traitement

Re: traitement

Messagede ARIELLE » 16 Sep 2012, 15:48

Merci beaucoup,

Vous m'aidez beaucoup déjà.

bon après-midi

Arielle
ARIELLE
 
Messages: 36
Inscription: 29 Juil 2012, 16:36

Re: traitement

Messagede ARIELLE » 29 Sep 2012, 17:04

bonjour,

cela fait un moment que je n'ai pas pu venir sur le forum. Problèmes + déplacements.

J'essaie de mettre en application vos conseils mais cela devient de plus en plus difficile. Malgré le baclofène plus tous les autres médicaments la prise d'alcool en cachette est importante.

J'ai retrouvé encore plusieurs bouteilles vides, à moitié vides et pleines.

mon mari n'est pas au courant de ce que j'ai trouvé je l'ai même vu sans que lui me voit et là je crois que je vais baisser les bras.

Tout a été entrepris par tout le monde médecins psy mes enfants la famille moi surtout (depuis 22 ans) mais c'est pire qu'avant. Pour l'instant il n'a rien perdu mais cela ne va pas durer. Je vois moins ma famille à cause de lui et cela m'attriste. Je me sens seule.

Je pensais qu'au bout de 4 mois le traitement commencerait à faire de l'effet mais là rien puisque la consommation augmente...

Je ne crois pas que je pourrai garder pour moi ce que j'ai trouvé et faire semblant plus longtemps.

bonne journée à vous.

Arielle
ARIELLE
 
Messages: 36
Inscription: 29 Juil 2012, 16:36

Re: traitement

Messagede hbb » 29 Sep 2012, 18:27

Il serait bon que vous alliez sur le sujet de jade (baclofene/quand-les-premiers-resultats-prise-baclofene-t3856.html). Vous verrez qu'elle continue à se battre.
Sur le sujet de Joseph99, vous assisterez à une guérison sous traitement (baclofene/ose-enfin-t3319.html)
Il ne faut pas baisser les bras. Je sais que c'est difficile, je vous l'assure.
Pourriez-vous nous dire à quelle dose il en est, comme il la répartit, comment il organise les augmentations, s'il se soigne régulièrement, où il en est des craving, quitte à lui dire que vous avez vu, que vous voulez l'aider ? Cela nous permettrait d'essayer de vous guider et de vous redonner de l'espoir.
Vous n'êtes pas seule : il suffit que vous veniez sur le forum. Nous sommes tous très attentifs. Nous assistons à tout plein de guérisons en ce moment. Il suffit peut-être de très peu.
Courage et persévérance !
hbb
hbb
 
Messages: 15609
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: traitement

Messagede ARIELLE » 29 Sep 2012, 22:05

merci hbb de votre réponse.

J'ai lu effectivement le post de jade mais j'ai l'impression qu'elle n'a pas parlé ces derniers temps et son mari en était au début.

quant à l'épouse de Joseph99 je crois qu'elle a vécu certaines choses identiques aux miennes.

Cela ne me rassure pas car à la différence de beaucoup de personnes qui disent avoir voulu s'en sortir ce n'est pas forcément le cas de mon mari. En effet, tout ce qu'il a entrepris c'est parce que je suis à l'origine que ce soit pour les cures, post cure et sevrage. Idem pour le baclofène il veut me faire plaisir et ne veut pas me "perdre" mais il n'a pas encore le déclic je pense.

On dit toujours que si ce n'est pas la personne elle-même qui veut s'en sortir cela ne fonctionne pas...

Concernant les prises il en est à 5 à 8h - 4 à 11h - 5 le soir. C'est le médecin qui le suit (il l'a voit toutes les semaines) qui lui a modifié les heures de prises.

vous parlez de moments de craving mais lui dit qu'il n'en n'a pas et qu'il est sobre qu'il n'a pas d'envie c'est ce qu'il dit mais ce n'est pas la réalité.

Il se cache toujours et ne boit que de l'eau quand il est avec quelqu'un. Combien de fois je lui ai demandé de me parler quand il a des envies et éventuellement de boire devant moi que je comprendrais puisque on me dit que c'est si difficile.

Il ment de plus en plus et là j'ai vraiment l'impression que sa consommation augmente.

il n'arrive pas à en parler alors qu'en dehors du médecin il est suivi par une psychologue que je vois en même temps que lui.

Je vous laisse je suis trop bavarde.

Bonne nuit

Arielle
ARIELLE
 
Messages: 36
Inscription: 29 Juil 2012, 16:36

Re: traitement

Messagede untel » 29 Sep 2012, 23:12

Bonjour Arielle, et mesdames,
Je me permets d'intervenir sur la pointe des pieds à titre d'ancien buveur pendant ma vie de couple. A titre aussi de "publicité vivante pour ce médoc" comme m'a dit un collègue de boulot. Le baclo a marché pour moi et ce depuis un an.
Je compatis avec vous les zépouses et je voulais te dire déjà Arielle : pour les bouteilles que tu trouves, ne cache pas que tu les as trouvées, ne le montre pas non plus, fais leur suivre le chemin normal des bouteilles ; quelque part dans la cuisine ou devant la porte ou dans le garage, et le jour suivant poubelle.
Sois ouverte à la discussion, mais inutile de pointer ces écarts.
C'est vrai que c'est dommage qu'il ne vienne pas causer ici, je me permets de penser que ce serait peut-être plus facile pour lui sur un autre forum, ou tu ne serais pas :pack71:
Sans blague, courage à tous les deux, bravo à vos enfants de leur présence affectueuse.
untel dit le boulet :pack10:
Rappelez-moi mon nom ?
untel
Avatar de l’utilisateur
untel
 
Messages: 2247
Inscription: 28 Juin 2011, 22:14

Re: traitement

Messagede hbb » 29 Sep 2012, 23:56

Plusieurs choses, Arielle.
Vous lisez à travers les propos d'untel que le baclofène fonctionne. Il vous donne d'excellents conseils concernant les bouteilles. Montrez que vous savez, sans faire de reproche. Il faut simplement que cela vous serve à parler, à dialoguer, en douceur. Communiquez-lui tout ce que vous apprenez sur le forum. Il a besoin d'espoir, de soutien. Il a besoin d'y croire, d'être motivé, encouragé, soutenu. Il a besoin de savoir que vous y croyez. Boire en cachette n'est pas une partie de plaisir, soyez-en sûre.
Cherchez également les interventions de Joseph99, sur divers sujets (tout à fait en haut à droite de la page : rechercher. Vous y inscrivez jade et vous cliquez sur recherche). Vous y trouverez une mine de conseils, remplis d'une sensibilité et d'une justesse qui ne peut que vous apporter.
Peut-être pourriez-vous évoquer la répartition actuelle avec Change, en lui précisant comment il procède aux augmentations, et en lui donnant le plus d'indications possible(tout ce que vous nous expliquez) sur le lien espace-membres/demandes-repartitions-t3862.html#p65439. Je parierai qu'elle vous conseillera une autre répartition, plus étalée sur la journée.
Jade a un sujet qui est assez long. Durant cette semaine, elle était désespérée( page 9). Nous avons essayé de l'aider au maximum et nous attendons impatiemment de ses nouvelles.
Quant à guérir contre son gré, je confirme que c'est possible. J'ai lu le témoignage d'un homme alcoolique, soigné au baclofène à cause de sa sclérose en plaque, bien avant que le traitement n'ait été essayé par Olivier Ameisen, et qui s'est vu guéri de l'alcoolisme. Le premier homme, soigné d'une addiction par le baclofène, un cocaïnomane américain, l'a été par hasard, lui aussi soigné pour des problèmes musculaires.
Quant à notre fils, je vous assure qu'il a accepté le traitement pour me faire plaisir également car Il ne croyait plus en rien. Il était désespéré, suicidaire. J'en étais à lui enfoncer les cachets dans la bouche et à lui lire le Dernier Verre, du Pr Ameisen, lors des quelques moments de lucidité, pour lui prouver qu'il pouvait s'en sortir, que lui-aussi était quelqu'un de bien malgré son addiction, que nous avions enfin une solution.
Je reconnais à travers vos propos ce désespoir qui doit animer votre mari et qui détruisait notre fils, désespoir de ne pouvoir s'en sortir jamais. Par contre, à 250mg, vous l'avez peut-être lu, j'ai été obligée de lui faire un chantage pour qu'il arrête de boire à l'excès. Il était parvenu à sa dose de baclofène sans que nous le sachions, car elle était masquée par l'alcool, et l'arrêt a été une libération, même si les 8 ou 10 jours qui ont suivi ont été difficiles physiquement (tremblements, delirium tremens la nuit, réalimentation difficile, douleurs physiques dues au manque, grande faiblesse, grande fatigue, nuits chaotiques). Il s'est senti réellement libéré, écoeuré par le goût, l'odeur, la seule évocation ou la vision d'une bouteille de Vodka ou de Whisky.
Ils ont dans la tête une petite lueur de survie. Il faut que, lui et vous, vous vous y accrochiez.
Cela fonctionne pour tout le monde. Pourquoi pas pour vous ?
Je pense très fort à vous. Courage.
hbb
hbb
 
Messages: 15609
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: traitement

Messagede Papillon34 » 30 Sep 2012, 01:57

Bonjour Arielle,

Je vous assure que notre amie qui précède mon message est très compassionnelle, clairvoyante et qu'elle en a bavé : en conséquence, je vous supplierai presque de la croire. Ses références sont impeccables.

J'ai lu votre sujet.
La co-dépendance ou l'accompagnement d'un être cher dans l'alcoolisme comme dans son traitement rendu possible par le Baclofène est un sujet récurrent sur les forums.
Avant évidemment, on mettait l'alcoolique quasiment à la poubelle, consult, aotal, poignée de main : bon vent et au plaisir de plus vous revoir.
Ca change, et justement les accompagnants se mettent à y croire, dans l'espoir, le doute et parfois la souffrance de la déception...

Je me demande si parfois la souffrance de l'accompagnant(e) n'est pas plus grande que celle du (de la) malade.

Oui, votre mari vous ment, surement pour vous protéger.
Mais il n'est pas dans le déni. Ca serait pénible après 4 mois !

Oui, vous avez raison de le dire, la motivation, le désir d'en sortir, sont une affaire personnelle.
Mais l'objectif et son accomplissement ? Vous en êtes, assurément.

Ayant médecin prescripteur, psychologue et vous-même, votre mari a beaucoup de chances.

Comme "Untel" je cous conseillerais d'évacuer les bouteilles sans commentaires... et m'attaquer au problème de fond, la communication entre vous, la confiance que vous lui portez au delà de votre soutien, la "dé-culpabilisation" genre : "ce n'est qu'une "maladie neurobiologique" (en plus c'est surement vrai). On va pas en faire un fromage ! Arrête de feinter avec ta flotte ! Si tu veux boire, bois et devant moi, je suis ta femme, pas la police, tsétéra..." Enfin, ça c'est mes mots, vous pouvez mettre les vôtres !

Et surement voir avec une augmentation de la dose, les répartitions...

Voilà. Je crois que c'est simple.
Parole d'ex-alcoolo dépendant !

Courage,

Bernard
Vous pourrez me l'habiller de toutes les couleurs et bulles qui soient, j'ai mis ce maquereau-pourrisseur en taule à vie et au régime limonade. C'est tout ce qu'il mérite.
Avatar de l’utilisateur
Papillon34
 
Messages: 175
Inscription: 17 Aoû 2010, 19:23

Re: traitement

Messagede joseph99 » 01 Oct 2012, 09:10

Bonjour Arielle,

Je viens de relire les messages que je vous avais envoyés le 16 août et le 14 septembre, en réponse à vos soucis de ces deux moments ; aujourd'hui, nous pourrions presque les recopier ; est-ce à dire que la situation n'a pas évolué : non, pas du tout.
Quand je me repasse mentalement le film des premiers pas de mes enfants, je vois un pas et on crie victoire, puis deux ou trois qui s'enchaînent et on se dit : "ça y est il marche seul" et non, pas encore, il va refaire du 4 pattes et puis, il va tomber et ensuite, il ira assez vite et il retombera mais avec tous nos encouragements pour ses efforts, avec nos "ce n'est pas grave" quand il est tombé .... au bout d'un moment il prend de l'assurance, marche de plus en plus droit, de plus en plus loin et de plus en plus autonome ; c'est long, c'est plein d'inquiétude car une chute peut avoir de vilaines conséquences mais ça se fait.
Arielle, faites confiance à votre mari, ne mettez pas le doigt où ça fait mal, au contraire, encouragez-le.
Si les choses sont trop difficiles à supporter pour vous et, ça, je le comprends bien, voyez votre médecin afin qu'il vous aide, peut-être avec un petit traitement, mais aussi, allez voir vos enfants pour prendre un peu le large ... trouvez la formule qui vous convient le mieux.
La route est tortueuse mais elle conduit vers la guérison ; ayez confiance.
Et revenez nous voir à chaque fois que vous en avez besoin.
J99 épouse de Joseph
Avatar de l’utilisateur
joseph99
 
Messages: 782
Inscription: 14 Avr 2012, 10:26

Re: traitement

Messagede ARIELLE » 01 Oct 2012, 16:00

Merci pour vos réponses papillon 34, hbb, untel et J99 épouse de Joseph.

J'ai bien lu et relus vos messages, ils passent et repassent dans ma tête et c'est très difficile.

Je comprends en partie ce que vous dites.

Concernant les bouteilles retrouvées c'est mon mari lui-même qui les jettent ces derniers temps.

J'ai réussi à lui dire que j'en avais retrouvées alors que je lui avais dit que je ne voulais plus en voir comme ça et que je l'avais vu sans lui faire de reproche là cette fois il n'a pas pu nier mais il continue autrement.

là cela fait plus de 4 mois qu'il prend le traitement et j'ai l'impression que c'est pire qu'avant.

J99 vous me dites de voir un médecin pour qu'il me donne quelque chose, mais je prends déjà quelque chose, je souffre d'un syndrome pas encore reconnu par la sécu en france.

mon mari dit qu'il veut s'en sortir mais j'ai l'impression de faire 1 pas en avant 2 en arrière. Depuis longtemps je passe de l'espoir au désespoir.

Il me ment pas parce qu'il veut me protéger, je ne suis pas dupe et il le sait mais je sais qu'il a honte et que pour lui c'est la seule solution qui lui reste.

Depuis des années je lui dit que ce serait mieux s'il acceptait de prendre un verre devant moi qu'il pourrait mieux apprécier et qu'il n'aurait pas à avoir honte, mais cela ne fonctionne pas.

Merci à vous tous.

Arielle
ARIELLE
 
Messages: 36
Inscription: 29 Juil 2012, 16:36

Re: traitement

Messagede hbb » 01 Oct 2012, 22:32

Que vous dire d'autre que d'essayer de ne pas baisser les bras et de discuter, parler, quitte à aller voir vos médecins tous les deux ensemble, peut-être. Vous êtes à si peu de la réussite, s'il poursuit son traitement avec suffisamment d'augmentations et suffisamment de régularité...
Hbb
hbb
 
Messages: 15609
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: traitement

Messagede dignesdubonheur » 01 Oct 2012, 23:31

Bonsoir Arielle,

Je te sens courageuse, ton mari aussi. Le parcours est long pour vous deux.
Mais peut-être ne faut-il pas trop lui en vouloir de préférer boire seul. Cela cache sans doute du désarroi, de la culpabilité,... Pas facile de montrer aux autres ce que moi je ressentais comme une grand faiblesse de ma part, même à la personne qui pourrait le mieux comprendre.
Le plus important, c'est qu'il poursuive le traitement de façon régulière !
ARIELLE a écrit:mon mari dit qu'il veut s'en sortir mais j'ai l'impression de faire 1 pas en avant 2 en arrière

Pour l'avoir lu souvent, je crois que c'est un sentiment souvent ressenti par ceux qui continuent l'alcool sous baclofène. Du mieux pendant un temps, du moins bien, du pire, du mieux... Mais souvent, dans l'ensemble quand chacun fait le bilan, il s'en dégage toujours du positif : ne serait-ce que de vouloir être sous traitement.

Même si je comprends que le chemin soit difficile, je ne peux que vous encourager à être patients, l'évolution fera son chemin elle aussi !

Bien à vous deux
DDB
Dignes du Bonheur
Mon blog :

http://unebouteillealamer.over-blog.org
Un simple témoignage de ce que j'ai vécu depuis de nombreuses années, de ce que j'ai ressenti, et comment je suis parvenue à cette nouvelle vie !
Dernier article paru : "Le baclofène... et moi. 260 mg(1 an et 2 mois)" le 1er mai 2013
Avatar de l’utilisateur
dignesdubonheur
 
Messages: 1000
Inscription: 07 Fév 2012, 16:25
Localisation: Auvergne

Re: traitement

Messagede hbb » 02 Oct 2012, 08:27

J'ajoute, ce matin, après le beau message de DDB :
Rappelez-vous toujours que le mélange alcool+baclofène, sans être plus dangereux que l'alcool seul, donne des effets accentués à l'alcool, mais que, en général, ils boivent moins parce qu'ils supportent moins bien l'alcool.
Elle a également raison. Il aura, tôt ou tard, à travailler sur "le caillou dans la chaussure", c'est à dire ce qui, sur son tempérament anxieux, a entraîné l'alcoolisation. Il faut trouver ce qu'est le caillou et comment le réduire en poussière, faute de ne pas pouvoir l'évacuer totalement.
Et pour cela, une seule issue, pouvoir mettre des mots sur les maux, comme le dit si bien J99.
Tenez bon, tous les deux.
hbb
hbb
 
Messages: 15609
Inscription: 27 Sep 2011, 15:14

Re: traitement

Messagede ARIELLE » 02 Oct 2012, 14:44

Merci pour vos messages et vos encouragements.

Vous me parlez de voir un médecin ensemble, cela fait presque 2 ans que nous allons voir une psychologue il y va seul par moments et d'autres elle lui propose que je vienne, j'y vais chaque fois je n'ai jamais raté un rendez-vous. En ce moment on va la voir une fois par semaine. C'est une psy d'un centre d'alcoologie ou il a fait sa première cure, il a fait une post cure de 3 mois, puis cette année un sevrage de 5 jours.

Tous les 15 jours nous allons à une réunion ensemble.

Tout est mis en place pour l'aider.

Je lis avec intérêt les différents messages et témoignages, et je tiens à vous féliciter aussi bien les accompagnants que les personnes malades en voie de guérison ou guéris.

je vous souhaite une bonne journée.

Arielle
ARIELLE
 
Messages: 36
Inscription: 29 Juil 2012, 16:36

Re: traitement

Messagede joseph99 » 02 Oct 2012, 15:23

Bonjour Arielle,

Je comprends votre état d'esprit ; il me semble que vous ne voyez plus aucun signe dans le comportement de votre mari, petit signe qui vous ferait entrevoir des jours meilleurs ; ça c'est difficile à vivre quand on est accompagnant ; on veut bien entendre ou lire tous les encouragements du monde mais si rien ne bouge chez soi, on se dit que ce ne sont que des paroles et qu'il serait plus facile de baisser les bras et de tout laisser tomber ; j'ai eu moi aussi ce sentiment d'impuissance ; comment pousser un rocher quand on n'a pas les outils pour y parvenir ; on sent et on sait votre volonté, elle est forte et elle dure depuis tellement longtemps.
Vous avez tout mis en place autour de votre mari pour qu'il s'en sorte mais rien n'y fait parce que lui-même n'a pas la force de s'en sortir ; il accepte d'essayer seulement de s'en sortir donc il prend bien le traitement mais rien n'a prise sur ses habitudes et ses pulsions de boire ; il se cache parce qu'il se sent doublement coupable ; coupable de boire et coupable de vous laisser seule à vous battre à sa place, il n'a pas ou plus la force de se battre.
Je n'ai pas eu le temps de relire tout votre parcours mais avez-vous revu les dosages avec Change? Avez-vous envisagé une prise en charge plus complète telle qu'un séjour en milieu hospitalier? Pourriez-vous en discuter avec votre médecin?
Arielle, il faut aussi penser à vous ; cette force que vous déployez pour supporter la situation et pour l'aider doit se renouveler sinon vous allez vous épuiser et être obligée de tout laisser tomber ; ce serait dommage car on sent bien que seul, il n'y arrivera pas.
Derrière nos ordinateurs, nous aussi nous nous sentons impuissants à vous aider plus qu'avec des paroles mais venez chercher du réconfort et des conseils chaque fois que vous en aurez besoin et quoique vous fassiez pour l'aider et en même temps vous protéger, ce sera une avancée ;
Courage Arielle, le baclofène fonctionne sur tellement de malades qu'on ne comprendrait pas qu'il n'en soit pas de même chez vous.
A bientôt
J99 épouse de Joseph (l'an dernier à cette époque, la vie n'était pas gaie chez nous, avec la connaissance du baclofène en mars 2012, il s'est passé une véritable révolution ; et par les temps qui courent les révolutions sont contagieuses alors, guettez-la elle va arriver chez vous!)
Avatar de l’utilisateur
joseph99
 
Messages: 782
Inscription: 14 Avr 2012, 10:26

Re: traitement

Messagede ARIELLE » 02 Oct 2012, 16:04

Bonjour Joseph99,

En vous lisant j'ai été très surprise, j'ai comme l'impression que vous me connaissez, que vous nous connaissez, vous parlez vraiment de nous dans vos propos, je crois que nous avons eu à peu près le même parcours vous et moi.

Vous avez connu le baclofène au mois de mars dernier dans ce que vous dites et apparemment votre mari est guéri d'après ce que j'entends. Si c'est ça il me faut attendre encore un peu nous nous ne connaissons le baclofène que depuis juin. Je sais que ce n'est pas forcé que le même temps soit utile cela dépend des personnes bien entendu et de leur parcours.

Concernant les quantités c'est le médecin qui lui prescrit le traitement qui lui a donné les doses et moments pour le prendre. Mon mari prend beaucoup de médicaments en ce moment et je pense que c'est mieux de la suivre, je n'ai rien contre Change je ne connais pas et j'ai vu plusieurs fois ses conseils mais mon mari voit son médecin tous les 15 jours il voit avec elle ses ordonnances.

Merci.

Arielle
ARIELLE
 
Messages: 36
Inscription: 29 Juil 2012, 16:36

PrécédenteSuivante

Retourner vers Le rôle de l'entourage dans la guérison de l'alcoolisme

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

x