Désordre affectif et baclofène

Messagede Mouche toi » 19 Mai 2010, 16:45

Bonjour à tous,

Difficile, voire impossible, de parler d'addiction à l'alcool sans évoquer l'angoisse qui la précède ou... celle qui en découle!
J'ai donc cherché ce que l'on peut trouver dans les études.

Dans l'introduction de son "Case Report"(0), Olivier Ameisen rappelle que baclofène a déjà prouvé son efficacité dans le traitement de l'anxiété (1) et qu'on a montré une amélioration significative dans les troubles liés à l'alcoolo-dépendance dont l'anxiété et le dépression (2).
Il a d'ailleurs utilisé baclofène durant plus d'un an pour réduire son anxiété (en augmentant progressivement jusqu'à 180mg). Cela a suffit pour améliorer considérablement son bien-être mais pas pour combattre son craving. Il a donc entrepris par la suite l'expérimentation dont on connait aujourd'hui les résultats (et sans lesquels on ne serait pas là).

Parmi les études citées on trouve:
(2)L'étude de 1993 où Krupitsky et Coll, ont choisi de comparer le baclofène (Liorésal), le diazepam (valium) et l'amitriptyline (traitement des dépressions).
90 patients alcoolo-dépendants souffrants d'anxiété et/ou de dépression, sont divisés en 4 groupes (baclofène, diazepam,amitriptyline et placebo).
Les résultats cliniques,psychologiques et electrophysiologiques montrent que baclofène est efficace sur ces troubles, avec une efficacité supérieure au placebo et égale au diazepam et à l'amitriptyline...sans les effets secondaires et les complications de ces derniers.
Les auteurs incitent à des recherches plus poussées sur les ligands des récepteurs GABAB dans le traitement de ces psychopathologies....(En 1993!)

(1) En 2003, Drake et coll ont testé le baclofène (80mg max par jour) sur 14 vétérans présentants un état de stress post traumatique. L'amélioration a été significative pour toutes les échelles testées (mesure de stress).

Il y a donc une piste sérieuse du côté des récepteurs GABAB, mais aujourd'hui on ne peut que souhaiter et espérer que notre traitement au baclofène nous éloigne des benzodiazépines et autres antidépresseurs, sans garantie.

Suite à la publication d'Olivier Ameisen, un second médecin William Bucknam publie un "Case Report" (3) d'un de ses patients qui atteint l'indifférence à 100mg. Ce Mr.A, contrairement à O.Ameisen, a continué à boire régulièrement mais il a divisé par 3 sa consommation. Il était suivi, parallèlement, pour ses angoisses et une dépression. Il a été contraint de continuer son traitement au paroxétine (déroxat).

(On a également évoqué la bipolarité dans certains messages...)




(0)[font=Times-Italic][font=Times-Italic][font=Times New Roman]http://alcalc.oxfordjournals.org/cgi/reprint/40/2/147?ijkey=97f9dd306c384edc1b8a4595f31bb88a24c01498[/font][/font][/font]
(1)[font=Times New Roman]http://www.refdoc.fr/Detailnotice?idarticle=9357217[/font]
(2)[font=Times New Roman]http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8261880?dopt=Abstract[/font]
(3)[font=Times New Roman]http://alcalc.oxfordjournals.org/cgi/content/full/42/2/158[/font]
Avatar de l’utilisateur
Mouche toi
 
Messages: 164
Inscription: 18 Avr 2010, 08:31

Messagede croquelavie » 19 Mai 2010, 19:20

STOP!

Ca devient le bordel sur ce forum à cause de moi.
J'ai relu mes échanges avec Bianca que j'ai poussé (bien malgré moi) à la violence verbale.
Dans ces premiers messages, elle dit bien que son anxiété est un problème pour elle.
Ca a dérapé quand j'ai dit que c'était dur de vivre avec un anxieux, mais je ne pensais ni à Bianca, ni à Poussette. Je pensais à ma mère qui était très anxieuse et pour un enfant c'est dur, je pensais à mon mari et mes enfants pour qui c'est dur. C'est pour ça que je parle du baclo pour ce problème, car comme toutes les mamans du monde j'ai un sentiment de culpabilité (même si j'ai tout fait pour ne rien laisser paraître afin que mes enfants à leur tour n'héritent pas de cette chose dont personne ne parle en famille). Et bien, rien n'y fait une anxieuse aura forcément des anxieux parmi ses enfants. Et moi, à ce jour, je ne vois que le baclo pour enrayer cet héritage familial.

Je vais donc m'exiler au pôle. Reste à savoir lequel. Entre les 2, mon coeur balance.......

Excusez-moi encore et reprenez le forum d'une façon aussi sympathique qu'il l'était avant mon intervention.
Alcoobique Anonyme
Avatar de l’utilisateur
croquelavie
 
Messages: 1032
Inscription: 07 Mai 2010, 15:28

Messagede Mouche toi » 19 Mai 2010, 19:34

Euh...c'était juste pour ouvrir une discussion sur nos ressentis
Avatar de l’utilisateur
Mouche toi
 
Messages: 164
Inscription: 18 Avr 2010, 08:31

Messagede akimito » 19 Mai 2010, 20:01

Mais ce tu dis, Croquelavie, est très vivant, sympathique et plein de bon sens. Pourquoi te dénigrer, je pense que les participants savent faire la part des choses.
[font=georgia]
[/font]
Avatar de l’utilisateur
akimito
 
Messages: 193
Inscription: 25 Mar 2010, 22:18

Messagede ezekiel » 19 Mai 2010, 20:20

bonsoir

je pense qu'il faut différencier les" angoisses, de l'anxiété "pour ma part je suis une angoissée mais pas une anxieuse...bon je ne veux pas entrer dans la polémique je vous lis tout simplement: et puis c'est deja dur de se gerer soi meme alors...

Ezekiel
ezekiel
 
Messages: 6
Inscription: 09 Mai 2010, 10:14

Messagede Mouche toi » 19 Mai 2010, 21:37

Je suis vraiment désolée de la tournure que prennent les choses.
Pour moi c'était purement de la curiosité intellectuelle (aucune ombre de polémique),j'ai voulu savoir ce qu'il en était de la recherche sur l'effet du baclofène sur l'anxiété. Certains d'entre vous ont témoigné qu'ils ont réussi à se passer totalement de leurs AD, anxiolytiques...Pour ma part, j'ai encore des thymorégulateurs et je voulais en savoir un peu plus.
En découvrant que dès 1993, le baclofène avait prouvé son efficacité sur l'anxiété et la dépression des patients alcoolo-dépendants...j'ai été surprise qu'il ait fallu 10ans pour continuer la démarche! Je trouvais le sujet intéressant...c'est tout.
Bonne soirée à tous
Avatar de l’utilisateur
Mouche toi
 
Messages: 164
Inscription: 18 Avr 2010, 08:31

Messagede akimito » 19 Mai 2010, 22:07

C'est un sujet vraiment intéressant. Je ne vois pas qu'il y ait une polémique. Il me semble même que le sujet mérite d'être approfondi. De toutes façon personne ne sort indemne d'une "cure intensive" d'alcool ou diverses addictions. Si après ça on n'est pas un peu "tourmenté"...
[font=georgia]
[/font]
Avatar de l’utilisateur
akimito
 
Messages: 193
Inscription: 25 Mar 2010, 22:18

Messagede ezekiel » 19 Mai 2010, 23:33

bonsoir

oui le sujet de mouche toi est interessant,pour ma part j'entame ma
2eme semaine de baclo et je n'ai plus d'angoisses (celles qui nous paralysent..)
pour l"alcool je ne sais pas j'ai quand meme constate que j'etais beaucoup moins deprimee au reveil alors qu'avant c'etait terrible..
je crois avoir lu sur le forum que c'etait un des effets positifs du baclo,comme je le dis plus haut je ne peux pas parler encore des effets sur le craving mais je n'en suis qu'au debut!!
allez bonne soiree a toutes et tous
Ezekiel
ezekiel
 
Messages: 6
Inscription: 09 Mai 2010, 10:14

Messagede bianca » 19 Mai 2010, 23:56

"J'ai relu mes échanges avec Bianca que j'ai poussée (bien malgré moi) à la violence verbale".
"ça a dérapé quand j'ai dit que c'était dur de vivre avec un anxieux," clv

bonsoir à tous!
vite fait ,j'y reviens croquelavie!
j'ai beau me lire et relire, tu ne devais pas être en forme hier!
non, je n'ai pas sorti les gants de boxe, et n'y vois même pas une violence verbale, un peu d'humour simplement pour dédramatiser !
quand je parle de "carreaux étoilés ou de mandales", c'était une plaisanterie imagée, nullement de l'agressivité ,j'avais même envie de rire!
de plus tu vas être satisfaite, au fil des posts, j'ai compris ton point de vue!
pour ta confidence sur les mandales distribuées par ton mari: surtout, n'oublie pas de lui parler du baclo, il en a bougrement besoin...
amicalement, bianca
non, non BACLO? SI! SI! SI!!! vas-y petit!
Avatar de l’utilisateur
bianca
 
Messages: 470
Inscription: 29 Jan 2010, 17:32

Messagede maryse » 20 Mai 2010, 00:10

Cool!!!! Catherine, comme te le dit Akimito, nous savons faire la part des choses, Mouche toi voulait parler des "ressentis" J'en vois 2 celui de ceux qui prennent du Baclo et celui de ceux qui vivent avec ceux qui en prennent, les uns sont acteurs, les autres spectateurs, toute la différence est là, mais chapeau bas aux accompagnants. Ezékiel différencie les angoisses de l'anxiété, et enfin Mouche toi est désolée de la tournure que prennent les choses, elle a raison de mettre le doigt sur l'effet de Baclo sur l'anxiété (angoisses, dépression, etc..) le sujet est intéressant aussi, et Akimito de conclure "le sujet mérite d'être approfondi" bien évidemment! Tout est lié, quand le Baclo nous libère de tous ces médocs relatifs à la dépression avant cure ou après, on peut s'attaquer au problème alccol, (Dieu sait que pourtant, ces jours ci, j'avais des doutes, mais l'espoir revient)
Maryse.
Avatar de l’utilisateur
maryse
 
Messages: 485
Inscription: 20 Avr 2010, 18:33

Messagede Maman » 20 Mai 2010, 09:41

Bonjour à tous,

Quelqu'un peut-il me dire la différence entre: angoisse, anxiété et déprime?
Vous dites que le baclo calme tout ça. Mon fils prend du baclo depuis plus d'un an, il est à 200mg/jour ( il est même monté jusqu'à 250mg), mais il doit prendre 2 lexomil en plus pour ne pas être...angoissé, anxieux ou déprimé....(peut-être les 3 à la fois).
Y-en a-t-il parmi vous qui ont le même problème? Y en a-t-il qui l'ont résolu? Comment?

Merci de tous vos conseils. Et bon courage à ceux qui commencent.

Bonne journée avec le soleil...enfin!!!

"Maman"
Avatar de l’utilisateur
Maman
 
Messages: 907
Inscription: 19 Aoû 2009, 19:56
Localisation: Loire Atlantique

Messagede maryse » 20 Mai 2010, 10:13

Bonjour maman,
Je ne peux parler que de mon cas personnel.Angoisse..il y a l'angoisse existentielle, normale, banale et tu as les "crises d'angoisse" baptisée ainsi par mon généraliste, je les appelais, crise de spasmophilie qui peut être suivie d'une crise de tétanie (horrible) l'angoisse atteint un paroxysme et se traduit physiquement, pouls accéléré ainsi que la respiration, en gros on a l'impression qu'on va mourir. L'anxiété, je suis d'un tempérament anxieux, depuis toujours...et pour tout, quand mes enfants étaient petits, s'ils dépassaient 40° de fièvre, je les voyais à l'article de la mort, quand ils sont sortis en boîte, si par malheur, je me réveillais la nuit, et qu'ils n'étaient pas rentrés, je pensais à un accident de voiture etc... Mon mari me disait, "s'il y a un problème, les gendarmes téléphoneront" bon soit, mais cet état d'esprit nous pourrit la vie.
Déprime? tu as les coups de blues inhérents à notre quotidien, et tu as la maladie..la dépression et son cortège de médocs pour la soigner, et là le bât blesse, tu rentres dans un engrenage et bonjour pour te sevrer de tout cela, les Benzos sont les plus redoutables, avec le Baclo, j'ai tout arrêté ces poisons, mais depuis 8 jours, je suis obligée de reprendre un anxiolitique (pour moi, le Sérestat) pour ton fils Léxomil c'est le seul remède pour calmer notre mal être, mais je ne désespère pas, en augmentant ma dose de Baclo, j'ai l'espoir de régler ce problème. Voilà maman, je te fais un gros bisous et bonne journée.
Maryse.
Avatar de l’utilisateur
maryse
 
Messages: 485
Inscription: 20 Avr 2010, 18:33

Messagede katou » 20 Mai 2010, 10:21

[font=Times New Roman]C?est passionnant Mouche-toi, le résultat de tes recherches ![/font]
[font=Times New Roman]Continue à nous poster tes articles et nous faire part de ta propre connaissance du sujet.[/font]
[font=Times New Roman]Pas grave qu?il y ait ou non polémique. On est sur un forum, donc là aussi pour débattre.[/font]
[font=Times New Roman]C?est le débat qui fait avancer les choses. Pas la pensée unique ![/font]
[font=Times New Roman][/font]
[font=Times New Roman]A maman [/font]
[font=Times New Roman][/font]
[font=Times New Roman]Je n?ai pas une grande connaissance du baclo puisque je débute le traitement. En revanche le lexomil, je le connais bien.[/font]
[font=Times New Roman]Il a longtemps calmé mon axiété. C?était le seul anxiolytique qui fonctionnait aussi bien chez moi que ce soit pour l?anxiété diffuse et quotidienne que je trimbalais depuis presque toujours (comme le décrit si bien O Ameisen dans son livre) que pour l?angoisse profonde et tétanisante. [/font]
[font=Times New Roman]L?anxiété c?est un mal être qui fait partie de nous, avec cette incapacité à être totalement détendu même quand tout semble aller pour le mieux dans notre vie. C?est comme si on s?attendait à chaque instant à une catastrophe imminente + ce sentiment d?imposture qui nous tient, avec l?impression de ne jamais être à sa place, de ne pas être qui l?on croit que nous sommes et la peur d?être démasqué.[/font]
[font=Times New Roman]Voilà, en gros ce qu?est pour moi l?anxiété.[/font]
[font=Times New Roman]Quant à l?angoisse, ça aussi je connais à travers les attaques de panique (aussi appelées crise de tétanie ou de spasmophilie). Il est facile de différencier l?anxiété de l?angoisse. L?angoisse, elle te met dans un état de panique terrible : tremblements, accélération du c?ur, transpiration, contractures à leur paroxysme, voire fourmillement, l?impression qu?on va mourir dans la seconde qui suit. C?est incontrôlable et horrible. Pour me calmer, il me fallait mettre la tête dans un sac pour respirer mon propre oxygène et prendre des doses importantes en une seule fois de lexomil. Et ça a commencé à l?âge de 8 ans. C?est pour dire la nature biologique du phénomène. [/font]
[font=Times New Roman]Depuis l?âge de 8 ans, on me répète que c?est psychologique, que c?est dans ma tête.[/font]
[font=Times New Roman]J?ai toujours trouvé ça complètement absurde car ça pouvait me prendre à n?importe quel moment de la journée et même quand j?allais super bien, quelque soit les émotions ressenties, qu?elles soient noires ou joyeuses.[/font]
[font=Times New Roman]J?ai toujours su au fond de moi qu?il y avait une déficience physiologique.[/font]
[font=Times New Roman]Maintenant grâce à Ameisen, Adoloratto, Tassin et d?autres scientifiques, j?en ai la preuve et j?ai cessé de culpabiliser. Non, je ne suis pas un malade imaginaire et maintenant ça se soigne.[/font]
[font=Times New Roman][/font]
[font=Times New Roman]Pour la déprime, c?est un peu différent. Et là, il ne faut pas confondre déprime et dépression.[/font]
[font=Times New Roman]La déprime, c?est un sentiment de tristesse, ou d?apathie avec une estime de soi basse mais qui est passager.[/font]
[font=Times New Roman]La dépression, ce sont les mêmes symptômes décrits précédemment mais qui durent dans le temps et s?accompagnent généralement d?un ralentissement psychomoteur (fatigue, épuisement, pensées suicidaires?) qui handicape vraiment la personne au point de l?empêcher d?avoir une vie normale.[/font]
[font=Times New Roman][/font]
[font=Times New Roman]Quand on dit : je déprime, on exprime plus un sentiment de vague à l?âme, de blues. Ça peut arriver à tout le monde, suite à une contrariété par exemple mais ça ne dure pas forcément des semaines.[/font]
[font=Times New Roman]La dépression elle, c?est une vraie pathologie. C?est comme une grosse déprime qui s?est carrément installée et qui ne veut plus nous quitter.[/font]
[font=Times New Roman][/font]
[font=Times New Roman]J?espère t?avoir éclairé un peu maman sur le sujet. [/font]
[font=Times New Roman][/font]
[font=Times New Roman]Je vous souhaite bon courage à tous les deux.[/font]
[font=Times New Roman][/font]
Avatar de l’utilisateur
katou
 
Messages: 23
Inscription: 03 Mar 2010, 12:17

Messagede maryse » 20 Mai 2010, 11:05

Comme on se rejoint Katou, ton analyse sur la dépression, les crises d'angoisse etc.. J'ai connu moi aussi, l'épisode du sac en plastique, à condition de le faire rapidement aux premiers symptômes! Je pense que l'on respire notre propre gaz carbonique expiré et non de l'oxygéne (je me trompe peut-être?)
Maryse.
Avatar de l’utilisateur
maryse
 
Messages: 485
Inscription: 20 Avr 2010, 18:33

Messagede katou » 20 Mai 2010, 11:17

oui c'est exact, je me suis trompée !
c'est un trop plein d'oxygène dans l'organisme (cerveau ou sang je ne sais plus) et donc pour y remédier, il faut respirer son propre gaz carbonique.
ça aide mais comme tu le dis, à condition de le faire dès l'apparition des permiers symptômes. Je l'ai remarqué moi aussi.
Avatar de l’utilisateur
katou
 
Messages: 23
Inscription: 03 Mar 2010, 12:17

Suivante

Retourner vers Désordres affectifs et addictions

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

x