, qui veulent guérir, et d'autres non, il y a de l'entourage qui le veut aussi et qui est sincère, ou non. Tout ça est encore, mais dieu merci de moins en moins, interdépendant. Je suis certaine que les vrais malades veulent toujours guérir, et que le vrai entourage veut toujours aidé le malade à guérir.

Alors il n'y a que de la certitude avec le Baclofène, il Guérit.
Dans une génération on en parlera plus...

Mila
Avatar de l’utilisateur
Mila
 
Messages: 285
Inscription: 24 Jan 2010, 10:14


Retourner vers Discussion sur Le rôle de l'entourage dans la guérison de l'alcoolisme

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

x